Billets d'humeur(s)

Humeur du jour

  1. Accueil
  2. Forums
  3. discussions libres : Billets d'humeur(s)
  4. Humeur du jour
Humeur du jour
DavidAPle 14 mai 2022 à 17:57

Juste un billet d'humeur pour dire que c'est pas facile en ce moment entre solitude et ennui je tourne en rond dans la maison 😒 fallait que je le partage quelque part 🥴

Magda72le 14 mai 2022 à 18:12  •   81282

Tu as raison, voilà encore un qui devait tourner en rond:

voir la vidéo

DavidAPle 14 mai 2022 à 19:42  •   81292

@Magda72 il en a bien profité pour perfectionner son cri 😂

Magda72le 14 mai 2022 à 19:49  •   81293

Mais il est vrai que la vie offre parfois des moments "gloom", rien à faire....

Pour remonter le moral:

voir la vidéo

Hatsale 14 mai 2022 à 20:10  •   81294

Tu tournes en rond... Tu veux dire que tu danses ? Tu valses avec la vie, les éléments, les plis du monde ?

Hinenaole 27 mai 2022 à 19:59  •   81781

Serait-ce le tango des gens? (qui nous fout d'dans...)😋
voir la vidéo

Sinon, humeur du jour: couture.

...Non non, par Charlélie. Juste couture, avec un fil et une aiguille.
ça fait plus de 4 heures que je suis là dessus, et j'en ai maaaaaare!!!
Alors je viens lire et écrire en même temps. Sinon, je vais hurler. 😡
(Ah oui mais alors, ça va vouloir dire que je vais devoir poster dans le topic "hurlement" 🤔... 😱 Ah oui, mais non...😋)

Hatsale 27 mai 2022 à 20:45  •   81785

Humeur du jour :
Tango avec le vent sous le soleil qui nuage dans le ciel,
Le soir s'approche à grand pas il chuchote, Viendra la hulotte
Les étoiles qui firmamentent
L'espace du rêve dans les coulisses du jour
Et le vent encore qui vente ses vapeurs et ses doux chants,
Ses humeurs,
Ce sera la valse-tango,
Tout ce que l'on vit dans les mouvements,
Car il n'y en a pas de trop,
Chaque pas pour apprendre et réapprendre à danser
Dans Nouveauté

DavidAPle 29 mai 2022 à 17:07  •   81840

Et un dimanche un !

Hinenaole 29 mai 2022 à 17:38  •   81841

@Hatsa
Joli ton post, Hatsa.


Bonjour! 🙂


Humeur du jour > Le cul entre deux chaises. Ça me travaille depuis 2 jours.

Et c'est très bien d'avoir le topic "Humeur du jour" pour l'exprimer, car ça ne pourrait pas prendre place ailleurs. Et comme ça ne concerne que le site Apie, autant en parler sur Apie. N'est-ce pas?



Point 1 - J'ai comme le besoin de faire une auto-critique publique de ce que j'écris sur le forum depuis quelques jours seulement. Pas nécessairement depuis le jour de la présentation. C'est donc une auto-critique qui est aussi une explication de fond. (et c'est bien de la faire maintenant. Je ne l'ai jamais fait sur d'autres sites avant, et je le regrette beaucoup.)

Point 2 - Je n'ai pas d'a priori à propos de la forme de vos expressions, à vous tous et toutes. Pas plus qu'à propos des "déballages" de vos expériences personnelles, vos anecdotes. Bien au contraire, je suis personnellement en demande de ça. Par ailleurs, pour expliquer davantage pourquoi je suis sur cette tendance à aimer "lire la vie des autres", il faudrait que je fasse présentement un propre déballage, sur ce post, et là n'est pas l'intérêt du propos. J'y reviendrais ailleurs, un autre jour.......

J'ai par contre des a prioris sur ma façon de partager mon expression et mes expériences. Je dirais même, principalement mes expériences, qui peuvent renvoyer de moi pas forcément une représentation sympathique (sur du long terme, je précise).

Point 3 - Je n'ai pas regretté une seule fois ce que j'ai écrit ici, depuis que je suis inscrit. Par contre, j'ai eu des petits moments de doute à l'instant de valider mes contenus pour l'envoi. En effet, je suis ce que j'écris, et j'écris ce que je suis. (Bien évidement quand je parle de moi, de mon vécu ou de mes travers.) Je n'ai pas de honte. Mais je ne suis pas sûr que la forme de mon discours ou/et le discours soit en mesure de bien s'adapter à la perception de tout lecteur. Je peux éventuellement choquer sans le vouloir.

Je connais bien mes défauts à l'écrit, de ce côté là, et je sais depuis longtemps les sujets sur lesquels je suis plus enclin à verbaliser profondément. Limite en mode "évacuation", parfois. On peut d'ailleurs les nommer sans détour car ce sont mes éternels marronniers: violence, sport de contact, culture de la rue, rap, femmes, expériences de sang, traumas liés au métier, etc... (si je ne vous ai pas encore bassiné avec ça, ne vous inquiétez pas! Ça va venir... ^^. Un ou deux marronniers ont déjà trouvé leurs places ici, sur Apie.) Et donc bref, je sais que je peux éventuellement me trouver en décalage avec l'attention des autres participants qui n'ont pas forcément d'appétence pour ses sujets, parfois lourds, encombrants ou émotionnants.*

Point 4 - Autre point convergent avec ce sentiment au sein de cette façon de m'exprimer que je cherche à auto-critiquer à l'instant, c'est le fait potentiel que je puisse être imaginé - par la synthèse de tous les mots que je transmets - comme ayant des traits de caractère potentiellement machos, ou à masculinité toxique dominante, ce qui n'est franchement pas le cas quand on a Hinenao, IRL, en face de soi, je vous le promets! ^^

Je ne vais pas mentir, j'ai vécu des trucs bad, me suis construit avec, les ai complètement intégré, digéré depuis longue date parfois au point que ces corps étrangers sont devenus ma propre matière, et je ne sais pas m'exprimer autrement sur ces sujets que par leur feu primitif qui brûle encore. Aujourd'hui, par ailleurs, on me demanderait de rejeter ces choses sales pour me nettoyer, me purifier, que je n'y arriverais pas. Ne le voudrais pas même! Elles sont soudées en moi et je ne regrette point les égratignures qu'elles m'ont pourtant provoqué, autrefois.

Je suis donc une personne qui ne cherche pas à provoquer, à déstabiliser, pas même à rouler des mécaniques, et encore moins à faire le malin, la grande gueule, le cowboy... Je suis un bloc entier, conscient de ses failles et de ses traumas et j'ai la parole qui va avec la personne. Rien d'autre. Cependant, l'expérience me l'a montré (et c'est un peu pour ça que je suis arrivé... "à reculons"), être toujours comme je le suis, à l'écrit, peut aller jusqu'à être malaisant pour celui ou celle qui me lit (selon les textes qui vont l'hyper-sensibiliser sur le moment, pas tous) et cela peut générer parfois la mise à distance instinctive. L'humain est ainsi, HP ou pas. Quand la personnalité d'en face n'est pas "rassurante", la meilleure des protections est encore l'évitement et le ghosting.




Voilà, vous savez à présent que je peux parfois être soufre et baume, mais vous savez aussi que je n'ai pas l'orgueil de me sentir au dessus de la mêlée. Je suis donc lucide de ce que je suis et du poids que je peux porter sur les relations. Merci d'en tenir compte si je vous débecte un jour, par mes positions pas forcément maintream** dans la communication avec d'autres atypiques.



* (la preuve encore. J'ai justement un propos en préparation que je destine à Mikaa et qui est actuellement rédigé offline à 90%. Ne manque presque rien... Je ne sais pas comment cela sera reçu, mais je m'interroge sur l'éventuelle crudité de la chose, considérant que ce qui est naturel d'exprimer dans ce cas, pour moi, [et un peu violent] n'est pas nécessairement ce qui sera naturel de recevoir, par la lecture, pour autrui. Car, je ne veux pas tourmenter.)

** Utiliser le mot "mainstream" en relation avec l'atypie. Cocasse, paradoxal, mais logique dans le cas d'un site dédié tel qu'Apie.


Bonne soirée.
Et, à demain pour l'humeur... de demain. 😉


Hiné.

MaisEncorele 01 juin 2022 à 02:08  •   81961

Humeur-message reçu @Hinenao 🙂.
Tu as des facilités pour t'exprimer alors si tu es prévenant comme tu l'as été ici, cela devrait le faire, non ? Moi je n'ai ni l'habitude d'écrire ni les codes Forum alors j'ai d'autres retenues... Celle qui m'angoisse le plus est celle de ne pas pouvoir aller jusqu'au bout d'une discussion un peu délicate ou compliquée... de ne pas pouvoir dire ce que j'ai à dire et surtout que cela ne soit pas compris.
Je ne vais pas "m'étaler", je ne sais pas faire, mais ce que je ressens en l'écrivant devient mon humeur du soir (ou du jour, enfin je sais plus... mais c'est bien là...).
Donc moi non-plus je ne suis pas dans "un fauteuil" 😉.

Heureusement,
Il y a des mouvements, des chaleurs, comme celles d'@Hatsa,
"... pour apprendre et réapprendre à danser",
Entre les fils... 🙂😉...

Hinenaole 01 juin 2022 à 12:04  •   81970

HS avec la thématique, donc je vais tenter de faire court aussi.
Mais, je me dois de te répondre @MaisEncore, et pas en MP.
Puisque la première partie a été publique, le complément doit l'être aussi.

citation :
Tu as des facilités pour t'exprimer alors si tu es prévenant comme tu l'as été ici, cela devrait le faire, non ?
Et bien non, pas forcément. 🙄

Je me suis toujours efforcé de l'être, ailleurs, sur d'autre fora que j'ai assidûment fréquenté par le passé, et non, la prévenance n'a pas toujours eu l'effet escompté. Et même, a posteriori, "en courant" après la personne blessée, cela n'a parfois pas suffit à permettre de sauver la relation. D'où le fait que je ne me sens pas encore intégré sur cet espace virtuel. (défaut d'intégration qui n'est pas le fruit de vos propos vers moi, mais bien de mon ressenti à moi-même, vers moi-même.)

C'est en fait la somme de toutes ces expériences passées qui me fait encore traîner un pied en dehors. Car, dans les relations - même dématérialisées comme présentement - je suis quelqu'un qui peut garder le souvenir des autres durant très longtemps, voire toujours. Puisque tout est cumulatif dans ma mémoire, rien n'est jamais alors remplacé, effacé, au profit d'une autre chose plus récente. Ainsi, je me souviens encore, comme si c'était hier, de certaines ambiances de propos échangés sur des fora qui, eux, n'ont même pas survécu avec la progression du Net. Parfois encore, j'ai les pseudos en tête et même la trace mentale de quelques avatars qui perdurent.

Cette capacité mémorielle a été, il faut le noter, un grand avantage durant ma carrière professionnelle passée. Je sais à présent aussi qu'elle a une contrepartie pesante sur la relation nouvelle à l'autre puisque tous les échecs de communication restent aussi limpides et conscients que les victoires.

citation :
Celle qui m'angoisse le plus est celle de ne pas pouvoir aller jusqu'au bout d'une discussion un peu délicate ou compliquée... de ne pas pouvoir dire ce que j'ai à dire et surtout que cela ne soit pas compris.
Ok, personnellement, j'en prend bonne note... au cas où on s'embarquerait toi et moi dans un échange justement délicat et compliqué. 😄

citation :
Donc moi non-plus je ne suis pas dans "un fauteuil"
Et bien voilà, c'est ça! En plus des plans déposés pour la super-bécane, apparmment, je pense que c'est ça que je vais faire aussi: Me rempailler et reclouter un siège Voltaire au Tanga'. Sans être égoïste, je pense qu'il me faut mon fauteil à moi. En voilà une bonne idée. Merci.😉



Sinon, humeur du jour.

Je suis en retard d'une demi journée sur mes plans ("plan" car chez moi, on ne peux résolument pas parler d'emploi du temps. Cette expression serait un non-sens quand on sait comment je gère mon temps, lol. ^^)

Hier soir, donc, tout s'est fait à l'envers, et cela sera encore la même chose aujourd'hui... Vous savez, un peu comme dans ces films spyckés des années 70 où on veut nous faire croire que l'acteur agit dans le sens du temps alors que tout est filmé à l'envers. Son personnage semble se lever du siège alors qu'on a deviné facilement qu'il s'y est laissé tombé, à sa main, le vin quitte le verre pour remonter dans la bouteille, la fumée de sa cigarette rentre dans la bouche et la nageuse, au loin en arrière plan, resort les pieds en l'air d'une éclaboussure d'eau pour revenir au plongeoir à la base duquel remonte spontanément un peignoir à la verticale qui vient se lover alors sur son corps bien sec.

😋...!riotuof el uep nu tse'c ,ferB

MaisEncorele 02 juin 2022 à 15:18  •   82032

Décidément @Hinenao, je ne viens jamais au bon moment ni au bon endroit... dire que je n'ai pas les codes est un euphémisme... désolée pour mes naïves indélicatesses, donc.
Cependant je trouve ça bien d'évoquer les difficultés liées à la communication et tous ses canaux d'expression et diffusion, à l'affect qui s'immisce entre les lignes de codage... Cela concerne tout le monde ici.
Mais sur un fil dédié, oui bon, d'accord !!!! Il faut que j'arrête de vouloir discuter de tout, tout le temps 😒😉

Ah, sinon, pour l'humeur du jour... Et bien un peu comme une English Woman in New-York 😉

Hinenaole 02 juin 2022 à 22:02  •   82056

Humeur du soir.
@toutes
@tous

Je suis assis devant le PC en mode touchage minimal. Juste la souris, le clavier. Limite le cul assis sur le bord du siège, car je suis encore en côte et en bottes, et plein de poussière jusque dans les cheveux. Je viens donc de passer mon aprem dehors dans un de t'ces merdiers, j'vous raconte pas! Mais comme j'attendais une nouvelle par internet interposé, eh bien, j'ai pas résisté à revenir consulter tous mes supports à messages avant la douche. Et donc, et bien je suis sale, mais qu'est-ce-que je suis heureux ce soir!! Wow! 🤘 🤩

Voilà, je voulais juste partager avec vous tous et toutes l'humeur de ce moment assez particulier. 😀

voir la vidéo

Kobayashile 03 juin 2022 à 23:48  •   82111

@Hinenao cool, il y a deux batteurs, comme pour les oeufs 😀

Hinenaole 04 juin 2022 à 22:54  •   82135

LOL! 😄 😄

Oui, bah il faut bien ça pour le garder en rythme, l'Eugène, quand il commence à tourner au gros rouge sur scène. 😋
(et oui, pour mette l'ambiance, vin rouge et double batteur. Rien de tel pour faire prendre la mayonaise. 🤘 🤩 )

MaisEncorele 08 juin 2022 à 12:56  •   82231

Humeur du jour :

Hinenaole 08 juin 2022 à 17:48  •   82253


Bon, vous placez une machine à laver à la place de cette essoreuse/sèche-linge. Et c'est la même... 😋

Hinenaole 11 juin 2022 à 21:07  •   82401

Humeur du jour, même si c'est tard...

A partir de demain, un peu moins de messages à droite et à gauche pour découvrir le forum (et aider aussi à me faire un peu mieux cerner dans ma personnalité). Par contre, je m'occupe de créé de nouveaux topics, dont le "petit papelard" et aussi un sujet sur la honte toxique.

Normalement, c'était prévu pour aujourd'hui, mais vers midi, je me suis retrouvé à démonter ma porte de voiture pour tenter de resynchroniser le moteur du lève-vitre... Ouaip, c'est cheap en fait quand tu pars faire les courses en mode California Dream sur la Highway avec les lunettes de soleil, et que - inopinément - la vitre de ton passager ne se remonte pas... 🙄

Du coup, tournevis pour faire levier sur l'habillage, RTA sous le coude, démontage de porte, visite de trappe, salissures au bout des doigts, à genoux, couché par terre, debout, et récupération enfin de la réf du moteur pour aller en acheter le parfait clone. Pour l'instant la vitre est en position haute avec une astuce technique à la McGyver. Pouarf! Ça peut pleuvoir des patriots et des hallebardes à présent. M'en moque! 😀

... Mais voilà, la journée est passée en un clin d'oeil ... 😒

DavidAPle 12 juin 2022 à 22:09  •   82446

Humeur du soir :
<iframe width="560" height="315" src="voir la vidéo title="YouTube video player" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>

Artemisele 12 juin 2022 à 22:53  •   82447

@David ap, accroches-toi, c'est pas évident pour bcp de gens ces erniers temps.
@hineao j'ai cru que ton dernier post était une copie écran d'un hébdo, psycho, mise en page et style concis, bravo.

Hinenaole 13 juin 2022 à 14:33  •   82465

citation :
@hineao j'ai cru que ton dernier post était une copie écran d'un hébdo, psycho, mise en page et style concis, bravo.

Du coup, je ne saurais dire si c'est là un compliment... 😄 Je ne connais pas "psycho" 🙄. Perso, j'ai pas dû ouvrir un hebdomadaire depuis au moins... 20 ans. (et je crois que j'attaque actuellement ma 13 ou 14eme année sans télé ni radio.)


Mais euh, j'étais pas venu pour ça...

Journée complètement parasitée, aujourd'hui. Je ne peux lire et participer à rien ici. 😒 Et je ne sais pas jusqu'à quelle heure cela va m'embarquer.

Du coup, rendez-vous demain.

Hinenaole 30 juin 2022 à 22:25  •   83108

Bon, humeur du jour.🙄
Mauvaise. 😒
A plus d'un titre. C'est un ensemble d'emmerdements... Je vous passe tous les détails. Je vais pas chouiner non plus... 😄

Par contre, rigolez pas - puisque c'est assez cocasse vis-à-vis de certains échanges "forts-de-boisson" qu'on peut avoir sur ce forum 😋), car il y a pire encore que de ne pas posséder temporairement son temps comme on le veut (temporairement, oui, car je sais que ça reviendra bientôt à la normale. D'ici 3 semaines environ...)

Ouaip donc, le pire du pire c'est que les seuls cafés que je vais pouvoir boire, durant la semaine, ne vont être QUE les virtuels du Tanga'.
En effet, je suis reparti pour un trouble gastro-oesophagique sévère et là, le doc, il a dit hier: "Pour ne pas relancer l'ulcération, on va faire une pause! Pas de médocs inutiles, hein... Juste vos IPP comme d'hab'. Et pas de café du tout!!..."

!! 😱 😱 😱 !!

🤔 🙄 😒' ...

Bon bah, le prochain vrai café, il va être sacrément chouchouté celui-là... 🤘 🤩
A bientôt arabica et stévia. Passez de bonnes vacances sans moi. 🙂 ( >😭< )

MaisEncorele 30 juin 2022 à 23:58  •   83119

Que la force soit avec toi @Hinenao 🤘. La vie ne vaut d'être vécue sans... un bon café 😭...
Pas droit au Maté non-plus ? Et le miel ?
Moi ce qui me console quand je n'ai pas de café c'est un très bon thé vert + très bon miel... ou un très bon cacao pur préparé avec délicatesse... enfin que du très bon quoi... c'est comme la vie, c'est la qualité qui fait le bonheur !
🙂😉

Hinenaole 01 juillet 2022 à 11:50  •   83135

Aller, un petit dernier pour la route...
(...message, pas café... ^^)

-----
Humeur du jour > H2O only
-----

Salut @MaisEncore
citation :
Pas droit au Maté non-plus ? Et le miel ?
Moi ce qui me console quand je n'ai pas de café c'est un très bon thé vert + très bon miel...

Pour avoir déjà gouté des thés insoupçonablement bons, je ne doute pas un instant que l'association authentique thé vert + miel soit un délicieux breuvage. Mais le problème n'est pas là. (quoique, le miel quatre à cinq fois par jour dans une tasse, pour satisfaire mes besoins liquides... Déjà que j'essaie de tourner un maximum à la stévia pour ne pas prendre encore plus de bide... 😋)

Le souci est, principalement, que j'ai l'estomac qui ne ferme plus par le haut. Une conséquence de santé grave dû à mon ancienne profession où j'ai souvent bu du café en excès, pour tenir, et qui était aussi noir et épais que du cambouis, le nom d'ailleurs que le métier donne à tous les cafés et assimilés foncés qui permettent de durer, façon Duracell (comme une sorte de cocaïne légale, pour être honnète 😒) durant de looongues looongues looongues heures de travail, en nocturne*. Bref, je me suis brûlé la voie digestive haute pendant 15 ans, cela cumulé au stress intense qui joue, lui aussi, un tour pendable à la digestion et au bien-être intestinal.

En vérité, quand le doc dit: ""pas de café" c'est parce qu'il connait déjà pour beaucoup mes habitudes de gros buveur. Mais en fait, cela inclus aussi tous les alcools (de pas-fort à arrache-gueule), et aussi les sodas, les jus de fruits, le lait, etc, etc... Je me dois donc de passer une semaine, environ, rien qu'à l'eau afin de réparer au plus vite la paroi oesophagique qui, si je ne fais rien, va commencer à montrer de légers signes de saignements, comme autrefois. Et si tu fais rien, bah, c'est l'cancer... 😱

Ma devise dans la vie, c'est: "Abuser de tout! Modérément..."
Comme je me vois éventuellement futur centenaire et buveur de café/bière/whisky/jus de tomates jusqu'au bord du crématorium, la sagesse veut qu'effectivement, pour profiter encore longtemps de tous ces bons liquides, j'accomplisse pour l'instant une abstinance totale de cambouis... Ainsi va la vie.

Mais voilà, c'était amusant de le noter et de le partager puisqu'ici le café apien vire à la religion... 😄

Bon café à toi, MaisE' (bon café à tout le monde, aussi. J'suis pas jaloux. ^^)
On se retrouve à la prochaine vraie tasse. 😉

* Amplitude horaire de l'époque > 18h ou 19h jusqu'à 12h ou 13h, le lendemain. Ou bien, à l'inverse 6h30 jusqu'à 23h, minuit + trajet routier pour revenir au domicile. Quelques fois, je ne suis pas rentré chez moi durant 72 heures, donc café par intra-veineuse. Je me demande encore des fois comment j'ai pu tenir toutes ces années.......


Hiné.

Hinenaole 02 juillet 2022 à 13:44  •   83210

Bon aller c'est le dernier message du jour. 😄 Je procrastine à fond, mais c'est en fait parce que j'ai besoin d'un second souffle dans l'effort. J'ai passé la première vague de Teahupo'o, donc je reprends logiquement une goulée avant la prochaine "machine à laver". Je suis là sur un gros projet qui devait initialement être fait il y a deux mois. Donc, il faut que je compresse environ 60 jours en 10, et c'est dur... putain que c'est dur 😱. Ce n'est vraiment pas ma façon de bosser habituellement, car je suis davantage marathonien que sprinter... et même pas surfeur, du coup... ^^

J'avais notamment dit que je ne quitterai pas mon Svalbard virtuel d'adoption avant 3 semaines encore, mais en fait, je suis au moins bien 2 heures par jours ici, même si ce sont beaucoup de musiques, en premier lieu, qui flirtent dans mon esprit avec le bout du crayon. Il faut dire aussi que tout est restreint. Plus de fluides fantaisistes et sucrés, ou même faiblement alcoolisés. Pas de sorties hors des murs, pas de bécane... et je ne file au bout du bout du bout du terrain, en plein milieu de plus rien, à la verticale nue du soleil, que 4 fois par jour seulement. Ce ne sont pas mes rituels ça... Moi qui suis aligné psychologiquement sur le temps lent des arbres, j'accepte de le vivre mal, mais il ne va pas falloir que ça dure...

Donc humeur du jour, on pourrait résumer simplement ceci à:

- Dis, Monsieur, je peux sortir, j'ai fini mes devoirs.
- Non, car tu n'as pas fini ça, il faut que tu restes encore!
- Bon ok...

20 minutes plus tard.

- Dis, Monsieur, je peux sortir, j'ai enfin fini mes devoirs.
- Non, car tu n'as pas fini ça non plus, il faut que tu restes encore!
- Bon ok...


et, 20 minutes plus tard...

- Dis, Monsieur, je peux sortir, j'ai vraiment fini mes devoirs.
- Non, car tu n'as toujours pas fini ça, il faut que tu restes encore!
- Bon ok...


et, 20 minutes plus tard...

- Dis, Monsieur, tu fais grave chier, en fait. Mais, je peux sortir, j'ai presque fini mes devoirs.
- Non, car tu n'as TOUJOURS pas fini ça, il faut que tu restes encore!
- Bon ok...


et, 20 minutes plus tard...

- Dis, Monsieur, tu casses les c..... franchement, là. Je VEUX sortir, j'en ai marre des devoirs!
- Non, car tu n'as ENCORE pas fini ça, il faut que tu restes, OU JE T'EMMURE VIVANT!!!
- Bon ok...


et, etc...
Bref, beau conflit interne. 😋



En addition, petite ref pour aider comprendre, si besoin est ce qu'est Teahupo'o
voir la vidéo


A plus tard.
Bonnes musiques, bonnes vagues, bonnes soirée.


Hiné.

Hinenaole 06 juillet 2022 à 18:32  •   83435

En fait, je ne sais pas trop où mettre ça. Et je ne vais quand-même pas ouvrir un nouveau fil pour ça non plus.

Il s'agit d'une petite vidéo toute bête qui est tombée directement dans les suggestions d'office de Youtube, quand on l'ouvre. Car oui, même à 16h je prends tous les jours le déjeuner devant youtube. Ou un truc qui y ressemble. C'est ma life quotidienne et choisie, sans bfm-tv...

D'habitude, ce n'est pas mon genre de faire du putaclick rapide sur le premier truc qui passe. J'évite même, pour ne pas affoler l'algorythme de gogolle. Mais là, j'ai vu "police vs cité", et comme je connais déjà le concept du Koh Lantess depuis longtemps, je me suis dit, et pourquoi pas?...

Rha, purée, que 8 minutes de pitreries au bas des immeubles, mais en fait j'ai fait carrément là un retour en nostalgie!! Enfin, façon de parler, car quand j'étais gamin, la police vs la cité (et la mienne n'était pas la pire, loin de là), bah ça ne reseemblait pas à ça...

Tout est revenu d'un coup, pour moi qui vit à présent loin dans la campagne des terreux bien blancs à cous rouges et parfois poisseusement nationnalistes dans les idées. Toutes ces carnations bronzés et cuivre, que ce soit pour les keums comme pour les keufs... De toutes les façons, il y en a un des "bleus" qui dit tout en une petite phrase: "Et même nous, on vient des quartiers populaires!" Bah voilà, tout est dit. Donc ouais, tout est revenu d'un seul coup, et ça m'a fait Bam de repenser à une part de ma jeunesse.

Si seulement à l'époque on avait pu avoir des policiers comme ceux de cette team là, et bien on se serait senti beaucoup moins à part. Et toute ma perception de la police en aurait peut-être été profondément changé.

Jeunes hommes, c'est VOUS la vraie Police. Vous pouvez êtes fiers de savoir comprendre les deux côtés de l'échiquier. C'est exactement de cette manière, d'ailleurs, que s'obtient le vrai respect. (ceux et celles qui ont un peu les "codes" des barres d'immeuble comprendrons aisément, je pense.)

voir la vidéo

Hinenaole 21 juillet 2022 à 20:35  •   83940

Salut. 🙂

Bon, loin de moi l'idée de vouloir monopoliser ce fil initié par DavidAP, mais en même temps (humour >) j'y peux rien, moi, s'il m'arrive en ce moment un petit bonheur par jour, environ, et que mon esprit parvient finalement à les conscientiser et les recapturer mentalement à la volée... 😋

Bon aller, je vais tenter de faire un résumé assez succinct de chacun d'eux (j'ai bien dit "tenter")... Celui d'aujourd'hui, et ceux de la semaine passée.

----

Alors le premier, il s'appelle café, et c'est vraiment le bonheur de ce jour d'aujourd'hui. Première tasse ce matin, après environ 10 jours d'abstinence totale, sur obligation médicale. Ceux ou celles qui se boivent un petit noir long ou serré, en stick, en dosette ou en Bialetti originale sans même y penser, ne se rendre pas compte comment c'est dur, quand on est un quasi-junky de la caféine, de dire "Non merci, pas aujourd'hui! Pas encore le droit... désolé..." 😅 ( ...> 😭 ) Du coup, je vous écris là à l'instant présent avec la deuxième graaaande tasse du jour sous le coude. Et ensuite fini jusqu'à demain matin. Autant dire que je savoure vraiment mes presque 50 cl de cambouis... Oh oui, je savoure!... 😍

----

Deuxième bonheur! Un peu long celui-là à décrire... Il va me falloir un peu plus que 100 mots, je crois...

J'en avais déjà touché un mot il y a quelque temps. Mais, je crois que ce n'est resté finalement dans l'esprit de personne... (Quoi? Comment ça? On s'en fout?? Bah, c'est pas grave, je vais le raconter quand-même... Naméo... Retourne donc chez ta mère, dis-donc, toi! 😋) J'avais donc parlé d'un petit livre qui m'était tombé entre les mains de manière totalement fortuite. Un petit ouvrage en collection de poche, intitulé "Les colonies de l'Espace", de Frédéric Golden (Bibliothèque documentaire de l'école des loisirs).


J'espère d'ailleurs que vous appréciez fortement cette petite image de première de couv. De toutes les façons, c'est la seule image sur le net - tous moteurs confondus - qui illustre cette version française de l'ouvrage, à l'identique de celle que j'ai à la maison!! Ahahah! C'est ça ou rien! (Comme quoi, ça n'a pas l'air d'être un ouvrage qui court les rues... P'être même une mauvaise vente...) 😋

Bref, vous allez me dire: "Super! Hiné a découvert ce qu'était un livre de poche... Non mais, quelle folie! On va pas s'en remettre..." Oui, sauf que, le petit bonheur du jour - d'il y a 8 jours environ déjà - ne réside pas dans le fait d'avoir sommairement cet ouvrage entre les mains. Cela tient d'avantage dans le fait singulier que je suis, en réalité, le tout premier lecteur de cet exemplaire qui attends, en gros, d'être ouvert et "écarté" depuis, peut-être, 1977. (plus longtemps donc qu'il y a certains membres d'Apie parmi nous, sur Terre! 😱) Et c'est ça le détail qui tue finalement... Car en fait, j'ai obtenu le livre, okay, mais aussi toute l'histoire de cet exemplaire papier. Et donc, sans rentrer dans une foultitude de détails, et bien sachez que ce livre a été acheté, mis dans une valise (ou une boite, je ne sais plus) et qu'il a été complètement oublié durant toutes ces années, jusqu'à cet été. Et la personne qui l'a soudainement sorti de l'ombre m'a dit de plus: "Mouais, mais c'est pas mon genre de littérature, tu sais... Je suis pas très espace. Si tu le veux, tu le prends, sinon, je le bazarde aux ordures... Faut que je fasse du vide dans les affaires d'mon vieux..."

Alors, j'ai pris, observant entre autre tout de suite que le livre était à l'état neuf, que la reliure à la colle de poisson n'a jamais été forcée, ni pliée, ni ouverte. D'ailleurs, à la première tentative d'écartement de quelques pages centrales, un petit bruit de craquement significatif s'est fait remarquer clairement, signe que l'ouvrage était encore sous les conditions mêmes de la compression mécanique qu'il avait connu lors du façonnage en usine...

Quant au sujet qu'il renferme, vous aller me dire: "est-il si intéressant, finalement?" A l'heure de la conquête de Mars, d'un côté, et puis aussi face au pragmatisme qui semble à présent faire passer moins en avant de telles folies extra-planétaires au profit, justement, d'un retour à la Nature et à la Terre (qu'il est devenu urgent de sauver!), que peut-on vraiment attendre d'un tel ouvrage? Comme je suis encore en train de le lire, j'aurais tendance effectivement à dire que ce livre n'est plus en phase du tout avec notre époque, si on peut considérer à cette minute qu'il est possible de faire l'impasse sur la fin. C'est à dire, encore un bon quart.

De toutes évidences, les colonies spatiales ne se feront pas. Du moins pas avant très très longtemps. (et nous tous et toutes ne seront plus là, évidemment... même les petits jeunes suscités plus haut, et nés quelque part après 1977! 😄 ) Les budgets gouvernementaux n'y sont plus aussi, en effet, de même que les envies d'externaliser toute une population autour du globe pour y envisager, peu ou prou les mêmes choses qu'elle exécute déjà sur Terre. S'aimer, fonder une famille, fonder son foyer, se créer des relations, travailler, oeuvré pour la communauté, etc... Que peut donc être le véritable intérêt de tourner en satellite autour de la planète si ce n'est pas pour, au moins, y faire progresser la science de manière singulière, eu égard aux conditions particulières offertes par la micro-pesanteur? [dédicace à toi, jolie ISS qui fait tourner les têtes ^^ ...]

A titre individuel, il reste quand-même de l'intérêt profond à finir tranquillement de lire ce livre, malgré tout. Car, quand j'étais gosse c'est exactement dans ce genre d'ouvrages que j'aimais me perdre (pendant qu'en même temps, à l'école, on nous cassait les pieds avec Mauriac, ennuyeux à mourir, chiant au possible, et tellement loin de toutes ces projections mentales et scientifiques de la Grande Aventure Humaine...) Alors, depuis que j'ai ouvert cet exemplaire, un peu suranné par son look et son contenu, je suis revenu à mes 10 à 12 ans. Et je me reprends quelque peu au jeu passionnant des sciences et techniques vulgarisées qui m'ont ainsi permis, en bordure de l'adolescence, de passer rapidement de Vernes à Alpatov, et de Asimov à Siegel... J'apprends plus rien, mais c'est drôle... 😄

Enfin, vous ne vous en doutez peut-être pas, mais celui-ci une fois fini, ira rejoindre évidemment ma collection de vieux bouquins sacrés. Ceux que je ne donne ou ne prête sous aucun prétexte (par peur de ne jamais les revoir, ce qui est déjà arrivé par le passé, hélas), car tous font figures de transition entre mon (maigre) temps littéraire présent et mon (fort) temps littéraire passé...

A moi qui ne lis presque plus de livres papier depuis belle lurette, en cette année 2022, ce petit bouquin est donc un joli cadeau... "tombé du ciel".

----

Et hop, troisième bonheur! Plus court à raconter sans doute celui-là (quoique, des fois...). Mais, pas moins épatant.

Durant ma dernière "charrette", je pense que j'ai dû passer pratiquement autant de temps assis derrière un PC (et sa tablette graphique) que d'avoir dormi et mangé, par nécessité brute... Rien le temps de faire d'autre. Et dans mon pigeonnier (lieu bien nommé où je vis et travaille à longueur d'année, depuis maintenant 5 ans), j'ai, comme tout le monde, eu besoin d'aérer l'espace de vie afin que mes pièces communes n'entrent pas rapidement en surchauffe avec la canicule et la masse des matériels informatiques allumés à la journée. Cela a donc donné lieu, tout naturellement, à la nécessité de créer un courant d'air transversal entre la face nord et la face sud du bâtiment, où deux fenêtres se font front, d'une certaine manière, malgré la position marquée en S d'un mur médian qui sépare faussement la zone en deux. Et cela a offert un formidable terrain de jeu aux hirondelles qui pullulent parfois sur les fils électriques qui survolent ma cour.

Planqué (en mode ninja) derrière mon vaste écran vertical qui me relègue dans un angle sombre de la pièce, durant les deux après-midi les plus chaudes, j'ai pu voir et m'amuser des va-et-vient intempestifs de ces oiseaux taquins qui se croyaient seuls à pouvoir profiter du lieu...

La première fois du premier jour fut hésitante, c'est vrai. L'un des oiseaux pénétra la pièce, piailla très fort, brassa beaucoup d'air, puis sur une forte et agile manoeuvre, parvint à s'arrêter sur place pour finalement rebrousser chemin illico et ressortir au dehors par là où il était venu. Une fois l'environnement maîtrisé et testé de part en part au moins une fois, cela est devenu alors un vrai manège! Une sorte attraction pour oiseaux joueurs. Le schéma presque toujours était le suivant: hirondelle solo entrante à toute vitesse, braquant au dernier moment le plumage de la queue pour virer franco de bord comme dans une chicane de circuit, et contourner le mur. Puis zou, sortie toute aussi rapide par l'autre fenêtre laissée à demi ouvertes par mes soins. Et le "cirque" a duré ainsi, sous mon observation amusée, durant un certain moment avant que je nécessite de devoir me lever et révéler ainsi ma position embusquée et quasi invisible à tout ce petit monde (surtout et finalement le deuxième jour). Dommage, si je n'avais pas dû être obligé de bouger autant, je pense que le moment singulier aurait pu durer encore un peu... C'était poétique autant que distrayant...

Enfin, toutefois, je fus gratifié - sur ce qui semble être la dernière traversée au dernier jour - d'une petite crotte larguée de haut sur le parquet. Une sorte de signe ultime pour dire sans doute: "Yo, bro, on s'est bien marré cet aprem encore, dans ton parc d'attraction local. Mais à présent, va falloir aller retourner nourrir les gosses avec quelques mosquitos tigrés bien pécho du bout du bec. Veux-tu bien accepter, s'il-te-plaît, notre monnaie locale à base de fiente éclatée au sol comme dédommagement à ton dérangement et ton impossibilité à te concentrer sur ton foutu travail."

Bon, j'ai quand-même accepté la "monnaie locale", mais ensuite, je suis toutefois venu passer un coup d'éponge par dessus. C'était sympa comme idée, mais ça faisait malgré tout tâche en plein milieux de la carrée... 😅

---

Enfin dernier bonheur qui date de seulement hier... Je vais quand-même tenté de contenir mon récit, sinon l'histoire des colonies spatiales risque de passer pour seulement la mise en bouche... Alors, je vais faire plus simple. 😉

C'est l'histoire d'une planche centenaire qui était dans ma maison depuis... cent ans, environ. Donc, bien avant moi, mon premier biberon, ma première Sega, ma première copine, ma première bagarre, et ma première feuille d'impôt en tant que primo-contribuable... Bien dégradée, vraiment peu fiable pour y aventurer le pied et tombant en miettes aux extrémités, en la faisant tomber du premier étage, il y a de cela 4 ans, je savais bien que de ce bois, on n'en ferait sûrement pas la base d'un beau stradivarius moderne. Et tout luthier ou tout ébéniste - et même charpentier - me l'aurait aussitôt refourguée dans la gueule en me disant: "Kes tu veux qu'on en foute de ta maudite planche? L'est pourrie jusqu'à coeur! L'est moche comme tout!! Va donc benner ça dans la cheminée et nous fait pas perdre notre temps!!" 😬

Alors, oui, que faire finalement d'une vieille planche centenaire, moche, rongée, difforme, gauchie, sale, à destination vraisemblablement de la cheminée, mais qui fait quand-même encore dans les 5 mètres 50? 🤔 (même sans les miettes...) A moins de trouver une très grande cheminée et de l'y glisser en une fois, le plus sage reste encore de chercher à la sectionner afin de se faciliter la tache dans une cheminée de taille plus modeste, voire normée, n'est-ce-pas... C'est alors que je m'en vais m'équiper de mon égoïne et d'aller taper direct dans la matière - comme un fou furieux - en espérant que ça se "fende" rapidement comme du balsa... Vu l'âge, c'est pas "mémère" qui devrait avoir le dernier mot... et j'ai encore bien d'autres chose à faire...

Au dixième coup de scie seulement, la planche n'était toujours pas coupée sur sa partie la plus mince et la plus vilaine. Diantre! Qu'ai-je fait de mes biscoteaux? 😨 Chose étonnante aussi, je me suis immédiatement retrouvé entouré d'une odeur de pin aussi fraîche que si c'était du bois "d'hier". Chose que mon nez a très vite confirmé lorsque enfin, planche devint petit bois. Ma main s'est alors saisie d'un fragment assez hideux et noir, et seulement sur les 3 cm de large où le bois était encore sain comme au premier jour, là, c'est toute une foret vosgienne qui m'est soudainement entrée dans les narines. Impressionnant!...

Abandonnant donc la scie une longue minute, assis sur trois pierres au soleil (pour rappel, j'avais des trucs à faire... 😋 ), j'ai humé autant que je le pu cette essence de bois sans vraiment arriver à déterminer son origine (ce n'est pas un vin non plus... Donc, bon, ça ne se goûte pas... ^^). En tous les cas, cela m'a ramené rapidement à une sacrée flopée de souvenirs heureux - empreintes tangibles de bonheur - allant de mon enfance jusqu'à mes derniers cadres de toile à peindre que j'avais sorti à l'époque de l'emballage de plastique fin. J'adore ça!! Sentir à plein nez l'odeur du bois fraîchement monté en cadre et entoilé à la semence. Brut, pas patiné, pas encore vieilli. Et entre térébenthine, lin et bois, le monde de la peinture est vraiment un univers chargé de ces odeurs typiques. Tous peintre, d'ailleurs, vous le dira...

Ainsi, en forme de conclusion, après un modeste livre jamais ouvert depuis 1977, et une planche centenaire qui se donne encore des airs de jeunette sortie tout juste de la scierie, et qu'ainsi tout ce qui est vieux ne l'est pas en définitive, je me demande bien ce qui pourrait m'arriver si, un jour, j'entreprends d'ouvrir sciemment un sarcophage? Finalement, cela ne serait pas idiot de croire spontanément - et contre toutes sciences avérées - qu'un "Hey! Bonjour" se mettent à filtrer soudain entre les bandelettes qui recouvriraient la bouche..... '😱'

Bonne soirée.
Bâton de parole et de bonheur-du-jour au suivant...


Hiné.

MaisEncorele 24 septembre 2022 à 20:46  •   86465

Rattrape le fil @Hinenao...
Pour moi aussi ce jour d'automne est difficile. Triste, très triste, un deuil. 😭 ...

zozottele 24 septembre 2022 à 22:23  •   86468

Condoléances @MaisEncore.

Hinenaole 24 septembre 2022 à 23:11  •   86472

Ah bah merci @MaisEncore.
... J'attrape le boute... ça y est c'est fait. J'ai le topic bien en main. 😉
Bon, c'est un peu tard pour faire une 'confession' longue comme un roman, mais on va tenter de résumer en ultra express. Je mange dans 15 minutes. (oui, à c't'heure. Il y a des couche-tard. Il y a aussi les mange-tard...)

petit con qui casse la voiture exprès de son papa (mais de la grosse casse, quoi!!) parce que celui-ci n'a pas voulu lui payer LA voiture de ses rèves. Basse vengeance de petit trou du fu. Du coup, le pote n'a plus rien pour aller bosser. Il a quotidiennement de la route et il n'est vraiment pas riche du tout. Comptes bloqués, huissier, justice, procès, divorce, dépression. Travailler est une obligation absolue. Demain, branle-bas de combat, on monte chez lui et on essai à deux ou trois de lui redémarrer une autre voiture et on lui trouve aussi un plan pour lui faire passer un CT rapidement, même si c'est limite-limite sur le plan mécanique. Petit con n'a pas intéret à être dans les parages avec sa grande gueule pleine de mépris, sinon, je vais peut-être perdre mon humanité. Coup d'boule dans son gros nez de con! Car on est quand-même tous impactés pour cette connerie volontaire. J'avais pas prévu ça ce week-end. Plutôt un moment de détente en couple.

Et condoléances aussi MaisE'.
La seule solution pour passer un deuil vite et de manière "positive", c'est de résilier de la manière suivante:
Prendre soin de la mémoire du defunt, c'est prendre soin de soi. On enterre nos morts, on sauvegarde leur souvenir.
Pour que le souvenir soit bien porté, il faut être le plus vivant possible.
(testé par moi-même durant 6 ans. Décès de ma première compagne. On avait 19 et 20 ans.)

Aller, haut les coeurs et les clés à pipe de 13!! Crénom de diou.
Des bisous.

Hinenaole 26 septembre 2022 à 12:53  •   86515

Salut. 🙂

Bon, tout le monde s'en fout... (et vous avez peut-être un peu raison! 😄)
Mais, je reviens pour boucler la boucle.
Et après, grosse modo, disparition durant 3 jours, car j'ai des choses à rattraper.
Nécessairement...

Alors, journée chargée hier. Et plutôt malgré tout de bonne humeur.
Mi galère, mi barbeque.
J'ai le bout des doigts tout craspecs, ce qui ne m'arrange pas vis-à-vis de mes feuilles blanches, moi.
J'ai beau récurer, tout ne part pas. Ça résiste même à la brosse et au Scrub, pourtant si performant.
Mais dans l'ensemble, domine quand-même le sentiment de n'avoir pas les ongles et les zones palmaires si noirs pour rien.
J'ai fait ce que je devais faire, on a fait ce qu'on devait faire.
Un gros sentiment de gâchis et d'ingratitude demeure à propos du fils, mais certainement pas un sentiment d'échec pour nous, les potes, bien au contraire.

La voiture en panne et tant promise est remise en marche.
Ce matin, tôt, un homme est parti au travail avec un esprit plus clair et serein. Il a même dormi cette nuit, et j'en suis heureux.
Pour le détail mécanique - et pour faire simple:
Entrée d'air au niveau d'une membrane. De l'air additonnel partait aux injecteurs, et faussait complètement le régime.
D'où la panne rapide par étouffement.
Le véhicule démarrait mais ne tenait pas, car schématiquement, de l'air + de l'air, ça n'explose pas en chambre...
Du coup, on a neutralisé la membrane et raccordé en direct, en court-circuitant un organe pas indispensable en automne.
Tout ça, ce n'est que le temps d'une commande de pièce et d'un remplacement ultérieur.
Pour l'assurance, le nécessaire a été fait par internet. Et je ne saurais même pas vous dire comment... M'en fous.
Pour le contrôle technique, bah ça ne va pas être pour cette semaine. Faudra faire sans. Outlaw on road! Mais bon, comme on l'a quand-même bien checkée sous tous les angles, cette voiture, ce n'est pas un danger sur la route. Ni pour son utilisateur, ni pour en face.
Parole d'ex-accidenté!

Quand à l'autre voiture, là ce n'est pas la même chose. Et quelque part, ce n'est plus mon affaire.
Moi, je dois revenir à ma vie. Mais, listons quand-même...
Triangle cassé, tête de cardan délogée pour ne pas dire arrachée, sortie de boite de vitesse cassée, berceau touché, crémaillère touchée, optique touché, joue d'aile touchée, bouclier avant cassé...
C'est un peu comme si elle s'était prise un sanglier, sauf que c'est "elle" qui a été jusqu'à l'obstacle. Voyez!
La voiture est sauvable. Mais ça va faire un bon billet de 2000, a minima, alors qu'il y a quelques jours encore, elle fonctionnait parfaitement bien. Gâchis.
Finalement, le père va sans doute porter plainte contre le fils. Belle histoire de famille.
De toutes les façons, il ne peut pas payer les réparations et comme il a déjà un avocat sur "le dos" pour la même affaire familiale, autant que celui-ci serve jusqu'au bout... L'Enfer des relations, des fois...
La voiture est donc stockée comme ça, dans la cour. Une roue avant qui dit merde à l'autre.
On dirait une blessée de guerre ramenée à l'hopital de campagne, pas encore passée au bloc opératoire, et qui va attendre longtemps, longtemps, longtemps dans la tente des urgences. L'est "belle" sous son vieux barnum couleur army, en limite des sapins.

Dans la semaine, le fils revient. Il devra dégager toutes ses dernières affaires.
Du coup, il n'a pas LA voiture qu'il voulait que papa paye les yeux fermés, et de plus il va perdre aussi le dit-papa.
Très bonne affaire. Clap-clap-clap. Applaudissements!
Un petit jeune qui veut travailler dans la gestion humaine plus tard. Commander les autres, ça, il aime.
Sans les connaitre, je commence déjà à plaindre les futur(e)s employé(e)s qui vont devoir se le coltiner aux ressources humaines.
Talent plein d'avenir! Tu parles... Jeune fossoyeur de demain.
La nouvelle génération n'a pas besoin de gens comme lui dans ses rangs. Fardeau!



Sinon, presque complètement autre chose. Un truc que j'ai lu sur mon smartphone durant la pause barbeque mais qui m'a troublé.
Sutout sur un site* de hauts potentiels, surdoué(e)s, d'atypiques, ou tout ce que vous voudrez d'autre...

Un membre avait repris une citation d'Eleanor Rossevelt qui disait précisément: "Les grands esprits discutent des idées, les esprits moyens discutent des événements, et les petits esprits discutent des gens."

En tant que personnes qui discute parfois des gens, je me sens concerné, même si pas vexé.
Ce qui est mentionné est vrai. Ces trois catégorisations sont assez exactes dans l'ensemble...
Mais, à moins de vivre au pays de la Théorie, je sais vraiment depuis 24h qu'on ne répare pas une voiture avec des grands esprits, notamment quand les magasins de pièces sont fermés un dimanche, et que le report est impossible.
L'inventivité et l'adaptation intellectuelle, matière première de l'intellect, passe bien mieux auprès d'une clé de 13 que juste une idée, absolument magistrale soit-elle.
Tous les sachant(e)s de haut vol devraient un peu se mettre à la mécanique.
Ça permet d'en apprendre rapidement un peu plus sur sa propre humilité.


* Ce n'est pas Apie.

Très bonne semaine à tous et toutes.
On se retrouve plus tard.
Quand j'aurais remis la barque de ma vie dans le bon sens du courant.


Hiné.

MaisEncorele 27 septembre 2022 à 14:21  •   86536

Merci @zozotte, @Hinenao, pour vos petits mots d'Amour 😉
😍

Timide02le 27 septembre 2022 à 21:46  •   86551

Toutes mes condoléanczs @MaisEncore?
Prendre soin de mémoire des proches disparus, nous rappelle l'importance de prendre soin des proches vivants.
@Hinenao - "Tous les sachant(e)s de haut vol devraient un peu se mettre à la mécanique". . Il y a 37 ans dans l'école d'Ingénieur où j'ai fait mes études, on nous apprenait toute la thérorie sur le moteur thermique (avec les lois thermodynamiques qui vont avec) . Le TP associé a cet enseignement consistait à démonter complêtement un moteur d'une Renault 4 chevaux. Toutes les pièces devaient être sur la table: Bougies, joint de culasse, Piston, segments, arbre à came.... Il fallait ensuite remonter le moteur. Nous n'avions le droit de quitter le TP qu'une fois que le moteur redémarrait avec les bon réglages. Pour certains étudiants, le TP commençait à 8H du matin et se finissait qu'à 3H du matin le le lendemain. Le professeur en charge de cet enseignement était un "sachant(e)s de haut vol". Il était aussi passionné par son métier et son envie de transmettre savoir.
Nous avons trop souvent tendance à vouloir dissocier Théorie et Pratique. Les deux nécessitent un savoir et ces savoirs sont complémentaires.

Hinenaole 28 septembre 2022 à 12:49  •   86569

Salut @Timide02 🙂
Salut @MaisE' MaisEncore 😉
Salut @Tous 🙂
Salut @Toutes 🙂

De passage super rapidement. Vraiment coincé niveau temps. Pour cela que je vais à l'essentiel de l'essentiel.
En premier, merci pour ta petite anecdote rafraïchissante. (et j'ai comme idée que ce moteur là, de cette 4 CV précisément, a dû être démonté et remonté un paquet de fois par des classes de "première année" ^^. Il n'a pas dû prendre beaucoup la calamine...)

Et,
Pour revenir à la citation, je pense qu'en fait, même si cette triple catégorisation un peu sèche a du vrai [c'est à dire, les érudit(e)s, ensuite ceux/celles qui se démerdent avec ce qu'ils/elles ont comme bagage intellectuel et culturel, et en fin de compte, les idiot(e)s] la réalité, c'est de savoir au mieux naviguer entre ces 3 états de la connaissance et de la pensée. Et tour à tour - Même Eleanor Roosevelt, ne lui en déplaise - nous naviguons tous et toutes entre ces états de manière alternative et constante.

La vraie "erreur de style" serait en fait plutôt de chercher à ne se cantonner qu'aux sujets faciles et "aux gens" quand, justement, il y a le choix parfait, à un instant T, pour aller faire le transfert vers les couches dites-supérieures. Car c'est peut-être ça le sens de l'intelligence. Savoir placer avec intérêt à la fois Novalis et Nabilla dans la même phase sans que l'une serve de carpette à l'autre.

Et pour ma part et faire écho à ton anecdote, Timide, je vais juste partager un instantané imagé de mon enfance. Comme une photographie polaroïd prise sur l'instant: Il s'agit du contraste de mon cher papa - pour qui j'ai beaucoup d'admiration - qui, la semaine portait le sérieux costume cravate de l'employé de bureau (expertise comptable) et le week-end déculassait des moteurs et refaisait des embrayages sur des bords de trottoirs. J'ai donc toujours vu mon père être hybride entre les chiffres, les stats qui le passionnaient, et le chiffon tout graisseux d'huile de vidange. Et pourtant au départ, il était juste promis à n'être qu'un employé dans un petit garage* de village, où les gens parlent souvent des gens, entre gens. Vase clos. Bref, il a su toujours aller vers le haut, sans chercher à briller, épater, tout en ne perdant jamais la base de ses connaissances.

A ton avis, qui, - il y a deux ans seulement - m'a appris la fameuse méthode Peugeot pour recaler à la main admission et échappement? 😋 Car, il m'a dit une fois: "Un jour, je ne serai plus là... Tout ce que je sais, je te le donne maintenant. Des fois, faut pas trop attendre... Et ce sera normal bientôt que tu ne me demandes plus rien comme aide... Nous serons alors à l'équilibre."

En mécanique, puisqu'en contraste et autrement plus "artiste-par-nature", je dois tout à mon père. (Je crois que déjà, vers 6 ans, je savais ce qu'était un arrache-rotule** sans frappe.) Et parallèlement, je crois aussi que nos plus belles conversations et débats politique, philosophiques, historiques, culturels se sont souvent produits autour d'un bloc moteur, capot ouvert, durant des heures et des heures. La mécanique a ça de vraiment chiant que, quand c'est galère, ça devient vite une sorte de tunnel chronophage. Et donc, il reste beaucoup de temps mental disponible quand tu as fini de palabrer au sujet de la rondelle grower. 😄

* Pour le petit garage de village, rien de péjoratif dans ma phrase, juste le reflet de la vie quotidienne des années 60.
** ...Pour avoir joué avec, dans le sable et dans l'herbe... Très solide. Indestructible. Inaltérable. Vous pouvez m'croire!...


A plus tard.
C'était mon unique message pour aujourd'hui.
Je me garde le fil d'@Atomic-Circus pour demain.
En effet, il faut veiller à bien arroser l'Amour ne pas qu'il se fane. ^^
Des paquets de bises!!


Hiné.

paradoxle 29 septembre 2022 à 16:41  •   86619

Chuis dégoûté, je suis positif au test covid. J'ai eu un peu mal au crâne et un petit coup de froid y a deux jours, rien de bien méchant, une bête crève vite passée. Mais une amie avec qui j'étais à un concert à Gand ce week-end est couchée avec grosse fièvre et mal partout. Du coup, vu que j'étais censé donner un cours de guitare à une gamine, test. Ben elle attendra la semaine prochaine.
Me v'là isolé, à faire une fois des courses avec masque et gel régulièrement, à éviter mes vieux voisins fragiles. Et à rester d'autant plus devant cet écran. Pffff...

authentiquele 29 septembre 2022 à 21:30  •   86636

Dis @paradox, tu ne penses qu'il y a plus grave en ce moment? Je comprends, hein, mais bon....

paradoxle 29 septembre 2022 à 22:47  •   86654

@authentique Ah oui, sans doute. Mais j'avais besoin de le dire. Rien de grave, juste une humeur en passant.
En fait j'ai bien plus grave dans ma musette en ce qui concerne mes états d'âme du moment mais c'est déprimant, je vais éviter.

zozottele 29 septembre 2022 à 22:58  •   86657

Bah des fois ça fait du bien de vider son sac @paradox.
Enfin tu vois off course !👍

Atomic-Circusle 29 septembre 2022 à 23:09  •   86658

Prends bien soin de toi @paradox bon rétablissement 🙂

paradoxle 29 septembre 2022 à 23:22  •   86661

Yep !

Hinenaole 02 octobre 2022 à 23:13  •   86740

Salut 🙂
Largué!
Par le temps! Pas par ma femme... 😄
- Ailleurs que sur ce fil, j'ai un propos en réserve tout écrit dans ma tête, par avance, pour @paradox (sujet: orage solaire)
- Idem pour la réponse d'@Atomic-Circus, qui n'a pas écrit dans le vent... Mais un téléphone précipité a voulu que je n'en connaisse pas encore la fin...
- Et puis enfin, il me reste à enfiler mon plus beau smoking bientôt, pour parler robes. Mais là aussi ça attendra. Heureusement, qu'en ce moment c'est la fashion week. Ça va aider à combler ailleurs le dit-sujet... 😋

Sinon, vous me direz bientôt si Artemis a enfin décolé. Pour ma part, je n'en sais plus rien du tout... 🙄
Moteur 3, moteur 4, démarrage à la manivelle, façon torpédo, s'il le faut. Je prends toutes les formes de bonnes nouvelles. 👍
citation :
Mais j'avais besoin de le dire. Rien de grave, juste une humeur en passant.

Hey, Paradox, ce fil est justement fait pour ça.
D'ailleurs, bien content d'y voir d'autres écrits que les miens. 😉

Des paquets de bises.
A plus tard.


Hiné.

Atomic-Circusle 11 octobre 2022 à 16:27  •   87082

D'humeur aimante !
Juste envie de partager le fait qu'il y a des personnes ici que j'aime beaucoup. Je ne pensais pas ! J'ai tendance à prendre beaucoup de distance, de hauteur, sur les choses, les gens, les échanges et c'est toujours le cas.
Simplement en ce qui me concerne il y a ici, du moins j'ai pu rencontrer ou lire ici et là, quelques êtres touchants de profondeur, d'une certaine forme d'authenticité que j'aime tant voir s'exprimer. Et ce n'est pas qu'un effet internet ou quelconque projection, cela se sent plus que ne se lit ou se réfléchit. J'en lis certaines et certains en silence aussi, tout aussi touchants.

Merci à vous pour les trésors que vous partagez en étant simplement au plus près d'un coeur commun à tous. Que nous partageons tous, consciement ou non.
Plus j'écris ces quelques mots, plus ce coeur grandit dis donc ! Pour tous !

Passez une magnifique journée !

Bien à vous. 🙂

MaisEncorele 11 octobre 2022 à 17:32  •   87086

Tout ce que des mots d'amour peuvent éveiller est plus qu'infini, un immense privilège.
Merci @Atomic-Circus 😍.

Bien à vous également 😉

zozottele 11 octobre 2022 à 18:23  •   87087

@Atomic-Circus c'est vrai que moi non plus je n'y croyais pas quand je me suis inscrit.
Et pourtant....
Et merci pour ces beaux mots !
Et tout ça on le doit à @Aurel n'empêche.👍 👍 👍

Hinenaole 11 octobre 2022 à 18:38  •   87088

Salut @tous et @toutes

Humeur du jour?
Dessins finis.
8 jours à reposer les doigts à présent...
Mais ça commence mal. 🙄
L'emploi du temps va être pris à l'envers.
Sur ces quelques jours, je vais quand-même tâcher de m'occuper de ma future réponse sur le topic #robe d'@Atomic-Circus.
J'avais dit que je le ferai, donc faut que je le fasse. 😋
(en attendant le prochain topic #pantalon ^^)
Mais cette semaine, ça va être malgré tout un peu sans moi.
Au moins, si on se 'voit' peu, vous saurez quand-même que je pense à vous...

Des bisous!🙂

Latikia01le 11 octobre 2022 à 23:03  •   87104

Profondément touchée par cet élan du coeur, qu'ajouterais-je de plus, @Atomic-Circus, si ce n'est le bonheur : celui d'un immense soleil éclairant ton humeur, qu'elle soit du jour où même des heurs, je te remercie pour tes mots qui se dévoilent avec pudeur. Si l'écriture est un art au point de l'esthétique, il est des esprits que l'on devine, par leurs formes et esquisses. Et c'est bien là le plus beau des messages : celui qui sait voir par delà les mirages. Si les ombres sont grandies par la lumière qui éclaire, elles dansent les nuits pour nos étoiles réverbères...
🙂

Atomic-Circusle 13 octobre 2022 à 16:50  •   87169

Et bien et bien, vos mots sont magnifique !
Toujours d'humeur aimante,
Retour aux sources,
Des roses grimpantes,
Et de l'eau douce.

Oups, c est un autre post ça 😅

Hinenaole 25 octobre 2022 à 23:22  •   87739

D'humeur surbooké! 😄
(nan, j'en rigole... Mais, ça me fait en réalité bien chier...😥)

MaisEncorele 25 octobre 2022 à 23:56  •   87745

Qu'est-ce qui te remonterait le moral @Hinenao ? 🙂

Hinenaole 26 octobre 2022 à 01:02  •   87746

salut @MaisEncore

juste arreter de courir.
... et un cafe. ^^

MaisEncorele 26 octobre 2022 à 21:58  •   87775

Ah ben ça va @Hinenao, c'est facile, tu connais déjà le chemin du Tanga'mac Collectif 😉
Moi j'aurais dit 🤔... pouvoir travailler sans avoir besoin de gagner de l'argent, apprendre que je suis immortelle et... partir en expédition avec Sylvain Tesson 😄 !
À ++ 😉

Hinenaole 27 octobre 2022 à 01:26  •   87778

lol. Je prefere Sydney Fox, perso. 😄 ¡ 😄 !
(le personnage de Tia Carrere, presque mon fantasme ultime... 😋)

Hinenaole 30 octobre 2022 à 21:35  •   87931

assis sr un bout de bois dehors. Dans le noir. Tete dans l a capuche. Je vous lis tous toutes sur mon smartphone solide comme un tank, mais pratique comme un violon avec des gands de boxe! 😅 p_tain, j veux rentrer chez moi!! 😭 J ai froid et je reve d un bon gros whisky... 😬 journee interminable. Et inter minable...

Hinenaole 30 octobre 2022 à 22:10  •   87936

22H07. Toujours sur mon bout de bois. 7 pour cent de charge...

et je lis et j attends..........,.
et d un seul coup ca sera lz folie. Faudra partir comme une fusee.
(Me rappel trop le rythme dema vie d avant... Mais qd est ce que ca va s arreter un jour?... 🙄)

Hinenaole 14 décembre 2022 à 22:53  •   89473

Bon.
Tranche de vie.
Tout le monde s'en fout, et c'est bien ainsi. 😄
Je viens juste déposer l'humeur du soir.
Entre blasé, ambiance 'presque' cocooning après le retour à la maison...
Et une pensée accompagnatrice pour tous les copaings et les copinegs d'Apie à qui j'ai pensé toute la journée.
Et pour cause...

Normalement, aujourd'hui, était prévu de s'occuper 'simplement' du fameux "21 décembre".
J'ai promis un truc, je vais tâcher de m'y tenir.
(je vous promets, normalement, ça vaut quand-même le coup ^^. Sinon, je ne teaserais pas pour rien.)
(Y a d'étranges choses de Kalandra chères à mon coeur.)
Mais finalement, je me suis retrouvé à arracher une Mini 2.0 de la boue.
Plus de 30 mètres à l'intérieur d'un champ. 😱
De la terre comme de la colle.
Molle, glissante, adhérente, et qui vous fait littéralement des pieds de hobits à la places des bottes à taille humaine.

En fait, c'est ma faute...
Je ne devrais plus jamais parler des Austin Mini anciennes, Version 1.0, à flanc de colline irlandaise
Visiblement, ça a l'air de faire spontanément revenir des bas fonds le fameux Démon de la Fange... 😈
J'aurais dû me taire!! 😅 [< auto-dérision]

Bref, ça a tout décalé...
La journée a été - comme d'hab, comme parfois, comme souvent - un rodéo mal mal mal maîtrisé.
J'ai presque pas mangé ce midi.
Par la faute d'une imbécilité qu'il faut après coup combler, ratrapper, lisser dans le fil temporel...
Et tout le reste ensuite a été perturbé.

Z'allez me dire: Bah ça arrive à tout le monde ça! Faut pas pleurer pour autant, mon 'ti Nénao..."
Ouais, mais ça fait des années que c'est mon "style" de vie. Et c'est de l'imposé. Pas du choisi.
Du coup, je suis cramé, épuisé, frétri...
J'en peux plus de partir en 'guerre' pour les autres, juste parce que j'ai l'utra-potentiel pour le faire, la méthode pour tenir dans l'effort.
(Ex-déformation pro. Pas besoin de chercher plus loin.)
J'ai une vie aussi, et je veux la vivre. Est-ce trop compliqué à faire comprendre?
'Crois bien que oui... 🙄

Du coup, tout décalé. Comme dit.
Je suis rentré complètement pourri et humide.
Pas de honte à le dire: Dès l'entrée, j'ai tout mis par terre, ciré, bottes, pantalons, tshirt
...et j'ai traversé la maison quasiment nu comme un ver.
Pas le choix. Je ne vais quand-même pas en plus devoir nettoyer la baraque après mon passage!!
Alors je me suis dit que j'allais devoir vite me laver. Logique!
Malgré le froid, j'ai transpiré. Je pue un peu aussi.
Mais pour ça, il faudrait qu'il y ait de l'eau plus ou moins chaude.
J'ai beau pouvoir faire avec du frais, là, en fin d'épuisement, je n'ai quand-même pas les ressources physiques pour lutter contre le vrai froid. Celui qui pique, sous la douche... 😒
Peux plus...

Pourtant j'avais dit,
Racommandé chaudement,
Imposé par la parole presque,
Que le ballon d'eau chaude soit lancé!
(petit conflit avec Enedis et leur signal sur fil pilote. 'Me balancent actuellement les heures creuses à la places des heures pleines.)
(Je paie moins, mais je suis mal servi. Un vrai bordel. Et mon chouette voisin sous Linky également... L'est pas content d'ailleurs...)
(normalement, "ça ne devrait pas poser de problèmes"........ Tu parles...)
Je disais donc...
"Merci d'amorcer le ballon d'eau chaude, siouplé! Je vais dépanner une Mini. Je vais donc être crade..."
"Pas d'problème, ça sera fait!!"
... et ça n'a pas été fait...
... comme toujours...
... comme d'hab...

Bref, Vidéo VHS en mode retour arrière rapide. Bandes de tracking horizontal sur l'écran. Rembobinage. "Bzzzzziiziiiiziiiiiiiiii....."
Je rentre.
Je suis crevé.
Je me désappe.
Nu comme un ver.
... enfin presque. Juste mon 'petit bateau' taille XXXXXXXXL 😄
Et je fonce vers la douche.
Et je teste l'eau.
Et je m'aperçois que ça va pas l'faire... 😬
Et,
Non rectification...
Je fonce vers la boite à outils.
Je coupe le jus au général.
Ouvre le boitier d'arrivée.
On m'a dit en sms, durant la journée, - et que je ne vois qu'à l'instant - que le rupteur n'a pas voulu 'grimper'.
Mais il n'y a rien, en fait.
Il grimpe bien sur le [ I ], en marche forcée, ce putain de rupteur!!
Fermeture du boitier.
Rangement des outils.
Rangement de la lampe frontale.
Remise du jus.
Les onduleurs se taisent enfin.
Quel concert!
Et je me caille dans mon "petit bateau" et mes croquenaux de terreux, remis à l'arrache.
pasque je sais pas où sont encore mes chaussons.
Quelle classe, quel charme. Beau comme un dieu. (avec un peu de ventre toud'même... ^^)

... Et à présent, il est 22h00.
La moitié de la France a déjà mangé et s'écrase à présent mollement devant la télé, ou sous carrément la couette.
Faisant tout cela, il y en a même - des jeunes couples - qui ont eu probablement le temps de concevoir un enfant...
Et moi j'attends que ça chauffe..........
J'attends comme un imbécile.
J'attends.
En petit bateau, en jogging moche et en sandales d'été. C'est pas des chaussons, mais bon...
(et pas envie de me laver à la casserole et à l'eau chauffée au poêle surboosté à 450°C. Je l'ai fait durant 5 ans. C'est bon quoi!!)
('veux pas faire mon gars embourgeoisé, m'enfin quand-même... 😒)
Ce faisant, je vais donc faire un petit tour sur Apie.
En priant que le téléphone ne sonne pas...
Même à c'heure, ça arrive des fois.
On sait que je suis un couche très-tard.
22h10. J'en suis à mon deuxième wisky aussi.
Je lis. Je vous lis. Et enfin,
j'atterrie............

Ajout:
22h20, à la louche...
Le téléphone a sonné.
"Oui alors, il y a finalement bien un truc de pété sur la Mini. On fait quoi?"
(((En pensée: > "On"... On fait rien. C'est ta vie. A toi de voir. Je t'ai arraché avec mon kam et une très longue tresse parce que tu es cramé chez tous les assureurs de France, de Corse et de Navarre. Personne pour venir te dépanner quand tu fais une ligne droite "holiday-On-Ice" plutôt qu'un virage correct. J'y ai mangé plus de la moitié de ma journée, je pense qu'il ne faudrait pas abuser, là... 😡 Mais comme t'es mon pote, je ne vais rien te dire au téléphone. Je vais juste répondre que je vais y réfléchir. Parce que je t'aime et je te respecte...)))

Des fois, j'aimerais ne sincèrement rien savoir sur "comment dépanner les mini 2.0".
Et on ne me demanderait rien. Jamais.
On me prendrait pour une plante verte,
et on me poserait juste sur le bord de la fenêtre... au soleil.
ça serait bien non?... hein?...
En vérité,
Pas fatigué de ma vie. Je l'aime.
Mais épuisé d'être pourvoyeur et solveur...
Rincé.

Voilà.
22h51, précisément.
2 minutes pour avoir ajouté 'l'ajout'
Et je ne suis toujours pas lavé.

Pas vraiment la force ce soir d'aller voir autre chose sur Apie.
A demain.
Frais et dispo.
Et courbaturé.
Ça, c'est déjà sûr et plié! 👍

22h52, je poste.
Bises.

Hinenaole 15 décembre 2022 à 02:16  •   89478

ajout sup a 2h07.
(du fond du lit)

en fait, ce que je crains, ce n est pas tant le stress ou le fait de ne "pas vivre ma vie a temps plein".

Ce que je crains, cest la crise cardiaque.

la vraie.

c est des fois tellement intense pour rien que ca va bien m arriver un de ces quatre.

sincerement, je l ai deja dit, j aimerais bien vivre 1000 ans. Et pourtant je ne me sens jamais exister comme un immortel. C est peut etre de ca que ca vient..,

fin.

zozottele 15 décembre 2022 à 07:32  •   89481

@Hinenao, grand pouvoir grandes responsabilités !
Et tu sais, personne ne s'en fiche non, seulement c'est dur de savoir quoi dire à un super héros, parce qu'il sait déjà tout !
Une plante verte ça t'irais bien peut être,mais tu t'ennuierais vite !
Après vivre 1000 ans d'accord,mais déjà 80,dans une bonne humeur c'est déjà si mal !
Alors c'est ce que je te souhaite, pour aujourd'hui,mais aussi pour demain et les autres jours.
Allez douche chaude on non,tu as encore quelques belles années devant toi, profite en donc !

Juliette.le 15 décembre 2022 à 09:16  •   89484

Ça serait quoi vivre comme un immortel? Lâcher prise, dédramatiser, déperfectionner? Savoir se dire "et puis merde, sur ce coup-là, ils vont se débrouiller sans moi. Ils se démerderont pendant que je vais m'octroyer 🤔 ben, une bonne douche bien chaude, non, un sauna, je vais faire péter le sauna, rien que pour moi, une fois dans ma vie."
@Hinenao, mon perfectionnisme me fatigue et me pourrit souvent la vie, mais c'est vraiment de la gnognotte à côté du tien. Je n'aime pas donner de conseils mais là, j'ai quand même très envie de te dire de lâcher un peu la pédale. Ça nous fera peut-être parfois moins de textes hilarants de ta plume, mais t'imaginer prendre un peu soin de toi nous consolera 😉
Ce qui pourrait être pas mal, c'est qu'à chaque fois que tu as envie de résoudre un problème, extirper une mini coincée au milieu d'un champ de bouillasse par exemple, tu inclues à l'énoncé du problème ton bien-être physique et moral. Le truc n'est pas seulement de sauver la mini et ton pote, il faut aussi que tu t'en sortes en bonne forme. Tu verras, en te posant de plus en plus la question, tu finiras par regarder à deux fois avant de partir sauver le monde. Mais il faut évidemment avoir intégré l'intérêt d'être et de rester en "bonne forme"...

Hinenaole 17 décembre 2022 à 20:10  •   89610

Salut vous deux. 🙂 🙂

Bref retour tardif après cet épisode intense. J'ai effectivement eu besoin d'au moins un jour pour récupérer...
Du coup, je fais une longue réponse de type ping-pong. Avec pas forcément beaucoup d'émotion dans le texte. Mais c'est pas grave, le coeur y est. 😉

citation :
grand pouvoir grandes responsabilités !
Jamais voulu le pouvoir. Même au boulot. D'ailleurs, la responsabilité peut des fois tellement arriver à se détacher du cadre omnipotent qui l'englobe (qu'est le pouvoir) que c'est à se demander si cet équilibre cité existe réellement. 🤔 Du coup, finalement, je préfère encore relégué le pouvoir et la responsabilité à qui le veut. Quand, c'est possible, pas imposé. Evidemment. 😅


citation :
Et tu sais, personne ne s'en fiche non, seulement c'est dur de savoir quoi dire à un super héros, parce qu'il sait déjà tout !
Rhoo, tu parles d'un super-héros... 😅

Ça me rappelle tellement la chanson "Les aveux" de Michel Delpech.

"Il est fatigué le prince charmant.
Il est fatigué son beau cheval blanc.
Ses rêves bleus sont un peu gris,
Et son épée d'or est en fer blanc."


citation :
Une plante verte ça t'irais bien peut être,mais tu t'ennuierais vite !
Nan, je ne crois pas. Mon temps extérieur est vif, rapide (par nécessité souvent). Mon temps intérieur profond est lent, lui. Très lent. J'aime à dire que je m'aligne parfois sur le tempo des arbres, ça me permet d'imager assez facilement, dans une parole, à quel point il y a un décalage entre le dehors et le dedans.

citation :
Après vivre 1000 ans d'accord,mais déjà 80,dans une bonne humeur c'est déjà si mal !
LOL 😄. J'adore le "c'est déjà si mal !" M'a bien fait rien quand j'ai découvert ton post, le lendemain... 🙂

Bon, je me doute que tu voulais dire "PAS si mal".

Mais le bug textuel était très drôle. En clair, ça pourrait dire: "Ok pour vivre un millénaire, mais c'est à croire que t'en chie pas asser dans la joie avec 80 ans. Non merci quoi..."


Ah bon, mince. C'était pas un bug textuel?... Oups. 😅


... Nan, franchement, j'aimerais bien vivre au moins mille ans. D'ailleurs, si c'était le cas, je n'ose imaginer ce que je pourrais faire TOUT EN ralentissant mon rythme intérieur jusqu'au rythme végétal. Quelques exemples...

50 ans ou 60 ans, pour rebâtir une maison comme elle devrait être digne de l'être. La mienne. De quoi descendre tous les murs au sol et les refaire tranquillou. Pas de pression.

Simultanément aussi, 60 ans pour planter des arbres, puis ensuite les regarder de tout en bas, du sol, et leurs dire tout contre l'écorce. "Géant au pied de bois, autrefois, je te tenais tout entier dans le creux de ma main. Si différents tous deux nous sommes. Si fort et si grand tu es devenu. Et pourtant, tu es mon enfant.". Et alors, j'irais planter des séquoias partout où la terre compatible et nue, explosée, agressée, en a besoin...

Egalement, avec mon 'sac de graines', j'envisagerais sans doute à l'occasion un tour du monde nomado-sédentaire. Pas 15 jours dans un pays, mais plutôt 10 ans avant de boucler la valise et de repartir ailleurs. Dans les bagages, tu ne rapportes alors pas de babioles inutiles, mais toute une langue parlée et écrite, toutes les coutumes locales, les couleurs, les odeurs... A repartir ainsi, tu abandonnes alors une terre pour ne peut-être plus y revenir, mais qui paradoxalement reste à jamais plus fort en toi que tous les tour-operators des village-vacances...

Et que dire de la relation à l'Art, centre notamment de ma vie. Enfin une existence "à la hauteur" pour toucher à tout, devenir artiste complet, monter des oeuvres absolues. Tout ce que tu produis à un moment donné s'avère être la symbiose de toutes tes maîtrises. Tu n'es plus alors que peintre, graphiste, dessinateur, musicien, acteur, auteur, vidéaste, mais Artiste, avec un grand A qui se veut autant Absolu que Authentique... Je sais on va me dire que ça prête réflexions contradictoires au débat. Mais, laissez-moi rêver. ^^

Enfin, rapidement, pour les basses questions d'argent, tu as au moins le temps raisonnable d'apprendre à t'en passer (...et regarder aussi de loin Las Vegas elle-même, pleine de lumières et de cash s'envoler vers son tourbillon, puis retourner au désert sous forme de ruines de poussière. Le tout dans l'espace d'une vie humaine) Même pas besoin de demander un crédit à ta banque pour te payer ta baraque puisque, gaillardement, en 50 ou 60 ans, tous les jours tu as hissé de toi-même les pierres, les briques et les bois pour la faire tenir debout. Tout vient de tes mains. Tu peux même te payer le luxe de regarder la succursale de la banque fermer après un crash en bourse, tandis que tu installes, à la perfection de la perfection, les dernières tuiles faîtières...

Quand j'étais petit - pas très fufutte en math, j'avoue 😅 - je me disais que le temps logique de la vie humaine c'était sûrement environ au moins proche du million de journées, avant d'échouer hélas au cimetière. 🤔 Le jour où j'ai compris, avec ma calculette Casio, qu'un pépé ou une mémé - tout ridés - qui "partait" seulement à 80 ans, n'avait en réalité vécu que 29200 jours environs, là, j'ai pris comme une étrange claque...

Mais, il est où le million de jours, alors? 🤔 29000, et quelques, ça ne fait pas des masses finalement. Admettons, par manque de chance, que 'tu' "partes" à 60 ans, ça ne fait 21900 jours, à la louche. Si "départ anticipé" à 40 ans, 14000 jours. Si "fuite accélérée" à 20 ans, que 7300 jours. Si déjà "la mort dans le cartable" à 10 ans, tout juste 3650 jours... 😱

Et que fait l'univers lui, en 29200 jours? 🤔

A peine un maigre pet de lapin cosmique........ 😱

Finalement, 1000 ans, ça ne fait que 365 000 jours. Même pas de quoi affoler le compteur du million tant estimé plausible, au départ. 🤔

Pour atteindre le million théorique, il faudrait donc traîner une carcasse en pleine forme durant 2740 ans. A ce moment, ça laisse encore un large millénaire pour démonter la maison parfaite, la rendre à la nature sous forme de matériaux, et aller passer sa retraite de double Millenium sur Mars... Et il resterait encore 700 ans à combler. Dès lors, autant abandonner les Arts, tous les arts, et ensuite tout remettre de son esprit neuf au service de la science...

---
Au passage, tiens, c'était pas prévu, petite anecdote souvenir: Un jour, autour d'un apéro, je parlais avec quelqu'un d'Adolf Hitler, vu sur le plan purement philosophique. La personne me dit: "T'imagine si le national socialisme, c'était vraiment mille ans de """paix """ avec Hitler au pouvoir? On serait pas dans la merde!!" Et je lui réponds: "Non, pas nécessairement. Peut-être au contraire qu'au bout de mille ans, il serait devenu sage ermite sur la montagne hindoue, les pieds nus, les cheveux devenus longs, en tunique, le regard sans folie, donnant même éventuellement des conseils éclairés sur l'entretien durable de la paix et du pacifisme entre les peuples. Déjà au début, au bout de seulement 70 ans de règne, il aurait été renversé. Puis il aurait retenté de mettre en route le 4eme Reich, se serait encore mangé le râtelier dans les cailloux, aurait tenté ultérieurement encore une autre méthode d'extermination massive, mais n'aurait pas réussi. Bref, après un jugement plus qu'historique, qui aurait rassemblé bien plus de personnes devant la télé que l'arrivée de l'homme sur la Lune en 69, il aurait été finalement emprisonné pour tous ses crimes les plus ignobles, aurait été laissé au cachot durant environ les 200 années suivantes, plongeant alors jusqu'au fond du noir, de la solitude, de la folie et de la rage peut-être... et en serait finalement sortie, fragile, apeuré, désorienté, en étant un autre homme. Tel une sorte de phénix, il aurait alors brûlé les oripeaux de son âme nazie et, épuisé, vidé d'avoir hurlé face aux murs impassibles, aurait sans doute voulu se livrer à une reconstruction de lui-même. On peut imaginer jusqu'au fait qu'il se sorte de sa psychopathie, cela prenant encore un bon autre siècle par la médecine et l'auto-soin, et enfin "sevré" et lucide, se serait repenti chaque jour pour chaque mort injuste qu'il aurait provoqué. Cela aurait peut-être pris encore un siècle de larmes quotidiennes et intimes, au fond d'un monastère replié, et enfin, comme toute personne, il aurait sans doute soit voulu se supprimer pour se punir, se sacrifier sur l'autel de l'ultime responsabilité, soit se transcender pour se faire renaître après sans doute aussi une tentative désespérée et loupée pour en finir. La main qui tremble trop. Du coup, pas le choix, faut rebooter. Ce qui laisse encore presque l'autre moitié d'une vie ultra king-size pour, tirer un trait sur le passé, et enseigner éventuellement comment ne surtout pas tomber dans la folie anti-raciale. Car quand tu en arrives à ce point-là, toi seul sait concrètement ce que tu as mis de tripes sur la table pour avoir le droit de te pardonner vraiment et fondamentalement de tous tes plus atroces "péchés"... Et là, la personne me répond: "Mais, c'est Hitler, c'est Hitler!! Un mec comme ça ne changerait jamais." Et je rajoute "Tu sais, il a bien d'anciens membres de gang qui arrachent des mineurs embrigadés de la rue et du traffic, alors qu'ils ont eu précédemment du sang sur les mains. Il y a même des Black Hats qui finissent par travailler avec la police et faire de hautes carrières dans la surveillance d'Etat. Alors, tout est possible. Faut vivre mille ans, et puis on voit....... Mais je pense qu'au bout de cette échelle là de temps, aucun(e) de nous ne pourrait penser comme avant. En fait, 'coincé(e)s' dans nos vies et juste notre petit siècle d'existence limité avec une sorte de DLC à la fin, on ne parvient pas à se projeter assez longtemps et loin pour se rendre compte de cet état possible des mutations hyper-profondes. C'est tout... Et quoi penser alors si on pouvait vivre mille millénaires?...... Plus vaste question encore..."

Voilà, c'est fini. C'était l'anecdote du week-end de papy Hiné. A la semaine prochaine... ^^

---

citation :
Allez douche chaude on non,tu as encore quelques belles années devant toi, profite en donc !
Pourvu que le ballon d'eau chaude ne me lâche pas avant ma fin logique de centenaire, puisque le millénaire n'est pas atteignable. C'est tout ce que je lui demande... 😉 Ouais, généralement, j'aime bien la très bonne camelote qui dure. 😅

citation :
Ça serait quoi vivre comme un immortel? Lâcher prise, dédramatiser, déperfectionner?
Vivre comme un(e) immortel(le), c'est ce qu'on fait tous les jours en fait. En ne pensant pas toujours aux risques quotidiens, en s'oblitérant la raison par rapport à la fumée nocive de la cigarette, en se servant un "innocent" petit sky, tous les soirs après le travail (ou parce qu'on n'en a pas du taf, et qu'on déprime et souffre du violent décalage social que cela provoque malgré soi, aussi...) On est dans l'action, le moment présent, et on ne suppose jamais que l'AVC guette en secret depuis longtemps dans le lobe droit cérébral, ou que le syndrome de Guillain-Barré sur l'axe, va venir bêtement bientôt à nous, par le biais d'une bactérie déposée lors d'une sympathique mais dégueulasse poignée de main. Schéma covidal mortel évidement aussi accessible en esprit, selon cette mise en perspective...

Et c'est normal tout ça. C'est logique. On vit. On est dans cet état de stabilité du vivant qui fait que, on ne veut pas et on ne peut pas aussi penser à tout ce qui nous menace et peut précipiter notre fin. Sinon, on deviendrait dingues, terrifié(e)s, anesthésié(e)s......

Vivre comme un(e) immortel(le), c'est ça.
C'est le quotidien sans conscience aiguë de la finitude de l'avenir.

citation :
... pendant que je vais m'octroyer ? ben, une bonne douche bien chaude, non, un sauna, je vais faire péter le sauna, rien que pour moi, une fois dans ma vie."
Pas très sauna par nature. Je préfère encore de loin un bain agréable dans une eau sans la moindre vague, dans le silence complet, si possible, et en extérieur. A demi-couché dans le lit naturel d'une source chaude dont le sous-sol serait hautement tellurique. Et c'est encore plus beau quand il neige, parait-il. Une serviette sèche sur la tête et sur la nuque, façon onsen. La poésie du contraste est alors absolue. Ne pas parler, juste faire corps avec la montagne autour, et ainsi resté pendant plusieurs heures, limite en stase...

Enfermé dans la boite en bois de pin suédois, c'est bien sympa, mais la vue n'est franchement pas la même. 😅 (Et puis faut se méfier de la séance de sauna mal préparée, parfois, ça favorise aussi les incidents cardiaques... 😋)

citation :
mon perfectionnisme me fatigue et me pourrit souvent la vie, mais c'est vraiment de la gnognotte à côté du tien.
Un jour faudra que je te parle de comment je range mes disques durs... 😅

Le/la premier/ère qui me met les mains la-dedans, pour tout déclassé, c'est la fessé! 😄

citation :
Je n'aime pas donner de conseils mais
J'accepte toujours les conseils.

citation :
là, j'ai quand même très envie de te dire de lâcher un peu la pédale.
Donc, merci du conseil. Et il me va très bien, je prends... 👍

Mais en fait, ce n'est pas si simple que ça... En essayant de résumer le truc, IRL, voilà ce que ça donne:

Les personnes que je dépanne m'aident aussi. Et même assez régulièrement. On pourrait donc estimer qu'il a une certaine réciprocité qui puisse empêcher, à tout le moins, de venir se plaindre ensuite. Là où ça pose problème - et c'est un truc que j'ai identifié depuis un bon moment déjà, sans arriver à me faire pourtant comprendre de ces personnes - c'est que la majorité d'entre eux/elles confondent aide et urgence. Quand j'ai besoin, ils/elles sont là. Toujours. Je peux compter sur eux/elles, sur leur aide effective. On planifie alors à moyen ou long terme ce qui est à faire, et tout le monde y trouve son compte en fonction du temps requis. Mais quand c'est l'inverse, c'est la plupart du temps de l'immédiat, du soudain, qui nécessite de devoir tout abandonner instamment pour palier à la catastrophe... Ce n'est donc pas le même deal.

Personnellement, (et je leur ai dit à tous/tes, en plus! ) je revendique aussi le droit d'être un individu imparfait, qui puisse aussi commettre ses propres erreurs. Car c'est intrinsèquement dans la nature humaine. Et je suis humain. Dès lors, quand cela se produit, je dois donc mettre ma capacité d'anticipation et mes ressources au service de mes propres besoins immédiats afin de corriger mes bourdes, plutôt que celles-ci soient sans cesse siphonnées par l'incapacité d'autres personnes à en être prémuni... Je dis, je dis, mais ça reste souvent sans suite dans l'écoute, comme si inconsciemment, j'étais là pour pourvoir toujours à cette carence. 🙁

Sur 2022, fatigué, j'ai beaucoup préparé le terrain. En annonçant souvent, et en boucle: Attention, sur 2023, je ne pourrais pas être là, disponible tout le temps... Faudra compter sans moi. Je serais appelé à ce moment-là à des choses plus centrées, notamment pour la nouvelle vie pro! Une fois que je suis sur la piste de décollage, je ne m'arrête plus!! Est-ce que tout le monde a pigé?"

Honnêtement, j'ai bien vu des efforts se faire, des prises en compte s'activer dans les têtes. Mais quand-même, malgré tout, le naturel est propice à revenir au galop et je n'estime pas finalement cette passation sur l'année 2023 comme étant bénéfique pour eux/elles. Va donc y avoir encore des manques criants d'anticipation qui vont pousser des situations à être forcément épiques ^^ 👍, même si pas dramatiques pour autant dans tous les cas de figure (car je ne souhaite de mal à personne en retour, ne veux aucune vengeance du sort). Ainsi donc, pour les prochaines 'Austin Mini' toutes symboliques (et les risques d'incendies domestiques, et les graves fuites de données personnelles sur le net, et les gens à aller chercher trois gares plus loin que l'arrêt, et les choses données qu'il ne fallait pas, et les mômes qui se blessent, et la cambriole des maisons, et des voisins que je ne connais pas mais qu'il faut prendre entre 4 yeux avec le protège-dent en bouche, et les roues de voitures pas serrées avant le départ en vacances, et les moteurs qui cassent faute d'entretien, et des outils chers et indispensables perdus pourtant en pleine nature, et... et... et... et...), ça va en faire des "non" plutôt fermes et définitifs. Dans les premières semaines, les premiers mois, ça va les saisir, assurément... 🙄

D'ailleurs, je m'étais donné la période prochaine des fêtes comme moment charnière... Bah, je crois que ça y est. On y est bientôt... 😉

citation :
Ça nous fera peut-être parfois moins de textes hilarants de ta plume, mais t'imaginer prendre un peu soin de toi nous consolera
Vous n'y perdrez pas au change, je crois. Avec le temps ainsi gagné, vous aurez peut-être droit à des dessins...

citation :
Ce qui pourrait être pas mal, c'est qu'à chaque fois que tu as envie de résoudre un problème, extirper une mini coincée au milieu d'un champ de bouillasse par exemple, tu inclues à l'énoncé du problème ton bien-être physique et moral.
Encore une fois, merci du conseil. 😉 Dans d'autres situations, ça pourrait s'appliquer. Mais peine perdue, hélas. Dans l'urgence, ce que je ressens, je n'arrive jamais à le communiquer. En réalité, l'urgence broie tout. Ce que je vis, que ce que je pense. Même ce que je mange (et chie) ce jour là ne compte pas. On est comme dans un tunnel et il faut souvent chercher à gagner du temps sur le temps lui-même, avec souvent beaucoup d'inventivité forcée pour combler les moyens qui manquent.

citation :
Tu verras, en te posant de plus en plus la question, tu finiras par regarder à deux fois avant de partir sauver le monde.
mdr! 😄 Sauver le Monde, nan mais quelle folie! Ça va pas non! 😅 Déjà sauver 'mes' quelques gens c'est beaucoup. Si c'était vraiment le cas de devoir sauver le Monde, je rendrais immédiatement mon tablier et je démissionnerais dans la foulée. (voire, je changerais de pays et de nom pour qu'on me retrouve pas... 😋)

citation :
Mais il faut évidemment avoir intégré l'intérêt d'être et de rester en "bonne forme"...
2023 devrait être une année axée (et sympa) principalement sur quelques positions, seulement. Parmi elles, il y a notamment la reprise d'un sport de combat doux, tel, que boxe ou lutte. En effet, je souhaiterais reprendre une activité physique qui soit à même de me faire enfin fondre les graisses intestinales qui sont les plus délétères en matière de danger pour la santé. Je ne suis déjà pas du tout McDo, par nature (puisque je suis tellement légumes 😍), il n'empêche que pourtant, la sédentarité dû au crayon me fait facilement m'arrondir alors que j'en n'ai déjà pas besoin. L'idée serait donc de partir doucement vers de l'intensif, en gradation, sur quelques années, pour arriver à récupérer plus ou moins le niveau que j'avais à une époque. Certes, je n'ai jamais été un athlète avec la tablette de chocolat en guise d'abdos, trop endomorphe pour ça, mais j'aimerais bien aborder malgré tout la cinquantaine en "bon état général", pour préparer et anticiper aussi la soixantaine, qui est malgré tout un presque début de déclin musculaire, qu'on le veuille ou qu'on ne le veuille pas.

Sur un programme vague qui peut aller de quelques mois à quelques années, il va falloir donc que je fonde du bide et que je récupère de la masse musculaire sur les lombaires, les obliques, les deltoïdes et les pecs. Heureusement pour ça, j'ai déjà toutes les connaissances requises depuis longues dates. (pré et post accident) En la compagnie du Schwarzy de la Mini, j'avoue que j'ai eu un très bon professeur. Sans compter que j'ai déjà tout le matos et l'espace qu'il faut pour retravailler un peu mon corps sans investissement aucun (de la verdure à l'infini et des pierres, de vraies altères, des seaux, des sacs, des scies, des bûches, un banc de muscu à remonter et à souder, de la bonne musique pour stepper). Maintenant, ce qu'il me manque, ce n'est plus que du temps... Je compte bien faire de mes 12000 jours restants un 'paradis' dans un corps sain.


A plus tard.
Des bisous.


Hiné.

zozottele 19 décembre 2022 à 07:59  •   89685

Ha ha oui Hinné, c'était un bien un bug,il est chouette c'est vrai !😄
Sinon tu sais dans le seigneur des anneaux,les elfes sont jaloux de la mortalité des humains,et les humains jaloux de l'immortalité des elfes.
On ne désir toujours ce que l'on a pas quoi 🙂

Hinenaole 28 décembre 2022 à 17:38  •   90267

Salut.


citation :
Sinon tu sais dans le seigneur des anneaux,les elfes sont jaloux de la mortalité des humains,et les humains jaloux de l'immortalité des elfes. On ne désir toujours ce que l'on a pas quoi
@zozotte
[raconte n'importe quoi, comme d'hab' >] 🤔... 🤔... 🤔...Et en même temps c'est complètement faux, mon cher @Zoz'... Tu dis ça parce que tu n'as pas pris en compte le fait hautement scientifique que les elfes sont des individu(e)s généralement super bien gaulé(e)s, badass, et que d'autre part, tous génialissimes qu'ils soient, les humains, eux, ont l'autre avantage d'avoir du grunge fourni entre orteils, charme suave et autrement plus fromagé qui met finalement ces deux héroïques peuplades sur un parfait pied d'égalité... bien que, en y réfléchissant encore, on ne voit jamais trop non plus les nains et les hobits être fous jaloux de la beauté transcendantale des rateliers des orques qu'aucun dentiste digne de ce nom n'a eu encore la chance d'examiner de près, entre deux splendides charges d'haleine cétonique. Peut-être parce, justement, qu'aucun de ces 'bad boys' légendaires n'est en contrat spécial entertainment avec la marque Colgate... Des fois, va savoir... 🙄

Bon aller, je reviens à du sérieux...
Avant de repartir un coup.
Pour quelques jours.
Une grosse semaine.
Moi qui le voulais enfin léger, Janvier va être lourd.
D'ailleurs, "humeur du jour" ça va parfaitement bien avec ce que j'ai à dire.
Plus qu'avec le fil d'urgence qui se doit de se réserver exclusivement à ceux/celles qui seraient, soudain, en passe de péter gravement un plomb.
Car il n'y avait pas urgence. Comme d'hab'.
Juste un malaise. Toujours le même.
Bref, ça n'allait pas très bien ces jours-ci.
La petite crise, comme deux fois par an, environ.
(il parait, moins de deux en moyenne, dans les dix ans futurs sauf si contexte complet de réactivation)
J'ai alors l'esprit qui passe en defcon 1 et je ne trouve jamais le bouton stop.
Et puis là en plus, ça s'est glissé désavantagement entre deux moments de groupes festifs et de bruit, ce qui fait que j'ai lutté deux fois plus fort à ce Noël présent.
Ça y est, j'en suis sorti. Je vais bien.
J'ai tenté de beaucoup dormir, de regarder le plafond.
De me saouler de musique pour ne pas me sentir penser
Mais je suis rincé mentalement.
Et épuisé un peu aussi physiquement parce que j'ai attrapé un rhume.
Ça me rappelle encore parfois le maudit "temps d'avant",
où je ne dormais tellement plus, où j'avais le système immunitaire tellement out, que je chopais régulièrement le rhume du stressé.
Rigolez pas, enfin, je sais que vous ne rigolez pas... ^^ ça existe pour de vrai, le rhume du stressé.
C'est en fait, quand tes défenses sont complètement dépassées par les infections bénignes et ordinaires,
que d'habitude tu attrapes mais qui sont immédiatement cassées "dans l'oeuf" sans que tu t'en rendes compte.
Parce qu'en réalité, nous sommes toujours en situation de micro infection au quotidien. Perpétuellement.
Griffures de chat, mucus aéroporté, aliment d'apparence saine mais contaminé... ça n'arr?te jamais.
Bref, tout ce qui courre est pour toi, entre librement en toi comme dans un Musée durant les fameuses journées du Patrimoine.
Et ça déclenche instamment...
grippe, rhume, gastro, herpès, réactions de peau, champis... etc. Des fois tout en meme temps.
Et là, c'est pas le moment de croiser covid...
...
Par conséquent, le soleil est revenu dans ma tête.
Toujours aussi prêt pour le millénaire (👍), mais la remontée est l'une des plus lentes, cette fois-ci.
(On/Je ne va/vais pas se/me mentir!)
En fait, ça a démarré peu de temps avant mon post spécial Kalandra. (que j'espère vous avez apprécié pour ce qu'il vallait humblement)
J'écrivais, mais je sentais bien que ça montait déjà.
Mais je devais à tout prix poster. Si pas fait le 21 décembre, alors quel intérêt?
Je l'aurais tellement regretté ensuite...
A chaque fois, de toutes les façons, ça me fait le même coup.
Ce n'est pas comme une bouffée de chaleur, ni une suée, mais j'ai l'impression d'avoir la face qui s'échauffe.
Puis j'ai posté rapidement cet hommage au solstice d'été, fait aussi un mini MP en particulier, et la bulle d'auto-hyperprotection s'est refermée juste après, comme une vive porte de métro qui séparerait brusquement deux amoureux/euses.
L'un(e) en dedant, l'autre en dehors, sur le quai.
Un coup de siflette de la ératépette, les mains aimantes se séparent pour ne pas être blessées par les lames de métal agiles, le contact visuel se rompt, Et la rame s'ébranle pur prendre de la vitesse.
Commence alors la "plongée", et je ne suis temporairement plus bon à rien.
Je suis en 'sous-marin', avec mes mauvais souvenirs, avec mes imbéciles protocoles de survie.
Avec aussi le sentiment diffus et faux qu'il ne faut pas en parler, même pas parler tout court, muet, que tout est honteux, que je vais être jugé.
En fait, glissé entre les dernières inerties bucoliques de la fameuse Mini 2.0 et la venue du Pèrwe Nowel dans la cheminée, ça ne pouvait pas être la pire fenêtre météo. Le pire moment.
Caler la déroute et la désagrégation dans l'emploi du temps hyper clean et régulier du rituel des festivités.
Et sur lequel je n'avais pas de prise...
Mais voilà, c'est passé.
Ça passe toujours.
Je me sens tout con à présent.
Connais déjà tous les mécanismes du retour à la normale.
Sait toutes les invraisemblances de mon esprit.
Suis heureux du retour à l'air libre.
Et dans ma pertubation lente, je brusque même un peu mon coeur pour reprendre la vie encore plus à bras le corps.
La vie est une joie, et ce n'est pas d'être un peu 'félé' parfois qui va me la gacher. 🤘🥴 "Yoouhoou!!"


A plus tard.
(janvier va être perturbé. On va se croiser moins.)

Des bisous sincères.

Hinenaole 28 décembre 2022 à 21:13  •   90276

Aller stop. Un post, deux MPs. C'est pas mal pour aujourd'hui.
Je retourne dans mon lit.
Je vais que vous lire à présent.

zozottele 28 décembre 2022 à 23:09  •   90280

Hinné, les elfes en ont marres d'être immortels, c'est pas moi qui le dis c'est Tolkien.
Raah on pourrait débattre toute la nuit,et je suis sur que tu es au moins autant têtu que moi!
Kiss Hinné.

Hinenaole 29 décembre 2022 à 00:57  •   90282

tetu?
meme pas, zoz.
parce que.
1 je connais l oeuvre
2 tu as raison
3 je te faisais marcher
4 j ai pas le coeur a la bataille
5 je ne bois pas de cafe quand je suis down, donc ca va etre difficile de faire une nuit blanche complete sans arabica

kiss itoo.

zozottele 29 décembre 2022 à 08:58  •   90298

Je te fais marcher aussi,qui aime bien chati bien tu sais.
👍

Hinenaole 15 février 2023 à 20:31  •   92004

Ouaiiiiis, récré!! 😄

Ouais, en fait non, pas récré, puisque journée de 'merde', et perte de temps. 🙄 Je n'ai pas pu bosser correctement aujourd'hui puisque j'ai passé ma journée au cul d'une imprimante... 😒

Alors, qu'on se comprenne tout de suite, l'imprimante en question, ce n'est pas vraiment l'imprimante de m'sieur-dame tout l'monde. A la base, c'est un matériel en A4+, qui imprime principalement en faux noir, mais c'est surtout un matériel pro, qui me sert notamment à faire ce que j'appelle mes bleus (qui sont gris très clairs, en vérité ^^). A noter qu'un "bleu" est bêtement un outil de travail intermédiaire - et pour le coup, une impression - qui permet de placer ensuite son véritable tracé par-dessus, comme à l'ancienne, c'est à dire à l'époque où on utilisait le bleu inactinique pour permettre des bêta-impressions qui ne se détectait pas ensuite, lors de la recapture de ce fameux tracé final à destination d'en faire une séparation des couleurs (cyan, magenta, jaune, noir) vers de l'offset [votre journal, votre magazine, votre BD, vos prospectus de promos...]. Et comme je travaille toujours à l'ancienne, bah forcément, j'ai toujours les mêmes méthodes qui se sont figées dans le temps...


Source: http://les-interventions-bd.blogspot.com

Est venue donc aujourd'hui, malheureusement, le jour où la cartouche est arrivée inopinément au bout, ce qui indique forcément qu'il faille refaire un peu de shopping pour se rééquiper au plus vite. (pour info, cette dernière cartouche m'a duré pour une moyenne de 5 ans. Et je dis bien, "une moyenne" puisque, de part et d'autre de mon ancienne vie pro, j'en ai seulement donc utilisé deux [moins la toute première, fournie avec la machine, qui de toutes les façons, n'a jamais rien dans le ventre. 😒 Vaut pour toutes les imprimantes]. Donc, ça va! C'est plutôt raisonnable, notamment pour un produit qu'on ne peut ni trafiquer, ni recharger à la main comme une jet d'encre classique, ni hacker, ni..., ni..., etc...

Me voilà donc, sur les coups de 10h, à contacter un de mes fournisseurs qui me dit qu'il en a!! Et comme c'est relativement vieux comme matériel, j'avoue sur le coup être plutôt enchanté de la nouvelle. J'attends son second mail pour confirmation qu'il a bien ça à dispo. La journée commence bien. Cui-cui les jolis oiseaux sur les arbres, au soleil. Bon soupir de satisfaction. Aaaaaaaah.... Et hot, un café! 😇

... Sauf que le prix du produit a augmenté, conditionné également par l'autre cartouche - l'ordinaire, celle pour faire du A4 de quasi-bureautique - et que pour faire reconnaître l'une, il va falloir l'autre, me dit le mail de continuité. Celle que j'ai besoin - la pro - a pris 250% d'augmentation dans les dents (!😬 😱!). Bref, je tousse un peu (Certes, tonton, je ne suis pas d'Asnières, mais appelle-moi l'22 toud'même...), et me refais même un petit café pour que ça passe mieux. Mais bon, je sais que financièrement, 50 boules, ça passera, quoi. Retraduit en années de travail en "bleu", ça reste cohérent. Faut pas dec'! A cela s'ajoute aussi le prix de la rareté qui fait que les stocks diminuent inexorablement puisque le constructeur (Lexmark) n'a pas reconduit effectivement la fabrication de ces cartouches sous licence, l'imprimante ne se faisant d'ailleurs même plus elle-même... Un cas classique chez les maudits "teinturiers", vous me direz. Mais bon, ça y est, je l'ai, je la tiens ma Z35-02b! Plus qu'un envoi postal entre elle et moi et ça va être comme un nouveau 'grand amour' de 5 ans... (Hep! Ref fictive, ne perdez pas votre temps à la chercher sur le net. 😋)

Là, en fait, où ça ne l'a pas fait, c'est quand j'ai entendu le prix de l'ordinaire, la fameuse classique... Un peu plus de 400% d'augmentation, (!!😬 😬 😱 😱!!) alors qu'elle est en fait un plus largement distribuée. Oui mais sans elle, comme déjà dit, pas de détection de la seconde ('malins' chez Lexmark! 🤘 Enfin plutôt de gros enculés...). Ces cartouches vivent et se changent donc comme des jumelles, et qu'importe si l'autre est encore remplie pour un bon deux tiers (mon cas, puisque je ne m'en sers pas de l'autre...), bah faudra changer les deux quand-même!! D'où le fait que mon fournisseur - mais aussi les autres, hélas - pratique des montées de prix absolument absurdes et exorbitantes pour être sûr de faire une très confortable marge sur la première - l'ordinaire -, et une marge rétrospectivement plus "attractive" sur la seconde - la pro. A la fin de l'échange, vers 15h, ça s'est fini en: "C'est à prendre ou à laisser"... et j'ai laissé... 🙄

En fait, précision capitale afin de tout bien comprendre, je n'ai pas "dû laisser" parce que je n'avais pas le pognon. J'ai surtout laissé parce que je n'apprécie pas de me faire prendre pour un mange-merde non-BDSM à qui on voudrait faire croire que les coups de fouet, ...mmrhaaa c'est trop bon!! Du coup, puisque je travaille toujours avec des roues de secours - ou de doublons - afin de bypasser les goulots d'étranglement techniques ou économiques, j'ai finalement clôturer dans l'heure suivante mon compte chez ce gars là, et comme j'étais parfaitement à jour de mes dettes (je n'ai jamais de dettes. Que ce soit personnel ou professionnel, je déteste ça...), eh bien non seulement il peut se les garder ses cartouches [se les foutre au c*l par paquets de 12...], mais en plus, il peut aussi dorénavant s'asseoir sur mes autres réassorts un peu atypiques, car plus facile à trouver, même des fois sur le fameux Grand Méchant Amazon. Car je crois bien que dans 'ma' région je dois bien être encore le seul à bosser comme ça, tout le monde étant depuis un bon bout de temps (et un peu moi aussi pour les étapes de finition), passé massivement à l'outil informatique. [et dès lors, ton bleu devient un outil calque tout bête, dans ton logiciel]. Bref, voilà comment ça se passe quand l'offre tue littéralement la demande. Il m'a dit: "Hey vieux, les affaires sont les affaires!"... Bah ouais, t'as raison mec! Dorénavant tes affaires, ce sont tes affaires... Mes meilleurs respects pour ton chiffre d'affaire, également. 😒

Bref, et on va conclure là, avec cette histoire un peu tragique, mais sans plus, dans la large vie de l'Humanité... Ne reste plus qu'à en dire conclusion et fin. C'était donc tout à l'heure, vers seulement 18h... J'ai débranché ma machine, l'ai vidée de ses consommables, puisqu'elle ne peut plus rien, la pauvre. 🙁 C'est la fin (avec même pas 2000 feuilles au compteur, j'en suis sûr... 😭). Je l'ai ensuite emballée dans une house plastique comme on enveloppe un corps dans un linceul et je l'ai délicatement glissé finalement sur une étagère haute, afin de ne pas oublier tous les loyaux services qu'elle m'a rendu. (c'est bête, en plus elle est assez jolie cette machine. 😥 Des couleurs et des formes plutôt atypiques pour l'époque... l'aimait bien! 🙁 Moi qui ne jette jamais, je m'attache tellement aux choses pour un rien...) ... Et donc, en lieu et place - parce que le travail continue - je vais installer dès demain celle de ma femme, une espèce de bas de gamme [l'imprimante, pas ma femme! 😅] qui fait à peu près aussi bien le boulot que ma pro deluxe avec juste comme changement... deux feuilles de calque placées sur la vitre, avant d'y superposer le dessin destiné à être reproduit. Le trait bien noir et lourd - impossible à régler via une interface complète - devient dès lors un gris très légèrement flouté, ce qui est finalement largement suffisant pour retrouver ses propres traits à refaire élégamment à l'encre de Chine. En effet, pour anecdote, plutôt que d'embarquer "ma grosse" en voyage, il y a deux ans, on avait pris la sienne et ça avait bien dépanné sur le bord de la table de camping. Ne reste plus pour moi, à présent, à trouver pour Madame une autre 4-en-1 bon marché avec cartouches lambda, sans puce, et rechargeables à foison. (humour 2d° >) Ça tombe bien, il parait que c'est la Saint-Valentin! 🤘😜

Aller, fin de récré, j'y retourne. J'ai du "bleu" à retracer. Et puis après... on passera à Gimp et Inkscape. Ouaip, parce que j'ai quand-même perdu une journée sur le net et par email pour cette affaire de "je veux t'arnaquer" et non pas de "ma machine est cassée"... 😒

(Aaaah, ça m'a fait du bien de vider mon sac! 😄)

(là en-dessous, c'est photoshop, apparemment. Pas vu la vidéo en entier. S'cusez... 😉)
voir la vidéo


Hiné.


PS: Même si c'est un trait d'humour. Ce sujet est dédicacé à @Merlin. Et ouais, je crois, mon pote, qu'il va être grand temps de mutualiser nos ressources, nos bons plans et nos méthodes. 🤔 On ne peut vivre sans, hélas, (mon souhait personnel depuis toujours)... Mais il faudra bien qu'un jour au-delà de l'écologie, le pognon ne gagne pas! Ras-le-bol des effets de la spéculation.

---

2007 - 2023
RIP
---

gildele 15 février 2023 à 22:50  •   92014

@Hinenao .. quel plaisir de te lire ici ....les apartés, les ruptures ...j'aime beaucoup !
Une petite question si on tu veux bien : en combien de temps as tu écris le message précédent ?
Cette question parceque " j'usse '' mis un temps fou, avec moulte
corrections successives (orthographe, redites, synonyme et définition dicod)

Kissy

Maele 15 février 2023 à 23:46  •   92018

😄

Merlinle 16 février 2023 à 07:02  •   92021

@Hinenao patience ;) Comme tu le soulignais toi-même dans le fil idoine, "on n'est pas à 24h près". Et j'ajouterais qu'on n'est pas non plus à une semaine près... d'autant qu'une fois qu'on aura bien défini le plan d'action, il faudra le laisser, le temps, à @Aurel sans le presser parce que, après tout, ce n'est pas parce que nous sommes enthousiastes sur une idée et qu'elle pourrait (j'espère) être utile qu'il faut forcément qu'elle soit mise en oeuvre sur-le-champ ;)

Pour les imprimantes, je me fournis en cartouches compatibles avec la mienne sur Amazon, des "clones" de la marque et beaucoup, beaucoup moins chères. Ben oui. Parce que quoi qu'on en dise sur les finances et autres exploitations de cette multinationale, au niveau individuel il n'est pas plus polluant de se faire livrer, donc de faire appel à un véhicule qui fait de toutes façon une tournée, que de prendre sa propre voiture pour aller faire une expédition dans la ville voisine en espérant trouver des magasins où se fournir... en dépensant ainsi du précieux carburant (multiplié par le nombre de personnes qui ne commanderaient pas en ligne).
Après tout, le problème c'est le commerce et le profit, les multinationales n'en sont que l'aspect le plus visible. Autrement...

Après, on peut trouver certains commerçants locaux sympa et décider qu'on préfère se faire voler par des voisins que par de richissimes américains, ça se défend ;)

Hinenaole 16 février 2023 à 14:11  •   92026

Salut Gilde, Mae, Merlin. 🙂

citation :
@-Hinenao .. quel plaisir de te lire ici ....les apartés, les ruptures ...j'aime beaucoup !

Merci Gilde 😇. Et, sans être aucune prétentions, je pense que tu aurais aimé dès lors les portraits que j'avais fait de certains de mes proches, sur mon anciens forum. Certes, il y avait une façon de parler de manière détournée de mes vies d'alors, à différentes époques. Mais, souvent pris dans l'élan à la fois compassionnel et aimant, il y avait nombre aussi d'apartés, de ruptures de temps, et de moments de scénettes revécues puisque marquées pour toujours dans mon esprit au fer rouge (qui est comme un film super8 sans fin placé dans un caméscope aux batteries immortelles). Tout cela a été détruit à la suite de mon mauvais "départ" 😥. Il ne reste plus rien là-bas de ces mots là. La censure imbécile a tué. Et honnêtement, pour ne rien cacher, je souhaite qu'Aurel fasse un jour ici naître la partie blog d'Apie (il le sait d'ailleurs, je lui ai même plusieurs fois répété en particulier ce profond souhait) pour que puisse revivre l'ambiance de ces textes pour l'instant seulement conservés sous forme de longs backups. Comme des univers que j'aimerais bien sortir de ces 'boites' étroites, il y a tant de personnes que je voudrais ramener à la vie (même les encore vivant(e)s)... Et dès lors, tout à chacun de vous pourraient comprendre aussi toutes les liaisons fines et parfois inattendues qu'il peut y avoir dans mes avis tranchés et mes propos journaliers. [métier dur hier, métier joie maintenant, quartier ghetto, fausse fac, hétéro chez les homos, musique, théâtre, dessin, double moto...] Pas juste parler de moi. Parler de tout, en somme.

citation :
Une petite question si on tu veux bien

Genoux veut bien évidemment, cher @Gildou.@gilde 🙂
(On tu > je nous > genoux. Oh, oh, Je2mo! ^^)

citation :
en combien de temps as tu écris le message précédent ?
Cette question parceque " j'usse '' mis un temps fou, avec moulte
corrections successives (orthographe, redites, synonyme et définition dicod)

Environ un peu moins de 35 minutes, comprenant par ailleurs quelques aller-retours vers la cuisine. Et je m'en souviens relativement bien puisque, en soirée, l'horloge du PC me sert aussi toujours d'indicateur pour les pizzas et autres gratinades (faites par Madame souvent la veille, mises en chauffe par moi, le dit-soir, quand je sais que c'est bientôt le moment pour elle de rentrer du travail, et épuisée, de passer tranquillement à table). Donc, d'un oeil j'écris et de l'autre, je reste vigilant sur les minutes qui s'égrainent silencieusement sous l'odeur de cuisson qui monte. Comme on a un four centenaire à bois, là, il faut oublier le timer intégré via l'appli, et même la pyrolyse. 😅 Il faut toujours rester attentif. Bref, tu me poses une question et je réponds popote... 😄

En fait, dans la pratique, très exactement, ça se passe comme ça. Même en ce moment très précis: Si j'ai besoin de faire des citations à partir de vos propos, je vais faire une recapture complète de vos posts, parfois plusieurs en même temps sur un même fil, et produire in fine un copier-coller directement ensuite vers un traitement de texte, habitude que j'avais déjà d'ailleurs à l'époque où j'étais sur mon précédent forum, eu égard aux très nombreuses coupures de courant qui impactaient l'informatique de travail, mais aussi la navigation, les messageries et les sites à longueur de temps. 😒 (Pour ça aujourd'hui que je suis pourvu en onduleurs autant qu'une PME, à vrai dire. 😅 Et quand ça gueule, c'est de partout!... 😱)

Ensuite, sans la souris [flèches+ctrl/shift, puis défilements], je "découpe" respectueusement vos mots pour ne garder que ce qui est prégnant pour moi, à l'esprit, puis je construis par autour mes propres réponses. Se faisant, j'y glisse aussi - et toujours au clavier par une gymnastiques des doigts qui est devenues grandement automatique - toutes les balise de tailles (que des fois je loupe maladroitement... 😅 Pour ça que vous voyez par moments des > [size=12] < apparaître... J'en ai fait deux belles dernièrement.), également les balises de couleur avec code hexadécimal intégré (par le dessin en informatique, j'en connais un certain nombre de tête) ainsi que les smileys spécifiquement apiens, que j'ai notamment tous appris par coeur et par commodité, aussi, dès les premières semaines où je suis arrivé ici. Toute cette mécanique bien rodée, c'est ce qui me permet en réalité de ne quasiment pas quitter l'interface digitale... Et comme je suis notamment un gros bavard par écrit et que je formule relativement vite ce que j'ai en tête vers mon vieux clavier canadien (jaune) qui a des touches qui marquent bien fort la frappe, pas comme les claviers tout plat des portables modernes, bah forcément cela finit par faire défiler très vite du contenu..... 😉

Toutefois, si je tempère et puisse faire rapidement une autocritique de ce rapport particulier à l'écrit quasi pianistique, on peut dire que ce que je gagne beaucoup en rapidité et en aisance avec ces habitudes de produire toutes mes balises, mes inserts spontanés, et mes guirlandes de smileys qui viennent naturellement sous la main comme "des lettres en trop", je le perd aussi en éloquence et en mots recherchés. Je n'en souffre pas, je rassure, mais souvent, si je compare avec les 'productions' réfléchies d'autres membres ici, il s'avère que je suis dans les moins 'riches' en matière de belles tournures et de termes fins. Registre lexical blessé dès l'enfance par l'environnement de vie peu favorable aux poètes et trajectoire d'existence différente font aujourd'hui que je m'exprime de manière pas autant "soutenue" que les beaux littéraires que j'admire, (même sur ce forum) d'où, - et vous aller comprendre enfin pourquoi j'en viens là - une rapidité de flux plus grande pour des mots ordinaires et que souvent je ne cherche pas, qui viennent seuls et très rapidement à moi, puisque je ne possède pas ou peu de mots extraordinaires et merveilleux qui faut devoir mériter par leurs durs décrochages, comme de jolies pommes perchées haut sur l'arbre. Et nécessairement, ça ralenti...

Enfin ensuite vient le moment de poster le texte, juste après avoir fait une mini recherche sur le net pour tourner quelques images sympas ou de haute volée intellectuelles... 😋


... Et c'est seulement ensuite que je fais mes corrections orthographiques, grammaticales et la gestion de mes ocquilles, une fois que c'est posté! Ouais, je sais, ça semble un peu incongru de procéder de telle manière, et bien évidemment, j'ai bien essayé de m'atteler à tout cela avant l'envoi. Mais généralement, je ne vois rien, 😬 ou pas assez bien et c'est une fois le texte concrètement posé sur Apie que mes erreurs me sautent littéralement aux yeux 🤩. Si dès lors quelque membre tombe sur mon propos dans la seconde suivante, il/elle verra alors mon orthographe non filtré et peut-être s'apercevoir parfois que je "puissd écrire aussi cmme uncochon". (<- bon là, j'exagère un poil tout de même. C'était pour l'exemple... 😅)


Enfin, je mentionne un dernier truc... Tout cela vaut évidemment pour la partie PC, car quand je passe en mode smartphone, là je suis limite handicapé. 😭 Toute la "super-aisance" pianistique disparaît. Je ne sais plus rien faire avec un seul pouce large (...comme une spatule de plâtrier). D'où généralement un très grand écart parfaitement visible entre ce que je rédige, par la forme et le contenu, entre ces deux plateformes complètement opposées pour moi. L'une pour rédiger, l'autre pour les notifications immédiates et les lectures traversières, si je suis les mains occupées, avant d'y revenir plus tard, et de me "jurer" une réponse en bonne et due forme à l'interlocuteur/trice choisi(e)...

Et voilàààà. 😉

---

@Merlin
citation :
parce que, après tout, ce n'est pas parce que nous sommes enthousiastes sur une idée et qu'elle pourrait (j'espère) être utile qu'il faut forcément qu'elle soit mise en oeuvre sur-le-champ ;)

Bien raison, effectivement. Trouver l'équilibre entre passion immédiate et détermination à long terme, c'est tout un challenge. Mais, je te sens bien maîtriser tout ça. Tu vas nous inspirer le bon souffle pour le rythme de la bonne foulée. Je te fait confiance. 😉

citation :
Après, on peut trouver certains commerçants locaux sympa et décider qu'on préfère se faire voler par des voisins que par de richissimes américains, ça se défend ;)

Personnellement, j'ai ni l'un ni l'autre. Le dernier commerçant sympa de mon village, c'était un cafétier-bar-tabac. Le pauvre, tous ces clients sont morts avant lui, 🙄 et je l'ai vu fermer boutique puis aller les rejoindre pour une toute dernière "bière". (véridique. Un bout de chez lui, d'ailleurs, 'm'appartient' à présent. Toute une histoire...) Quand aux richissimes américains, je n'en ai point vu non plus. La dernière fois que j'ai commandé sur CmazoneDiscount, c'était pour des pièces moto... que je n'ai jamais reçu. (j'ai été remboursé en moins d'une heure, je précise, malgré la grosse nullité du site marchand) Après contrôle, il s'est avéré que l'entreprise n'existait même pas... Donc qui dit pas-entreprise, dit pas-client! 😋👍


A plus tard. Kissydoutoo.


Hiné.

gildele 16 février 2023 à 20:08  •   92034

Yo ...@Hinenao ... Je comprend mieux ta vélocité ... c'est vrai que tu es un pro, côté infographie et informatique ...
Ces domaines me sont autant inexplicites que des hiéroglyphes ... avant Champollion et sa Rosette' storie.

Perso, quand je poste de mon ordi, c'est également avec mon vieux clavier à touche ....mais qui ne connait, lui, que les hésitations de l'extrêmite de mon index droit .
Kiff kiff sur le tel portable !

Quand aux auteurs de messages employant des " mots perchés" ...je vais être franc : ça commence à franchement me pomper !
Il y a encore peu, honteux d'ignorer tel ou tel mot, je dictionnairais et wikipédiatais avec un bonnet d'âne sur la tête.
Désormais, je zappe ....et me dis que mots pointus et jargons de thèse universitaire ne sont que l'expression d'une forme de narcissisme ...
Ces auteurs doivent probablement prendre grand plaisir à se relire et s'auto- survaloriser de l'emploie d'un tel vocabulaire !
Ai remarqué que ceci est particulièrement présent, pour certains, sur des fils en relation avec la psycho ( P et N dont dans un bateau...)

Ben non ... l'intelligence n'a aucun rapport avec le fait de placer des citations ou références d'auteurs, c'est à dire répéter , donc n'apporter aucune pensée personnelle ..pire d'utiliser un vocabulaire abscon !
( Euh. Là...Je m'y autorise : quand y a faune et tiques, on peut !
Mais pourquoi donc ceci me rappelle que j'ai toujours dessiné les visuels de mes logos , flyers et affiches sur du papier millimétré inactinique ?
Kissy

Kobayashile 16 février 2023 à 22:27  •   92046

@gilde, good, c'est vrai que le français est une langue très perchée, tellement que c'était celle des diplomates. Ce midi j'écoutais un chercheur anglophone présenter en français. L'écart était flagrant, mais en même temps son discours était plus compliqué à suivre, car si tu n'as pas les références pour substituer les "choses", trucs et machin avec les bons concepts, t'y pige que pouic !

Alors le truc était franchment bien, avec ce machin tu t'éclates grave. Et pour rendre la chose encore plus fun tu ajoutes un peu de ça et là c'est le machin suprème, comme la volaille 😂

Dunettele 16 février 2023 à 22:38  •   92049

Merci @gilde d'exprimer aussi facilement ce que je ressens aussi au sujet des auteurs de messages employant des "mots perchés" J'avoue que parfois je dois me reprendre à plusieurs fois pour comprendre rien que l'intitulé du poste🥴
Je suis plutôt une généraliste et je n'arrive pas à être aussi pointue que certains intervenants qui m'impressionnent dans leur expertise

zozottele 16 février 2023 à 23:32  •   92052

Heu oui d'accord mais dites il ne faudrait pas que ceux qui ont un vocabulaire riche arrêtent de poster, ça serait dommage pour le forum ?
Et on devrait arrêter avec ces histoires de narcissisme, ça chiffonne mon narcissisme.🙂

Maele 16 février 2023 à 23:52  •   92053

😄
c'était quoi le sujet déjà?

Hinenaole 17 février 2023 à 00:35  •   92055

Humeur narcissique du jour et grandes envolee lyriques. 😄

Ou on peut parler foot sinon... 😅

gildele 17 février 2023 à 01:59  •   92057

Aller zou .... quelques réponses en mode : " Humeur du reveil en pleine nuit " ...( Merci à toi, la prostate ) ou en mode " Humeur décalée " ..de 12 h de cadran solaire

@Hinenao , n'ayant pas de télé, ne buvant pas de.bierre et n'appréciant pas vraiment ni les chips ni la nourriture industrielle livrée en deux roues par un pauv'e type sous la pluie ...ben .. ça va être dur dur pour moi de parler foot !
(( D'autant que je coche la case :
- N' a jamais donné un coup de pied dans un ballon de sa vie ... ((( " Même pas une fois ...en récré avec ses " petits camarades" ? ...
Ben non! ))))

@ Zozotte, j'exprimais une humeur , ...une réaction strictement personnelle ...et en rien la demande d'un langage adapté au niveau de mon vocabulaire que, ma fois ... j'estime tout à fait comparable à la grande majorité de ceux employés ici.

Maele 17 février 2023 à 02:20  •   92058

Humeur de la nuit:

Seether en musique de fond

Réflexions douces-amères sur trois personnes de ma vie

L'une me manque
L'autre ressurgit subitement du passé avec une tendresse déroutante
La 3e est de la famille et réessaie de se frayer un chemin dans mon espace vital par tâtonnements successifs

Pas simple l'amour et ses formes diverses surtout en étant câblée psychiquement avec eux

gildele 17 février 2023 à 03:00  •   92061

Oui ...@Mae, pas facile ...et en même parfois fort perturbant de prendre conscience de ce qui nous unit et/où nous deunit à un tiers.
Tous ces liens multiples ... lancés ou reçus, scellés pour des années ou à peine effleurés quelques temps, dont nous sommes l'objet de projection ou que nous sommes persuadés d'anticiper.chez l'autre ...
Fil ténus ou lourd cordages d'amarrage , l'important est avant tout d'en prendre clairement conscience.... c'est, ce que tu fair ici ...et c'est bien !+

gildele 17 février 2023 à 07:08  •   92065

@Dunette ...Selon moi, ce n'est pas un langage d'expert qui fait l'expert !
Il suffit de se souvenir de certaines interventions en télé f'experts, durant la période Covid

zozottele 17 février 2023 à 07:28  •   92066

D'accord avec toi @gilde mais on ne choisit pas son language malheureusement,ou alors on se force mais dans ce cas la c'est différent.
Et je ne pense pas que quelqu'un se force ici,ou alors je me trompe et j'en suis désolé.
Et mon humeur du jour c'est ça alors,que les intellos,benêts et tous les autres comprennent qu'ils sont dans le même bateau,que chacun fait ce qu'il peut pour vivre et survivre.
Enfin ce n'est pas mon humeur du jour c'est mon humeur de toute une vie.🙄
Et je ne vise personne en benêt,ni en intello d'ailleurs.

EDIT : j'aimerais enlever benêt et intellos parce que c'est pas très beau et ça fait simpliste.
Mais je ne sais pas quoi mettre d'autre et ça peut marcher avec tous les adjectifs, alors bon je laisse.🙂

gildele 17 février 2023 à 08:33  •   92069

@zozotte : " on choisit pas son langage "
Oui ...et non dans le sens où on peut , à minima, en
prendre conscience.
Exemple concret : je ne participe plus aux fils" Qui aura le dernier
mot". ni " Envers et contre tous " bien pour cette raison ....
J'ai réalisé que, moi-même, je m'enivrais de mes propres mots perchés , prenant même un certain plaisir qualifiable de ''masochisme intellectuel" à devoir feuilleter dictionnaires et Wikipédant ...sous couvert de vers verts de mirliton.
Ben non ...A plus mumuse. .. pour moi, par auto contrainte.

zozottele 17 février 2023 à 13:21  •   92078

D'accord @gilde.
Tu sais se sont des jeux,des jeux qui permettent de s'exprimer sans prise de tête ni de bec.Et qui peut aussi permettre je crois,de pouvoir se servir de mots que l'on ne peut pas échanger tous les jours avec le commun des mortels.
Il faut le voir plutôt comme une chance,je ne crois pas que le narcissisme entre en jeu la dedans.
Et même s'il y en a vraiment, du narcissisme,il ne faut pas y voir un problème, mais plutôt une soupape de respiration,que les gens ne trouvent pas forcément ailleurs.
Kiss Gildou.

gildele 17 février 2023 à 14:14  •   92079

Pour les autres, je suis tout à fait OK avec toi, @zozotte...ce qui ne contredit en rien ma propre position : être vigilant à mon vocabulaire et faire désormais en sorte que mes participations ici soient le plus limpides possible.

zozottele 17 février 2023 à 17:31  •   92092

Tes participations sont toujours lipides @gilde 👍

gildele 17 février 2023 à 19:19  •   92104

Thanks ! @zozotte

Hinenaole 17 février 2023 à 20:50  •   92108

Lipide? 🤔
Manque un M, je pense. 🙄 Va falloir que je compense avec un clip tout de suite alors... 😜
voir la vidéo
ouf. 😀
...Bon voilà qui est fait. 😋

Du coup, le foot c'était pour la pure déconnade. 😅
Mais je vais quand-même ouvrir (demain) un topic sur le sujet. Merci @gilde. Depuis le temps que je cherchais justement l'ouverture pour aller droit au but. (et là tout de suite, je vous lis, mais je vais aller faire la popote. A plus tard. Vous tapez pas dessus!! On a dit foot, pas MMA ou UFC en effet, entre les deux, "que-choisir?" 😂 Mouarf, la mauvaise vanne du jour... 😄)


Hiné.

Hinenaole 18 février 2023 à 20:08  •   92144

citation :
Mais je vais quand-même ouvrir (demain) un topic sur le sujet.

Du coup, ça sera lundi, pour de vrai. 😅 Je voudrais faire les choses bien. 😀
Aujourd'hui, j'ai bossé, je bosse encore, et je vais tirer jusqu'à 23h... probablement.
Demain, il y aura du monde à la maison, et donc faire vite-fait un topic sensible entre deux personnes pas Apie-compatibles, ça sera caca... 🤔

"Oui, mais en même temps, c'est un sujet sur le foot, hinéééé..." 🙄 😒 😴
Oui, mais qui a dit que ça serait une invitation à une discussion purement footballistique?
Le foot, c'est comme les Misses France... Des fois, une écharpe sur la poitrine de la belle peut cacher une écharde à son coeur.
Moa, j'dis, c'est à voar... 😉

A plus toard.

Hinenaole 01 mars 2023 à 17:46  •   92571

Bien le bonsoar. 🙂

Humeur du jour: content.
Je suis actuellement sur un dessin de bijou.
Comme la commande est un peu pressée, je suis en train de passer tout après, y compris ma 'réponse' sur le topic foot.
(et les-polynésies-le-retour. Et les-vantours-le-retour aussi. Et les MP...)
Mais l'ambiance est bonne. 👍 Je suis en train d'écouter le volet 4 sur l'anarchisme (voir autre sujet sur Apie) et je m'éclate!! 🤘 😋

Honnètement, je ne sais pas si je ferais un bon anarch 🤔, mais au moins peut-être que je pourrais 'prétendre' à imaginer être un bon joaillier. Même en dessin, je ne boude pas mon plaisir de marier toutes ces fines courbes, ces entrelats et ces illusions de perles. En tous les cas, je souhaite vraiment que celle qui portera bientôt cette création se sente infiniment honorée et heureuse d'être ainsi embellie. (Et pour moi, rien n'est jamais assez beau pour servir le féminin. Femmes, je vous aime).

Caro43le 01 mars 2023 à 18:47  •   92576

J'ai un couple d'amis joailliers, j'adore voir leurs croquis, c'est presque plus beau que le bijou final parfois je trouve.

Hinenaole 01 mars 2023 à 19:14  •   92577

...Parce que dans le dessin, tu maitrises la lumière. Tu peux lui ajouter un 'grain' particulier, si tu le souhaites.
Dans le réel, tu as très peu de prise sur elle, au contraire. Et là, ça devient alors tout l'Art des photographes...

Wendy83le 01 mars 2023 à 19:57  •   92579

Humeur du soir : j'ai envie de manger le frigo mais il est vide parce que je l'ai pas rempli pour faire un jeun J+2
Ce n'est pas une humeur ??!!! par contre je me sens très divisé entre ma volonté et mon envie 😇 😈

Hinenaole 01 mars 2023 à 21:18  •   92586

(Petit commentaire sans jugement aucun)
D'avance, je sais bien que non, mais je pose la question: Suis-je le seul à avoir chez moi une réserve de survie*? 🤔 C'est à dire, une base féculent sèche, une boite de protéines (sardines), un mini sachet de sel/poivre/condiments, une bouteille d'eau stockée dans le noir, un faux fromage en portions, des biscottes, du faux sucre, du café. Tu reprends l'avion*** et tu atterris un dimanche-midi (vécu), pas la peine d'aller courir avec ton sac-à-dos dans un de ces immenses magasins ou chez MCexploiteurDo pour faire ton caddie en urgence. Surtout un dimanche! Bref, ça peut être une idée comme ça - à s'emparer - pour la fin d'un jeûne actif** (j'admire ceux/celles qui s'y tiennent, en tous les cas), ou gérer des enfants affamés, ou éviter de faire simplement un malaise solo chez soi. Bien organisé et tétrisé au max, ça ne prend pas plus de la taille d'une boite à chaussures, bouteille comprise.

* équivalent à 3 repas pour deux personnes. Donc 24 heures.
** Perso, je n'ai fait que des jeûnes passifs. Bref, tu ne manges pas pendant 24h, parce que ça t'est interdit de manger!! C'est tout... ^^
*** Remplace plutôt par "train", si tu as "ferroutage" tatoué sur le coeur.

Kobayashile 01 mars 2023 à 21:25  •   92587

@Hinenao, la ration de survie de la mort, vache qu irit plus sardine, humm. Faut avoir l'instetin bien accroché ! 😂

Je vais direct, le jeune est une co..erie ! Ca épuise le corps en le mettant dans un état de détresse physique. C'est pour moi plus le symptôme d'un besoin psychique à étudier. Alors oui, quand le corps est en manque, on plane grave ! Mais ça dure pas longtemps et le retour à la réalité douloureux.

Il est préférable de manger régulièrement et suffisamment, des choses simples et saines, avec quelques petits plaisirs. Le tout en proportion avec ses besoins en énergie.

Le sport est le meilleur régulateur phyisique que je connaisse, notamment vélo, marche et natation.

Hinenaole 01 mars 2023 à 21:47  •   92591

Dac! 👍
Mais ça peut être utile d'expérimenter au moins une fois le jeûne (actif ou passif). Cela renseigne au moins sur sa capacité réelle à tenir ou pas. Car c'est une grosse inégalité à laquelle on ne pense jamais. Comme on n'a pas tous/tes la même capacité au sommeil, à la douleur, à... à..., on n'a pas tous/tes non plus la même endurance face à la faim. Et puis, ça permet de tester ce qu'est la vraie faim, celle qu'on NE peut PAS régler en moins de 2 heures en soit, s'épluchant des patates du jardin, soit en se rendant au resto le plus proche quelque soit son rang, sa qualité, ou soit en faisant disparaitre définitivement le chat du voisin (bad blague), voire carrément le voisin s'il est en plus très méchant en cherchant son chat! (double bad blague). Miam! 😬 Bref, ça permet de comprendre ce qu'est la faim qui tenaille, qui "tue", à l'image de ceux/celles qui ne mangent plus depuis des semaines, des mois, parce que c'est la guerre et la famine chez eux. (et c'est là qu'on peut remarquer vraiment que l'expression: "Putain, j'ai les crocs!" est en fait juste un doux avant-goût (sans jeu-de-mot) de ce qui pourrait se passer si, éventuellement, on puisses être chien ou loup sans avoir mangé depuis trop trop trop longtemps...)

Bref, sur ce, après cette journée de bijou bien remplie, je vais aller me faire un whisky bien mérité, et une tartine de nutechat.
(oui, c'est du Nutella à base de bad chat du voisin. Mais chuuuut... 😅)

Wendy83le 01 mars 2023 à 21:51  •   92592

@Hinenao j'ai toute mon épicerie séche à fond les ballons dans au moins 4 étagères 😄 j'habite en village c'est pire que le retour un dimanche soir Il y a 3 pizzerias et quand on est sans gluten 😀 😀 😀

@Kobayashi chacun ses visios je fais des jeuns depuis des années et plein de gens en font Chacun son truc
J'attaque mon 3ème jour Pourquoi on pourrait manger plus que son appétit (lors des repas festifs) et pas moins que son appétit quelques jours? 😉

gildele 01 mars 2023 à 22:03  •   92596

@Hinenao, ...dans l'absolu , serait pas intéressant d'ouvrir un fil sur le rapport de chacun avec ses réserves et stocks alimentaires ... quoique. .

Pour répondre à ta question, perso, ai un congélateur toujours hyper rempli de plats et desserts maison, en parts ôndivifuelles.
Quand je cuisine une recette,, c'est toujours en gros volume . Une cuisson de soupe me fait environ 18 parts, dont 15 congelées de suite..
De plus, j'avoue avoir toujours en réserve un panel incroyable.d' aliments secs . Exemple pour les farines ; de pois chiche - de sarrasin - d'épeautre - de mais - d'avoine ...et 2 moutures différentes de blé [ Tiens ...faut que je pense à reprendre de la farine de riz, un de ces jours !! ]

Mais ... s'ceugneugneu, pourquoi t'es parti dans autant de détails, Gilde ? Arrête ! ...On dirait une conversation d'apéro de Terrasse.de bungalows de camping ! ... Fais gaffe ... c'est un forum sérieux, ici !
.

Hinenaole 01 mars 2023 à 22:05  •   92597

citation :
@-Hinenao j'ai toute mon épicerie séche à fond les ballons dans au moins 4 étagères 😄

Houlà! 😀 Bon bah c'est bon, il n'y a pas à s'inquiéter pour toi. 👍

citation :
j'habite en village c'est pire que le retour un dimanche soir

Et t'as même pas une petite vieille radine à qui tu pourrais piquer un kubb-OR? 🤔
(éventuellement contre rançon pour la restitution de son chat avant minuit... 😜)

gildele 01 mars 2023 à 22:39  •   92602

@Kobayashi, perso, je jeûne deux fois par an an, environ 7 jours, très facilement mais de la façon qui suit
Evitement de certains aliments les 3/4 jours précédents, bouillon léger de légumes à volonté durant, ainsi qu'une poignée de noix par jour ,
Le plus important est la phase de sortie du jeûne, pour en avoir un réel bénéfice (4/5 jours de. réintroduction progressive de certaine gamme d'aliments.

L'intérêt est aussi, en parallèle., la démarche de ... disons, " nettoyage mental" qui s'effectue, la quantité d'énergie que nécessite habituellemt la digestion se trouvant disponible pour autre chose.

Wendy83le 02 mars 2023 à 11:06  •   92617

@gilde J'ai rajouté ce matin un jus de fruit frais avec extracteur (des pommes que j'avais encore ), j'ai fait des bouillons de légumes (le sapori) avec un une cuillère à soupe ou moins d'huile d'olive et bien sur des tisanes. En plus je pris ma vitamine C, mes B et fer, Q10
J'ai lu quelques articles que ça ne coupait pas le jeun et je me sens déjà beaucoup mieux. Je tente j'espère que ça ne coupera pas le jeun
Je crois qu'on dévie du sujet humeur. dois t'on faire une sujet jeun?

gildele 02 mars 2023 à 12:50  •   92619

@Wendy83 , derivons ...derivons !

Ci après, une conférence du docteur Françoise Wilhelmi de Toledo devant des étudiants de l' ESSEC Business School :
voir la vidéo


Voir également sur Youtube , de la même spécialiste :
" L'art de jeûner"

paradoxle 02 mars 2023 à 15:27  •   92626

Je continue la dérive jeûn.

En URSS, des médecins avaient entendu parler des bien-faits du jeûn. En bon matérialistes expérimentaux, ils ont fait des années de tests. Et sont arrivés à la conclusion que le jeun était vraiment super-bénéfique pour plein de maladies, troubles et autres disfonctionnements. Mais ils ont aussi repéré un nombre impressionnant de contre-indications (problèmes mentaux en particulier mais pas que). Il existe un livre qui détaille tout ça mais il n'est pas traduit. Beaucoup, beaucoup de russes vont régulièrement dans des centres spécialisés.

En Allemagne, les recherches vont assez loin aussi et les centres de bien-être spécialisés ont de très bon résultats. Et comme les russes, ils font faire du sport quotidiennement pour améliorer les résultats.

Aux USA, un médecin a prouvé que jeûner deux trois jours avant une chimio réduisait drastiquement les effets indésirables du traitement. Durant un jeûn, les cellules se mettent en mode protection, cela existe depuis les organismes de petite taille pour palier aux périodes de disettes. Du coup, seule les cellules cancéreuses sont attaquées par la chimie. Physiologiquement, on commence à comprendre le mécanisme et les recherches vont bon train (Canada, Australie) avec de bons résultats. Les graisses sont transformées par le foie en protéines (pour le cerveau en premier, d'où l'effet "bien fait pour le moral").
Il bosse en ce moment pour voir les effet sur le cancer.

Perso, j'ai jamais passé le pas, je crois bien que je ferai ça si j'étais suivi, ça a pas l'air anodin non plus.

gildele 02 mars 2023 à 16:11  •   92630

@paradox, ..
Ai fait mon premier jeûne sans suivi médical , mais après moulte recherche internet ...les infos et l'expérience de la docteresse citée plus haut et responsable de longue date de cliniques suisses spécialisées sur le jeûne étant ce que j'ai trouvé de plus abouti.

Wendy83le 02 mars 2023 à 17:37  •   92632

@gilde Est-ce que son livre vaut le coup pour l'aspect pratique : c'est à dire est ce qu'il y a les méthodes pour stimuler le foie etc et les quantités de bouillon, miel ou autres ? Enfin si tu as lu le livre dont elle parle
Merci pour la dérive

gildele 02 mars 2023 à 17:49  •   92633

@Wendy83 ...ne l'ai pas lu ..mais ai écouté toutes ses interventions sur youtube...et ai agi " au feeling".

Il est peut-être dispo en bibliothèque dans ton coin.
Kissy

Kobayashile 02 mars 2023 à 21:44  •   92642

@all, oui, je conçois, alors dans le désordre, je suis allergique aux noix, et probablement aux noisettes et amandes, pas testé car un peu marre de faire des tests...
C'est aussi la méthode de jeunes que j'avais testé, et qui celle plutôt recommandé par les médecins d'accord avec le principe, et pas plus de 7 jours.

J'ai appris récemment qu'un pseudo jeune permet de raccourcir le temps du décalage horaire, avec en gros alternance de jours pauvres et riches sur 4 jours avant et 2 après le voyage, plus une répartition protéines le matin et glucides le soir.

paradoxle 02 mars 2023 à 22:29  •   92654

@gilde Je viens d'écouter cette dame. Le spitch que j'ai fait plus haut, je l'ai fait de mémoire d'après ce que j'avais lu et entendu par-ci par-là. Et effectivement, elle confirme que les études continuent car extrêmement profitables.

Mais c'est vrai aussi qu'elle vend sa soupe, non ?
Du coup, @Kobayashi c'est quoi tes arguments pour dire que c'est une connerie ? Ça m'intéresse, en vrai.

Sinon, beaucoup d'études ont été faites sur le jeûn intermittent. C'est juste ne pas manger pendant 16h tous les jours. Donc en gros ne faire que deux repas, sauter le petit-dèj ou le repas du soir, mais bien manger évidemment, ce n'est pas un régime. Et les bénéfices sur le corps et en particulier sur le foie sont remarquables.

Wendy83le 02 mars 2023 à 22:39  •   92657

Je connais quelqu'un qui ne mange que le soir depuis 2 ans et elle est super contente
Beaucoup de ses petits maux ont disparu

Kobayashile 03 mars 2023 à 23:24  •   92716

Le problème principal du jeune est qu'il met les organes dans un état d'urgence et de survie, notamment le foie et l'intestin. Ces organes puisent alors dans les réserves prévues à cet effet.
En apparance ça "nettoie", mais en fait, c'est plutôt une destruction. Il peut y avoir des points de non-retour à un fonctionnement normal sans un suivi adéquat, par exemple des déshydratations de certains endroit du corps, ou à l'inverse des libérations massives de toxines qui vont crééer des inflammations locales, voir pire, des décollements avec embolies, etc.

On ne sait jamais vraiment ce qu'on a à l'intérieur. Mieux vaut être très progressif et petit peu par petit peu.

gildele 04 mars 2023 à 00:51  •   92723

Euh ....
Je me trompe peut-être, mais il me semble que :
- un animal malade, spontanément, ( intuitivement ? ) n'absorbera ni nourriture ni eau
-des millions de musulmans font depuis des siècles un " jeune intermittent sec " ...
- Platon commençait à faire longtemps jeûner ses nouveaux " élèves" ....
-et qu'à la suite d' Hyppocrate, une diète était prescrite par les médecins dans quasi tous les cas, jusqu'à la première moitié du XX eme siècle, soit l'explosion des médicaments allopathiques et le boum de l'industrie pharmaceutique ( la seule au monde à dégager systématiquement de bénéfices à deux chiffres)

OUI, ...pour une fois , je teinte d' un chouia d'ironie la formulation de mon commentaire.

Je suis bien conscient que le sujet du jeûne, quelque soit le type de celui ci, suscite des avis et. positions forts divergents, chacun argumenté différemment.

paradoxle 04 mars 2023 à 02:33  •   92726

@Kobayashi
"On ne sait jamais vraiment ce qu'on a à l'intérieur. Mieux vaut être très progressif et petit peu par petit peu."
C'est justement pour ça que c'est quand même mieux avec un suivi ou au moins un avis médical avant de s'y mettre (contre-indications). Et le côté progressif, c'est justement ce qui est recommandé. Donc oui, prudence et circonspection mais plus je me renseigne et plus je m'aperçois que c'est une méthode approuvée, éprouvée.

Et oui, @gilde, les animaux cessent de manger quand ils sont malades et beaucoup de culture la pratiquent depuis des siècles (millénaires ?). Le carême chez les chrétiens, comme autre exemple. Mais faut quand même faire gaffe, Jésus, il a commencé à voir les buissons s'illuminer, faut peut-être pas aller jusque-là. 😋😅

gildele 04 mars 2023 à 20:50  •   92747

Après 40 jours de jeûne dans le désert, en plein cagnard...assez logique de se prendre pour le fils de Dieu !

@paradox, 5 à 7 jours, c'est parfait pour moi... sachant donc qu'il faut le même nombre de jours en amont et en aval, de descente alimentaire et de réintroduction progressive ensuite.

Hinenaole 06 mars 2023 à 14:12  •   92802

Juste, je passe le mot...
Je vais peu participer dans les jours, semaines qui vont venir.
Toujours joignable en MP, par contre.
(Et je sais que j'ai laissé notamment des trucs sur le feu. Quelques 'vieux' sujets de-ci de-là)
Surtout, ne rien en traduire, ne rien imaginer, ne rien en penser...
Je viendrai lire (tous les soirs dans mon lit) mais pas nécessairement contribuer.
Juste à savoir que ça ne mérite pas de faire passer mon pseudo en grisé.
Je suis donc toujours des vôtres. 🤘

Des paquets de bisous. 😉
Hiné.

Caro43le 06 mars 2023 à 16:48  •   92814

À très vite @Hinenao, et merci pour tes récentes contributions à mes interrogations (toi et d'autres m'ont beaucoup aidé 😍). À très vite 😄

Hinenaole 07 mars 2023 à 11:23  •   92849

Merki. 😉

Hinenaole 22 mars 2023 à 21:25  •   93357

Bon, je vous la fait courte.
Très courte.
Déjà, de un, je ne suis pas de bonne humeur.
Et de deux, vous vous rappellez le coup des cartouches professionnelles à pas de prix? (lire juste au-dessus, si besoin)
Bah, je suis en train de vivre exactement le même délire avec des pièces détachées consacrées à mon cher Nestor, aka, mon vieux camtard presque quadragénaire.
Du coup la loi dit "c'est interdit", et bien je vais outrepasser la loi. Plus rien à foutre.
On crée une pénurie volontairement pour emmerder les collectionneurs, pour rien!! C'est juste dégueulasse. ...Et les pousser à devoir acheter un véhicule neuf ou plus récent qui va coûter à la planète bien plus en énergie grise, en terres rares, en transport, en acheminement, en zone de stockage - pour sa conception - qu'un véhicule qui va à présent faire moins de 1000 kms par an et qui est complètement amorti, sécure, full origine, réparé et roulant!!! (beau comme un camion quoi!) [Et que devient même le sens de la collection si c'est pour partir sur du récent? Non mais sérieux!!...)
Par conséquent, je vais me rabattre sur de la pièce considérée de contrefaçon, en France, et ça passera comme tel. Et le premier gendarme qui me collera une prune, je lui conseillerai de continuer à servir bassement des intérets financiers qui le dépassent et, accessoirement, un pays qui coule!! Et à ce train là, on verra d'ici quelques années seulement s'il recevra encore des émoluments pour ne pas réussir à "bien" faire son travail...

😡

Hinenaole 25 mars 2023 à 14:07  •   93499

Ma journée vient de s'effondrer. A l'instant.
Je vais devoir gérer encore un cadavre. Un vrai.
Pendaison accidentelle. Personne ne veut s'approcher.
A chaque fois, ça me coupe les pattes.
On vient me prendre dans 10 minutes.
Il faut que je change de psychologie comme on change d'habit.
Pardon à tous ceux/celles que je laisse en plan, à l'instant.
A plus tard.
Je sais pas quand. (se comptera en jour pas en semaines.)

Elisavenale 25 mars 2023 à 15:06  •   93502

Bonjour Hinenao!

citation :
Tu es un ''passeur''

pour avoir coutoyé suvent la mort, d'une façon si...ereintante,
et pour avoir resté 'bon'.dans ta structure profonde; dans tes gestes spontanés d'empathie-concrettement aidante,-
en depanssant trèsor de perssuasion, idées, chaleur humaine et boulverssante tendresse de ''potes''
-comme le montre nombre des tes posts vers des parfaits inconus, qui se manifestent la prèmier fois, (ou non)
sur ce site, et qui crient 'de profondis'' pour trouver un écho humain.

Et tu leur transfuses ta confiance, ta tendresse humaine, ton temps (irreverssible et si convoité🙂!),
avant tous les autres,
où à la place de tous les autres, parfois.
Avec des vrais bouts de toi. De quoi reprendre des forces vitales, les autres,
comme après une transfusion sanquine vitale.

Surement là, aujourd'hui, il est grand besoin de ce ...toi,
dont nulle autre, sur ce coup, ne peut pas remplaçer.

Tu ne seras pas seul.
Pour cette parcelle de ta vie que tu donnes, tu seras reccompensé.
(Je vais faire une vraie prière pour toi, dans 5 minutes.)
Regarde!
dèja tu est le seul être sur ce forum (et aussi le seul être que je connais)
qui n'a pas demandé RIEN pour lui, à Noel (où au Jour de l'An?)
parce il ne lui manque rien d'essentiel!

Et après,
si on passera une question sur ce forum (toutes les thèmatiques et tous les époques comprises):
''miroir , miroir"
dit(es) nous qui est le zebrès le plus attachant, sympatique, authentique, corageux et
really kind-hearted (et plus...)?'',

sans l'ombre d'un doute tu seras designé en majorité.


Là ,t u dois faire don (où parager) cette richesse et fragilo-force humaine que tu es (tu as), en toute ignorance, peut-êtr
à (avec) un être qui vient de partir,
mais qu'il n'est pas parti encore, ni pas tout à fait parti.
Tu dois ''écranér'', je pense, devant les autres ,( mois aptes à étre ''prèsents" sur le seuil du grand départ,)
l'aile noire de la mort.

Car pour eux,
tant que tu es là,
la VIE et là!
et la Mort est juste une PASSANTE.
Qui ne va pas s'attarder.

Toi, qui l'as deja éfleurée,
yoi tu es restée en vie,
et ele t'a laissé le même!
-moins la peur de ta mort!)
et plus ouvert au malheur des autres,vers les autres mondes, aussi)

Quelle grace!
celui qui danse avec l'approche de la mort!
(bon..🙂!)

Et moi,
en te lisant des disaines de fois sur ce forum (plus que je ne lis n'importe qui; ton style litteraire est un petit plus!🙂)
je crois que la vie me fait un beau cadeau,
de voir que des ''humains''( 🙂!) comme toi
existent encore en vrai.

Je te transmet la chanson que j'était en train d'écouter (le son ''à faire tomber les murs des Gericault!'');
lorsque j'ai tpmbe sur ton post.
Je pense que c'est un message pour toi,
dont toi seul connais la prtée.

( il faudrait, je crois, mettre tout à la deuxiemè personne du singulièr, peut-être)

voir la vidéo

citation :
Et je vais aller prier.

Pour toi, en ce moments.
Pour...lui/elle aussi!

A bientôt!

n'aie pas peur!
🙂!
tu es un vrai passeur!

et tu n'est pas seul.

Elissavena

gildele 25 mars 2023 à 16:51  •   93506

@Elisavena ,
Merci pour ton message à @Hinenao ...
Il n'y a pas de " petit visuel jaune " de " coeur à coeur " ...
Alors, visualisez le ... je vous l'envoie !

zozottele 25 mars 2023 à 22:29  •   93519

Que poster la,ici, maintenant.
Que ça fait chi..
Prend du temps Hinné, pour toi.Prend du temps, même si tu manques déjà ici.C'est ta maison.
C'est toi qui m'a appris le Chinois tu sais, faudra que tu reviennes pour m'y perfectionner.🙂
Je ne sais pas si c'est possible de rajouter ma voix à ta prière Elissavena, mais le coeur y est.
Pense à toi Hinné d'accord,puis reviens nous.

Elisavenale 26 mars 2023 à 21:14  •   93537

Merci à vous, @Gildou! (J'-il-doux?) 🙂 ( Impossible de vous appeller differement! Hinnè est là! 🙂!)

c'est le grand (grand) frère de Hinnè qui me remercie!
et qu'il est normal que vous êtes là pour lui!
votre elan du coeur jaune me touche.vraiment.

moi
j'ai fait seulement ce que je sais faire depuis toujours: aider
relier
celui qui est sous l'eau, tout à coup,
et qui ne voit plus comment faire ce qu'il a accepté de faire parce ce que ça doit être fait, et que les autres ne le peuvent guerre-
citation :
celui qui, comme Hinné, croit fort qu'il n'y arrivera point cette fois: ''j'ai les bras cassés"-

le relier
avec les forces de la lumière, qui sont là, pour lui, dès qu'il a dit ''OUI'',
mais qu'il ne peut pas les sentir! en se tennat devant ...l'ange noir de la mort.
Celui qui nous pétrifie tous de terreur.

Je pense que d'une manière inexplicable j'ai ressenti ce qui Hinè vivait dans ces minutes,
et surout qu'il est grand urgnece de lui transmettre ce que je ne savais pas non plus,
que je sache sur lui!

Pour cela tout est sorti dans l'instant, mais ça m'a pris du temps de l'ordonner ainsi.

J'avais tombé sur son poste quelques 5 minutes après qu'il l'avait posté.Par pur hasard.Je fais tout autre chose les samedis après-midis.
Il n'y avait pas le temps de me relire, et encore moins de corrigér mon orthographe!
Il fallait que ça parte tout de suite! ( e comptait sur son tél. pour qu'il puisse le lire en temps utile!)
🙂
et aussi il fallait commencer vraiment à prier, le temps qu'il fallait,
auprès d'une bougie allume pour l'âme qui s'en va
et pour le courage du 'passeur'
auprès des icones
à genoux
le coeur qui crie vers Dieu
les mots de Psaumes, des prières pour ceux qui sont en train de partir, mes mots à moi

la bougie allumé pour le départ de cette l'âme s'est vite embrasée, après la prière,
comme une fontaine de lumière dans un gateau d'anniversaire!-
dire qu'il en avait besoin! l'être qui est en chemin
(puisque 'il est parti sans s'y attendre, et sans lumière!- et alors, parfois, pour les caractères fortes,
on dit que c'est dans un grand grand regret!
je crois avoir compris ça quand mon
extraordinaire et fort aimée grand-mère (88ans) est accidentellemnt partie.

Ce que j'ai ressenti ce jour-la, à 2000 km distance,
et ce que j'ai vecu, en rapport avec sa mort et sa...prèsence! à coté de moi!
les jours suivantes,
m'ont révélé des choses que je n'avais pas compris/veçu/ cru/ressenti...
-pendant 20 ans de naissante et de plus en plus profonde foi!-
sur l'existence du monde de l'au delà.
J'avais 40, quand elle est partie.

........................................................................................................
(ici est un éspace où se nichent tous les éspoires de raconter un jour plus, sur!)
🙂

Merci de m'avoir écouté, Gildou.
Je pense que si j'avais eu le droit d'écrire à une seule personne
parmis toutes les personnes qui existent sur ce site
ç'aurait été vous.

Un sage accueilli dans un enfant,
d'une transparence invraissamblable,
une generosité-bonté-verbale jamais fatigué d'admirer et de le dire,
pour votre rélation et comprehenssion sui-generis avec Hinenao,
et+++...

Et aussi
sur les deux lignes que vous avez posté,
d'une halucinante sincerité,
-sur votre forte attirace actuelle vers le monde spirituel,
doublée de la peur de vous y anihiler dedans -( je n'ai pas la patience de chercher vos mots mais ça aurait valut la peine, ils sont tellemnt vivants et inspirés!)

j'ai ressenti une impulsion atomique à vous écrire!-
''non, non no,!😉 il n'y a aucun danger de s'y perdre dedans ! bien le contraire!''

Et je l'aurais fait, si je n'avais pas tombée dans un bien beau et bien dur arrêt maladie, reppousé jusqu'à son sinequanon!🙂
(Dont je me trouve toujours, en mieux, mais pas assez pour vous écrire sur cette interrogation ardente, tel je sais que je peux le faire, quand je suis en santé.)

Et encore:
(je suis arrivée depuis un long moment à croire que à l'instar de l'héroine de Merimmée , je suis ''trop libre pour vivre'';
et c'est vrai.)

et je vois,
d'après votre parcours,
d'après ce que vous êtes depuis toujours
et de plus en plus,
que cela l'a été possible pour vous.
Et il l'est toujours.
Ou bien il semblerait très fort.
Comment vous en avait reussi à faire ça? (demi-rhetorique question! comment repondre à ça?)

Que dire?
''Et in arcadia ego?''
Un jour , peut-être!
🙂

C'est un post non-prémedité, qui ne sait pas finir à temps
et dire convenablement
''à bientôt, j'éspère!''
et
merci encore pour tout!
🙂!

pour vous
une chanson que j'aime beaucoup
et qui vous va bien,
je pense!
🙂

voir la vidéo
(Lucio Dalla -Piazza Grande)

Elissavena

ps1:(dans ma langue d'origine, pour dire un ''s'' s-a suffit d'écrire un seul ''s'';
j'avais oubliè d'appliquer l'ortographe français, pour obtenir la même prononciation;
dont correction!)

ps2: je ne sais pas encore comment envoyer proprement les liens

Elisavenale 26 mars 2023 à 22:01  •   93541

@ zozotte


Bonsoir Zozotte!

il me semble que tu es le petit frère de Hinnè!

Je suis certaine que nous pourons prier ''ensemble'',
et que même nos prières seront exaucées! car npus sommes DEUX,
et nos prières partent de nos coeurs!

Tu le sais, on croit que l'âme qui part vers l'autre monde,
reste encore 40 jours sur les lieux ou elle a veçu.
La quarantièmme jour une autre messe /office/est dit(e), fait(e),
un autre repas mortuaire avec les plus proches,
et ensuite l'âme entame son voyage vers ...

Nous pouvons allumer une bougie/chandelle/cièrge
-en pensant fort que c'est pour cette âme en errance entre deux mondes-
chaque jour, le 39 jours suivants, à commencer avec ce soir,
en la lassant se conssomer jusqu'au bout, ou une heure, si elle est grande,
et en priant avec nos mots, (qui viendront tout seuls!)
-ou avec des psaumes, si on veut-
pour que l'integration de cette âme dans l'autre monde
se passe sans heurte.

Nous pouvons prier pour le passeur aussi!🙂!
car je ne connais pas grand monde qui a fait, ou qui aurait pu faire
ce qu'il a dû faire hier.
pour que les prières le ''lavent'' du trouble que cette ce...contact concret lui a sûrement provoqué.

Qu'est-ce que tu en penses?


Regarde Zozotte!
je t'envoie une chanson qui parle d'une soirée miraculeuse!
d'une telle manère qu'on arrive à croire facillement que ça nous arrivera bientôt à nous aussi, de nouveau!

Très contente de t'avoir parlé! 🙂
Ton ingenuité en exprimant ta solidarité de (plus)petit frère, pour Hinè est belle à voir!
Merci!
et pardon pour le fautes d'ortho! trop fatiguée pour la correction!

à bientôt, peut-être?

voir la vidéo
Lucio Dalla - La sera dei miracoli

Elissavena

zozottele 26 mars 2023 à 23:11  •   93542

Elissavena non,je ne suis pas le frère d'Hinné.🙂
C'est un Apien, comme toi et moi,et les Apiens sont mes amis.🙂
Alors je lui envoi tous mes voeux de bonheur et de rétablissement,il le sait.
Merci Elissavena pour ton soutien, espérons que ça lui fasse du bien oui, et qu'il nous revienne toujours plus fort.

Elisavenale 27 mars 2023 à 11:48  •   93558

@zozotte
Bien beau le bonjour!

Oui, il m'a semblé qu'une correspendance particulière s'établit entre Hinné et toi,
comme une filiation spirituelle, et même axiologique,
qui évoluait d'une façon émouvante au fil de vos dialogues,
ceux d'entre deux êtres appartenant à la même famille ...affectivo-spirituelle;
qui n'est pas, cependant, la famille de tous les Apies qui se manifestent sur ce site
sans considération discriminatoire aucune !

Il me semble que ça fonctionne juste en vertu des ''affinités électives", qui sont naturelles, qui ne se commandent pas.

Pour cela je t'ai appelé son ''petit frère''.
Si je me suis trompée, autant pour moi!
🙂!
Mea culpa,
et pardon!
🙂
si ça ne correspond pas à ta vision des choses,
qui semble quelque peu contrariée par ma remarque.

C'était mon ressenti fort et purement subjectif !
((dans sa grande confiance de se manifester comme tell,
sur ce site des ''semblables'',
dont on en prend la délectante liberté d'être au plus proche de ce que l'on est,
-sans quoi, parler (pour une fois qu'on s'est décidé à en parler)
n'a pas aucun attrait, pour moi.))

L'axiome de l'inconscient est que l'on serait compris à coup sûr !- (on réalise à posteriori!).
Puisqu'on en a tellement besoin,
et puisque c'est si difficile,
voir impossible
de trouver ça de manière pérenne, ailleurs!)

A bientôt peut-être!

Qu'un bien beau printemps fleurisse dans ton coeur, Zozotte!

🙂
Elissavena

zozottele 27 mars 2023 à 13:27  •   93564

@Elisavena,merci beaucoup pour ton message, mais surtout,non non non,tu n'as rien à te faire pardonner !
C'est moi mea culpa de t'avoir laissée sur une impression d'être contrairié.🙂
Et pour tout te dire et en toute transparence,je l'ai peut être été un peu,tes ressentiments sont bons, bravo !
Mais ce n'était pas contrarié par toi, mais plutôt par le fait de ne pas me faire passer pour quelque chose que je ne suis pas.
Le frère d'hinné à la limite ce n'est pas grave, c'est même rigolo.
Non le truc c'est qu'a l'écrit c'est difficile d'exprimer ce que l'on ressent,ce que l'on souhaite apporter à l'autre,et tout ça sans être jugés en retour
C'est un exercice parfois périlleux,qui fait que j'avais hésité à poster mon premier message de soutien suite à ta belle prière.
Des fois je me dis qu'il vaut mieux ne rien dire, pour ne pas faire celui qui en rajoute,et des fois quand c'est beau il vaut mieux se taire aussi c'est vrai.🙂
J'ai donc hésité à poster ce message,et je ne voulais pas que ça ne prenne trop d'ampleur,car ce qui compte au final c'est de soutenir Hinné.
D'où ma contrariété,je voulais poster un petit message,pas passer pour le frère non plus.🙂
Et puisque j'ai la parole je la garde encore un peu,je dirais que c'est mon humeur du jour comme ça je suis dans le thème.du fil.😄
Quand je dis que les Apiens sont mes amis c'est sacrement vrai,et je parle surtout des anciens qui tiennent bon le flambeau !🤘
Mais il se passe beaucoup de choses sur un forum,des départs des arrivés,des retours des redeparts.
Et j'en étais arrivé à me dire "c'est bon, marre de m'attacher aux gens" (voir le fil au revoir à ceux qui sont partis.)
Alors j'essaye aujourd'hui de moins m'attacher, c'est humain, mais ce n'est pas si facile.
Et hinné, justement, est arrivé à ce moment la sur le forum.Mais voilà,mince,je m'y suis attaché ! Voila pour l'histoire elissavena.
Bien sur Hinné n'est pas le seul "ancien nouveau" a qui je me suis attaché,mais je ne vais pas citer tous le forum non plus.
Bon merci de m'avoir lu,et j'espère aussi à bientôt Elisavena.🙂

Elisavenale 27 mars 2023 à 14:26  •   93567

@zozotte

Ah, Zozotte, qu'il est bien que tu as pu parler plus ! Enfin, plus de confusions !
bravo !
J'ai cherché une chanson pour toi, pour...atténuer ton (ex)- contrariété!
que je te dédie de tout mon coeur (bas de page), avant d'avoir vu que tu as répondu.

Mais avant, j'aimerais te dire qu'il n' y a pas mieux comme intention de vivre intenssement que de s'attacher des gens.
C'est la clé de ton ouverture envers eux, aussi, pour qu'ils puissent TE VOIR de l'intérieur,
et de s'approcher de toi, sans leur armure, avec curiosité, espoir
et toutes les choses qui naissent dans une vraie communication.

Oui, il se peut qu'ils partent ; qu'ils te blessent, qu'ils te déçoivent...
mais tout ce qu'était beau et juste dans votre relation, t'a nourri !

Tu ne vas pas te priver d'apprendre à faire du vélo-quelle extraordinaire forme de liberté !-
juste parce que tu as peur de te faire'écorcher les genoux, les coudes, voir plus !;
à coup sûr tu les auras!

Tu ne vas pas te priver à vadrouiller dans la (haute) montagne,
juste parce qu'il fait froid, il est fatiguant, que tu peux t'égarer ou avoir un incident fâcheux!
La montagne est irremplaçable pour un être. Je le crois vraiment.

Les douleurs de l'âme sont des choses qui arrivent de tous les façons.

T'attacher des gens, voir leur ''true colours'' 🙂! et sortir ton petit coffre aux trésors aussi, sous la lumière de votre connivence,
c'est de connaître des vastes contrées de toi-même,
qui, en solitude, resteront cachées à jamais !
La relation, comme un arc-en-ciel, relie et souvent révèle ce qui naît seulement comme réaction
à la personnalité/monde/ouverture bienveillante et confiante de l'autre.

Oui,
l'arc-en-ciel peut être suivi d'une pluie orageuse de larmes noires, (''mais sait-on? peut-être pas!)
par une période de glaciation affective,
et un trou noir dans l'âme,

mais

ça ne veut pas dire qu'il n'a pas existé,
qu'il n'a pas été si beau !
et qu'il ne t'a pas fait ressortir, en développement en toi, en filigrane (ou en palimpseste?) tes 'true collours'.
Celles que tu n'as jamais rencontrées encore.

C'est ce que je crois profondément, délicat Zozote!

Merci beaucoup pour ton dernier poste !
Ce fut une grande joie que de te connaître ainsi !

🙂!
Elissavena


Famille (Live En public 1986)
voir la vidéo

zozottele 27 mars 2023 à 20:34  •   93577

Tu tapes fort la @Elisavena,merci,je garde ton message auprès de moi au chaud d'accord ?🙂

Elisavenale 27 mars 2023 à 21:30  •   93579

(sourire en spirale il n'y a pas en dessin mais je te le transmet en vrai,
du très gentle soul Zozotte !)

...si tu te décide à ''faire du vélo'' !
je te promet de panser tes bleus (à l'âme) éventuelles, (comme je le ferrai pour mon fiston de 18 piges! 🙂),
et comme vont le faire aussi, illico presto, tous tes amis (carrement!) gagnés sur ce site !

voir la vidéo
Neil Young - Barefoot Floors [Archives Vol. II Outtake, 1974]

🙂
Elissavena

gildele 27 mars 2023 à 21:43  •   93580

@Elisavena, une dédicace à toi et à tous les arcs en ciel ...pour te remercier de ton message.
Kissdoux
voir la vidéo

Elisavenale 27 mars 2023 à 22:42  •   93586

@gilde

oh, le commedien, oh, le muzicien, oh le marionetiste!
((qui t'accroche un grand et radieux éclat de rire, (le plus beau bijou sur mon visage, de la journée!) avec ce poste de 10 mots! et avec cette chanson inconnue, dont j'ai dû chercher les paroles écrites sur le net, pour la comprendre phonetiquement!)!)

Vous-voyez, Gilles-Doux, comme le grand ésprits (lire: les grands coeurs)( et les méthaphores à porté de main ) voir la vidéose rencontrent!?

''Merci (beaucoup), l'artiste!''

et le ''funambouliste'' (sic!), qui, avec une pirouette musicale et 5 mots trempés d'humour first class (tendre!),
echappe belle de repondre à mon poste sans qu'on s'apperçoit qu'il ne sait pas quoi repondre!
(et c'est compréhensible!🙂!)

voir la vidéo
Phoenix-''Fie sa renasca''

(je me suis trompée de lien, pour la chanson.
le bon est celui-ci:)
voir la vidéo

Dedicace pour vous.Le groupe s'appelle Phoenix.Un fort possible symbole pour vous (le-reborned from his own ashes: et not only once?)
Un jour, je vous traduirai les paroles.Chose pas aisée.(traductore_traditore);

Ravie de vous avoir connu, Magister Ludi!
🙂
Elissavena

zozottele 27 mars 2023 à 22:54  •   93588

Bon bon,je vais reparler à coeur ouvert alors, attention !
Tu sais ouvrir les coeurs en tous cas @Elisavena!🙂
Tu sais du vélo j'en ai fait, beaucoup fait.C'est beau oui.J'ai gravi des montagnes avec,et me suis pris des gamelles.Je suis remonté,puis repris des gamelles.
Mais c'est chouette le vélo, toujours.
Seulement,ce n'est pas toujours compris par tous le monde tu sais,et je parle du forum comme dans la "vrai vie" (je n'aime pas cette expression.)
Ce n'est pas compris par tous le monde de faire du vélo comme ça, à coeur ouvert,sans protections ni rien.
Alors j'ai arrêté pendant un moment.Mais bon,chassez le naturel il revient au galop hein.Alors de nouveau des gamelles, puis encore des montagnes,des plaines et des descentes.Mais aussi, toujours pas compris par tous le monde non, toujours pas.Mais le pire tu sais, c'est qu'il y en a que ça énerve les gens qui font du vélo comme ça.
Alors bon,on fait quoi dans ces cas la ?
On range notre vélo définitivement,ou on essaye de trouver un compromis,un accord avec soi même et avec les autres?
Je continue de faire du vélo,mais uniquement avec ceux qui peuvent comprendre,ou même mieux,ceux qui font aussi du vélo sans protection et à coeurs ouvert ?
J'ai choisi la deuxième option,je range mon vélo parfois, souvent, ça dépend.
Ça dépend des moments et des gens.
C'est beau de faire du vélo, mais si c'est pour énerver du monde, non.
Alors voila,je jongle entre mon côté "trop" et mon côté "normal".
Et je me sent bien comme ça,un chouette juste milieu.
Mais toi Elissavena tu as un pouvoir, celui d'ouvrir les coeurs, bravo.
J'ai peut être le même, mais pas autant que toi je crois.🙂

Elisavenale 28 mars 2023 à 11:54  •   93605

@zozotte
beau et courageux ton poste! Merci.
je te repondrai plus tard !
(là, journée impatiente et avec des ''figures imposées''!🙂!)

Regarde, un beau song, spécial pour toi!
It Will Be a Good Day (The River) by Yes

voir la vidéo
Cherche, s'il te plaît, la traduction !!! elle est eliberatrice! les vers sont conçus pour toi depuis la nuit des temps🙂
(il y en a une, assez potable, dans les commentaires aussi)

see you later,
delicate alligator!
-🙂
Elissavena

zozottele 28 mars 2023 à 22:47  •   93618

Merci @Elisavena🙂
Je viens de lire ton profil.
Il n'y a pas de smileys assez fort je crois pour décrire ce que je veux dire.Alors je vais le dire avec des mots.
Bravo pour ton parcours et ta vie,je suis impressionné,et je me demande pourquoi il n'y a pas plus d'Elisavena sur terre ?
Je suis sincère, merci à toi,et c'est dommage qu'on ne te vois pas plus sur le forum.
C'est ça les arcs en ciel, c'est beau, mais c'est rare.👍

Elisavenale 29 mars 2023 à 00:31  •   93622

Oh, zozotte!

La beauté et la poésie sont dans les yeux de celui qui regarde, aussi !
Tes mots, à la fin de cette très très dure journée, sonnent pour moi comme la voix des anges !
🙂!
Es-tu sure de n'en avoir pas une paire de petites ailles blanches, sous ton t'shirt?
Oui, je crois bien que ton ingénuité et ta si délicate et génuine gentillesse

Viennent de ta nature secrète celle d'un chérubin ! -dont les mots sont des fleurs ;
qui souffre et ne comprend pas que les mots des autres soient des pierres!

Tu es une espèce différente d'eux !
Comment tu pourras les expliquer ?

Mais t'en fais pas ! '('' la bave du crapaud ne touche pas la blanche colombe! 🙂!)
''Over the rainbow,'' 🙂! Il y a plein des gens comme moi, (que tu admires pour un parcours de vie tellemnt cabossée!)
Et eux, comme moi, nous tous, tes semblables, TE VOYONS tell que tu l'es.

@gilde peut être jaloux : c'est toi le préadolescente éternel
qui ne vieillira jamais,
que restera tout à son admiration pour ses potes,
plein de fugue dans ses découvertes,
et plein de sensibilité envers les sensibles !

Un Bambi qui a su gardé sa candeur même quand il a devenu lui même père!

Tes paroles si belles de ce soir tombent à point nommé;
Un baume d'or sur mon esprit
meurtri par le terrible goût de cendres noirs
que la journée d'aujourd'hui a eu pour moi.

De tout coeur merci, Zozotte au grand coeur!
Ta gentillesse est ta noblesse, et elle te sied si bien!

voir la vidéo

ABBA -I BELIEVE IN ANGELS
🙂!
Elisavena

zozottele 29 mars 2023 à 18:14  •   93647

🙂
J'ai une chanson aussi alors,et elle va aussi pour @gilde gildou,pas de jaloux ici non🙂
Et pour plein d'autres personnes ici.

voir la vidéo

Elisavenale 29 mars 2023 à 20:59  •   93657

@zozotte

Coucou Zozotte!

très très belle ta chanson!
un possible hymne des zèbres? 🙂

Il doit y en avoir encore d'autres chansons semblables; les zèbres se sont differents(es) depuis toujours.
Ce sera sympa d'en chercher.
Affirmer sa difference c'est deja de l'assumer, devant soi-même d'abord, et ensuite en tant que ''animal social''.
Qu'est-ce que tu en penses?

Merci-merci!

(c'est fou combien de choses on peut faire passer par la chanson (la musique en géneral), n'est-ce pas?
au point de la préfferer souvant à la compagnie (celle prévisible, moyenne,) des êtres.

Il y aun risque d'isolement qu'on ignore peut-e^tre en cela.
Aforce d'avoir des goûts de plus en plus individualisés, on rarement VRAIMENT ensemble,les mêmes morceaux. avec les gens qui comptent pour nous,
quand ils appartienent à d'autres générations que la notre.On se les écoute reciproquement...alternativement! (c'est deja ça!)

Vivent les concerts, les karaokes, les thé dansant et les soirées en boîteet les soirées tout court, sinon!

Regarde,
il y a un mini-arc-en-ciel à la fin de cette vidéo en musique, dont j'ai pensé que ça pourra te plaire,
ainsi qu'aux autres Apiens qui se promènent sur cette allée
dans ''le jardin de délices!'' 😉 qui est devenu ce forum!

https://www.dailymotion.com/video/x3tk766

Mozart - Sonate pour deux pianos K 448 - Murray Perahia - Radu Lupu
🙂!
Elissavena

gildele 29 mars 2023 à 22:07  •   93663

Merci à toi, @zozotte !
Synchronisation ?
J'ai été scotché par cette chanson et ce clip de Soprano ... il l y a quelques jours à peine, sur l'écran plat mural d'un un bar-tabac où j'achetais ma dose journalière de nicotine goudronnée ...

@Elisavena ...
Même si c'est LE standard des standards sur le sujet ... je ne peux résister à te dédicacer, ainsi qu'à tous ceux qui suivent ce fil, ceci :
voir la vidéo

L'oiseau dont la porte de la cage est ouverte ignore que le ciel lui appartient.
We all can be blue birds flying over the rainbow ... il suffit de déployer ses ailes ... et d'oser !

zozottele 29 mars 2023 à 22:30  •   93665

@Elisavena

citation :
Affirmer sa difference c'est deja de l'assumer, devant soi-même d'abord, et ensuite en tant que ''animal social''.Qu'est-ce que tu en penses?


Je pense que c'est tout à fait ça, l'assumer devant soi même, et ensuite en tant que animal social.👍
Mais je me demande ce qui est le plus dur au final.Les deux peut être,les deux sont durs.
Mais ça n'a pas de prix d'y arriver.

@gilde, synchronisation 😄 🤘

Elisavenale 29 mars 2023 à 23:04  •   93668

@gildou
tu es un magicien aussi, à tes heures!
🙂!
Je n'avais vu ces images depuis un demie-siècle!
(tu parles d'une tempette des ''madelaines de Proust'', que j'ai eu, comme effet!)

Merci profondement!

sinon, j'ai écouté des disaines de fois Israel, en regardant, comme une midinette, les ravisants extraits de Joe Black-''leur rencontre!'')

Là,
c'est une petit cadeau perso,
une chanson qui me boulversse depuis la prèmiere écoute, bien avant que je comprend le meanning.Aucune idee pourquoi.
(peut-être que il y a une voix inattendue en moi qui dit (à qui?) ''just pass me by/I'll be fine/ just give me time''
(peut-être que , inconsciement, je suis ''à court de time'', et...je ne veux pas le savoir?) Mystère!
J'espère qu'elle te plaira aussi

voir la vidéo
Damien Rice - Older Chests (filmed at home)

(Je pense qu'un des tes points forts est ton sens de l'écoute,
-c'est à dire, l'impression que tu me donne qu'on peut te parler de tout,
tu est là, attentiv-detaché, ironique avec bonomie.
et tu repondera (ou pas) d'après des critères très perssonnels et en coeherence avec ce qui tu es.
Alors, puisque on nous écoute, pour une fois, avec le sourire, et en silence,
on en parle!)
🙂
hope you'll enjoiy it!
(you, recte you tous!)
Elisavena

Hinenaole 03 avril 2023 à 12:30  •   93900

Salut. 😶
Oh, beaucoup de lecture. Beaucoup trop pour cette minute. 🙄
Pardonnez-moi si je remonte le fil jusqu'à ma dernière intervention pour le redescendre ensuite, mais pour répondre quand-même avant.

Donc retour...
Normalement, cette semaine, je suis tout à moi-même. Enfin. Et tout à vous.
Mais bon, je suis malgré tout encore sacrément désynchronisé.
De la course en voiture, apparemment, en passant par la remontée d'un vieux débat croyant-e/pas croyant-e qui date de 2021, je crois que je vais avoir vraiment pas mal de lecture à ratrapper. Il faut dire aussi que la semaine dernière, même si je venais un petit peu chaque soir sur Apie, conformément à mes habitudes (merci pour les MP de soutien), bah je parcourais vos contributions avec trop peu d'intérêt. 🙄 Pour ça que je ne suis même pas venu lire le prolongement de ce qui avait été partagé ici...

Votre faute? Certainement pas. Juste la mienne. Comme un gout happyless sur Apie. Rien d'autre.
Sur le smartphone, mes yeux survolaient l'alignement des titres des sujets. Anciens comme récents. Mon pouce scrollait un peu vers le bas, mais ne se résolvait pas toujours à pusher sur un fil. Ou, il le faisait, cependant mon attention s'effritait vite sur les alignements de mots et s'en repartait assez rapidement ailleurs. Dans les limbes.
Bref, il peut toujours être nécessaire de faire une Apiepause. Mais psychologiquement, celle-là, elle m'aura couté un peu! 🙁

---

Et je reposte dans 15 minutes, temps minimal incompressible entre deux messages du même auteur, pour placer un autre contenu.
Cette démarche - toute symbolique - est nécessaire pour laisser le récent passé derrière, car il y a des semaines comme ça où on a concrètement l'impression vraiment d'avoir été mis à la machine à laver, avec essorage virulent à 1100 tours/minutes. Quand on en sort, et malgré que cela soit vraiment fini, on a parfois encore la tête qui tourne...

A tout de suite.

Hinenaole 03 avril 2023 à 13:11  •   93903

Propos finis d'être rédigés le Samedi 1er.
J'avais pensé le poster soit le jour J, soit le dimanche du lendemain, assez tôt le matin. Et, un très gros doute m'a pris.
Je me suis vraiment demandé si c'était pertinent de le faire, tant nos ambiances toutes personnelles sont différentes.
Finalement, je me suis laissé 24 heures de débat intérieur avant de trancher. J'ai pris ma décision ce matin, au réveil.


---

Salut.

Propos circonstanciers sur la mort. Et la vie.
Si vous n'êtes pas thanatophobe invétéré-e, tout peut se lire.

Spoiler (cliquer pour lire)

Texte commencé en écriture offline le lundi 27. Juste après le déjeuner.
Fini plus tard le jour J, avant envoi.
Pensées livrées et égrainées de manière non-linéaire.
Simple besoin primaire de verbaliser. Initialement pour moi.



J'ai cette phase obsessionnelle depuis hier dans la tête.
Il faut que je la pose pour la libérer.
"La chair n'est belle que quand elle est rosée."
En effet, chaude, malléable, flexible, douce,
on ne s'en rend jamais tant compte au quotidien,
alors que la fraîcheur de la mort rend tout si roide et cartonneux.
C'est ce dont se rappellent mes doigts, à chaque fois, à chaque corps.



La vue de l'inerte passif n'ayant jamais vécu est tout à fait supportable. C'est le quotidien.
La vue de l'inerte torturé ayant eu vie est proprement insupportable. C'est un sacrilège.
D'autant quand l'affect s'en mêle, là, c'est le départ pour un sentiment exponentiel.

---

Mardi

Ce samedi fut un jour dont je ne veux pas me souvenir.
Ce dimanche a été ensuite comme une série de longs arrêts sur image.
Silence, café à la main, immobilisme parfait, cuisine, chambre, salon, couloir.
Quasiment sans larme. Le regard perdu sur le mur vide d'en face. Lundi aussi.
Mardi, ce jour, il est temps de rebooter.
De cet après-midi jusqu'à minuit, je vais littéralement m'abrutir de jeux vidéo, même si je n'ai toujours pas envie de jouer.
Ne plus revenir sur la même piste comme un saphir sur un disque rayé, ça par contre, j'en ai besoin.

---

Mercredi

Après le coup d'assommoir, la colère.
Avant, j'avais envie de vivre 1000 ans. Pour de vrai.
A la suite de ça, paradoxalement, j'ai bien envie d'en rajouter 1000 de plus!
Pas forcé que ça me soit utile, en vrai. Mais rien que pour faire chier le sort et la camarde, je le veux.



Je me l'étais déjà dit, il y a longtemps. En ces moments difficiles, j'y reviens...
Pensée ré-instantanée peut-être difficile à faire passer. Mais je tente.
On ne se souvient pas des corps des autres.
On ne se souvient en réalité que de l'animation de ces corps.
Juste l'Être est là. Anima.



L'empathie forte n'est jamais un poison. Sauf à un détail près.
A chaque corps 'ramassé', j'ai toujours revécu intérieurement leur fin comme si je fus eux/elles, un instant.
Imaginant la chute, le froid, la rupture, la percussion, l'abandon dans le piège sombre. Et là, l'asphyxie sûrement lente mais hyper-consciente.
On ne devrait jamais empathire jusqu'à ce point là. Mais je le fais toujours, et c'est plus fort que moi.
C'est ma nature. Partager tout, jusqu'au terme de la dernière douleur...
J'avoue, voilà à quoi j'ai passé partiellement deux jours, telle une pointe sur un vinyle en mouvement, perpétuellement reprenant la même phrase cassée du refrain.



Je pourrais penser à moi, mais je n'y pense pas.
Centré éventuellement sur mon nombril. Sur ma propre fin.
J'ai pas peur.
Je suis juste transpercé par l'idée énervante que l'univers est fondamentalement injuste.
Ses lois sont abruptes et ses desseins péremptoires. Jamais de seconde chance en situation ultime.
La pendaison par accident est une fin par défaut, faute de pouvoir aller jusqu'au bout du bout du bout du bout.
Memento mori? Plutôt memento rien-à-foutre... De toutes façons, c'est pas toi ou moi qui décide. 😒



Passage obligé pour entrer, chaque fois à mon arrivée que je toucherai cet angle de plastique ordinaire qui a bloqué la corde un poil trop haut, je revivrai un étrange samedi. Et, hélas, celui-ci est structurellement indémontable.
Procéduralement, c'est ainsi - sans doute toujours - que l'inconsistante faucheuse devient un endroit précis. Et prend matière.
Par la suite, qui sait ne regarde plus cet endroit autrement.

---

Vendredi

Humour très froid. Mais humour.
Trop de cadavres croisés dans ma vie. Trop. Stop!
Mais c'est peut-être finalement un cadeau fait par la mort, elle-même,
pour me manifester qu'elle m'aime mouvant et remuant: Privilège unique donné aux vivants.
La preuve même qu'on puisse l'être encore!



Entre deux pluies, soudain, il fit très beau.
Soleil presque irréellement droit écrasant les volumes et les couleurs, je suis aussitôt sorti dehors pour aller m'en griller les yeux.
Si la fin est une plongée dans un trou sombre et que l'âme survie, alors je veux avoir de quoi faire déjà de mes souvenirs de vivant autant de bougies, de photophores et de lampes nécessaires pour en percer la profondeur.
Et donc, autant emmagasiner la lumière en commençant tôt. J'emporterai en mon esprit cette cargaison impalpable.



Pragmatiquement,
Qu'est-ce-que je vais retenir finalement de ce difficile passage?
Que ce qu'on voit dans les films, les séries, éventuellement les paroles de chanson, est faux.
Pas besoin de suspendre haut et court un quelconque "strange fruit".
Je confirme que même un seul centimètre manquant au bout de la pointe du pied peut très bien faire l'affaire.
Saloperie de gravité.



Je vais mieux.
Je peux rire de nouveau.
Le rire, c'est une des marques tangibles du vivant.
Aussi, un sillon profondément tranché par un poignard moqueur dans le dos de l'univers qui lui, impassible, se fout de tout.
Peut-être même de sa propre douleur dorsale.
Franchement, si ça c'est pas risible......



[A noter en préambule: situation épurée pour préserver la vie privée et extra-familiale.]
Nous sommes quelques jours plus tard.
Ce qui m'a remué, ce n'est finalement pas un énième corps.
Je souhaite tellement que ça soit le dernier, mais je n'ai pas la main là-dessus.
Non, c'est en fait l'extrême rapidité et détermination du contexte.
"Il", je ne l'appréciait plus. Ou pas pareil qu'avant.
Mais je lui avais encore parlé dans l'heure précédente.
Quand le téléphone eut re-sonné, je m'attendais à sa voix, et c'est la mort qui a résonné, pris écho.
Et moi, pendant l'instant grave où "il", solitaire et seul, s'évertuait sans doute à s'agripper à du lisse pour tenter de se retenir dans un élan de survie, pour concrètement se sauver, je devais sûrement être en train de sourire, rigoler ou 'danser' gaiement sur un air bête en dandinant des fesses, loin d'imaginer la tragédie qui se tramait en parallèle. C'était à deux pas seulement. A quelques rues en somme. Avec de "bons yeux" et de l'attention, j'aurais pu le voir. Le savoir et l'anticiper. La mort juste à côté. Comme une sournoise visiteuse animée d'une brutalité sans nom.

---

Samedi, jour J.

J'entre à présent dans la fameuse période de contamination mentale.

Ça ne fait aujourd'hui qu'une semaine, et je pense malheureusement que ça va durer encore quelques temps. Tant pis, il faudra se laisser berner par le cerveau et, à chaque fois la déconvenue comprise, vite repartir sur une autre pensée pour ne pas stagner sur l'analyse inutile du bug.

Rituellement, je gardais toujours mes sacs vides à farine pour "Il". Après, il en faisait ce qu'il voulait, comme pour donner une seconde vie, pour ne pas gâcher. Et ce midi, nouvelle tournée de pain maison et mise à l'écart automatique des dits-sacs, car... "des fois qu'il en aurait besoin cette semaine". Une fois le premier sac saisi et prêt à être préservé, ma main s'est arrêtée en suspend aussitôt, car il n'en aura plus besoin. Plus jamais.

C'est assez incroyable de voir à quel point subconscient et raison éveillée ne parviennent parfois pas à s'épouser. Distorsion. Désynchronisation.

Sur ce point - l'ayant déjà vécu - seulement le temps sera soigneur, je le sais. C'est l'unique médicament. Et il n'y a rien à faire d'autre que vivre et vivre encore.



On finira sur ça.
La vie doit continuer.
Et j'emmerde fortement la camarde. Qu'elle se le dise.

Elisavenale 03 avril 2023 à 14:43  •   93911

Bonjour Hinenao!
🙂
...ma prémière rencontre avec un tell récit
mes mots se sont tous tappis dans des trous de souris

regarde,
''la musique c'est une caresse!":
voir la vidéo
Beethoven : 3ème symphonie "Héroïque" par Herbert von Karajan et le Berliner Philharmoniker
(j'ai du mal à l'integrer, cette adresse: https://www.dailymotion.com/video/x295vos)

ou (beaucoup) mieux
avec le son à fond (dans le casque pour ne pas éffrayer les proches!)
-on ne s'entend plus trop dans ses cris et ses pleurs (🙂)
bon katharsis!

''...est beaucoup epreuvé celui aimé de Dieux''
à bientôt,
avec tous mon émpathie!
Elissavena

zozottele 03 avril 2023 à 15:01  •   93912

Spoiler (cliquer pour lire)
Ca devrait passer ça devrait passer, t'en a de belles @Hinenao.
Ça devrait pas être ça la vie, fait ch...

Hinenaole 05 avril 2023 à 22:34  •   94001

Salut @Elisavena. 🙂

C'est seulement aujourd'hui que je prends complètement connaissance de tous les messages que tu as confectionné avec attention sur ce fil, pour moi, pour @Zoz', Pour @Gildou, et notamment ta toute première réaction, juste après mon étrange message "d'alerte".
@zozotte @gilde
Je sais, j'ai mis beaucoup de temps à réagir, peut-être trop. Mais dernièrement, comme dit juste au-dessus, c'était compliqué pour garder une attention cohérente et soutenue sur les longs partages d'ici, car l'esprit s'échappant sans cesse vers des résurgences de visions traumatisantes qui peuvent bloquer la perception, ou bien anesthésier pour beaucoup, en favorisant un épuisement émotionnel subséquent.

Aujourd'hui, depuis ce fameux samedi 27, c'est vraiment maintenant que suis redevenu moi-même pour moi-même et que je peux lire et interpréter sans entrave. Alors naturellement, je viens te remercier pour ton inattendu élan du coeur.

citation :
(Je vais faire une vraie prière pour toi, dans 5 minutes.)

Et pourquoi pas. Je ne suis pas croyant, même si capable empathiquement d'aborder la Foi des autres dans ce que cela peut avoir de plus individuellement porteur et de bénéfiquement intra-personnel. [càd croire n'est pas que croire, c'est aussi se décider à devenir déjà humainement meilleur(e)] Par conséquent, je crois que la prière ne peux pas faire de mal. Ni au priant, ni à la priante. Ni même au référent pour lequel généralement on va prier. (et là, je ne parle pas de moi, vu l'aspect circonstanciel, mais bien de la communion qu'on puisse avoir dans un ressenti partagé pour la vie. Ou la perte de la vie. [le cas échéant ici, accidentel.])

citation :
dèja tu est le seul être sur ce forum (et aussi le seul être que je connais)
qui n'a pas demandé RIEN pour lui, à Noel (où au Jour de l'An?)
parce il ne lui manque rien d'essentiel!

Et ce que je viens de vivre justement (devrais-je dire: ce que je viens d'accompagner, car le "vivre" est presque impropre) me fait encore plus ressentir ce que j'ai d'essentiel. A l'issue de tout cela, ma seule vraie tristesse est sans doute de constater que pour y parvenir, (sentir cette perspective concrète de ma vie) il faut parfois frôler des positions bien inconfortables pour s'en rendre vraiment compte. Ainsi, même si cela va s'estomper un peu dans les semaines à venir pour revenir à un sentiment plus normalisé (et heureusement, pour la gestion du stress), je crois que je n'ai jamais autant ressenti la préciosité pure de cet essentiel (voire même, l'essentiel de l'essentiel) que durant cette semaine passée.

citation :
''miroir , miroir"
dit(es) nous qui est le zebrès le plus attachant, sympatique, authentique, corageux et
really kind-hearted (et plus...)?'',

sans l'ombre d'un doute tu seras designé en majorité.

Dans une métaphore bien utile, je pourrais dire que la saison n'est pas encore complètement à la tomate. Mais, je rougis déjà. 🙂

citation :
Car pour eux,
tant que tu es là,
la VIE et là!

Passeur, je ne sais pas. Je le saurais peut-être vraiment qu'à la fin de ma vie si je fus digne de l'être. Porteur de mémoires de fantômes, humblement mais sûrement, oui. Ils/elles commencent à être nombreux en moi. Humains, et animaux aussi un peu. Vieux, jeunes. Plus de jeunes que de vieux d'ailleurs, si je commence à comptabiliser au moins les âmes de mes semblables... 15, 18, 19, 20, 22, 36, 37, 38, 42 ans. Tous les âges sont là, certes, cependant, en mon esprit, le cortège est assez juvénile. Ce qui fait que je ne parviens pas à les imaginer autrement. Si moi j'ai déjà beaucoup trop de cheveux blanc pour ma tranche d'âge, eux/elles ne les auront pas. Forever young than ever. A mes yeux vrais, comme justement dit, toujours plus jeunes que jamais.

citation :
et la Mort est juste une PASSANTE.
Qui ne va pas s'attarder.

Ah celle-là, si je pouvais lui foutre une torgnole... même en "passant".

citation :
je crois que la vie me fait un beau cadeau,
de voir que des ''humains''( ?!) comme toi
existent encore en vrai.

Rouge rouge est la tomate... 😅

Et dire que le roi Charles ne parle que normalement à ses plantes! A cette minute, je peux confirmer que les éloges du coeur sont bien plus performantes pour l'avancée en mûrissement. 👍

citation :
Et je vais aller prier.

Pour toi, en ce moments.
Pour...lui/elle aussi!

Prions aussi pour que les cordes en nylon sachent instinctivement se rompre, quand il le faut... Elles rendraient des services bien utiles à tout le monde.

A plus tard, et de bonne humeur.
Pour un retour complet à la vie.
De grosses bises à toi, Elisa.


(et il est aussi maintenant temps de reprendre le dessin...)

See you later.
Hiné.

gildele 05 avril 2023 à 23:58  •   94007

@Hinenao, ... un mot : MERCI !

J'aime te lire.

J'aime ta lecture ... celle que tu as de ce que tu vis au quotidien, celle de la vie qui va ...tout comme celle de la vie qui s'en va.

La réelle authenticité de tes ressentis, outre la qualité de leur phrasé, enrichi grandement ce forum. En les communiquant, ainsi que tu le fais si bien, tu témoignes ici que " c'est possible " ... permettant ainsi à d'autres membres de s'autoriser à " se dire" avec le même degré d'authenticité.

[ Sorry de poster ce message seulement now ...sa rédaction date du 03/04 en milieu d'aprem ...ai lit ... et ll endormissement de .la sieste ...etc,etc. ]

gildele 06 avril 2023 à 07:47  •   94018

Sorry :
...au lit ...

Hinenaole 06 avril 2023 à 13:07  •   94026

Salut @gilde. 🙂
Attention, c'est comme ça que tu vas finir toi aussi, comme Elisa, par être tout à fait mentionnable dans le topic "t'as de beaux tu sais", 😄 (concocté au passage par un certain Gilde.)

Merci, j'avoue que tous vos retours sont très agréables à lire. 🙂

---
Et...
Erratum pour ma pomme.

citation :
Aujourd'hui, depuis ce fameux samedi 27

C'était le samedi 25. Confusion faite dans mon esprit avec le lundi suivant, où j'éprouvais alors le besoin de placer des choses en mots.
---

Hinenaole 23 avril 2023 à 23:01  •   94772

Salut.

Spoiler (cliquer pour lire)

Minute pleurniche. Ou coup de gueule. Au choix de l'angle de vue.
Si je vous dis que j'ai été deux fois bien malade, ce dernier mois, vous allez me répondre: "Ouais bon ça vaaaa, quoaaa. On le savait déjà. Tu commences à te répéter ici, Hiné!" 🤔
Si je vous dis que j'ai été bien crevard juste en début de semaine dernière, ce qui explique en partie une sorte d'hinésilence de mort dans la majorité des Apies rubriques, vous allez me répondre: "Oh! C'est la vie, faut pas en faire tout un camembert!" 😒
Et si je vous dis qu'à la fin de cette semaine, je suis encore malade pour la quatrième fois avec exactement les symptômes, vous répondez quoi?

Bah laissez, je vais le faire à votre place...

Je vais répondre que je crois que je suis dans un covid long. Je vais rajouter aussi que je suis contaminé en fait sûrement par les mêmes personnes, IRL, qui commencent à m'agacer sévèrement à être potentiellement des menteurs et des inconséquents.

"Dis, je viens te voir!"!
"T'es pas malade au moins?" 🤔
"Non, ça va. je suis nickel!" 😄👍
...
...
"Rhaa. Tcheaaaa..."
"Et oh mais dit, tu as la crève là, ou je me trompe!" 😱
"Ouais, m'en parle pas... Je me traîne ça depuis 10 jours environs..." 🙄
"Mais, t'avais dit au téléphone que t'étais pas malade?! Tu me prends pour un jambon??"
"Ouais, bah, désolé, j'y avais plus pensé...... Sinon, ça va toi?"
"Bah nan, je vais encore retomber malade..."

(et en vérité, je le pense mais ne te le dis pas. Mais j'aimerais bien que tu dégages de ma maison. Là, tout de suite, en fait...:sûr:)

...

Du coup, ça fait un peu plus d'un mois à présent à mal bosser. Je ne dessine plus, encore une fois.
Une belle commande est passée juste sous mon nez.
Et ma participation à Apie est notamment plus qu'hachée.
Je ne réponds même plus aux sujets que j'inaugure. 😥
Les polynésies sont tombées à l'eau. Les van tours n'ont plus d'essence et le ballon de foot se déflate. Passez moi l'expression, mais > Putain que j'en ai ras le cul! 😒

---

La semaine va être encore dure, les amis...
Je vais devoir encore me lever quelques matins en glairant jaune et lâcher 'toute ma vie' dans le lavabo. Puis seulement après reprendre forme humaine, avec les potes paracétamol, Vic et Strepsil.
Je n'ai pas vraiment le choix... 🙄
Mais dès demain, ça va être enfin "You shall not pass!!" (Tu dois ne pas passer!)
Là, faut pas déconner... 😒

voir la vidéo
Spoiler (cliquer pour lire)

Si tout le monde fait apparemment plus ou moins un 1.6 au test du connard, perso, je vais quand même tenter d'éviter de scorer et de truster carrément le 0.9. Sinon, ça ne s'appelle plus être une poire. Ça s'appelle être stupide.

(ou sinon, ça veut dire que je vais devoir encore me séparer de quelques fréquentations IRL. Déjà qu'en 4 ans, c'est environ 70% de personnes problématiques que j'ai invité à ne pas me recontacter. Il va m'en rester combien à la fin... ? 🤔)


Sinon, Madame, ça va... 😋👍
Elle ne comprend pas d'ailleurs.
Elle, elle pète la forme tandis que je suis juste has been et cramé.
(et donc, c'est pas en ce moment - depuis "le jeu du pendu" - que je lui vends du rêve, forcément... Les moments à deux, ça pourrait être mieux.)



Aller je vais manger. Puis me recoucher.
et relire vos notifications envoyées personnellement.
Ça va au moins me donner le sentiment que je ne vais pas finir avec un virus comme meilleur-ami-pour-la-vie. ^^

Spoiler (cliquer pour lire)
Je précise, au cas où, que j'ai le schéma vaccinal complet. Madame aussi (> 4) Mais autour de nous. Non.


Hiné.

paradoxle 23 avril 2023 à 23:09  •   94773

@Hinenao Merde, pas joyeux tout ça.
Allez, tiens le coup !!!

gildele 24 avril 2023 à 00:35  •   94780

@Hinenao
Merci pour ce partage ...dans la vraie vie ( en français dans le texte)
En te lisant ... j'ai comme l'impression d'entendre ta voix au téléphone .
Saches que la mienne te répond :
* Je comprends ... Surtout prends bien soin de toi ..."

Merlinle 24 avril 2023 à 08:28  •   94797

@Hinenao le "You Shall Not Pass" pourrait s'appliquer à ceux qui t'irritent, non ? Une forme de prophylaxie sociale ;)

Comme l'écrivait Cioran

citation :
Le droit de supprimer tous ceux qui nous agacent devrait figurer en première place dans la constitution de la cité idéale


En tout cas, bon courage pour te rétablir...

Elisavenale 25 avril 2023 à 01:39  •   94841

Salut Hinenao!🙂!

No, ta réponse n'est pas venus trop tard !

(Je pense que tu es encore... '' entre deux mondes ''
et peut-être que la ''mal-à-dire'' de ton corps, depuis un mois, est là pour te le rappeler ;
tu a été ''l'accompagnateur'', en quelque sort. Tu as regretté que tu n'aies pas pu empêcher, de manière... ''idèale''
son départ inopiné et, apparemment, involontaire. Et tu as à en découdre encore, furieux, avec la camarde!

Alors, peut-être que son âme, là...après 30 jours de sa mort, peut-être que ton regret, ta maladie, ta tristesse,
le consol un peu. Je pense aussi que dans 10 jours, quand il va entamer son voyage définitif, quand tu auras imaginé peut-être, un rituel à toi, à vous, pour marquer son vrai départ, son âme retrouvera la paix , et toi, ta santé et le gout de ce monde, et seulement de lui).

Ta réponse était d'une bouleversante simplicité, bonté et beauté.

Pas possible de trouver le ''mood'' pour te répondre à la hauteur(dans ma vie, tout ce, important étant, pouvait aller mal, va mal, et c'était le pire moment pour, naturally !)( Murphy dixit! 🙂!)).

Mais j'ai ramassé des bricks pour te bâtir une réponse plus tard ! 🙂!

Je suis allé les chercher dans le BEAU et dans la Bonté.

Je les savais dans les êtres qui parlent dans les livres sur lesquels les écoute parlant un autre être, qui aime, comme eux les mots, la beauté, la bonté et les gens qui les produisent; et que j'aime les entendre tous! Une fête de l'ésprit! -aussi. (LA GRANDE LIBRAIRIE, et d'autres interviews...) (une phrase..baroccocco!!)

Pour la bonté, j'ai trouvé Cristian Bobin.
Pour la beauté, j'ai savais François Cheng.

Et j'ai mis à côté quelques bons bricks pour ...peut-être te faire découvrir quelques très semblables que tu pourrais-qui sait?- fréquenter plus souvent.

Pour construire ta réponse, il me faudra une journée avec deux matinées ensoleillées (en dehors et endedans!)
Donc , ce ne sera pas ce soir.

Mais comme tous les héros ! et êtres admirables (Achile, Ulysses, Job, Moise...) tu as le courage de te plaîndre, quand ça va mal mal mal!!!
et,
comme ma merveilleuse grand-mère ,Elissaveta, disait qu'il ne faut jamais laisser les enfants pleurer, car ça les abîme la mémoire!-
et qu'il fallait '' les distraire''- faire diverssion par tous les moyens, tout de suite! afin qu'ils oublient sur le coup leur chagrin!-

comme elle faissait des merveilles d'improvisation et d'inventivité concrètement appliquée, pour que nous arretions aussitôt de pleurer-
(ce qui m'a vallue une très très bonne memoire!🙂)
j'ai trouve ça si admirable! (une tristesse entendué et recconue, est un chagrin desamorsé!-disent les psy aujourd'hui!)
que depuis, moi aussi,
je fais pareil à chaque fois quand j'enend un enfant (dans un corps d'adulte ou non)
en larmes.Connu ou pas connu.

Donc, contre ton exasperation devant ton covid-fleuve et tous ceux qu'il l'allimentent, je vais sortir seulement 2-3 bricks ce soir !
ceux dont, je suis allée dénicher, à la suite de t réponse, pour te répondre à mon tour,
car je n'avais pas le mots tout naturels
(comme Whitman fait poussé entre ses leaves of grass!)
qu'il il m'aurais fallu -les mots qui te reveleront les ''multitudes'' que tu contiens, que ton âme ouverte et d'une sincerité! whaw! chapeau bas! par ta joie de parager en parlant,peut exprimer.

Voilà !

A) Antidote contre ton humeur d'hier:
''Heaven holds a sense of wonder
And I wanted to believe
That I'd get caught up
When the rage in me subsides''

''Le Ciel a quelques chose de merveilleux, et je voulais croire que je le verrais quand la colère en moi se serait apaisée''

Sarah Mc Lachlan (chanteuse canadienne de pop et de soft rock né en 1968)
(eventuellement:voir la vidéo
""Ai, hai...Doru Stanculescu''

(Je vais reprendre les prières pour lui, et la bugie allumé, pendat 10 jours encore.
J'aurais pas du les arretter!)
Tu sais, Hiné, il est parti dans une journée béniè! l 'Annonciation!-25 mars.ce n'est pas par hasard!

Et je ne pense pas que tu dois attendre la fin de ta vie, pour savoir si tu es ou non un passeur.
Regarde, comme tu partage aussi avec lui la douleur de se séparer de ce monde!

Il y a un beau bouclier d'âmes, la haut, qui te protegent, en retour!

''Aussi longue soit la nuit,le soleil la suit toujours!'' (proverbe touareg)

à bientôt
avec toute mon empathie!
🙂
Elissavena
Toi aussi, Hiné, tu es un écrivain dans la pleine puissance du mot,
qui s'ignore ;(Certainement; mes arguments de littéraire passionnée d'écriture aussi, je tes les éxposerai un jour)
un enchanteur (avant tout 🙂 et même un auto-enchanteur!
Pour poète... je pense que ceux qui te connaissent mieux et depuis longtemps peuvent en dire plus ! 🙂!

Voilà des beaux esprits auxquels tu ressembles tellement, je trouve !
Donne-toi la peine d'aller les rencontrer, là où ils se racontent, pour rencontrer une dès tes...grâces, dons, virtualités, non-incarnées encore dans un...livre?

Je crois bien qu'il aurait aimé à te lire, et te ''voir'', comme nous, à travers tes écrits (si différents par la tonalité et sujet, mais si unifiés par ton style, captivant et dépaysant !
.(Merveilleuse de sincérité grave la révérence du grand merci que @gilde t'adresses dans la percutante synthèse qu'il réalise sur toi et sur le...hineéffet!)

C.)


...

Elisavenale 25 avril 2023 à 02:08  •   94842

Errata!!

Une partie du corps de mon message est disparu!
avant que je ne l'envoie!!

L'heure tardive, le correcteur d' orthographe, et ... le destin!

J'ai les refferences-liens sur des fiches- j'essaie de te les envoyer encore, ce soir:



Et après:
B1)
Sur l'écrivain placé '' que je perssonnelement, place tout en haut des écrivains contemporaines''-dit Fr.Busnel- et qui, pour moi, également, represente la bonté faite sensible, et l'écriture vraiment unique dans la litterature francaise.Qui me retourne, me régenere et me '' cogné le meninge contre le ciel'' plus que tout autre.

Christian Bobin, une vie à la recherche du "coeur-enfant"
Min 20 ,37, et 46 ; voir la vidéo

B2)
Christian Bobin s'adresse à un 'soleil' disparu dans 'Noireclaire'voir la vidéo
(J'ai pensé aux beaux et jeunes êtres qui sont partis de ta vie, tout en restant à jamais dans ton a^me)

B3)

Christian Bobin : écrivain, poète et enchanteur
La Grande Librairie
voir la vidéo

à bientôt!
🙂!

Hinenaole 26 avril 2023 à 14:50  •   94950

NB: Je poste mon message que j'ai rédigé en offline pendant que @Elisavena a produit le sien. (Ici, c'est encore un peu compliqué. Entre enquiquineurs et fournisseur d'accès internet qui me coupe régulièrement le jus toutes les heures à cause de travaux en cours sur le réseau du village 😵) Elle n'est donc pas incluse dans les réponses. Ce n'est pas grave. C'est juste qu'on est décalé d'un message. Je vais lire ensuite les siens attentivement et répondre. 😉

---

Salut les copaings. 🙂
(et les copinegs qui viennent lire 😄)

citation :
@paradox a dit: "Merde, pas joyeux tout ça."

Spoiler (cliquer pour lire)
C'est surtout "moins utile" plutôt que "pas joyeux". 😋 Ça me parasite un max. Et ça me fait vivre un décalage fort avec mon tempérament intérieur qui aime tant aller de l'avant. Moi, le cul par terre à attendre et pleurer que l'univers me tombe sur la tête?* 🤔 Carrément pas. 😒 Donc là, pour des phénomènes souvent extérieurs, je suis terriblement contraint à devoir adopter une vitesse de croisière qui ne m'est pas propre.

* [Para', je le dis au cas où: c'était une sorte d'auto-question. Pas une réaction à ton post. Je n'ai rien interprété de travers, hein. ^^']

Perso, je déteste vivre à 100 à l'heure. Je trouve d'ailleurs qu'on n'y gagne pas tellement en qualité de vie 🤔 (en étourdissement volontaire, oui, mais c'est un choix autre dans lequel je ne me reconnais pas. Je préfère la vie lucide et en face.) Le mieux reste encore une organisation journalière pondérée, oui, mais pleine et entière. Faire tout ce qu'on a prévu de faire, pas plus, et laisser pour le lendemain ce qui est prévu simplement pour le lendemain. Et là je n'arrive pas à atteindre - ou ré-atteindre - cet état d'équilibre que j'ai connu juste après ma fin de carrière, dans la sécu. (comme quand tu passes d'un seul coup de l'Enfer au Paradis, à l'instant où toutes les machineries infernales s'arrêtent brutalement et que tu te trouves "inondé" brusquement de douce lumière 😇). Ça me navre d'autant plus que ça ne vient pas d'une quelconque mésorganisation ou procrastination toute personnelle. Je suis juste gêné par autre que moi. Rien de plus. Comme bousculé dans un trait de foule sinueux et pogoteur alors que je souhaiterais juste tant ne marcher que droit. ^^


citation :
@gilde a dit: "Merci pour ce partage ...dans la vraie vie ( en français dans le texte)"

Spoiler (cliquer pour lire)
... de rien. Même si ça fait chialouse à tout bout de champs sur ce topic de l'humeur du jour. Hiné, le mec qui se plaint tout le temps. 😅 Qu'à toujours une paille au cul qui le démange... 😅 😅, alors que dans la réalité, IRL, comme déjà dit au-dessus, je ne vais sûrement pas pleurer si l'univers veut me tomber sur la tête. Je préfère, de loin, plutôt "cogner" dedans. 😄

Y a peut-être un truc qui ne se voit peut-être pas trop bien à travers le cadre strictement écrit d'Apie, c'est que j'ai quand-même un caractère assez volcanique et "pétard". Et donc au naturel, je suis plutôt à vite monter dans les tours, à vite entrer en bagarre et prompt également à mettre des coups de pieds au cul, et (fut un temps) à balancer même quelques coups de boule, si nécessaire. Donc à me faire respecter de manière brutale s'il le faut... Mais alors, avec une telle ressource de force et de virulence - à défaut de vraie violence envers mes proches, je rassure 😅 - pourquoi je me fais autant marcher dessus? Je suis sûr que quelques-un(e)s d'entre vous se sont déjà sûrement posé la question à force de lire mes "lamentations".

En fait, j'ai les réponses. Et ce n'est même pas très compliqué à comprendre... En effet, admettons que demain, IRL, je mette tout "mon petit monde" au pas, il ne s'en faudrait pas de beaucoup de semaines avant qu'on m'abandonne tout seul dans un coin, tant j'aurais du mordant à ne plus savoir qu'en faire 😅. La vie deviendrait très vite impossible pour mon entourage 😨 et, ils/elles en envisageraient aussi très vite, dès lors, de tout faire pour me fuir. 😱 Parce que, oui, je dénote fort avec mon environnement, et pas qu'intellectuellement. Et là on peut vraiment parler d'atypie sociale. Ce qui me place souvent dans une position de "dominant" ou de "ultra-solutionneur", deux contextes relationnels dans lesquels je ne me retrouve pas car, je ne veux ni être l'un ni être l'autre. Au final, par une étrange déformation, tout le monde autour de moi me voit tel qu'ils/elles voudraient que je sois (pour eux, pour leur bien-être), mais pas comme je suis ou voudrais être. C'est à dire au contraire, une personne qui a décru dans la colère et la violence, notamment avec la fin de carrière, qui a décru aussi volontairement dans l'accaparement du faisceau des responsabilités tant je revendique même parfois le droit individuel à l'erreur et le fait de ne pas avoir systématiquement de solutions à tout.

Mais le pli est pris. Je suis perçu ainsi: fort, 'militaire', 'guerrier', brute car ça fait à présent 30 ans qu'ils/elles me perçoivent comme cela. Même ma tendre et chère épouse a ses propres biais d'interprétation, (puisse que personne n'est infaillible, c'est humain). Ils/elles ont beaucoup connu l'autre homme fondamentalement pragmatique que j'ai été, très loin de l'artiste qui est pourtant ma vraie base depuis toujours, et se fient donc encore trop aux apparences d'antan.

Faut dire aussi que, par cent petits détails quotidiens, je ne les aide pas non plus à faire la passassion d'identité aussi de leur côté. 😅 Bien que j'ai changé un peu physiquement, (notamment, coupe de cheveux différente) je porte encore les mêmes habits que quand je faisais de la sécu renforcée. (je précise que je n'ai jamais porté le fameux dress-code sérigraphié, c'est important pour ne pas transmettre, ici non plus, une fausse image) Bref, je 'navigue' dans un mix entre vêtement tout terrain, sombres toujours, et des trucs usés pour crapahuter, et qui ne se salissent pratiquement jamais en apparence, car ma vie à moi, ce n'est jamais de regarder "la panne" d'au loin du capot. Bien au contraire, je me couche, je me crade, je tombe dedans. Pas une journée sans que je ne doive bricoler un truc à "l'arrache" et puisse donc mettre mon vestimentaire à l'épreuve. Et donc, l'habit est devenu l'homme, façonnant "le moine", façon de parler. Et la capacité à réagir vite - très vite parfois - s'est muée, elle aussi, en une sorte de zone de confort reposoir pour les autres. 🙄

Bref, théoriquement parlant, pour casser le processus infernal, il faudrait que je change en premier tout mon relationnel humain. Que je ne puisse 'avoir' que des gens neufs autour de moi qui n'auraient pas connu la version du mec d'avant! 😄🤘 Il faudrait également que je ne 'courre' plus après "les pannes" des autres et que j'y oppose dès lors un non savoir-faire ferme et perpétuel. Mieux encore que de désapprendre, ça serait comme masquer jusqu'à l'idée même que je sache faire. Dès lors, le cercle vicieux serait rompu, et on ne me demanderait plus rien, plus d'être devant, exposé, solutionneur, pragmatique et totalement pro-actif dans les situations de forte crise.

Mais, en second, la réalité, ce n'est pas ça. Je vis avec un tissus social autour de moi qui m'accompagne depuis longtemps, fort longtemps même (famille, voisins, municipalité, etc...) et il faut, "auto-sabotage" après "auto-sabotage", lentement, comme un travail de longue haleine que je les déshabitue et les désintoxique de l'idée de se tourner systématiquement vers moi, dès qu'il y a un problème. En effet, il ne se rendent pas compte mais si, quand j'avais entre 20 et 30 ans, j'étais adapté et surentraîné à l'action (mi-métier, mi-psychologie personnelle compatible avec cet état, à l'époque) aujourd'hui, je suis usé, raboté. Il faut le dire honnêtement, il y a une forme de souffrance sourde à ne pas réussir à leur faire comprendre qu'il est tant de me laisser prendre une retraite de l'esprit.

Enfin, et de trois. Je ne vais quand-même pas me mettre en position de faux-self, ou de pseudo comédie, parce que les autres ne veulent pas faire d'effort. Pour ne revenir qu'aux fringues, je les aime bien moi mes pouilles sombres et un peu élimée aux manches. Et mes bottes de motos, et mes rangos, mes chaînes, mes bagouses, et mes "kits de survie". C'est mon vrai moi, ça! Donc, pour les déshabituer ne serait-ce que sur le plan visuel, je ne vais quand-même pas non plus devoir me refaire une garde-robe de dandy ou de golden boy, ou d'artiste excentrique ou je-ne-sais-pas-quoi, pour qu'ils/elles arrivent enfin à me voir autrement! Parce que là, à part me diluer dangereusement dans du faux, je ne vois pas ce que ça pourrait m'apporter à long terme?! 🤔

De mes quelques années d'étude de théâtre poussée très loin, à la limite de la professionnalisation, il y a bientôt plus de 25 ans, j'ai retenu au moins une chose de l'un de mes professeurs, un comédien qui avait toujours été dans le cercle du 6eme art et qui avait les tempes bien grisonnantes, aussi le savoir et la sagesse qui allaient avec. Il nous avaient dit, alors que nous formions un cercle attentif autour de lui, sur la scène nue: "Tenir longtemps un personnage est forcément épuisant. Un personnage est un autre être psychique que l'on porte à bout de bras. A la fin, et à force d'heures de présence l'un avec l'autre, l'un dans l'autre, il devient comme un poids qui nous use et nous met à genoux. Il nous éprouve d'autant s'il est fortement émotionnel ou émotionnant. Les hauts, les bas. Les rires, les pleurs. Ce qui sera donc le plus dur pour vous dans vos vies de comédiens et de comédiennes, une fois en scène pour une tournée, ce ne sera pas de jouer juste, mais de jouer juste et longtemps..."

Bref, je ne me vois pas jouer un personnage à mon entourage, tous en faux changements alambiqués, pour les pousser à se détourner de mon ancien moi si "pratique" et si "efficace". C'est eux/elles qui doivent faire le travail d'adaptation, et non pas l'inverse. Bref... 😅


citation :
@Merlin a dit: "le "You Shall Not Pass" pourrait s'appliquer à ceux qui t'irritent, non ? Une forme de prophylaxie sociale ;)"

Spoiler (cliquer pour lire)
C'est pas faux! 😋 "Tu ne passes pas (à la maison), donc tu ne m'apportes pas non plus tes microbes." C'est justement un peu dans ce sens là que j'avais évoqué ce "super agent de sécu" qu'est Gandalf dans ce fameux passage de LOTR. Avec lui au moins, quand c'est access denied, c'est access denied! un genre définitif de "ça va pas être possible". Point barre. 😄

En fait, pour confidence, je voudrais juste qu'ils/elles ne m'apportent pas leur microbes ni leur bêtise ordinaire (je peux encore passer un peu sur la crasse et les miasmes des dents et des aisselles qui fouettent... et même un peu également sur les idées** politiques venant de bords qui puent tout autant le racisme, aussi...), parce que souvent à part ça, ce sont quand-même des good fellows. C'est là en fait toute l'ambiguïté de la situation et où celle-ci est plus osmotique qu'il n'y parait entre mes enquiquineurs/euses et moi. Certes, ils/elles me cassent souvent les pieds, mais quand d'un seul coup, inopinément, il faut recourir à un groupe de 10 à 15 personnes pour redresser un mur moellons qui est en train de s'effondrer dangereusement sur le terrain du papy d'à côté, bah ils/elles sont tous là! (et avec leurs microbes évidemment 😄) Des situations comme ça, je peux en décrire plein. J'ai pas de voiture, on me tend un jeu de clefs... J'ai besoin de terre arable, on m'en donne gratuitement. Je souhaite partir dans un autre pays, loin, on m'offre le gîte sans aucun frais cachés. Je détruis un de mes pantalons "action" à l'acide de batterie, on m'en fabrique un tout neuf. Tout ça, ce ne sont que des anecdotes véridiques [et s'ils/elles me lisaient ici, chacun(e) se reconnaîtrait facilement, d'ailleurs]. Je ne peux donc pas être dur et juste critique jusqu'au bout, froidement, sans prendre jamais en compte les apports personnels, fraternels et individuels dont ils/elles me gratifient. Sachant bien souvent aussi que, il suffit que je donne l'impulsion à quelque chose de global pour que ça suive (ok, ils/elles sont capables aussi des décisions, individuellement dans leurs vies, faut pas caricaturer de trop non plus 😅), mais voilà, si je me mets en position de coordinateur - un ex-trait professionnel qui est devenu presque naturel chez moi. Pas besoin de savoir apprendre à s'auto-mobiliser longuement pour se mettre à agir, à mener un groupe, par exemple. C'est un process instantané - eh bien, 'ma' " "petite armée" " me suivra où que j'aille.

** Ne concerne pas 100% des personnes qui m'entourent. Surtout pas d'exagération. Mais il y a quelques nids bien sentis quand-même.

En fait, dans l'idéal, il faudrait une coresponsabilité plus grande (on y vient, on y vient, même si ça prend du temps... beaucoup de temps... ^^) et une gestion bien plus - cette fois - rigoureuses de leurs propres prises de conscience de leurs inconséquences, en observant justement les conséquences a posteriori. Déjà ma femme, de son côté, a fait des supers efforts en ce sens et je voudrais tant qu'ils/elles la prenne littéralement pour modèle, comme une personne 'rectificative' mais fortement inspiratrice. Car en effet, dans notre relationnel de couple on est à présent bien loin des fonctionnements des tous débuts où, maltraitée et rabaissée par son ancien compagnon à un point que je ne pourrais raconter tant c'est intime, elle s'estimait fragile, transparente, inapte à tout, peu vaillante intellectuellement... Les effets de la casse mentale qu'elle a subit. A présent, elle sait me suppléer, et même parfois me remplacer complètement dans certains postes à ascendants "masculins". Métaphoriquement, elle est progressivement passée de la fille qui ne savait pas se garer autrement que comme une "patate" avec sa titine, dans une place de parking large comme un stade, à une personne qui sait rouler le gros et antique Nestor qui n'est pourtant pourvu d'aucune assistance. Mieux encore - pour autre exemple - à présent, et indépendamment de mon avis, elle fabrique et imagine nos meubles et se débrouille toute seule pour percer, scier et fixer les ensembles entre eux. C'est même moi l'assistant, maintenant! L'année prochaine, je la forme d'ailleurs au métal et à la soudure à l'arc, si la disposition en temps libre est propice. Et pour ce qui est déjà du jardinage et du passage de tondeuse en mode hardcore dans 50 cm d'herbes hautes, (et non ce n'est pas une auto-portée 🤘😋) elle n'a plus besoin de moi. (et ne sait pas à quel point, d'ailleurs, elle fait toute mon admiration, au quotidien, quand elle enfile les bottes en caoutchouc! 🤘 Je la trouve aussi belle qu'en robe légère. 😍) Bref, qu'ils/elles se mettent à suivre un peu plus les pas d'une personnes qui réfléchit, anticipe, calcule, 'empathize' également chaque action pour chaque conséquence future, et puisse se réguler un peu mieux aussi à propos des idées sociales et politiques. Mais si déjà, entre microbes, propreté, salubrité et acuité mentale il y avait un net progrès, ça serait très appréciable pour ma part, sur le restant de 2023. 😋

Désolé d'être encore une fois parti largement en mode auto-dérive, dans un grand texte. 😅 Il a des moments comme ça où, sur le clavier (du PC! Pas du smartphone 😅), les doigts n'ont pas besoin du cerveau pour savoir quoi noter instinctivement. Idem pour les explications qui viennent fluidement et les descriptions d'esprit qui sont comme des images si fortes qu'elles n'ont pas besoin non plus, nécessairement, d'un long raccordement de câbles, entre pensée et écrits, pour se laisser couler dans les phrases. J'espère juste que mes explications seront prises comme justes, sur ma façon d'exprimer mon ressenti profond, et aussi ma relation à ces autres, IRL, que je ne veux jamais arroser de condescendance et de vil mépris.

Si vous les rencontriez, je pense que - comme moi - vous les trouveriez à la fois charmant(e)s, cordiaux et... chiant(e)s, voire exaspérant(e)s.



Des bisous.
A plus tard.


Hiné.

gildele 26 avril 2023 à 18:22  •   94959

[ @Hinenao, encore une fois, aujourd'hui... saches que j'ai admiration et respect pour tes messages, autant dans leur phrasé que dans leur contenu, ... ]

DavidAPle 02 juin 2023 à 18:56  •   98662

Je me rends compte que ma schizophrénie ne m'aide pas à positiver mes moments de solitude, m'enfin c'est pas nouveau.

Maverickle 03 juin 2023 à 19:46  •   98714

Salut @Hinenao,
Je trouve ce fil pour la première fois depuis 3 ans, et c'es ton dernier gros message que je lis en premier...
https://www.apie-people.com/forum/discussions-libres/billets-humeurs/humeur-du-jour-81281#94950
Pfffouh... 😅

Comme @gilde, je ne m'en lasse pas 🤩
Et ça ne fait pas "chialouse" du tout, et quand bien même ?
(encore un peu de travail à faire sur les assignations de genre et le vocabulaire porteur de jugement de valeur, cher monsieur 😉 )

Ce qui m'agace 😒 (si si 😚) c'est qu'à chaque fois tu m'ouvres 50 pistes de réflexions / digressions et que je n'ai pas le temps de les suivre toutes, ni de réagir correctement à ne serait-ce qu'une seule d'entre elles...

S'il ne fallait en garder qu'une : "ne [plus courir] après "les pannes" des autres et [leur opposer] dès lors un non savoir-faire ferme et perpétuel." et la "souffrance sourde à ne pas réussir à leur faire comprendre qu'il est tant de me laisser prendre une retraite de l'esprit."
Ma vie n'a pas grand-chose à voir à ce que je comprends de la tienne, mais ça, ça résonne très fort...

Bon, ben voilà, je sais pourquoi je ne vais encore pas beaucoup dormir cette nuit... 😅
et je l'assume totalement, hein, c'est mon mode de fonctionnement ! aucune accusation ici

OOOle 03 juin 2023 à 21:39  •   98719

Do not disturb
Ne pas déranger
Quand je lis un livre, je ne suis pas disponible
Quand j'écris, je ne suis pas disponible
Quand je lis sur mon ordi, sur mon téléphone, je ne suis pas disponible
Quand j'écoute un podcast ou la radio je ne suis pas disponible
Quand je cuisine je ne suis pas disponible
Je ne sais pas me concentrer sur plusieurs choses en même temps
Je ne peux pas
😭

Marvinale 03 juin 2023 à 23:31  •   98730

voir la vidéo

Maverickle 04 juin 2023 à 01:08  •   98734

@OOO
I disturb myself
Je suis dérangé
Quand je lis un livre, il me fait naître cent idées, j'ai envie de les écrire
Quand j'écris mes idées, mes yeux vagabondent et aperçoivent un oiseau sur l'arbre, j'ai envie de le photographier
Quand je photographie les oiseaux, je sens le ragoût du voisin, j'ai envie de cuisiner
Quand je cuisine, je pense à une amie, j'ai envie de lui téléphoner
Quand je téléphone, mes yeux explorent le programme télé, j'ai envie de la regarder
Je ne sais pas me concentrer sur une seule activité longtemps
Je ne peux pas
Je suis dispersé 😅

OOOle 04 juin 2023 à 07:53  •   98740

Pfff ! Je ne serai jamais à ma place dans un monde qui fabrique des TDAH en série ! 😜

Maverickle 04 juin 2023 à 09:18  •   98745

Pop ! 😮
Passage rapide du matin, alors que j'émerge du sommeil 😴 la tête dans le ... 🥴
Le message de @Ooo me réveille un vieux souvenir... mais où donc je l'ai enterré, ce roman de Stefan Wul, "Oms en série" ? 🤔
Et où qu'c'est-y que je vais pouvoir revoir le film "La planète sauvage" qui en avait été l'adaptation ?
Aïe aïe aïe, une grande vague de nostalgie 😬 dans la g... 😵

[EDIT]Faudrait-il que je fasse une pause d'APIE ? 🤔[/EDIT]

gildele 04 juin 2023 à 09:42  •   98747

À ma connaissance, le monde ne " fabrique" rien ..😂

Je suis TDAH, . C'est un trouble , dans le sens un fonctionnement différent des connexions neuronales... ou une couille dans le potage ...au choix.

Bien sûr c'est un handicap défini comme tel par l'éducation nationale ( aménagement des conditions d'examens) et le code du travail ( aménagements liés aux handicaps )
Mais ...lors d'une course de chevaux à " handicap" ...on leste les chevaux de poids au pro rata de leur trop grande puissance.
Le cheval le plus lesté est donc celui dont la victoire serait assurée à 100% sans cela ( pas drôle pour les parieurs ...)

Et donc, si je n'avais pas ce " handicap" ...mais je serai l'homme du siècle..moi !
Un mixe de Léonard de Vinci, Michel Ange, Mozart , Ghandi ,...et peut être un chouia de Mère Theresa.
JE PLAISANTE !!!!

Sérieux,.... c'est le pied d'être tjrs TDAH à 70 ans. D'avoir tjrs au quotidien l'enthousiasme de mon adolescence et sur les choses qui m'entourent (monde et gens) le regard naïf, étonné et bienveillant de l'enfance.

Qu'elle importance de perdre encore aussi souvent, clefs, CB, C.i. et téléphone portable...de papilloner autant d'une activité à l'autre et d'avoir un fonctionnement qui passe sans arrêt du coq à l'âne...
C'est le prix qui, pour moi, est à payer pour être autant créatif.( l' aspect positif de ce trouble).
et c'est peau de balle en relation avec ce que cette créativité m'apporte ( valorisation sociale, personnelle et survie... financière)

@OOO ...Je suis persuadé que l'on est à la place que l'on prend.... C'en est presque une lapalissade.

J'ai un handicap, ok ...
Mais je m'entraîne pour les jeux paralympiques ...
L'important, c'est de participer ...la rage au ventre !

OOOle 04 juin 2023 à 09:47  •   98748

@Maverick

Bon, la photo d'une tasse de café passe sur la rédaction de mon message mais pas à l'édition

OOOle 04 juin 2023 à 10:02  •   98749

@gilde :
Au xix ème tu aurais été probablement qualifié de personnalité histrionique et non tdha.
Et je ne partage pas ton opinion, le monde impacte le fonctionnement de nos cerveaux, ça fait partie de la pression environnementale. L'inné, l'acquis, épigénétique, et tout ca et tout tout ca, etc.

J'avais pas lu la modification de ton message.
La maisonnée s'éveille... Je répondrai plus tard

Timide02le 04 juin 2023 à 12:56  •   98759

@OOO - A priori, la photo ne passe passe pas car elle est stockée sur un site non sécurisé (Site accessible par le protocole http et non https)

@gilde - Tu n'es pas tout seul à être handicapé. Depuis sue je suis tout petit, on me dit que je ne suis pas normal. mais comme il n'y a pas de jeux anormalympiques, mon cas est desespéré.

Marvinale 04 juin 2023 à 13:33  •   98761

😄 suis tantôt comme @OOO tantôt comme @Maverick
Mais quand le téléphone sonne, en général je laisse sonner et décide après... chacun son rythme.
Il n y a pas longtemps j avais plutôt tendance à réagir, maintenant je me laisse un peu de temps, parfois pas beaucoup, ça dépend, pour être en accord avec moi-même.
J apprends à la fois à fixer mes limites aux autres et à les bouger face à moi-même. Et aussi à avoir plus d indulgence pour tous...

Sandcoeurle 04 juin 2023 à 14:14  •   98764

@Marvina je plussoie , on apprend à gérer les bouleversements en soi . Quelques mots peuvent nous mettre dans des états émotionnels différents , bougent des choses en nous , parfois c est tellement le souk dans la caboche , qu il faut apprendre à se poser , décrocher , pour mettre tranquillement tout à sa place . J utilise la métaphore de la bibliothèque , on te donne des livres , en flux continu et toi t es là devant la bibliothèque avec tous ces livres qui s accumulent , t essaie de faire des piles , mais t es là assez rapide , alors tu dis stop . Tu t installés devant ta bibliotheque tu fais de belles piles et après tu les ranges calmement dans là bibliothèques, chaque livre a sa place et une fois que c est fait tu donnes tes livres et si besoin tu en reprends .


@gilde @Timide02 je n aime pas le mot handicap il a une connotation négative et sélective qui me gêne je lui préfère différence .
Comme toi @Timide02 depuis mon plus jeune âge on m a dit que je n étais pas normale, je peux rajouter debile , folle , immature , incapable .... à tel point que j en étais convaincu il y a encore peu .... Mais mon corps lui répondait sans que j en prenne conscience , en déclarant une maladie auto immune il y a plus de 20 ans ... Quand par nécessité tu fais un dossier MDPH et que tu reçois la carte handicapée entre 50 et 80 % ça fait mal c est comme si cela confirmait les dires de toujours ... Tu te prends en pleine face que tu es juste une " handicapée" une erreur de la nature ... Comment la plupart des personnes réagissent face au handicap ? Si ton handicap se voit genre t as plus de jambe , on va t ouvrir la porte, te sourire. Mais quand il ne se voit pas , on ne te crois pas , on te met une étiquette de tire au flanc , de simulatrice parce que ouep t es handicapée mais ta cette âme d enfant qui sourit à la vie malgré tout ce que tu ne montres pas mais qui pourtant te nuit au quotidien , ou que tu prends avec humour . Dans la tête de la plupart des personnes si tu es malade ça se voit , t as pas le sourire , en fait c est comme si ils avaient besoin que tu sois quasi mort pour se rassurer ... ou faire preuve d . Amour .( qui serait pour moi de la pitié et ça j aime pas la pitié ) , comme si tu n avais pas le droit de vivre " normalement " parce que t es handicapée .

Si l on part du principe , qui est ma vision perso, que chaque être humain est différent et unique alors le terme handicap sur une carte ne serait qu une formulation administrative . Comme le handicap est une différence et que nous sommes tous différents nous sommes quelque part tous des handicapés , qui faisant ce que nous pouvons pour nous adapter au mieux .

Il y a la place que l on nous donne mais elle ne correspond pas à la place que nous avons , et comme la différence est souvent relié au charme d une personnalité . Bah perso je suis une charmante handicapée !!! ( prétentieuse que je suis ...m en fous ça me fait du bien de me voir ainsi !)

Maverickle 06 juin 2023 à 08:10  •   98892

@OOO j'ai un peu exagéré ma réponse en poème en miroir inversé du tien.
Ta réponse m'intrigue un peu :

citation :
Pfff ! Je ne serai jamais à ma place dans un monde qui fabrique des TDAH en série ! ?

Est-ce que tes expériences avec des TDAH auraient été difficiles ? 😬

Quant à la place que j'occupe... personne ne me l'a donnée...
Jusqu'à il y a 6 ans, j'aurais pu dire de celle que j'occupais que je l'avais "prise"... mais l'illusion a fait long feu, tout a pété, justement parce que ce n'était pas vraiment "ma" place...
Depuis, et encore plus depuis 3 ans que je suis tombé avec retard dans la marmite APIE, je cherche à comprendre à quoi pourrait ressembler la place qui me conviendrait... pas gagné... je m'obstine à essayer de la trouver dans le "système" pour obtenir enfin les "bénéfices" de toutes ces années d' "investissement"...
Comme je continue à patiner dans la semoule, je vais finir par devoir franchir le pas, et me mettre en marge du dit système pour me la construire tout seul, "ma place" idéale et rêvée.
Parce qu'il y a une chose qui me semble de plus en plus claire : aucune place ne nous attend, aucune place ne nous est "dûe", aucune place préexistante n'est "méritée" par magie des fées, ni ne nous est "donnée" par quiconque, ni ne peut être "prise" par nous-même... Notre sexe de naissance est prétexte à nous assigner un genre, notre famille nous élève et nous endoctrine selon sa culture, notre milieu nous enferme dans une classe sociale, et notre civilisation nous impose des normes sociales à respecter sous peine de rejet... toutes contraintes qui nous font atterrir presqu'accidentellement dans une "place" que personne n'a jamais vraiment choisie... selon les circonstances, dans un confortable fauteuil des premiers rangs ou sur un strapontin étroit, dans les coulisses voire carrément invisible sous la scène...
Alors, il n'y a qu'en composant avec la "place" où nous avons échoué, avec plus ou moins de confort, que nous pouvons entreprendre, patiemment, parallèlement, avec les ressources disponibles souvent rares, la construction de la personne que nous souhaitons être, et de l'être social qui occupera in fine la "bonne place" au coeur de son réseau relationnel.

Ça fait 3 jours que j'ai commencé à rédiger ce texte, et que j'hésite à le poster. Je me trouve un peu trop lyrique sur la fin... 😒 Je risque quand même ?

Merlinle 06 juin 2023 à 08:25  •   98894

citation :
Ça fait 3 jours que j'ai commencé à rédiger ce texte, et que j'hésite à le poster. Je me trouve un peu trop lyrique sur la fin... Je risque quand même ?

@Maverick
Je pense que tu as bien fait de risquer. Je trouve ta description particulièrement pertinente... Et puis, un peu de lyrisme, ça ne fait de mal à personne ;)

Sandcoeurle 06 juin 2023 à 08:43  •   98895

@Maverick et si c'était essayé de vivre en accord avec soi même ?

c'est vrai que pour cela il faut d'abord savoir qui l'on est , mais comme nous évoluons en fonction de pas mal de paramètres souvent extérieurs ce n'est pas simple . Mais ce qui nous convenait hier , ne nous convient plus aujourd'hui et aujourd'hui ce n'est pas la même chose que demain ...
parfois on pense même qu'une chose nous conviendra mais en fait quand on a réussi cette chose , on s'aperçoit que cela ne répond pas à nos attentes .

On aurait tendance à le vivre comme un échec mais en fait Perso je trouve que ça n'en ai pas un parce que cela nous a appris une nouvelle chose de nous .

Avoir des " projets" tout en sachant qu'ils ne se réaliseront pas forcément mais rien que l'idée nous stimule , nous fait du bien .

Qu'rst ce que le confort ? Est ce matériel , est ce des personnes où est ce simplement quand on a un sentiment de pleinitude ?

Doit -on être ce que l'on pense que les autres veulent que l'on soit , parce qu'en fait quand on y réfléchit ce que l'on pense qu'ils pensent n'est qu'une interprétation personnelle ....

Le cercle de personnes que nous avions hier nous convient il aujourd'hui et est ce que nous leur convenons aussi . Si nous évoluons personnellement eux aussi évoluent ...

aie aie aie ma tête dès le matin ....

gildele 06 juin 2023 à 10:02  •   98899

@Timide02 ...euh ...ben pourquoi ne serais -tu pas à l'origine de leur création ...ces jeux anormalympiques ? ...un fil de discussion que tu pourrais lancer ici,pour commencer par quelque chose .... why not ?

@Merlin :
" @Maverick
Je pense que tu as bien fait de risquer. Je trouve ta description particulièrement pertinente.."

= Je valide !

Sandcoeurle 06 juin 2023 à 11:37  •   98906

Spoiler (cliquer pour lire)
Rendez -vous chez le dentiste ... sur la route un champ de blé plein de coquelicot sur une partie , à la radio Bourvil chantant la tendresse , moment de pleinitude . Je prends , je m'arrête sur le côté pour savourer cet instant le temps de la chanson . Serais je en retard ? Je ne sais pas , qu'importe ... j'abuse de cet instant , le monde continuera à tourner que je m'approprie cet instant ou pas . Ça me fait du bien et j'en ai besoin . La vie est faite d'alternance de bon et pas bon . Les émotions bonnes et mauvaises sont éphémères .Je ne sais pas ce que veut dire " réussir" dans la vie , je préfère m'attarder sur une vie réussie . Je pense que ma vie même si loin d'être parfaite j'ai su la vivre au mieux malgré les aléas juste par ces moments de pleinitude que je me suis appropriés tout au long de celle ci , même si longtemps j'ai culpabilisé d'être autrement , aujourd'hui je prends que c'est cette bizarrerie qui me fait accepter la vie avec cette alternance de tristesse et de joie . J'aime ma vie comme elle est et mes rêves aussi ! Être moi dans un monde que je ne comprends pas ...

OOOle 06 juin 2023 à 12:04  •   98908

@Maverick : non, je n'ai pas eu de relations difficiles avec des tdah. C'était plus de l'ordre d'une boutade censée interroger ce qu'est l'attention dans le monde dans lequel on vit avec tous les instruments qui nous volent notre attention au monde, nos yeux rivés sur nos écrans, nos notif qui éteignent nos présences les uns pour les autres. C'est en cela que je disais que notre "monde" fabriquait des tdha.
Ça a été reçu autrement et c'est parti dans des considérations dans lesquelles je ne voulais pas entrer puisque nous sommes juste dans un billet d'humeur.

Marvinale 06 juin 2023 à 12:41  •   98912

Let s go pour entrer, so!😀 souvent je suis d accord avec tout le monde mais les autres ne dont pas d accord avec moi🙁😀

voir la vidéo

gildele 06 juin 2023 à 13:51  •   98921

@OOO , juste une petite précision, que mon " humeur du moment " a besoin de faire :

Même hors toute stimulation du monde moderne, sur une plage, par exemple , le type de Trouble Thèdéadistique que ce qui me sert de cerveau m'entraîne à faire, en général, dans le desordre à :

- Sculpter une sirène échouée, en sable ...( la tête enfouie , et le corps ventre au sol = plus simple, facile, rapide à sculpter ...)
- Aller dénicher des luisettes ,
- Lire 10 minutes max le bouquin que j'ai pris avec moi ...
- Aller nager ... un peu, pas loin et pas longtemps,
- Sourire au gamin qui joue à côté de moi ...commencer à jouer avec lui ... 2,3 réflexions, ( un peu décalées en général ) au parent célibataire qui l'accompagne .
- Entamer la conversation en réalisant ( presque à chaque fois) que nous avons des " points de touche " commun.... et en arriver à garder petit père, pendant que ce parent va aller se baigner, sentant bien que je n'ai rien d'un pédophile,

- Ou rien de tout ça et franchement autre chose!

OOOle 06 juin 2023 à 15:50  •   98928

Je ne sais pas ce que veut dire trouble theadistique et j'irai pas chercher car de ce que tu en racontes, ça me semble juste être d'un tempérament heureux de vivre et bien dans ses pompes et je ne vois rien de pathologique.

Moi il y a peu encore, je faisais l'inverse de toi, quand un parent s'approchait de moi avec des nenfants, je m'écartais sinon mon chien allait faire pipi sur leurs châteaux de sable... Et ils n'avaient pas du tout l'air d'apprécier ça. 🤡

OOOle 19 juin 2023 à 15:05  •   99480

Quand je serai grande, je serai marmotte !

Hinenaole 02 août 2023 à 21:58  •   101310

Coucou! 🙂

Bah voui, coucou. 😄 Ça fait quand-même un peu plus de deux semaines que je suis ici sous complet silence radio, alors, je me dis qu'il y a peut-être - je dis bien peut-être... - des membres du forum qui doivent se demander ce que je fous. 🤔 Du moins, pourquoi je ne cause plus ( je ne me la ramène plus non plus 😅), et pourquoi je n'interviens notamment nul part. Même pire, j'ai même pas répondu aux quelques MP que j'ai reçu, dont celui d'une membre qui s'est, elle aussi, complètement volatilée dans l'intervalle. 🙁 En effet, si certaines personnes sur Apie trouvent cela tout à fait normal de ne passer épisodiquement que tous les 3 mois (donc deux semaines, c'est soft, quoi, hein! 😅), bah moi je suis plutôt sur un rythme carrément journalier, d'habitude. Par conséquent, là, deux semaines full, oui, ça commence à faire beaucoup!

Donc, je ne suis fâché contre personne. Je ne boude pas dans mon coin, je suis juste franchement trop occupé IRL pour venir dans la journée sur Apie, et de plus, il y a quand même à noter que, selon ces derniers moments, j'étais aussi pas mal à la journée avec des personnes absolument pas compatibles avec Apie (mais alors, absolument!!! 😱). Donc, pas question non plus de sortir le PC et d'ouvrir le compte juste devant leurs yeux et peu trop curieux... (et donner par là même l'accès visuel à nos tranches de vies sensibles). Et puis, quand tout le monde se barre vers 22h à chaque fois, ensuite, j'ai plus la niaque pour aller m'enfiler un long post de rédaction sur un sujet 'idéalement' polémique. Le temps a filé. Les sujets sont passés, je suis bien venu lire quelques posts tard (très) le soir, mais mon implication était franchement réduite. Autant que ma concentration d'ailleurs... 😴

Du coup, je suis à la rue! Je ne sais plus rien de rien de nos échanges. Ne me reste encore en tête que quelques "marque-pages" outdatés auxquels je reste étonnament tout à fait fidèle, comme un con [dans une autre vie, je devais être sûrement clébard. "Lassie, vient ici, coucouche panier. Bon chienchien... " 😅] Mais est-ce-que ça vaut encore le coup de s'attarder sur ma dernière intervention creuse et ensommeillée du Tanga' Mac, ou au sujet d'Inkscape, ou bien encore au sujet des "questions sensibles"? 🙄

Dès lors, c'est bon, puisque je reviens, on va pouvoir reprendre le rythme, et embrayer sur de nouveaux sujets! :🤘🤩 C'est ça, hein! C'est cool... 😄 Bah, nan, pas tout à fait. 😥 Si l'emploi du temps s'est libéré un peu, [et c'est jamais ma partie taf qui pose problème, là dessus je gère comme un grand et en solo. (Une sphère technique où mes "enquiquineurs" n'entrent jamais d'ailleurs, c'est ma "cuisine" perso et personne n'y entrave que quick!)] je crois que je vais quand-même devoir encore rester un peu sur le banc de touche, dans la marge inactive. Un peu comme "garé" sur la bande d'urgence autoroutière avec les warnings. De jour comme de nuit. H24. C'est à dire, tout proche de la circulation hyper active, mais pas dedans pourtant... Bref, à venir, encore d'autres moments immédiats où je vais être pris, mais aussi où je serai, c'est sûr, en "mauvaise" compagnie jusqu'à des 22h et plus. Voilà, voilà.

Bon, voyez aussi le bon côté des choses! Soyez pas tristes. Pendant ce temps là, je ne vais pas venir vous casser les cou...ettes avec mes histoires de kamtard, de bar gay et de fin de carrière moisie. Voyez, j'vous sens déjà d'un seul coup un peu plus légers/ères... 😅

A plus tard.
Je vais déjà en priorité 'finir' les échanges en MP que j'ai laissé en plan.
Ensuite, je vais 'retoper' les sujets impondérables, et seulement enfin, je reviendrai vers les nouveautés.


Des bisous! 😘


Hiné
(fidélement, comme toujours)


PS: (@zozotte, entre autres membres réguliers/ères) Et je ne m'inquiète pas trop pour @OOO. Je l'ai connu suffisamment avant dans un autre environnement moins soft que celui-là pour me laisser envisager de penser qu'elle reviendra. Elle aime bien papôter 😋, donc si d'un seul coup, ça la reprend, elle resignera ici. Sans nul doute...

zozottele 02 août 2023 à 23:08  •   101313

Et oui @Hinenao,tu fais parti des membres réguliers du forum,et je crois que c'est important d'en avoir tu sais,je ne vais pas m'étaler, mais oui c'est important.
Alors merci de donner des nouvelles.
Et tu sais il y a @Merlin et @paradox qui debranchent pas mal aussi en ce moment !😀
Ben j'espère qu'ils vont bien aussi quoi.
Et puis d'autres aussi bien sur.
Après pour les départs j'en ai remarqué plusieurs aussi c'est vrai,c'est dommage.
J'ai envi de citer un grand sage discret que l'on a ici ,@Fropop,qui a dit que c'est dommage de se fermer des portes.
Chapeau Fropop tu as entièrement raison,je suis bien placé pour le dire moi qui ai déjà fermé la porte plusieurs fois !
Enfin voila pour l'humeur du soir, merci Hinné et courage !

Hinenaole 03 août 2023 à 11:38  •   101330

Salut @Zoz'@zozotte

citation :
Et tu sais il y a @-Merlin et @-paradox qui debranchent pas mal aussi en ce moment !

Oui, j'avais remarqué également. 😄

[humour de chambrage un peu provoc' >] Bah tu sais c'est un peu normal. @Merlin a été bien fatigué par ses toutes dernières prises de bec avec les fans d'Aberkane, du coup, il a semble-t-il préféré se mettre en retrait. C'est compréhensible (... à moins qu'il ait voulu fondé en secret un fan-club de Conversano... ou bien peut-être un groupe de gangsta rap... sait-t-on jamais... 🤘😋)

Quant à @paradox, comme c'est pas mal la fête en ce moment avec la période estivale. Que veux-tu, le voilà qui écume les squattes d'artistes d'in chnord en les enchainant les uns derrière les autres. Avec les frimats d'octobles venants, on a sûrement toutes les chances de le voir davantage enfin revenir à ce moment là un peu sur le forum - et beaucoup plus chez lui aussi, car il a encore de la vaisselle à faire qui date de Mai!! - ... à moins que lui aussi se soit lancer dans un fan-club de Bolloré, ou bien la création inopinée d'un autre groupe de rap... Enfin plutôt noisy-rap, le concernant...

Bon aller, j'arrête de dire des bêtises. 😜
Plein de bisous2pote, les mecs. 😉


Hiné.

Maverickle 03 août 2023 à 12:36  •   101340

Salut @Hinenao, salut @zozotte,
ça fait du bien de te voir repasser la tête, Hiné, surtout qu'à chaque fois la livraison vaut la lecture (ça me rappelle un roman d'espionnage de John Le Carré, le premier que j'ai lu je crois, je comprenais la moitié de l'intrigue, ce qui rendait l'autre moitié encore plus intrigante).

citation :
Je ne boude pas dans mon coin, je suis juste franchement trop occupé IRL

Tant mieux pour toi, je suis de plus en plus dans ce mo(n)de en ce moment.
Je confirme à qui veut bien l'entendre que la vie, en vrai, c'est vraiment beaucoup mieux que seulement sur des forums, fussent-ils aussi rassurants, passionnants et roboratifs que APIE.

Il pleut ? C'est pas grave, mettez vos manteaux (un ciré, c'est mieux 😉), dépliez vos parapluies, et sortez, sortez que diable ! 😈 🤘
Vous ne bronzerez pas devant votre écran bleu 😵
Sortez vous recharger en vitamine D 😊 et en prendre plein les mirettes des beautés du monde... 🤩

Marvinale 03 août 2023 à 12:47  •   101343

😄
C est ben vrai, çà, @Maverick !
Et pis, j dis ça sans être "fan" de personne, même si je t aime bien, Jiddhu, et toi aussi Carl Gustav, et toi aussi Rolly... il nous faut parfois du temps pour passer outre nos propres certitudes sur notre vision du monde.
Enjoy the sun, and enjoy aussi la pluie 🙂

zozottele 03 août 2023 à 13:13  •   101347

Vous inquiétez pas je prends le soleil aussi faut pas croire !
J'ai des horaires fixes pour le forum, pour l'instant ça me va bien alors je continue !
Mais je ne me fermerai plus la porte quoi !
Et en plus si @Merlin a créé un fan club sans m'avoir invité, je vais me fâcher et bouder !😄

Hinenaole 03 août 2023 à 21:54  •   101365

Salut @Maverick et @Marvina. 🙂

citation :
Tant mieux pour toi, [...]
Je confirme à qui veut bien l'entendre que la vie, en vrai, c'est vraiment beaucoup mieux que seulement sur des forums, fussent-ils aussi rassurants, passionnants et roboratifs que APIE.

Alors, autant je peux comprendre ton point de vue Mave', sur le plan individuel, autant ça ne colle pas trop à mon contexte perso 😅. La vie en vrai, ici, c'est plutôt les casse-couilleries des autres, dont certaines personnes qui s'avèrent avoir des idées politico-intellectuelles diamétralement opposées aux miennes. Donc en fait, j'en ai plutôt un peu marre de ce contexte IRL là, et aussi de leurs paroles qui datent amplement parfois du siècle dernier (Aaaaaah, le bon temps des colonies! Et aussi le rapport "sein" aux femmes tout en pouet-pouet camion. Franchement, un autre rapport aussi à la jeunesse d'antant qui savait s'amuser. Pas comme maintenant. Toussa, toussa... Aaah, le bon retour des valeurs rétrogrades. De quoi faire une "belle" France d'hier...😅) Bref, ça me fatigue tout ça, et en vérité, je suis presque bien mieux tout seul dans mon pigeonnier qu'à partager mon quotidien avec des personnes qui ne comprennent même pas l'individu qu'ils/elles ont en face d'eux. (c'est à dire moi)

citation :
Il pleut ? C'est pas grave, mettez vos manteaux (un ciré, c'est mieux 😉), dépliez vos parapluies, et sortez, sortez que diable ! 🤘😈

LOL quand j'ai des emmerdes, franchement, je m'en fous tellement de la pluie 😄. En ce moment il peut bien tomber des cordes, c'est bien le cadet de mes sushis!! (avec au sans sauce soja)

citation :
Vous ne bronzerez pas devant votre écran bleu 😵

Ok, mais il n'y a pas de BSoD sous Linux. Donc là aussi, pas besoin de se poser la question. 😄

citation :
Sortez vous recharger en vitamine D 😊 et en prendre plein les mirettes des beautés du monde... 🤩

La beauté du monde en ce moment, c'est au mieux pour moi aller faire le tour des casses automobiles pour trouver une pièce qui n'a été montée que 8 mois sur vingt cinq ans de production d'un véhicule... Parce que les mecs me disent: "Bah, on a peut-être! Faut venir voir directement sur l'épave... Là, le véhicule est bien à 30 trente mètres sur le parc, mais j'peux pas vous renseigner. Désolééé..." Alors que la vraie beauté du monde, ça devrait être un(e) ingénieur(e) qui ne conçoit dès le départ qu'un seul type de pièce pour ce matériel, pour toujours et à jamais! Rien qu'une et pas cinquante variantes pour arriver exactement au même résultat... Ensuite, soit on en stocke assez en pièces neuves ou standard pour les 500 ans à venir, donc pas besoin de chercher. Ou bien, les types en casse ne font pas les gros fainéants parce que c'est plus rentable de trouver une aile en plastique quasi pas rayée de Clio 5 de 2022 qu'une pièce de suspension ou d'échappement d'une betaillère de 1973 (...alors que le gars n'en a qu'un seul modèle de ce vieux machin là, qu'aujourd'hui chaque pièce prélevée vaut à l'unité autant sinon plus à présent que la carcasse quand il l'a récupéré chez un papi, et qui est en plus déjà partiellement basculée parfois, pour ne pas devoir sans cesse regarder encore et encore ce qu'il y a en dessous, des fois qu'on pourrait encore en prendre un bout.)

Bref, la beauté du monde, ça pourrait n'être que déjà que ça, qu'un peu plus d'efficacité souple et de conscientisation de la vie des autres, ça serait déjà pas si mal. Et non-entravé évidemment par toutes ces âneries du quotidien, ça laisserait enfin du temps pour contempler le reste de l'autre beauté du monde qui serait bien évidemment, au hasard, un couché de soleil rouge et violet en bord de mer, sous la masse d'un gros cumulonimbus auréolé de stratus en couronne, ou alors, un excellent champagne français bu au goulot en la meilleure compagnie, tout en haut du Mont Fuji, ou bien peut-être croisé inopinément le minois d'un ange, le regard doux et parfait d'une jolie femme et lui renvoyé comme ça, juste gratuitement et sans arrière pensée, un petit clin d'oeil comique pour tenter de la faire sourire. Même s'il ne passera jamais rien entre elle et vous pour des tas de bonnes raisons - dont la première qui n'est que la marque de respect d'un être humain envers un autre -, que vous reprendrez ensuite vos routes en demeurant de parfaits inconnus, ça vaudra quand-même pour l'avenir d'être un magnifique souvenir à classer dans les choses à ne jamais oublier pour le restant de la vie... Parce que c'était juste un instant parfait......🤘



...Mais voilà, demain, je vais être off. Et après demain aussi. Parce que si j'ai pas piscine (cause pluie?) au moins, j'ai casses! 😭

citation :
Et en plus si @Merlin a créé un fan club sans m'avoir invité, je vais me fâcher et bouder !😄

MDR. 😂 (alors, celle-là, je l'avais pas vu venir...) Nan, Zoz', je te promets, si @Merlin se met à créer le fan-club auquel je pense, je te promets que tu feras sûrement tout pour ne pas avoir ta carte de membre. 😅 Donc, pas de raison de se 'facho' et de bouder pour autant. 😋


A après-après demain. Si tout va bien. 🙂


Hiné.

Juliette.le 03 août 2023 à 22:23  •   101369

😅 bisous @Hinenao, et merci pour la rigolade!

Hinenaole 03 août 2023 à 22:51  •   101372

Bisous aussi. 😉

zozottele 03 août 2023 à 23:38  •   101376

A après après demain alors,et sans clin d'oeil d'accord ?😄

Hinenaole 10 août 2023 à 22:44  •   101650

Coucou. Revenu. 🙂


(simple photo du net.)

RIP vieille et honorable "bétaillère" de Vendée. 🙄
Je pense encore à toi, ce soir, chère donneuse d'organes.
Demain matin, un peu avant midi, tu vas être définitivement rendue à la fonderie. Puis, en partance pour un pays lointain en wagonnets.
Tu vas être broyée, découpée, défigurée, anonymisée, reniée sans qu'on ne se soucie plus jamais de ton service rendu.
Nestor et moi te seront toujours très reconnaissants d'avoir bien voulu donner, in extremis, un bout de ton "berceau".
Tu n'auras pas pris les ronces durant plus de 10 ans, sur le flanc, dans le fond d'une casse, pour rien.
Grace à toi la vie de voyage va reprendre enfin et offrir une longévité nouvelle à un autre vieux dinosaure de la route. Ton frère.
Sans toi, bah c'était quand-même un peu la fin annoncée. 😨 La maladie lente de la voie du train avant qui s'écarte.
Mais, dans trente ans encore (du moins, c'est ce qui est prévu dans notre programme conservatoire), on pensera à toi.
Bonne route avec nous, sous nos soubassements et nos joues d'aile qu'on espère tout à faite accueillantes.
Merci.

(Comprendra cet anthropomorphime sincère qui n'a pas éventuellement un crossover e-hybride à la maison encore sous la garantie des 24 mois, ou bien une simple trottinette Li-ion de chez Lime en location, et qui a donc nécessairement le coeur ouvert à la passion des belles "rouilles" d'antant. ... 😜 et comprendra aussi qui sait déjà ma philosophie et ma prière respectueuse du "poisson". Ouaip, toute une histoire... 😄)



A plus tard.


Hiné.

Maverickle 10 août 2023 à 23:20  •   101656

Je lis avec retard les contributions d'@Hinenao, notamment celle du 3 août...

😮 c'est fou comme il tombe à pic, cet extrait, Hiné, comme si l'Univers à travers toi me faisait encore un signe (parmi tous ceux qu'il me fait en ce moment)

citation :
[...]peut-être croisé inopinément le minois d'un ange, le regard doux et parfait d'une jolie femme et lui renvoyé comme ça, juste gratuitement et sans arrière pensée, un petit clin d'oeil comique pour tenter de la faire sourire. Même s'il ne passera jamais rien entre elle et vous pour des tas de bonnes raisons - dont la première qui n'est que la marque de respect d'un être humain envers un autre -, que vous reprendrez ensuite vos routes en demeurant de parfaits inconnus, ça vaudra quand-même pour l'avenir d'être un magnifique souvenir à classer dans les choses à ne jamais oublier pour le restant de la vie... Parce que c'était juste un instant parfait...🤘

Encore une synchronicité, avec mes préoccupations du même jour, ou quasi...
Ça me laisse tout chose (pour le moins)...

Nadiasilvitle 18 août 2023 à 12:12  •   101977

😉
Oh ! Comme j'aimerais vous croiser par hasard Messieurs ! Juste pour me redonner le sourire et un peu de rose aux joues ! Des romantiques comme vous, il n'y en a plus...

Marvinale 18 août 2023 à 12:20  •   101978

😉
Disons que comme ils sont loin, le forum nous permet de les voir 😘

paradoxle 26 août 2023 à 08:11  •   102350

@Hinenao
Mais heuuu ! quelle mauvaise langue fais-tu là !!!
citation :
Quant à @paradox, comme c'est pas mal la fête en ce moment avec la période estivale.

Pfff, j'étais dans le morvan pour sauver une grange. Consolider la poutre centrale bien mal en point, résorber quelques grosses fissures dans les gros mûrs de pierre... sans compter l'installation/rangement de l'atelier bricolage, la confection d'un chiotte sec sous les frênes dont je ne suis pas peu fier, etc, etc.

Ce qui explique mon absence estivale, ça a duré plus que prévu. Sans l'internet en plus, donc voilou.

Mais j'ai quand même fait la fête, allez, d'accord... aux Quincalleries dont j'avais quelque part ici annoncé la tenue. Et à la grange, un gouter/apéro auberge espagnole pour les gens du hameau. J'avais invité des potes du Jura qui font des reprises de musette saxo/guitare. À l'ombre des frênes en pleine grosses chaleurs. Une grande réussite.

Bon, faut que j'aille dormir, Blablacar une grosse partie de la nuit, chuis bien décalé.

zozottele 26 août 2023 à 08:54  •   102353

Ben on est contents de te retrouver @paradox, sans mauvaise langue !

Hinenaole 26 août 2023 à 14:44  •   102367

Salut. 🙂

@paradox.

citation :
Mais heuuu ! quelle mauvaise langue fais-tu là !!!

Et ouaip. Tu te rends compte ce que tu me pousses à faire. Etre obligé d'écrire des choses intentionnellement "troublantes" pour te forcer à ne pas nous laisser sans nouvelles... 😋 C'est terrible de devoir en arriver là, toud-même. 😜

😄


A plus tard. 😉
Tiens, je vais aller te dédicacer un titre sur le fil ad hoc.


Hiné.

Lisicale 26 août 2023 à 20:54  •   102386

citation :
...la confection d'un chiotte sec sous les frênes dont je ne suis pas peu fier

Hahaha ! Les grands zesprits se rencontrent... ^^ Moi c'est un ancien bassin d'atelier à demi éventré, que j'ai travaillé à transformer en super toilettes sèches de luxe !... 😄 (le plan).
J'ai presque fini. Suis pas peu fière non plus, mais je reconnais qu'un frène, ça classe. 😉

Hinenaole 26 août 2023 à 22:48  •   102393

citation :
que j'ai travaillé à transformer en super toilettes sèches de luxe !... ? (le plan).

Oh! 😮 ??

Spoiler (cliquer pour lire)

[humour >]
C'est donc ça que les gens appellent un plan cul, alors? 🤔

Bon, bah, j'aurais probablement appris quelque chose, ce soir... 😉👍

(LOL, Je savais bien que tous ces hippies et ces alters n'étaient que des obsédé(e)s de la fesse. 😜)


< 🤡 >

Hinenaole 14 septembre 2023 à 21:42  •   103243

Réponse hyper tardive...
J'avais ton message @Maverick, le jour de son envoi. Puis l'actualité m'a emporté.

citation :
😮 c'est fou comme il tombe à pic, cet extrait, Hiné, comme si l'Univers à travers toi me faisait encore un signe (parmi tous ceux qu'il me fait en ce moment) [...] Encore une synchronicité, avec mes préoccupations du même jour, ou quasi...
Ça me laisse tout chose (pour le moins)...


... J'avoue ne pas avoir tout compris... Pardon 😅
Alors quoi, il (l'Univers) t'as fait rencontrer une belle aux yeux clairs au même moment où j'ai mentionné ce mini-portrait ici? 🤔
Avoue que ça serait fort incroyable, n'est-ce-pas?

Et pour info, "mon" minois à moi, il s'est présenté tout en haut du siège d'Arthur, à Edimbourg, un jour de pluie alternant rapidement avec un soleil pale. Particulièrement content déjà de jacter en relativement bon franglais avec plusieurs touristes étrangers au plus haut point de ce massif brun et vert "fluo" qui surplombe la ville (dont un chinois qui ne comprenait absolument rien mais qui dégageait à lui seul tellement de satisfaction et de sourire dans le fait qu'on se pose tous/tes un peu les mains les unes sur les autres, dans un gros vent de travers qui nous secouait, allez savoir pourquoi...), donc particulièrement content de partager le mince point fixe du sommet avec un sympatique échantillon d'humanité, quand je suis redescendu d'un peu plus de 2 mètres vers l'avant pour faire des photos au téléobjectif*, je me suis ainsi retrouvé avec ce type de regard bleu, certainement venu de l'Est, en plein cadre, et dans le viseur. Et à peine le point fut fait par inadvertance sur le visage parfait - qui ne me regardait sciemment pas, mais passait à travers moi - que déjà, en une seconde ou deux, il sortait du cadre.

Puis, la jeune femme s'est replacée autrement, je lui ai fait un signe amusé, et sans parole, comme quoi ce que je cherchais à pointer demeurait pratiquement dans son axe, à l'arrière plan. Elle a sourit, a compris, s'est surement excusée dans ce qui n'était pas du russe, mais y ressemblait, et a enfin libéré temporairement le panorama pour que j'aille pointer sur la ville, presque 300 mètres plus bas. Mais dans l'intervalle, cette photo immatérielle est restée imprégnée dans mon esprit, et y est encore, animée d'autant de nos pouces en l'air qui se sont répondus mutuellement, comme pour dire: "Tout est ok. Personne ne gène personne. Après ton tour, c'est moi qui vait aller pointer mon appareil sur la perspective de la rue... Mais vas-y, je t'en prie.". De cette personne, ne me reste en réalité qu'une trace. Sur un autre cliché, elle apparait de profil et reléguée, les cheveux libérés dans le vent, et quand je retombe encore quelques fois sur cette photo, ça m'aide un peu mieux à rafraichir le plein cadre furtif qui fut justement, à ce moment là, un parfait instant suspendu.

* Un simple Tamron 75-300 pour les connaisseurs/euses. Et très lent pour la mise au point, car d'ancienne conception. Le genre qui prend tout tout-de-suite, ou qui ne prend rien nulle part, quand il fait le point en auto.



Je le précise, aucune de ces photos ne sont de moi.

A plus tard.


Hiné.

Juliette.le 22 septembre 2023 à 06:23  •   103566

Mon fils se fait encore harceler par un ptit de sa classe. Mais qui habite aussi la même cité... J'ai déjà demandé à ce qu'il change de place le 3ème jour d'école. Mais ça continue. Il ne veut pas que je m'en occupe, que je chopé le petit ou les parents, mais moi je sais que je vais le faire. Et appeler la directrice ce matin.
Je n'attends pas de conseils, excusez-moi hein, mais je sais très bien ce que j'ai à faire...
J'avais juste besoin de le partager avec vous. Et, peut-être, d'un peu de soutien... 🙂

zozottele 22 septembre 2023 à 07:10  •   103568

@Juliette.,ton fils il va être surpris de voir de quoi sa mère est capable !🤘

Juliette.le 22 septembre 2023 à 07:19  •   103569

Merci @zozotte! 🙂

paradoxle 22 septembre 2023 à 10:54  •   103572

Évidemment qu'il ne faut pas se laisser faire, chope-les nom di djiou !

Juliette.le 22 septembre 2023 à 11:21  •   103573

Oui.

Il ne lui a pas fait mal, je veux dire, il ne l'a pas blessé physiquement. Et le pire, c'est qu'au départ, ils jouaient ensemble au foot au parc. Mon fils est contrarié entre une espèce d'amitié (en plus, avec son assurance, ce gamin sans gêne, je pense, l'impressionne) et carrément le rejet total. A la rentrée, le gamin est venu direct s'asseoir à côté de lui, et à commencer à lui chiper et casser du matériel, à fait des traits sur ses cahiers. Et dans la cour, sous prétexte de jeux, il le fait tomber, lui bloque la tête dans son bras, et fait même mine de l'étrangler. Dès que mon fils parle, l'autre sort "on s'en bat les c"... bref, c'en est vraiment trop. Rdv pris avec la dirloc. Mais ça fait ch*er, il va se sentir nul de ne pas avoir réglé l'affaire "comme un grand". Enfin, je fais tout pour lui donner les bonnes clés, pour qu'il trouve confiance en lui... Mais c'est dur. Merci pour le soutien! 🙂

zozottele 22 septembre 2023 à 13:11  •   103575

Il faut aussi qu'il comprenne que plus il grandira,plus il y arrivera à se débrouiller tout seul, que ça s'apprend.
Et c'est justement ce qu'il est en train de faire, apprendre.

Hinenaole 22 septembre 2023 à 15:11  •   103581

Salut. 🙂

Tiens, @Juliette. qui vient poster à 6h du mat sur le fil humeur du jour, c'est pas courant. 🤔 A mon réveil, je suis donc venu directement ici, alors que @zozotte venait tout juste de poster sa première réponse rapide (à 7h, et des brouettées de bois). Puis ensuite, j'ai enchainé tâches ménagères, pain et lessive, etc, etc... pour ça que je débarque seulement maintenant. 😄 (ouais, d'abord, je ne vais pas vous raconter ma vie. De toutes les façons vous en savez déjà trop... 😅)

Déjà, en premier, merci Juliette d'avoir fait partager. C'est une histoire familiale et personnelle, mais tu aurais pu très bien la garder pour toi. Donc, encore une fois, merci. Ensuite...

citation :
A la rentrée, le gamin est venu direct s'asseoir à côté de lui, et à commencer à lui chiper et casser du matériel, à fait des traits sur ses cahiers. Et dans la cour, sous prétexte de jeux, il le fait tomber, lui bloque la tête dans son bras, et fait même mine de l'étrangler. Dès que mon fils parle, l'autre sort "on s'en bat les c"..."

Oulà! Ça, ça sent déjà la petite pourriture en devenir. 🤔 Là, il y a déjà un truc qui cloche. Soit c'est un mioche qui morfle et qui reproduit, soit il s'auto-teste librement dans le domaine de la perversion. Voir jusqu'où il peut aller. Pas très bon, nop. 🙄 Bref, ch'sais pas moi, mais quand on cherche à se faire un meilleur pote, généralement, on n'essaie pas de défoncer ses affaires ou de l'humilier. Car on est quand-même loin du chambrage normal, là. [Je te pique un truc, mais je te le restitue plus tard, rien que pour te voir raler un peu. Je te fritte doucement, mais j'accepte que tu me fightes à la cool en retour. Esprit de franche camaraderie. Toussa, toussa, quoi... 😄] Bref, ça va mériter un bon spy, ça, à l'âge adulte. (ouais, je veux bien qu'on me dise pour une fois que j'émets un jugement sec. Mais c'est peut-être parce que je me suis retrouvé tellement de fois à la place de Mini-Juliette, quand j'étais mome. Ceci explique donc parfaitement mon ton un poil péremptoire. Cherchez pas plus loin... 😉)

citation :
Mais ça fait ch*er, il va se sentir nul de ne pas avoir réglé l'affaire "comme un grand".

Je ne voudrais pas usurper un conseil fiable en tant que non-papa définitif, mais à ce que je comprends, pour l'instant, c'est encore toi la personne adulte dans cette histoire, et donc d'une certaine manière c'est toi la décisionnaire. Perso, je ne vois pas en quoi ça serait mal que tu prennes les manettes de contrôle sur la situation au lieu de le laisser gérer tout seul. (oui, tu ferais ça à longueur de temps, pour tout et n'importe quoi, ça pourrait être "un poil" abusif, mais là, c'est juste à un moment donné pour une action donnée, je crois. Pour le reste, je pense que tu dois suffisamment vouloir le responsabiliser au quotidien pour qu'il soit dans une relative autonomie). Donc, je trouve que tu fais bien de te jetter dans la bagarre et d'y mettre ton grain de sel. D'autant que, plus vite c'est jugulé, plus vite la vie tranquille revient à la normale. Donc, faut pas trop laisser trainer, justement!

Et puis, plus tard, il ne t'en tiendra certainement pas rigueur d'avoir agit en tant que protectrice. Peut-être même que ça renforcera les liens entre vous, lorsque vous en reparlerez dans une décennie. Il te dira, reconnaissant: "merci ma petite maman". (et c'est encore ce qu'il m'arrive de faire parfois, avec la mienne, quand je me rappelle comment les relations sociales délétères à l'école c'était vraiment de la grosse demer, et que je n'y arrivais pas seul.)


A plus tard.
Des paquets de bisous.
Au rendez-vous avec le protal, on sera virtuellement tous avec toi. 😉


Hiné.

JustMyselfele 22 septembre 2023 à 16:07  •   103585

@Juliette. J'ai eu le cas au collège pour ma fille, harcèle par une autre. Je suis allée voir l'autre à la sortie. Très calme, je lui ai expliqué que son comportement était punis par la loie, qu'elle avait le droit de ne pas aimer ma fille mais que faire courir des rumeurs, empêcher les autres de la fréquenter, la descendre sur les réseaux sociaux, etc ... cela s'appellait du harcèlement et que si elle n'était pas assez mature pour comprendre par elle-même en quoi ça ne se faisait pas, je n'hésiterai pas à faire en sorte que ce soit la justice qui lui explique.
Bien sûr c'est à adapter à l'âge du harceleur, mais ils savent très bien que leur comportement est interdit et que la lois doit être respectée ...


Bon courage. Tu as raison d'intervenir, c'est notre rôle d'adultes

Juliette.le 22 septembre 2023 à 18:01  •   103590

Merci @Hinenao et @JustMyselfe!

Moi aussi j'ai été plus d'une fois emmerdée par des filles sans complexe. Jalouses, possessives et méchantes, elles arrivaient sur moi (si seule à l'intérieur de moi) avec un grand sourire, et ce côté spécial, no limit. Je me laissais happer. Puis il fallait leur servir de faire-valoir. Elles étaient prêtes à te pomper jusqu'à la moelle... beurk, rien que d'en parler j'ai la haine.
Donc, oui, je suis là pour lui, et plutôt 100 fois qu'une. 😉

Hinenaole 22 septembre 2023 à 20:34  •   103603

citation :
Puis il fallait leur servir de faire-valoir. Elles étaient prêtes à te pomper jusqu'à la moelle... beurk, rien que d'en parler j'ai la haine.

Oui, mais vois le bon côté, aussi. A l'âge adulte, ça soigne généralement de tous les gourous.
Plus jamais apte à gober les gros revendeur/euses de bobards! 🤘😋

Et je pense que t'as quand-même pas fait pire que moi. Perso, j'arrivais à en tomber amoureux. 😊

Juliette.le 22 septembre 2023 à 21:02  •   103605

Ben si @Hinenao, qu'il m'est arrivé d'en tomber amoureuse... 😒
J'en fus guérie à jamais à l'âge assez tardif (mais décisif 😉 ) de 26 ans.

Hinenaole 05 octobre 2023 à 21:26  •   104215

Salut tous, salut toutes. 🙁
Et avec beaucoup de retard, bise et merci de ta réponse @Juliette.

Putain, la journée de grosse demer que je viens de passer... 😬

Ça devait être la journée du retour tranquille sur Apie, ça été plutôt la grosse énervation de ouf!! Depuis ce matin 9h. Non stop. C'était limite à se battre (avec les gens, les animaux et même les choses [genre, quand tu prends inopinément un bout de ferraille dans les dents, et là tu crois vraiment que tes incisives de devant sont parties dans le gosier] Donc t'apprécie que très moyennement les "joies" de la gravité 😡). Bref, je suis dans un sentiment super ambivalent, à cette minute. A la fois content d'être enfin là ce soir - même si j'ai encore lu personne, que je vais probablement avoir trop peu de temps pour le faire -, et à la fois encore complètement dans la conclusion du ressenti de la "baston". Bref, prêt à déposer les armes, mais au premier coup de trafalgar, je vous promets que je suis encore assez pétard pour repartir dans la foulée. Je suis toujours chaud d'chez chaud, là!
(c'est ça quand on a une énergie feu en soi. On sait que c'est souvent super porteur, dans l'adversitée, et en même temps c'est une énergie qui consume. Donc à la fin de l'effort, on reste hyperréactif/amusé/vibrionnant/électrique mais souvent également très épuisé. Et par conséquent, c'est bien aussi quand la colère brute a une fin.)


Et maintenant, apéro-time! Avec Apie en toile de fond, des pansements sur les poings, mais des bonnes choses amicales aussi à lire.
La vie, c'est fait pour aller de l'avant, pas pour se plaindre. Alors, go! 🤘

GrosMarinle 06 octobre 2023 à 15:47  •   104264

Envie de voyage? Suivi s les traces du photoreporter de guerre Jonathan Alpeyrie

voir la vidéo

o0o.1le 06 octobre 2023 à 16:10  •   104267

Je tourne en rond comme un tigre dans une cage. Bientot 15 j que je ne peux faire aucun mouvement sans avoir mal. Probable qu'une côte ait pris. J'ai plus mal aujourd'hui qu'au lendemain de la chute. Si ça continue, il va falloir que ça s'arrête ! Le pet au crâne va mieux, mais c'est toujours pas bien beau à voir.

Hinenaole 12 octobre 2023 à 22:07  •   104505

citation :
J'ai plus mal aujourd'hui qu'au lendemain de la chute. Si ça continue, il va falloir que ça s'arrête !

Salut. Vingt sept ans après, je ressens toujours mon accident. J'ai toujours aussi le buste d'un peu de travers et des pincements articulaires qui parfois me font sortir "un os" (que je replace moi-même 😅, parce qu'on m'a appris à le faire). Honnêtement, quand on peut se déplacer pratiquement normalement, (même éventuellement, en crabe 😋) et que la zone du crâne n'est pas douloureuse (céphalée anté-orbitale, migraine ophtalmiques et/ou frontale, trouble de l'oreille interne), je te promets que tout passe. Le corps se ré-use comme un vieil outil refait à neuf et remis dans l'épreuve du quotidien, et l'existence continue cahin-caha. Malgré tout, dis-toi que toi comme moi, nous restons des personnes valides. Certain(e)s n'ont pas/plus cette chance après une gamelle d'enfer. Courage. La vie est belle. 😇

---

Salut. 🙁

"Humeur du jour, bonjour. Humeur du soir, c'est le désespoir." (bon, je charge un peu la mule. Je n'en suis pas là, rassurez-vous. 😄 Mais ça prend la tête quand même. 🙄)

Bon alors, je vais tâcher de vous expliquer sans vous dire ni pour qui, ni avec quoi, ni même comment. Ça va être coton... 😅 Mais normalement, je devrais malgré tout réussir à me faire comprendre. Je devrais même être normalement assez précis dans la formulation du vague.

Là, je viens de finir ma journée de taf, et il semble qu'une page professionnelle vient de se tourner aussi. En effet, à l'avenir, je n'accepterai plus certaines commandes de dessins, non pas parce que je pourrais me permettre de refuser du monde, parce que j'aurais potentiellement trop la hype également, où je-ne-sais-quoi d'autre de suffisant et de superflu, mais bien plus simplement parce que je commence à travailler à perte. Et pour ça, pour arriver à vous faire piger le truc, il va falloir que j'évoque une consoeur.

J'ai donc eu récemment le plaisir d'échanger par internet avec une jeune artiste talentueuse et, malgré nos situations techniques et économiques un peu à l'opposé l'une de l'autre, (elle court après le sou, moi pas trop. Toute sa vie pro dépend d'un visa, moi pas...) on en est arrivé à peu près au même constat. Elle a basculé l'année dernière - c'était vital pour elle -, moi, résolument c'était ce matin. Et ouais, le constat in situ dans la vraie vie est finalement assez dur. J'ai pas pu m'éviter de me prendre la claque. A noter enfin quand-même, pour parachever son introduction dans le propos et pour illustrer cette relation d'illustrateur lustré à illustrateur illustre - bref, de 'vieux' graphiste à graphiste jeune et prometteuse, quoi 😅 - que le sens de l'admiration ne va pas dans la direction qu'on pourrait croire. Certes, elle pourrait être ma fille, certes je finissais déjà les Beaux-Arts alors qu'elle n'étais même pas conçue par ses parents. Mais elle est bien un astre qui brille plus fort que moi dans la galaxie des crayonneux, et j'ai pour elle une fan-attitude à peine raisonnable. (!!Patriiiiiiiick!! 😱) Ouaip, je sais. 😅 Je sens donc que si on se croise normalement dans une probable Japan Expo, en 2024, il y a peut-être des chances que je sois tout ému. 😊 Bref passons... Allons au coeur du sujet.

Ainsi, comme elle, je dois mettre un terme aux "petits" projets de proximité. Seuls certains travaux deviennent rentables qu'à partir d'un certain niveau de luxe, ce que je me refusais à faire jusque là, parce que le luxe, il n'y a pas que ça dans la vie, et produire que pour une "élite" financière c'est aussi s'enfermer dans un 'drôle' de ghetto. Par conséquent, une partie de mon travail en mode affaire de groupe, asso, collectif, machin-truc-muche sortie gros rasso toussa va pouvoir rester plus ou moins telle quelle. Les tattoos aussi. Et malheureusement, pour les demandes plutôt personnelles et intimes, les anniversaires surprises, les mariages, les hommages aux défunt(e)s, toussa, toussa aussi, bah ça va devoir s'arrêter net.

D'ailleurs, la raison pour moi n'est qu'un écueil économique, car sans ça, il n'y avait auparavant pas de difficulté idéologique à prendre techniquement - et métaphoriquement parlant - d'un côté l'autoroute facile faites de lignes droites, et de l'autre, les petits chemins escarpés à flanc de montagne réservés seulement aux mulets et aux sherpas hardis. Mettre au même niveau un dessin pour mon voisin qui habite à seulement 30 mètres de chez moi, qui vient me visiter directement en chaussons et en laissant tourner la soupe à la maison, juste pour me proposer une idée afin de faire plaisir à sa gamine, à Noël, et - dans une autre veine - produire en même temps un logo commercial ou un tattoo (j'ai fait les deux, en réalité) pour une famille australienne qui a les moyens de demander un peu d'authentique French touch dans leur souhait de créativité importée. Cependant, il faut se rendre à l'évidence, il n'y pas que le coup de crayon qui compte [sans être prétentieux, ça c'est la partie toujours super facile. Dessiner, c'est rien...], il y a aussi les coûts inhérents au transfert de supports qui fait que d'un seul coup, la petite oeuvre modeste que vous avez produit avec amour s'en va sortir des murs sous d'autres formes que le numérique. On peut donc là dessus parler de papier, mais aussi inclure le cartonnage, le tissus, et même la tôle.

En à peine cinq ans, tout est devenu inabordable. Les prix, même les plus modestes sur des consommables préparatoires (un exemple) ont pris x3 à x6. C'est dément. Et pourtant, même moi qui aies presque tout basé sur du low tech et aies fait s'effondrer mes coûts internes de mise en oeuvre pour ma petite-entreprise-qui-ne-connait-pas-vraiment-la-crise, je vois là que je commence à ne pas m'y retrouver. Bon heureusement, j'avais un peu senti le coup venir, dès 2020. Par conséquent, un plan B était déjà présent dans les tuyaux, d'autant que j'ai zéro investissement à rembourser. Pas un euro. C'est ça d'avoir presque tout fabriqué de ses mains à partir de rien, à part peut-être l'informatique (qui est parfois limite un "ramassis" d'objets trouvés). Et encore, ça m'arrive d'ouvrir des machins et des trucs et de refaire les soudures à l'étain quand la miniaturisation toute relative des composants le permet encore (si vous saviez l'âge de certains de mes matériels, vous en blêmiriez 😅) Et pour le reste, je tourne 100% sous Linux. Donc, aucun coût prohibitif de Licence. (mais paye par contre ton temps à réussir à faire tourner tout ça ensemble, avec 3 ou 4 noyaux coexistants et à lire des how-to dignes de la NASA jusqu'à des 5 heures du mat et préalablement mis en application sur des installs factices. Quand tout pète, au moins, tu pleures pas. Bref...) Néanmoins quand-même, le plan B, s'il va passer en effet avec "aisance", va davantage ressembler à un rude cowboy qui va se faire projeter à travers la vitrine du saloon, un soir de bagarre générale, qu'à l'élégance silencieuse d'un menuet délicatement dansé entre douces damoiselles et gentils dandys bien élevés. Bref, ça va devoir passer en force... Ce que ma jeune consoeur, placée sur une toute autre "orbite" que la mienne, n'a pas pu se permettre, quand elle a senti le gros vent venir.

Bref, je m'égare, je m'égare, et je suis presque sûr que je commence à vous perdre. Je vais donc revenir à du plus pragmatique. Désolé. Aujourd'hui, donc, dès l'aurore, je me suis attelé à finir un taf pour un projet qui trouvait racine au début de l'année. Et rien, absolument rien n'a été droit comme il e fallait. Bien que pourtant, pour la sortie sur support physique, j'avais malgré tout fait un test à blanc il y a de cela quelques semaines, (réussi) puis encore un autre test à blanc, hier après-midi, (réussi aussi) afin de me dire que quand j'allais partir vraiment "dans le dur" avec confiance et sans filet, que tout était paré pour que ça se passe sans accroc. Et, donc, bêtement aujourd'hui, j'ai payé pour les coûts préalables sur lesquels j'ai dû renier et qui m'ont poussé à choisir, pour les dits-supports physiques, ce qui était dans le moins cher (pas le franchement discount non plus, mais un peu au dessus quand-même), afin de trouver un compromis commercial entre matières premières et qualité du résultat final.

Ce matin, je peux le dire, j'ai travaillé clairement pour mon honneur. Rien de plus. Et certainement pas pour faire du bénef, et encore moins pour ma déclaration trimestrielle aux impôts qui me chopent quand-même sur certaines postes de productions finies jusqu'à 24%. Ça fait mal au cul. Même avec de la crème à l'aloé vera en tube de 1 litres... En réalité, puisque c'est le dernier taf du genre, et que j'ai peiné littéralement l'enfer pour arriver à produire un transfert physique suffisamment correct pour que mon client ne me le retourne pas dans la gueule, de colère, j'ai décidé tout simplement de ne pas le faire payer. Vraiment. Tous ces derniers frais sont pour ma pomme. Et même, rien ne sera déclaré. Manquerait plus que ça que je paie de la taxe sur un travail, à mon sens, invendable.

Certes, la production est somme toute présentable en l'état. Mais c'est quand-même un cran en dessous de ce qui était promis. (je visais juste mon standard technique habituel, pas des cimes inaccessibles. Je suis perfectionniste, mais juqu'à une certaine limite) Voire deux crans en y regardant bien, et en enlevant honnêtement pour une fois le filtre rassurant de ma nature foncièrement optimiste. Egalement à savoir qu'un petit fragment de la production n'a pas pu être réalisé. En manque de matières premières, le "combat" s'est donc stoppé net, faute de combattants. Et par conséquent, je parviens tout juste, au final, à toucher l'objectif de la commande du bout du bout du bout de mon ongle le plus long. Ouf! Mais quand-même, je ne peux pas faire payer mon client pour ça. Car si je le devais, le coût du travail et de la reprise successive du travail ferait que je devrais lui facturer un truc comme 4 ou 5 fois le prix estimé au départ - jugez-en: d'un montant à 3 chiffres, on passerait alors allègrement à 4 chiffres - 347 euros > 1480 euros [chiffres réels HT] - , ce qui me semble être tout à fait refusable et opposable selon la position de la personne placée justement derrière le porte-monnaie. Clairement, ça risquerait même de s'appeler une "prise d'otage" et je ne tiens pas à entrer dans cette logique de "Bah ça fait plus cher qu'on pensait parce que j'ai dû bosser avec de la merde. Il n'y avait plus que ça à ce prix là de disponible. Et, j'ai donc dû flinguer deux à trois unités à tous les dits-transferts physiques. Et, il a fallu tout rattraper ensuite tout le temps, à la main. Donc, tu raques où je te fous devant la justice, moi, pour impayé!"

Tiens, justement, parlons-en de la dite "merde". Franchement, c'est même plutôt une expression que je n'aime pas trop utiliser, voire que je bannie, dans la vie quotidienne, parce que c'est souvent trop facile de juger du résultat d'une manufacture alors qu'on n'est pas derrière la machine-outil et qu'on ne sait absolument rien humainement des conditions dans lesquelles cela a été produit. Même le/la meilleur(e) ouvrier/ère du monde ne peut pas fabriquée une base soignée si déjà sa fourniture est potentiellement mauvaise et qu'on le pousse dans des cadences infernales sans le laisser librement respecter "l'art du métier". Mais là, vraiment, ça serait difficile de nommer ça autrement. Bref, comme si le produit avait été masqué et se révélait détestable lors du tout début de sa mise en oeuvre, chez moi. Et pour une fois, je vais faire un peu de protectionnisme national mal placé, à la française: En réalité, la bonne camelote, la très bonne, elle ne vient plus en Europe. Même, elle ne va plus non plus en Chine qui peut représenter, sur ce segment, un peu de concurrence. (les Chinois font de tout, tout le temps, pour tout, en réalité. Donc, c'est logique de les voir aussi sur ce terrain là. Mais même chez eux, en ce moment, ça va pas fort...). En fait, elle est barrée on ne sait où, et ne reste alors de dispo que des stocks de plus en plus douteux et dont on sent bien que ça correspond de moins en moins bien aux labels sensés garantir une qualité minimale (ainsi parfois qu'une certaine éthique de production à travers l'ogre affamé, et jamais rassasié, qu'est la mondialisation 😒). Et quand tu n'en veux pas, décidé à ne pas renier sur la dite-qualité, bah, t'as rien. Simplement rien. Soit tu "arraches" tout dans les prix et ton devis est inbuvable, soit ton catalogue de choix final est totalement vide. Et, tu repars sans la marmotte et le chocolat. 🙁

Bref, à ce jeu là, ce n'est pas tenable. Ce n'est pas comme ça que j'avais rêvé ce type de projet artistico-artisanal, à mesure humaine, lors de mes premières et modestes mises en production, et donc, il est enfin temps de vraiment penser à renoncer à une partie potentielle du "carnet de commande" en ne cherchant pas à berner des clients et des clientes par des supports physiques qui sont franchement incapables de tenir leur promesse. Puis, en fin de compte, je ne me vois pas non plus dire au voisin qui veut un dessin pour sa gamine, pour lui faire une surprise, : "C'est fini les dessins à 100 balles tout rond, vieux, avec production annexe aux petits oignons. Maintenant, c'est 500 boules. Ou rien." Bref, autant ne faire "rêver" personne si c'est pour aussi radicalement désillusionner tout le monde. 🙄 (et on va passer là sous silence les histoires de frais de port, sinon, je vais encore vous perdre, et je vais divaguer, et divaguer encore à l'écrit...... 😵)

Donc, il est 20h17, là. J'ai absolument rien encore avalé depuis 7h du mat. Je me suis battu toute la journée. Je suis explosé par la fatigue nerveuse, même si je vais bien. Comme on dit, "je tiens sur les piles" (j'ai déjà largement connu ça avant, donc je sais faire. No panic.) Et il est ensuite possible que je prenne une petit semaine de vacances pour digérer ce que j'ai vécu là comme une épreuve ou un accouchement sans péridurale. Tranquillement dans la semaine, je vais aller sûrement aussi me confier à ma jeune consoeur, par email et webcam, et lui demander si elle n'a pas quelques petites astuces à me filer pour chercher à faire glisser au mieux le fameux cowboy à travers la dite-vitrine du saloon, et en cassant si possible le moins de petits carreaux de la fenêtre en bois. 😅 (qui sait, le litre de crème à l'aloé vera pourrait trouver un usage plus utile que les petits "plaisirs" liés aux services fistaux. Je ne sais comment, mais gardon espoir. 😄) Quelque part, elle a eu raison d'anticiper radicalement les choses, car elle est financièrement plus fragile que moi, moins avancée et structurée dans la vie, aussi. C'est normal, ce n'est là que l'expression de la différence d'âge qu'il y a entre nous. J'ai davantage progressé depuis mon point nominal situé avant sa naissance, donc j'ai plus construit. Rien d'autre. Et franchement, elle est tellement talentueuse que ça me ferait mal au coeur, un jour peut-être, de la savoir devoir un jour abandonner sa carrière pour potentiellement s'en aller vers un travail alimentaire, parce que, même "le luxe" finirait par être touché par la singularité étrange des coûts devenus soudainement incompressibles... Parce que plus rien n'irait. Parce que tenter de vivre de sa production artistique fini par devenir une vague tsunamesque insurmontable. Alors qu'avant, au commencement, ce n'était pour chacun d'entre nous - elle, moi, l'autre encore là-bas avec son crayon, invisible et qu'on ne connaît pas - qu'une maigre vaguelette qu'on essayait de surfer à la cool... pour donner du sel à la vie.

Bon, je crois que je vais poster le texte quasiment en l'état. Juste corriger quelques fautes, une fois, une seule. Me fait l'effet là d'un type un peu bourré - à cause de la fatigue - qui déblatère des trucs que lui seul peut comprendre. D'ailleurs, je vous demande pardon par avance si mes explications techniques puissent restées potentiellement un peu sibyllines. En effet, comme ce topic est en accès full libre sur le Net, pas question de donner trop d'élément professionnels reconnaissables, et encore moins notamment selon ce cas, l'identité où le pseudo sous lequel ma consoeur tente de percer dans le métier et se faire une belle réputation - car, elle est bien partie pour devenir célèbre, cette 'gosse'! C'est moi qui vous le dit 🤘 -. En fait, le problème ce n'est pas tant les membres et les curieux/ses anonymes venant lire avec un élan spontané de fraternité au coeur. C'est juste les mauvaises langues qui, ensuite, peuvent chercher à nuire au métier et rendre encore parfois la vie plus difficile sur les réseaux sociaux. Car oui, quand on commence à avoir de la visibilité, Instagram, e-shop, articles de presse, youtube, etc, on peut aussi se récolter des haters, et non merci le métier est déjà suffisamment aventureux comme ça, à notre époque...

NB: Pour les habitué(e)s de mes mots. vous avez peut-être remarqué sans doute que pour une fois, j'ai pas parlé du (putain) de métier d'avant. Je suis en net progrès n'est-ce-pas! Car oui, rien n'est mieux que la nouvelle matière qui remplace l'ancienne. C'est comme ça qu'on renaît dans une autre vie. Je le sais à présent.

PS: 21h51. Message complètement écrit et pas encore envoyé. Hasard des circonstances, le téléphone a sonné tout à l'heure (on sait qu'on peut me joindre professionnellement jusqu'à très tard dans la journée, généralement.). Il s'agit donc d'n copain qui demande une créa personnalisée presque du même type de ce que j'ai décrit ci-dessus. Je lui ai dit que je me laissais réfléchir pour lui rendre réponse plus tard. Là, sincèrement, j'ai pas eu le courage du tout de lui dire que ça pouvait être franchement compromis. Les tripes m'ont clairement manqué. Je suis fatigué. Et j'ai été faible. Donc, tant que c'est de la feuille papier vers du numérique pour finir sur du numérique. Pas de problème. Ou vers la peau humaine, ok. Mais si c'est encore pour des histoires de transfert sur des supports physiques indomptables, non vraiment non. Ce soir, j'ai vraiment un genou à terre.


Et demain, sur l'autre fil ad-hoc, je reparlais de la "tour". J'ai du neuf. Et même des photos.


Et aussi - qui n'a rien à voir - Je vais peut-être arrêter définitivement Netflix pour le remplacer par... rien. Déjà qu'on a pas de télé, les images animées vont peut-être se faire de plus en plus rares, même si techniquement je ne vais pas prendre la décision finale sans Madame. Son avis compte. M'enfin, la chronologie déportée des médias devient insupportable, d'autant quand certaines séries ont déjà leurs derniers épisodes définitifs de tournés, mais reportables dans un an ou plus. Ça, c'est pour nous faire rester sous abonnement alors que rien d'autres franchement ne nous intéresse, dans l'intervalle. Et si tu sors et que tu re-rentres, paf, le prix de l'abonnement change. Et pas en diminuant, bien sûr. Par conséquent, ce soir je suis multi-gavé, et question "tarifs-de-vie", ça rentre en ligne de compte aussi. C'est comme la mauvaise camelote à prix d'or.


Aller je poste et je vais aller cuisiner. A cette heure, c'est même plus le moment de penser à s'enfiler un mini-goûter. 😅
Des bisous épuisés.


Hiné.

o0o.1le 14 octobre 2023 à 21:52  •   104612

J'avais déjà oublié que j'avais tourné en rond jusqu'à il y a peu. C'est bon de ne plus avoir mal et de ne plus avoir un oeil au beurre noir.
Mon nouveau vélo a été testé : je suis conquise, énamourée, in love. Je lui pardonne sa couleur char d'assault que les Allemands appellent vert olive.

Sandcoeurle 14 octobre 2023 à 22:02  •   104614

Billet d'humeur ....
De belle humeur je suis , j'ai franchi un pas , je suis enfin allée voir le travail de mon aîné ... dans 17 jours je ne pourrais pas ou peu marcher pendant un certain temps . La fête de la science était l'occasion , prendre le train pour aller voir le jeu de société qu'il a créé avec 3 autres physiciens . Un p'tit restau libanais , bah oui manman elle aime bien la cuisine libanaise ... Puis le labo de mon titi au collège de France, une très jolie entrée avec des peintures murales et tous ces noms ... , des oscilloscopes , des lasers , des miroirs , les tables optiques .... et je trouve ça drôle parce que dans le livre d'amin maalouf que je lis il parle du collège de France .

Je n'ai pas pu cacher mes difficultés à marcher et combien c est difficile pour moi de marcher ... ce moment de bonheur partagé vaut bien toutes les douleurs .
Mon second est venu me chercher à la gare pour me ramener à la maison , lui ça y est lundi il rentre pour de vrai dans la vie active ...et ma petite dernière là voilà qu' elle s est éloignée pour son master ...
Alors ce soir je suis heureuse , et pourtant je pleure , des pleurs de joie d'avoir cette relation avec mes enfants , cette joie d'avoir réussi à les avoir accompagné jusque là , pleurs de fierté d'avoir réussi malgré les " autres" , mais aussi pleurs de tristesse , du vide que je ressens et de l'inutilité qui se présente à moi ... C'est con ... P.... de dépression ...

Je devrais être heureuse en plus qu'un monsieur m'a acheté un stylo que j'ai fabriqué et m'en a recommandé un parce qu'il a dit " très beau travail " , ça devrait me rassurer , je devrais me dire bah tu vois t'es pas trop nulle ...

paradoxle 15 octobre 2023 à 00:59  •   104623

@Sandcoeur tss, tss ! Tu peux nous envoyer une photo du stylo pour qu'on te dises à quel point t'es nulle ? 😋 😅
Désolé, je suis fatigué, je suis en mode ironie, mais tu sais très bien que tu es loin d'être nulle.

Et bravo pour l'envol réussi de tes mômes, chapeau bas !
Un cap difficile à passer de les voir s'envoler (et un vide à remplir) mais c'est le but même de l'éducation, t'as assuré.
Et c'est une belle occasion de se centrer sur soi et sur ce qu'on a à faire pour soi.

Sandcoeurle 15 octobre 2023 à 02:29  •   104626



@paradox c'est celui entouré il est en amourette moucheté bois difficile à tourner car hyper cassant et il a commandé le second en partant de la droite en bois de rose ...
c'est mon dada à moi , ça faisait 10 ans que je l'avais mis de côté , il y a des priorités et va falloir que je refasse sans un moment .

Je suis égoïste quelque part j'aurais voulu les garder à moi ... en faisant au mieux pour qu'il sache être indépendant ... ouep sacrément dur ce cap , ils sont ma réussite même si ils ont bossé pour être là où ils sont .
S'occuper de soi ... peut être que c'est ça qui me fait peur , la gamine meurtrie en moi depuis si longtemps était là assise dans un coin de moi et depuis plus d'un an elle s'éveille et crie maintenant faut que tu t'occupes de moi , mais elle est moins docile que mes enfants ... j'vais chacune de ses plaies une à une et ce coup ci jusqu'à guérison ... ça prendra le temps que ça prendra .

o0o.1le 15 octobre 2023 à 11:53  •   104646

@Sandcoeur Tous mes meilleurs souhaits pour que cette intervention te redonne de la mobilité et un élan nouveau au sens propre comme figuré. Bon courage !
Pour ce qui est du syndrome du nid vide... je préfère pas trop en parler... Entre la fierté de les regarder manager leurs vies, leurs réussites, la facon dont ils gèrent les obstacles et.... leur éloignement, leur absence.... Pfioù... sortez les mouchoirs pour les larmes de joies mais pas que... Ni les unes, ni les autres ne se tarissent. J'ai pas trouvé comment faire, alors je fais avec ce qui est. Tiens... je chiale là... fait iech...

paradoxle 15 octobre 2023 à 12:41  •   104649

@Sandcoeur Donc le monsieur avait raison, c'est vraiment du très beau travail !!! À partir de maintenant, dès que tu te trouves nulle, tu prends un gage !!! 😋

Sandcoeurle 16 octobre 2023 à 12:49  •   104705

@o0o .1 merci ! Je suis confiante ,même si je suis prévenue que ce sera douloureux un certain temps et qu'il y aura d'autres interventions par la suite c'est ce qui va casser un cercle vicieux que je ne supporte plus .
@paradox si le gage c est courir un 100 m je ne le ferai pas !!! Merci ! Comme beaucoup de personnes qui créent on n'est jamais " satisfait" à 100% , il y a toujours un p'tit truc qui fait que l'on peut toujours s'améliorer !

Hinenaole 18 octobre 2023 à 04:20  •   104840

Noir.
Lampe torche.
Pointe de pieds.
parquet.
Eviter LA zone qui grince.
Madame dort.
Puis.
Couloir.
Noir encore.
Poser délicatement les settas au sol.
Marcher.
Café.
Entrer dans l'atelier de dessin.
Allumer le PC.
Apie.
Il est 4h et quelques du matin.
Cette nuit, j'ai dormi à peine 10 minutes.
Mais je commence ma journée de taf plutôt dans la bonne humeur.
Ici, c'est pas métro-boulot-dodo.
C'est le rythme de ce que tu veux quand tu le veux.
Une chance!
J'y pense.
Une pensée pour vous tous/tes.
Peuple apien qui rayonne autour de ma position quasi centrale, dans ce pays.
Eparpillé encore dans la nuit, au lit.
Clic. Clic.
Topic humeur du jour.
Une petite liste libre de mots.

... Bonjour. 🙂

Hinenaole 26 octobre 2023 à 23:26  •   105447

Humeur du soir...
Houlà...
Très moyenne. Très moyenne... 🙁
(Putain d'bonnes femmes!!...)
Oui, c'est provoquant ce que je viens d'écrire. Oui, c'est déplacé et surtout caricatural venant de ma part.
Mais là ce soir, il y en a une qui a joué clairement contre votre clan, les filles. Et là, je suis fatigué. Bien fatigué.
Des explications demain, ça va sans dire.
(et non, c'est pas Madame. Elle, elle reste toujours ma number one 👍)

Pas trop des bisous, nan. Pour une fois (oui, jouons le vexé jusqu'au bout)
A demain.

Hinenaole 27 octobre 2023 à 13:23  •   105458

Salut. 😒

Bah, j'ai pas spécialement passé une bonne nuit... Je suis toujours sur le ressenti de la situation rencontrée hier soir. Celle pour laquelle je dois une explication, ici, évidemment, sans quoi on ne pourrait pas saisir ma réaction franchement épidermique du message précédent. D'ailleurs, de "Putain d'bonnes femmes", j'aurais mieux fait d'écrire plutôt "Bon dieu d'bonnes femmes" afin de respecter a minima - à travers ce mot dévoyé en une expression facilement populaire et coutumière - celles dont la profession est quand-même de marchander leurs corps. Et dans des cas souvent envisagés comme n'étant pas par choix... J'ai manqué de discernement, mais avec ce gros énervement, c'est venu tout seul....... Désolé.

Bref, moi qui ait plutôt un goût avenant pour le féminin - les féminins - je peux vous dire que si j'ai réagis comme ça, c'est que j'ai bien été sacrément piqué au vif, en soirée. Mais ça encore, c'est pas trop grave. Les griffures psychologiquement superficielles de l'instant, ça se soignent, ça s'efface. Non, en réalité, ce sont plutôt en vrai les effets idéologiques à moyen ou très long terme qui pourraient être fortement préjudiciables. D'ici à quelques temps, voire une poignée d'années seulement. Parce que, coup de boutoir imbécile après coup de boutoir pas moins idiot, je vois bien que je suis poussé à glisser lentement d'une position ouverte, empathique, à une position fermée et saturée, et sans doute un jour, grandement indifférente.

Femme, en général, je t'aime bien. Je t'aime beaucoup. Dans toute ta diversité et ta complexité. J'aime tout de toi.

Femme militante, je peux aussi comprendre ton désir émancipateur, ton agacement pour un régime de société toujours articulé entre deux poids deux mesures. Je te soutiens souvent, même. Exemple simple et facile, j'ai roulé pour toi à moto, plus d'une fois, avec des ballons roses accrochés à mon sissy-bar, événements où je t'ai suivi dans de gros rassos tout pinkie de partout. Et sans que Madame n'en soit à l'initiative, d'ailleurs. Juste toi et moi, pour tes "beaux yeux", pour ta camaraderie. Pour lutter ensemble contre le cancer du sein, ou pas, aussi. Pour tout en fait, et n'importe quoi... Mais comme un certain nombre d'entre "toi" reprennent exactement à présent - de manière qui semble grandissante - à leur sauce les mécanismes internes du machisme et du patriarcat pour l'inverser et le femelliser sans s'apercevoir que c'est tout aussi mauvais que ce l'a toujours été durant des siècles et des siècles de domination masculine, eh bien tu commences sérieusement à me ressortir par les yeux...

Parce que tu crois que, dans une discussion téléphone sensée, au départ, être amicale, autour d'un sujet de tattoo (un motif reprenant une idée clairement féministe dont tu me demandes notamment d'en être l'auteur, t'es pas gonflée toud'même!), je puisse devoir apprécier l'envolée de tes biais de réflexion et ta philosophie qui vire brusquement à l'emporte-pièce? Tu ne crois pas que tu n'as pas abusé un peu, hier soir, au téléphone en affirmant que, je te cite à très peu de variante près: "Tous les hommes, absolument tous les hommes sont des Gérard Depardieu et des Harvey Weinstein en puissance planqués sous des masques indétectables."

Balance ton porc, ton gros porc, ton porc fantasmé à présent jusqu'à l'extrême parce que tu as écouté une ou deux militantes dures comme de la pierre, sur Youtube, Facebook, ou je ne sais où, et ses injonctions à "penser hors du format mâle" te semblent à présent bien mieux recevables que les injonctions réelles actuelles d'une société toujours plus ou moins fortement dualisée sur les genres, c'est vrai, bref pas mieux qu'hier, mais pas moins bien que demain. Troquer une mise sous coupe bancale contre une autre pas meilleure. Bravo! Clap-clap-clap!! "Balance" mon nom aussi, à ma figure, dans la conversation téléphone où nous ne sommes que deux, à mon oreille attentive qui essaie de comprendre où tu veux en venir, en m'expliquant de vive voix que je puisse être comme ça aussi. Tout pareillement. Un gros porc, en somme. Un gros porc de plus.

La nouvelle règle à présent, c'est: Un mâle = un problème, sans distinction de forme et d'ordre d'échelle. Même, comme une autre avant toi (parce que tu n'es pas la première à griffer), me dire aussi que je commence à avoir les cheveux blanc implique que ma pensée se calque forcément sur toutes ces autres vieilles têtes blanches masculines qui, depuis longtemps semblent devoir apprécier de mettre la nature féminine au pas, question de génération antérieure. "Sois belle et tais-toi, Nana. Et fait pas trop de vague ma jolie, sinon, un retour de main dans ta gueule, et il t'en cuira. Qui c'est qui est le Maître ici?". Je serais comme ça, moi?? ... ???? ¿¿¿¿ ... Mais d'où as-tu sorti cette immonde connerie? Mais d'où te viennent ces idées plus ou moins fraîchement en train de se radicaliser? Dans notre échange qui se voulait au départ juste un moment entre potes, [quand j'ai décroché, je n'imaginais pas le procès qui allait m'être fait] je n'arrivais même pas à nourrir une forme de débat tant tu rejetais tout de mes possibles argumentaires, puisque de force, débat tu as ouvert, tu ne me laissais pas pour autant parler. Et si j'essaie de te couper la parole à un moment donné, fatigué, lassé de l'unicité du sens conversationnel, c'est parce que justement, je tenterais possiblement alors de prendre ton contrôle en bon mâle dominant que je "m'estime être". Du moins, c'est comme ça que tu t'es immédiatement défendue.

Hier, je ne t'ai pas raccroché au nez. On s'est dit "au revoir" du bout des lèvres après une heure de conversation assez horrible (vu de mon côté du combiné, oui. Toi, par contre, du tien, t'as dû prendre ton pied...). Mais, tu sais, quand on m'oblige à monter sur le carré d'un ring improvisé, j'aime bien tenter d'user un peu le cuir aussi de mes gants avant peut-être de devoir mettre un genou à terre, face à adversaire plus fort(e) que moi. Car, aucune victoire n'est jamais garantie. Mais là ce matin, et sûrement pour tous les autres jours à venir de ma vie, j'aurais bien envie de te dire femme militante et enragée comme un chien, démerde-toi maintenant!

Oui, démerde-toi à présent avec tes idées qui sentent le passé raté, la naphtaline, et l'embourbement dans une ornière sans fin. Démerde-toi avec ta solitude et ta tristesse aussi quand tu ne parviens pas à trouver chaussure à ton pied, sans donner pourtant dans de la meuf. Tu pleures? Oh, eh bien bientôt, peu me chautera complètement. M'en fous! Démerde-toi encore lorsque tu auras besoin d'un tattoo fait de ma main, moi dont le crayon n'a en réalité pas de genre, pas d'opinion, pas d'avis politique, souviens-toi en. Après tout, j'ai des consoeurs tout autant douées et dévouées. (Va-t-en un peu les faire chier.) Ce qui ne me poussera pas plus d'ailleurs à dessiner davantage pour des masculinistes, ces autres gros machos - auxquels tu commences à ressembler - et avec lesquels on ne peut déjà rien en tirer depuis une éternité, entre testostérone et religion qui grille la cervelle, et avec qui on ne peut aussi rien faire progresser. Démerde-toi également pour descendre ton combiné frigo-congélo dans la cage d'escalier étroite de ton quatre étages sans ascenseur, parce que là, tu t'abstiens de le dire sur l'instant, mais c'est quand-même bien pratique de compter sur la force d'un ou deux bonhommes providentiels - recrutés des fois comme ça, d'un claquement de doigts, en bas de la tour - et qui, avec trois doigts seulement et un coup d'épaule habile savent tenir sans faiblir la carlingue de l'appareil entre deux marches dangereuses. Demerdes-toi enfin avec les autres femmes alentours qui, elles, n'ont pas décidé de bannir tout un genre uniformément masculin parce que, oui, Gérard est un gros porc, c'est un fait, c'est vrai, qu'il vaut à peine mieux qu'un Harvey, (pas eu besoin de toi pour m'en rendre compte, il suffisait pour cela juste d'écouter les édifiants témoignages de ces victimes, sur les tournages passés. Dégueulasse!). Par conséquent, pas de solidarité pour moi avec ce genre d'ogres sexuels. Jamais. C'est ce que j'ai essayé de te dire hier au téléphone, précisément, mais pas un seul de mes mots n'a pu passer le filtre de la pseudo-psychanalyse - en bois - que tu as tenté de produire sur moi. "Mâle repens-toi. Excuse-toi. Tu es dans l'erreur et tu es le mal qui condamne la civilisation." Mouarf!

Bref, démerde-toi, et ne vient plus faire sonner mon téléphone. Ne viens plus me déranger avec ta bouse cérébrale. Ce midi, après mure réflexion, je vais t'envoyer un petit SMS non-agressif pour te demander de m'effacer de la liste de tes contacts et ensuite, j'irais ranger le proto-dessin que j'ai fait pour toi dans une de mes archives papier. Projet définitivement classé.

Quant à l'avenir, tout ce qui pourra venir d'esprits aussi intransigeants que le tien, sur la question de mal arracher des droits "avec les dents", j'y tournerai alors plus résolument le dos. A ce train là, coups de boutoir imbécile après coups de boutoir pas moins idiot, dans ma bordure, dans mon parechoc, dans mes grelots, je pense que dans à peine dix ans, il ne faudra plus me parler de féminisme militant. Et alors, je tournerai les pages de ces médias visités journellement où on en parle pour ne surtout plus voir ni les visages, ni les titres, ni les articles et encore moins les mots de ces pasionarias tout juste bonnes à foutre le feu partout, gratuitement, sans jamais être dans la construction d'un demain ensemble, entre pair-e-s d'une même espèce. Les humains.


Je pourrais finir avec ça, en guise de conclusion bien envoyée...
Au moins, en juste retour d'attitude, et en tant que mâle blanc, cisgenre, européen, pas trop handicapé, et assimilable à du catho-truc-muche, je peux te dire une chose à cette minute. Démerde-toi, oui, démerde-toi... parce que, moi, je n'ai absolument pas besoin de toi!




Nao.

---

Edit:
J'ai corrigé deux fautes d'orthographe assez hideuses et je rajoute à l'instant un lien cliquable à propos des fameux témoignages contre Gérard Depardieu, que j'ai mentionné plus haut, entre parenthèses. (Afin de sourcer convenablement mon propos)
voir la vidéo
Ne JAMAIS oublier que, pour les hommes qui n'acceptent ni ne valident les violences faites aux femmes, ce genre de situation a AUSSI un prix. Pour nous, mecs, c'est comme une éclaboussure de grosse merde jetée au visage. Notre genre est sali. Et non, je ne veux pas du caca d'un quelconque Gérard sur moi. Qu'il se le garde. Ça le rend donc profondément indigne à mes yeux, à nos yeux. Pas de solidarité masculine dans ce genre de cas.

o0o1le 27 octobre 2023 à 17:28  •   105463

🥴
Ouarf !
Comment dire ? Comment dire combien ce féminisme me fait peur en tant que femme ? Tant il est contre productif...
Chercher à se protéger, ce n'est pas tirer à boulets rouges sur tout. Je ne milite plus pour le féminisme, je ne m'y retrouve pas dans ces colères, ces haines. Monter un genre contre un autre ? Où est le féminisme ?
Lâche pas les femmes @Hinenao, elles ont besoin de toi, de vous tous, de nous toustes.
La connerie est une des choses les mieux partagées entre genre.
Souffle un bon coup et reviens en toi !

Hinenaole 27 octobre 2023 à 18:19  •   105465

Merci @o0o1
Calin2pote à toi.

Lisicale 27 octobre 2023 à 20:04  •   105468

D'abord... :
Et puis... :
Je n'entends pas de féminisme, dans l'attitude d'elle que tu décris, mais autre chose. De la bêtise, de la revanche, ou n'importe quoi d'autre (on n'est pas dans sa tête), mais en tout cas, pour moi (non plus), le féminisme ça n'est pas ça.
citation :
...coup de boutoir imbécile après coup de boutoir pas moins idiot, je vois bien que je suis poussé à glisser lentement d'une position ouverte, empathique, à une position fermée et saturée, et sans doute un jour, grandement indifférente.

MERCI, ô @Hinenao !!... Je me sens moins seule, depuis que tu as mis en mots le mécanisme qui me rend petit à petit infréquentable et de plus en plus misanthrope. 😂

Bon, allez, reviens en toi. o0o1). Ça va aller. Tu vas voir, tu vas bientôt croiser quelqu'un de tout à fait posé et serein, et ça effacera tout. 😉

Hinenaole 27 octobre 2023 à 22:22  •   105472

citation :
De la bêtise, de la revanche, ou n'importe quoi d'autre (on n'est pas dans sa tête), mais en tout cas, pour moi (non plus), le féminisme ça n'est pas ça.

De la bétise? 🤔 Nan. C'est vraiment une personne pleine de ressources. Ça serait même vraiment lui manquer de respect que de la traiter de bête. De la revanche? Oui, plus, davantage. Elle a croisé quelques Gégé-La-Tripote dans sa vie. Mais aussi des hommes bien. Je ne sais pas quoi en penser. J'ai presque l'impression qu'elle est en train de se faire manipuler comme dans une conversion au 'Jihad' (bref, vous voyez ce que je veux dire... 😅) ...Comme si elle était en manque d'ennemi et que, d'un seul coup, 45% des humains sur Terre [les machins à coucougniettes] puissent faire l'affaire. 🤔

En tous cas, merci que ce soit des femmes qui me relaient dans ce sentiment difficile et trouble. En réalité, c'est moi qui ne me sent pas seul, là... 😊

Bises et calins2potes, @Lisica.
Merci. 🥲 💙

Sandcoeurle 27 octobre 2023 à 22:32  •   105475

Je trouve que c est très complexe ... hier je suis tombée sur des types qui parlaient de justement le mal que faisait le balance ton porc et le metoo..... il y a une transition qui se fait malheureusement pas forcément de la bonne manière , avec des points positifs et des points négatifs .... il y a celles qui disent des faits réels et d'autres qui abusent de cette vague . @Hinenao @oOo1 @Lisica vous êtes à quelque chose près de la même génération que moi , et peut être avec le même schéma éducatif que moi , la femme fait la cuisine , le linge , les enfants ....
J'ai été abusée et violée par un proche de la famille de 12 ans a 16 ans je n'ai pu le dire qu.il y a 2 ans a ma mère et je me suis pris dans les dents que si on voit ça comme ça elle aussi a été violee par mon père lorsqu'elle avait 15 ans ????? le même père avec qui elle est mariée depuis 56 ans et dont elle a eu 8 enfants .....
J' ai été une femme maltraitée ( j'arrive à le dire une croix ) par son mari pendant 23 ans , insultes quotidiennes , l'interdiction d'avoir son argent , interdiction de prendre la voiture sauf pour aller travailler , interdiction de recevoir, .... Ce que je considérais comme normal puisqu'une femme doit s'occuper de sa maison et de ses enfants .... Ma famille ??? Ho elle en avait conscience bien avant que moi même est pris conscience de l'anormalité de mon quotidien , mais on ne dit pas ces choses là...
Si j'avais eu le droit de parole , si j'avais su que certaines choses n'était pas acceptable , je n'aurais peut pas été détruite comme ces 2 hommes m'ont détruite et je n'aurais plus honte de dire et plus de culpabilité à ne pas avoir eu conscience . Mais en aucun cas je ne ferai une généralité en disant les hommes .

Hier soir j'ai entendu une avocate et un avocat qui expliquaient le nombre d'accusation sans suite que ces mouvements entraînaient , ils ont aussi parlait de Depardieu qu'il fallait attendre que la justice se prononce ...
J'ai vu un film d'Yvan Attal " Les choses humaines " qui est très intéressant c'est une jeune fille qui accuse de viol un jeune homme et qui montre la vision des 2 parties .

Après je parle beaucoup avec mes enfants et ils sont au courant de ce que j'ai vécu ( ils ont même vu ...et subit ...) et lorsque je suis un peu remontée parce que toute cette "haine" envers les hommes que je trouve injustifiée , ma fille de 21 ans et mes petites belle filles m'expliquent ce qu'elles subissent quand elles rentrent de la fac dans les grandes villes , elles se font interpellées en continu par des groupes de jeunes , ce n'est plus les sifflements , c'est des " t'es bonne toi , tu viens sucer ma grosse queue " ... , elles sont obligées de se faire raccompagner ...

Le problème n'est pas le féminisme , enfin pour moi , ce sont les abus et ça ce ne sont que quelques personnes qui font plus de bruit que d'autres . L'effet négatif que je vois , c est que celles qui ont des choses à dire se taisent parce qu'il y a une certaine banalité engendrée par cette effervescence de dénonciation .

Perso , je fais confiance à la jeunesse , il va arriver un moment où un équilibre se fera .

Hinenaole 27 octobre 2023 à 23:08  •   105479

citation :
t'es bonne toi

Alors que, je crois que, "je vous trouve tellement charmante Mademoiselle/Madame", ça serait déjà "un peu" comme dire la même chose mais avec l'assurance de vraiment tirer un sourire de la frimousse qui fait tant vibrer le keum en question. [bon moi, je ne sais pas "dire", tout simplement. Même pas "bonne", ni "charmante". Aux jolies filles, je n'ai toujours su que prononcer "Bonjour, ça va?"]

citation :
"tu viens sucer ma grosse queue"

Qui dit qu'elle est grosse déjà? 🤔 Elle a peut-être la tête d'un escargot chétif. Tombant. Qui dit qu'elle est propre aussi? 🤔 Sucer un canal à pisse, (avec du "fromage" en corolle du gland) je sais pas, je crois pas vraiment que ça soit si excitant que ça. ("Anniiiie aimeeeu les suceeeetteu à l'aniiiiis....." Beurk...) Surtout avec un total inconnu. Et puis toujours d'abord le plaisir à soi, avec une personne pliée à la moitié de sa hauteur. Soumise. Objetisée. Et le plaisir de l'autre alors, ça compte pas? 🤔

... Je sais @Sandcoeur, je croisais le même type d'énergumes lors de mon ancienne carrière. Plutôt d'ailleurs vers le début que vers la fin. Après, j'ai été dans des endroits moins chauds. Pour ça que des fois, en tant qu'homme on (je) préférait remplacer nos collèguees* sur certaines situations clés. Au moins, moi, on ne me disait pas "Yo, t'es bon boy! Tu me rejoins derrière les bacs à ordures?... Ça préférait plutôt filer droit...... 😜

* Parce que oui, j'ai aussi bossé avec des partenaires qui avaient plutôt la cambrure de Juju Fitcats, pour ceux/celles qui ont ref youtube.

Bisouscoeur à toi aussi, copine Sand. 🙂

Lisicale 28 octobre 2023 à 11:04  •   105497

citation :
C'est vraiment une personne pleine de ressources.

Possible, Hiné... Même les personnes pleines de ressources, intelligentes, peuvent avoir des réactions d'une bêtise crasse.
Je peux te citer pas mal de personnes brillantes de ma connaissance qui m'ont fait penser (et parfois dire...) "Mais quel abruti ! Mais quelle crétine !" : ce qu'ils / elles ne sont pas, sur le fond ; ça ne les empêche pas d'être hors-sol à certains moments...
Dit-elle avec la lucidité d'être souvent dans ce cas. [toussotte]. ^^



citation :
et peut être avec le même schéma éducatif que moi , la femme fait la cuisine , le linge , les enfants ....

Oui et non, @Sandcoeur... Oui pour les années 60, non pour le schéma, famille très très particulière (même pour l'époque), et histoire tout aussi dramatique que celle que tu dévoiles. Je dirais que mon combat n'a pas été d'être résiliente, d'éviter de metooiser toute la gent masculine, mais d'essayer de construire ma p'tite personne comme le ferait un néophyte avec un mur de pierres sèches traditionnel, pierre à pierre. "Voyons... celle-ci, quel sens elle a, où la placer avec les autres pour que tout ne se casse pas la yeule...".
Ça prend du temps. ;)

Bon week-end à vous en vous souhaitant le même rayon de soleil qu'ici !... 😊

zozottele 06 novembre 2023 à 23:40  •   105898

Hey bon je me fais une p'tite humeur du jour.
Je ne sais pas si elle est bonne ou non,en tout cas elle est c'est déjà pas si mal.
J'en ai un peu marre des infos, beaucoup même,surement que je ne suis pas le seul bien sur.
Guerres, suicide d'un gamin de 13 ans...
Marre des infos oui.
Et du coup,je plombe le fil sur la paix de @paradox,je rate la tournée générale de @Lisica,et je manque aussi plein de nouveaux sur le forum.
Besoin de déconnecter un peu peut être.
Pas de vous non, mais de ces infos oui.
Mais j'ai encore deux trois trucs à dire sur le fil sur la liberté,et j'y tiens.
Alors je reviendrais vite, mais je vais être plus discret un p'tit moment ensuite sinon, comme ça je ne plomberais pas de fils.😄
Bon c'était mon humeur du jour,kiss à tous et à très vite alors.

zozottele 09 novembre 2023 à 22:21  •   105960

Hey aller je partage une autre humeur.
Mais avant, vous savez que c'est un sacré forum que l'on a la quand même ?
Ben oui vous le savez suis bête.
Mais n'empêche, c'est bien de le dire.
Mais revenons en à cette humeur alors,elle est bonne oui,mais je n'arrive pas encore à la décrire.
Elle est bonne oui, très bonne même.
Vivante,oui c'est ça vivante,je suis d'humeur vivante.Ca se dit ça ?
Je ne sais pas, mais je le dis alors,je suis d'humeur vivante.
Encore plein de choses à dire, mais il faut que ça mûrisse je crois, faut pas presser les choses.
Comment ça je ne suis pas clair ou je raconte n'importe quoi ?
Ben peut être je ne sais pas, c'est mon humeur je la partage.
Et se sera plus clair quand tout aura bien muri,si si!
Mais sinon, je vous ais dit qu'on avait un super forum ici?

Hinenaole 09 novembre 2023 à 22:46  •   105964

Salut @zozotte.
Merci pour ce sympatique partage du soir. 🙂👍

Tu sais dans le temps, au Moyen-Age, les médecins estimaient la qualité relative de la santé de leur patient(e)s en goutant directement leurs humeurs corporelles. Y compris la pisse. Bah, finalement rassure-toi. Selon l'époque de cette médecine là, il vaut bien mieux "sentir" les humeurs vivantes que mortes. Bref, je te fais pas un tableau, quoi. 😅

Des bisous2pote. 😉


Hiné.

zozottele 10 novembre 2023 à 13:27  •   105971

Merci docteur Hiné, tout va bien alors ?😀
Bon je continue donc,parce que ça mûri bien.
Ça mûri bien, et ça concerne directement le forum en plus, alors faut bien que j'en parle !
Bon vous le savez déjà parce que je l'ai dis et redis ici,ce forum m'a beaucoup apporté.
Beaucoup beaucoup même.
Alors du coup,je lui été redevable à ce forum, j'y ai donc passé beaucoup de temps à essayer de rendre ce qu'on m'avait donné.
C'est normal,un renvoi d'ascenseur quoi.
Mais bon,je vais le renvoyer combien de temps cet ascenseur ?
Il y a bien un moment où ça s'arrête non?
Ben on en sait rien finalement, c'est bête des fois la vie.
Enfin voilà, ça nous emmène directement à cette fameuse humeur.
J'ai fini de renvoyer l'ascenseur, et c'est pour ça, je me retrouve un peu bête à essayer de comprendre tout ça.
Donc je vous le dis, c'est une bonne humeur, très bonne même.
Parce que vous savez, pour Sartre,et je crois bien qu'il a raison, l'esclavage a du commencer dans l'histoire humaine avec un sentiment de redevabilité.
Le mot esclave est fort ici bien sur, mais l'idée est bien la.
Donc,mon humeur est bonne oui, mais maintenant que j'ai compris ça je fais quoi ?
C'est la dessus que je me questionne depuis plusieurs jours,et ça a bien mûri oui.
Parce que je n'ai pas envie de me mettre en "gris", comme beaucoup de monde ici ont fait.
Mais pas envi non plus de rester en bleu si c'est pour ne jamais venir.
Donc voilà, j'en suis la,je reste en bleu,et je viens ici pour prendre du plaisir.
Des fois je ne viendrai peut être pas pendant un moment,et des fois je vous posterai peut être des tartines.
Mais dans les deux cas,ce ne sera que du bonheur.
Bon, je crois que vous savez tout sur mon humeur désormais, ou presque.
Le reste sera dans le fil sur la liberté,on a pas encore étés au bout, mais nous y sommes presque !😄

o0o1le 10 novembre 2023 à 17:51  •   105978

Bon, ben, je voudrais pas plomber la bonne humeur de Zozotte mais mon humeur est à l'image de la meteo : gris et pluvieux.

zozottele 10 novembre 2023 à 22:44  •   105984

Et bien c'est à chacun son tour de plomber l'humeur de l'autre @o0o1,nous sommes aussi la pour ça !😄

o0o1le 10 novembre 2023 à 23:00  •   105985

Où ça là ?

zozottele 11 novembre 2023 à 07:43  •   105988

Sur Apie,le forum, devant ton écran (moi c'est un smartphone l'écran.)
Et aujourd'hui je vous le dis vite fait,je saute en parachute, ça fait un moment que ça me titille.
C'est un moment important pour moi,la fin du renvoi de l'ascenseur, et ce saut.
Et après,on conclut le fil sur la liberté (si le parachute s'ouvre bien sur !)

o0o1le 11 novembre 2023 à 08:49  •   105994

Ah ben voilà !
Manquait plus que ça !!!
Comme s'il n'y avait pas assez d'inquiétudes à avoir, voilà que Zozotte va sauter en parachute... 🤡
En-joyeu ! Comme on dit en patois d'outre-manche...

Surderienle 11 novembre 2023 à 10:06  •   105996

.
@zozotte

Tu nous fais oublier nos sautes d'humeur grâce à tes invitations philosophiques !

Alors, continue à sauter et à sursauter ici, si le coeur t'en dit, et tous, continuerons de te renvoyer le joyeux ascenseur...

Mzrci à @tous de nous garder bonne humeur...

🥰

Juliette.le 11 novembre 2023 à 11:06  •   105997

Oui, bon saut @zozotte!
Moi ça m'a longtemps dit, je ne l'ai pas fait. Aucun regret, maintenant c'est un tour en montgolfière dont je rêve...

Hinenaole 11 novembre 2023 à 13:21  •   105998

Salut. 🙂
@zozotte
citation :
Donc voilà, j'en suis la,je reste en bleu,et je viens ici pour prendre du plaisir.

Une question mon @Zoz'. Est-ce-que tu crois que moi, je puisse avoir été redevable un jour au forum? 🤔 (puisque tu connais même les conditions de mon arrivée ici, et jusqu'à la date pas si vieille que ça de mon inscription.) En clair, [détaché de moi, cette fois, sur le plan philo] n'est-il 'tout bêtement' pas possible de rester fidèle à un lieu, à un emplacement - en solitaire ou en mode partagé - simplement parce que c'est un endroit bien? 🤔

Et puis, qui même puisse exiger de toi un quota de participation quotidienne au forum?
Tu viens, tu vas. Ça ne fait (ferait) pas de toi pour autant un membre non moins émérite.

citation :
Des fois je ne viendrai peut être pas pendant un moment,et des fois je vous posterai peut être des tartines.

Perso, le seul truc auquel je me "contrains" lors d'une possible abscence qui laisse le doute, l'inquiétude pendant un moment, c'est d'annoncer que je suis tout simplement indisponible pendant environ tant de temps. Car en effect, ça règle individuellement les questions emmerdantes des attentes mutuelles, puis ça laisse aussi l'esprit tranquille quand il y a envoi d'un MP et que la réponse va tarder franchement à venir. Au moins là, on sait que, tôt ou tard, je vais refaire surface et lire ce qu'on m'a adressé. ... Et si je ne réponds plus, alors, c'est là qu'il faut concrètement s'inquiéter, car cela peut vraiment signifier qu'il s'est passé quelque chose de grave. Et qui puisse m'epécher de revenir pour intéragir avec la communauté... 🙄 [Précisément, à ce sujet, pensée émue encore pour toi, mon poto-fiston* , Jimijul, avec qui j'avais beaucoup discuté sur internet, vers 2010, avant de te rencontrer enfin puis d'avoir mis ensuite beaucoup ma roue hésitante de vieil accidenté dans ta roue experte de stunter lors de rassos, mais qui d'un seul coup n'a plus donné de nouvelles sur aucun de ses canaux habituels. Site en commun, téléphone, sms... Plus rien. Putain que la "semaine" a été longue sans savoir ce que tu devenais, jusqu'à ce que le téléphone sonne et qu'on m'annonce que t'avais passer brusquement "le guidon"** par la gauche. 😱 😭]

* Parce que je t'affectionnais comme j'aurais pu aimer un fils. P'tit con, va!
** Pour la précision utile: Jim' n'est pas décédé en moto. C'est une voiture qui en a doublé une autre précipitamment, arrivant en face, qui l'a obligé à se déporter hors route. Et il a tapé dans du dur en vieille voiture. Il n'est donc pas rentrer, comme tous les soir, chez papa et mamam. L'avait tout juste 20 ans.

citation :
@o0o1 a dit: "Comme s'il n'y avait pas assez d'inquiétudes à avoir, voilà que Zozotte va sauter en parachute..."

En fait le problème, ce n'est jamais de sauter. Le problème c'est tout le temps le type de parachute. Si c'est celui de 007, j'aurais tendance à avoir confiance. Il est peut-être même équipé d'un airbag pour aider, en approche finale, à ne pas froisser le costume dans l'herbe. 😋 Si par contre, c'est le parapluie de Mary Poppins, là............... 😅

Bise.
A plus tard.


Hiné.

o0o1le 11 novembre 2023 à 18:32  •   106010

Bon... Il a atterri @zozotte ?

Hinenaole 11 novembre 2023 à 22:46  •   106014

mdr 😂

Excellent!
(c'était tellement inattendu...)

zozottele 11 novembre 2023 à 22:47  •   106015

Oui!😅
Truc de dingue !😄
Non sérieux !
J'ai quand même bien flippé !😄
Je ne sais pas si c'était le même parachute que 007 mais il a bien tenu !
Et le plus dur la dedans vous savez,c'est bien de sauter de l'avion par la porte grande ouverte !😱
Non non la faut débrancher le cerveau sérieux !
Et puis après, Ben hooooooooppppp!
On ne comprend rien à ce qui arrive !
Je crois que j'ai tourné plusieurs fois sur moi même avant de comprendre où est le bas et le haut !
(J'ai sauté en tandem hein,je ne voulais pas m'occuper du parachute !)
Mais dès qu'on saute de l'avion, c'est un truc de fou !
On perd tous nos repères,on ne sait plus où est le haut et le bas.
Ça doit durer une dizaine de secondes peut être, mais c'est impressionnant !
Et puis ensuite,chute libre !
Truc de fou encore, j'ai des frissons en y repensant !
Chute libre à environ 200 km à l'heure,et la on comprend très bien où est le bas car on le vois très bien,mais on ne le voit pas se rapprocher tellement on est haut (4000m!)
Truc de fou,qui dure environ une minute.
Et puis, ensuite,un grand Boum !
Ouverture du parachute, qui nous projette vers le haut d'une force !
Ça dure peut être 20 ou 30 secondes,mais c'est impressionnant la force !
Et ensuite, ça se calme,ouf!
On récupère (un peu) nos esprits,et on descend tout doucement, jusqu'à l'atterrissage tout en douceur,en glissade sur les fesses les jambes relevés.
Ouf!

Enfin voilà pour le récit, un truc de fou!
Le pire c'est vraiment de sauter de l'avion, à 4000 mètres,il n'y a rien dessous,le vide.
C'est balèze.
@Juliette. la montgolfière ça doit être chouette aussi, plus tranquille,deux approches différentes.

Sinon merci aussi @Surderien, @Hinenao et @o0o1.
Quant à ce fameux sentiment de redevabilité je reviendrai dessus, promis, j'ai bien atterri,il me faut maintenant bien remettre mes idées en place !😄

Merlinle 12 novembre 2023 à 08:35  •   106019

@zozotte et les autres :

Le sentiment que tu as décrit de "redevabilité", pour moi, il s'agit d'une réaction saine dans une société saine. Nous avons tellement transformé les rapports sociaux que l'on se retrouve avec des discours sur les "droits et devoirs", des obligations plus ou moins imposées par la force (ou la force de l'habitude) alors que dans une société équilibrée, chacun prend et apporte aux autres selon ses besoins et ses possibilités, sans qu'il n'y ait de gêne des deux côtés, et encore moins de sentiments de supériorité de la part de celui qui va donner à un instant T. Parce qu'au cours d'une vie, chacun va donner et recevoir, et personne ne va faire les comptes. Tout le monde est installé dans de sains rapports sociaux d'entraide mutuelle.

Hélas, cet équilibre-là, on est loin de l'avoir atteint aujourd'hui (tout est devenu une question d'argent), sauf peut-être dans des sociétés dites "primitives"... Et peut-être un peu sur Apie grâce à un groupe de belles personnes ? ;)

zozottele 12 novembre 2023 à 09:17  •   106020

@Merlin, tu as raison oui,et même sans parler d'argent on peut se sentir redevable à quelqu'un alors que nous ne le sommes pas plus que ça, comme moi je me suis senti redevable.
Mais le problème c'est de se demander quel rôle joue ce sentiment dans nos vies,quels actes faisons nous dans la vie par rapport à ce sentiment ?
Est ce forcé, fait avec plaisir,est ce normal ?
Quel est mon rôle,ai je raison de vouloir renvoyer l'ascenseur,ai je le droit de ne pas le renvoyer ?
C'est parfois difficile de s'y retrouver, j'ai eu du mal.
Ce sentiment peut être puissant,et pas toujours à bon escient.
C'est vrai que dans une société équilibré on ne devrait pas se poser ce genre de questions,ou parfois,on arrive à se faire du mal tout seul aussi.
Donner sans rien attendre en retour c'est vrai oui,mais celui qui reçoit se sent obligé de rendre quelque chose, même si l'autre dit clairement qu'il ne souhaite rien.
D'où l'idée de Sartre sur l'esclavage, poussé à l'extrême, mais il y a du vrai la dedans.

o0o1le 12 novembre 2023 à 10:46  •   106023

Non, mais faut pas laisser cette conversation se perdre dans les humeurs ! Faut ouvrir un fil dédié à la redevavibilté. C'est important...

zozottele 12 novembre 2023 à 20:20  •   106035

Je vais en reparler dans le fil liberté 🙂

Hinenaole 13 novembre 2023 à 21:01  •   106058

Humeur du jour:

Occupé.
"Ne quittez pas nous recherchons votre correspondant. Tududu...
Ne quittez pas nous recherchons votre correspondant. Tududu...
Ne quittez pas nous recherchons votre correspondant. Tududu... ..."
@zozotte @Kobayashi
Mais je viens quand-même au moins 5 minutes pour les fils du jours. Je lis rapidement pendant ma "récré" du soir, je ne réponds toutefois pas nécessairement, même s'il y a diable sujets qui m'intéressent! (LGBT, Ode à la paix, Le carnet de Triple O, Décalé, etc...). Mais je voulais quand-même poser un "mot" ici pour le @Zoz..., jourd'hui. 😄

Merci pour ton rapide feedback, vieux! 👍
Une question pour toi: Alors, quand il y a eu ouverture du parachute, est-ce-que toi aussi, durant l'instant de la très forte décélération, ça t'as fait le coup de te sentir un peu sonné/hébété/hagard?... 😵 Ou pas. 😋 (je précise à toute fin utile que je n'ai jamais sauté en parachute. Je tiens l'info là de copains qui, eux, ont fait leurs baptèmes en tandem.) Il parait que ça passe vite et qu'on retrouve ses esprits. M'enfin, cette seconde là, visiblement, faut s'y préparer... 🥴

A plus tard.
Bises.


Hiné.

PS: Et, content de voir @Merlin revenu. 😉
Bon, à présent, c'est @kob' qui a disparu. 🤔

zozottele 13 novembre 2023 à 22:51  •   106061

Oui @Hinenao, l'ouverture du parachute ne m'a pas laissé indifférent non non!
Je ne m'y étais pas préparé,et on ne m'avait pas prévenu non plus !
Et pourtant, ça secoue oui!
Ça ne dure pas très longtemps,une dizaine de secondes peut être.
Mais on ne contrôle rien du tout,et on se prend peut être plusieurs G dans le dos !
Remarque pour faire le saut il faut passer une visite médical,et c'est aussi noté qu'il ne faut pas avoir de problèmes au dos.
J'aurais dû m'en douter !
Mais oui ça m'a bien laissé perplexe,hébété et hagard,et c'est peu de le dire !

Hinenaole 18 novembre 2023 à 15:23  •   106187

citation :
Mais on ne contrôle rien du tout,et on se prend peut être plusieurs G dans le dos !

Ouais, c'est exactement ce qu'on m'avait expliqué. C'est bien ça. Bref, avant que ça plane tranquillou, faut bien accepter le bon gros coup de frein sur la nuque qui te fait rester tout "bêtot". 🥴

(du coup, je ne suis pas près d'essayer, malgré les propositions amicales déjà faites. Et puis, j'ai un vertige de malade 😱, même si en avion j'ai quasiment tout le temps la joue collée sur le hublot, des fois que je manquerais un nuage de l'oeil. [oui, je sais c'est dégueu. On ne sait pas qui a éternué sur la vitre juste durant le vol d'avant. 😅 Beuaark! ... et puis qui verra, à son tour, une sale trace de face grasse, sur le vol d'après. 😊]

En tous les cas, merci d'être venu répondre, @zozotte. Merci. 😉

---

Bon sinon, humeur du jour...
En deux lignes rapides.
- Fin de période difficile, à devoir tout gérer. Les vies des autres et 4 dessins en même temps. Putain, j'ai gratté cette semaine.

- Bientôt, un changement d'avatar. Pour moi, ça fait longtemps que c'était prévu. Mais pas planifiable. 🙁 Du coup, profitez bien encore un peu de cette nuque charmante. Prochainement, elle aura un visage. (façon de parler). Je vais donc enfin rendre ce tatouage à sa légitime propriétaire.


Bises.
On se retrouve lundi.
J'ai du monde qui débarque à l'instant... 😱


Hiné.

Hinenaole 20 novembre 2023 à 02:20  •   106219

Bon, salut. 🙂
Ça se précise, je reviens un peu plus souvent, à présent. Le signe que je me libère enfin. 🙂

Humeur du jour? Un "drôle" de constat, et une réflexion en auto-questionnement... 🤔
L'un va être débordant. Lourd. En effet de caisse de résonance. Désolé. L'autre va être court. Et plutôt léger.

---

Point 1.


D'abord le constat.

J'avais donc du monde qui débarquait hier soir, comme dit dans le post précédent. A comprendre par là qu'un petit groupe venait me rejoindre à domicile pour simplement me prendre en voiture et m'emmener sur le lieu d'une modeste fête. Bref, je les attendais légèrement un peu plus tard, en vérité, histoire d'avoir à la fois le temps de finir mes messages sur Apie, puis de me préparer vestimentairement avec mes anciennes bottes de sécu, mon hoody à capuche et l'un de mes habituels pantalons black army pour notre soirée Noire. Thème du soir. Bref, une soirée où tout le monde vient en noir, parce que c'est la règle, le délire du moment, sans forcément virer dans du post-halloween ou de gothic-punk. Juste du noir et du casual. Mais, ils sont venus, les salopiaux!, et j'ai dû presser le pas. Fermer Apie avec rapidité. Je n'ai donc pas pu les attendre sur le bord du trottoir, en manteau noirs, en gants noirs et en bonnet noir, comme j'ai pourtant l'habitude de le faire, dans l'noir... Bref, je vous passe la suite de ces détails quasiment inutiles. 😋

... 'Sont donc venus me chercher, on s'est tous/tes finalement retrouvés chez l'un d'eux (en fait, c'était "elle") et on a passé la soirée à siroter des bières, des cocas, à regarder aussi des hits japonais sur Youtube, à parler culture, choc des cultures, politique, à évoquer des trucs de rôlistes et souhaiter à se projeter, pour certain(e)s, sur le devenir du Monde. L'écologie, L'économie, l'écolonomie ^^, la guerre en Ukraine, la paix ailleurs, les angoisses sociales du lendemain, les permis de conduire, la trouille irrationnelle des premières leçons, le fucking code de la route, le fait aussi d'être dans cette démarche avec un sentiment contradictoire également (passer le permis pour être générationnellement sans doute les premiers/ères à devoir renoncer peut-être à la voiture? C'est en effet assez WTF sur la forme. Un 'bel' écartèlement d'esprit...), le premier appart pour bientôt, sans les reups évidemment, solo, la dernières grosses carte graphique PC vraiment enfin compatible avec le ray-tracing ultra-HD, l'inévitable débat Starfield vs Star Citizen, et le fait que ce dernier jeu est de moins en moins une grosse joke. Popcorn de Domingo, et Cyberpunk2077 avec son DLC sont aussi de la partie, (Phantom Liberty, que je ne connais absolument pas. Pas eu le temps de me pencher encore sur la question... 🙄 Moi, de toute les façons, je roule en béta-testing pour la team modding GTA depuis..... III et VC. Ready pour le 6) Bref, une soirée normale, "un samedi soir sur la Terre" comme aurait dit l'Homme d'Astaffort. ... ceci à un détail près pour moi.

Tournant le fût de bière vers moi, sur la table, et à la faveur du jeu de deux miroirs, je vois que que je suis le seul à être vraiment "gris" (dans tout ce noir! Cheveux noirs, tshirts noirs, hoddies noirs, casquettes noires... Vraiment, quoi, c'était pas le soir 😅) Je connais effectivement l'âge de mes partenaires de soirée, et bien que je me garde de les bassiner avec ça, ça me fait quand-même assez bizarre de me savoir avoir légèrement plus que le double de leur âge. A tous, à toutes. Sans exception. Même le plus vieux de la bande, et sa copine, pourrait être mon fils (et bien entendu, vous savez un peu tous/tes à présent comment cette dimension de pseudo-paternité puisse m'être attachée et résonner fort chez moi) ... Alors oui, voilà, je me vois là, avec mon verre sous le fût de Despé et toute cette jeunesse agitée, debout ou avachie, mouvante, rigolarde, un peu bruyante, heureuse, ou du moins qui tente de s'en donner l'air. Entre deux consultations rapides des flux personnels sur les smartphones. Un rituel obligatoire. Y a même des petits couples dans un coin, qui bougent peu (comme des p'tits vieux? ^^). Sont trop meugnons, sont collé-collée tout le temps de crainte sûrement de se perdre un instant trop long, sans doute, entre le "coin à clopes" et le coin "playlist youtube" et que, possiblement, sait-on jamais... l'amour s'envole. lol! ^^

Est-ce-que je me sens à ma place dans cette soirée? Bah ouais, carrément! 🤘 Déjà, j'ai toutes les refs pour discuter aisément. Rien n'est compliqué. Tout est abordable. Dans le tas, il y a aussi des artistes, des crayonneurs amateurs ou en études d'art, et puis des codeurs, des linuxiens, des bonnes têtes de geeks (aux cheveux gras et sans 'titecopine, ceux-là) avec qui tout ce qui est technique est raccord avec mon niveau. Et puis, on est au moins bien un bon deux tiers à soit parler anglais par choix, par loisir (mon cas) ou bien professionnellement, notamment ceux/celles qui se destinent à bosser bientôt en tant qu'ingé internet. Soit aussi, on parle ou on apprend le japonais par goût des animes et de la yellow-culture. Ce Niho-n [< Japon en japonais, "là où nait le soleil", et quelque peu mal écrit en romaji, sur cette courte phrase ^^] qui nous rassemble sous une même bannière faite de jeux, de mangas, et d'envie de voyage en terre d'Asie. Bref, je me sens bien. Je suis en phase avec le groupe. A noter: Pas de picole excessive d'ailleurs. Seule la charcutaille a subi. Elle a été défoncée comme pas possible. Rhaa, ces bouffeurs et ces gourmandes! Seule, LA végane de la troupe nous a "énervé grave", mais on lui a bien rendu (et avec amour ^^). Cependant tout le monde sait se tenir. Y a rien qui dérape, rien de trash. Pas un seul propos machiste, à c'propos. Pas une remarque misogyne. Les filles se sont faites belles, mais les genres ne sont pas dénivelés. Il n'y a donc pas de coins de mecs et de coins de meufs. Et elles ne parlent pas chiffons entre elles. Elles sont de la team, du crew! Comme les autres. Une jeunesse pas vraiment dans les clichés réacs [de ma génération] qui voudraient que demain, la "Fronse" et même l'Europe soit emplie d'une population globalement aussi bête que ses pieds. Là au mètre carré, dans ce deux pièces, il y a au moins 2 ou 3 diplômes estudiantins bien squares pour seulement 1 ou 2, si c'était peut-être en lieu et place une amicale de boomers [mes parents] en train de fêter le beaujolais nouveau.

Mais alors, où est-ce-que je veux en venir? Bah, à ce truc que, peut-être, il serait utile que je leur explique peut-être un jour - que je vous explique aussi maintenant - afin de faire comprendre mon petit sentiment étrange de décalage mi-nostalgique mi-angoissé. Plus angoissé d'ailleurs que nostalgique. J'ai eu aussi une jeunesse, et je n'ai rien regretté.

Pour le focus initial, c'était il y a 10 ans, environ. Toutes cette bande là d'ailleurs n'était encore que des mioches à peine sortis de leurs dessins-animées sur Gulli et Tfou, et qui n'en aurait probablement eu que faire de moi. L'adulte. Trop de différences. Mais moi, à cette période là, j'ai vécu un moment un peu noir (sans jeu de mot), et c'est là que je m'étais juré - un peu fortement, un peu radicalement - de "dégager" tout ce qui était jeunesse, dans mes relations amicales et circulaires. Ne garder en sommes que des aussi-agé(e)s que moi, ou plus âgé(e)s. De 10 ans et un poil plus. Mais plu_ de jeunes. Plu_ de "gamins" et de "gamines" dans les jambes. ... parce qu'à cette époque, entre deux rassos motos, j'ai été amené à suivre plus d'un corbillard qui portait là l'enveloppe sans vie d'un "petit" qui normalement ne devait pas être là, dans la boite. En effet, depuis le décès de mon ex en 1996 - elle avait 19 ans, presque 20 - je n'ai plus jamais été indifférent au spectre de la mort à travers le filtre de la jeunesse. A chaque fois - même quand parfois c'est une célébrité que je ne connais même pas -, ça me démonte, ça me déglingue. Ça passe pas. Ou très très mal. C'est - chez moi - une grosse corde sensible qui peut me faire chialer comme vous n'imaginez pas. Mourir jeune, le truc que je n'arrive pas à concevoir, à accepter, à valider. Tout mon esprit s'y oppose. Car à vingt ans, tu peux avoir vécu un peu ta galère, ta famille de merde, ton inceste, ton viol, ta rue, ton shoot. Mais tu n'as pas vécu. Tu n'as pas vécu, en nombre d'années. En emprise sur tes droits, en conquête de ton autonomie. Souvent aussi, tu n'as pas construit assez. C'est pas d'ta faute, mais tu as trop peu érigé, façonné. ... Alors, oui, un jour, j'ai été amené un peu malgré moi, après le 3eme ou 4eme enterrement dans la même année, à me dire. "Stop, c'est fini! Plus de vingtenaires dans mes relations. Parce que quand ça se passe mal, c'est l'horreur absolue pour s'en remettre..." 😭

... Du coup, j'en viens quelque peu à m'interroger, à présent. 🤔 En ce 2023, plus loin de 10 ans dans le futur que ce 2013 resté tragique. La jeunesse m'a finalement rattrapé par de drôles de truchements de vie, et je me suis aussi laissé de bon coeur ré-entourer. Que dois-je faire, alors? C'est si bon tout ce "sang frais" de tous ces "esprits neufs", tous ces jeunes gens qui bâtissent aussi leurs vies et leur rêves, par petites touches quotidiennes, par petites hésitations aussi, par découverte tardive du schéma inconnu du cadre réel de la vie d'adulte. Pour bientôt, en clair. Mais, comme je commence à en avoir beaucoup à présent autour de moi, de toute cette jeunesse, est-ce que je dois finalement accepter de moi-même - comme une logique inaltérable - qu'un jour peut-être, on va encore m'appeler au téléphone et me dire "Hey, X a eu un accident chanmé/a commis un suicide/a fait l'impensable. Parait qu'il s'en n'est pas sorti. Putain mec, c'est bad! T'étais au courant?" 😱 ...

Bah nan, pas au courant... Pas plus que la petite copine de mon "Juju" de l'époque, en 2013. Mon Jimijul. J'ai dû alors prendre tout mon courage de "frais grisonnant" et aller à la rencontre d'une demoiselle, un midi, pour lui dire que son mec dont elle était seulement "en date" depuis la semaine d'avant, bah, il s'est barré inopinément chez les anges sans la prévenir. Que l'amour avait ainsi vécu avant de fleurir et que le flirte était à présent déjà fané... Elle était arrivé, un poil furax au RDV, et elle m'avait dit: "J'comprends pas, il me ghoste depuis presque une semaine. J'ai plus un seul SMS de sa part. Merde! Mais qu'est-ce que je lui ai fait? J'ai pourtant rien dit pour qu'il me crame! Toi qui le vois assez souvent, tu sais pourquoi au moins il ne me donne plus aucune nouvelle? Et puis, je peux pas aller chez lui. C'est bien trop loin pour moi, j'ai pas de bécane, moi!!...." ... Et alors, à cette petite, je lui ai tout dit. Là, debout, sur un bout de trottoir d'une rue bondée de bagnoles passagères en heure de pointe qui empestaient le diesel et les imbrûlés. Parce que nous n'étions que 2 ou 3 à être à son contact. Que je l'ai vu juste deux fois auparavant. Et moi, j'étais notamment le plus proche dans son quartier de ville par mon travail. Par ma sécu. Parce que aussi sans doute, les autres, légitimement, on flippé grave leur race d'envoyer un message où d'aller simplement à sa rencontre, un soir, pour balancer comme on le peut une aussi bad news. Un aussi fort coup d'assommoir sur une relation amoureuse naissante. Comme si ta "mission" serait d'aller techniquement piquer une fine aiguille dans un ballon de baudruche. Objet du destin. Paf. Et parce que, résolument, tu ne peux pas laisser une petite nana sans nouvelles de son mec... Alors que toi, tu sais, quoi...

Au final, ça n'a pas été la grande effusion émotionnelle attendue comme dans les films et le fait de se tomber dans les bras mutuellement. Pas de violon. Certes, après un peu de distance au début, il y a eu de sa part un bref câlin avec un inconnu (moi), et ce n'est d'ailleurs pas moi qui aurait fait le premier pas, le premier mouvement corporel vers cette alliance temporaire des corps. Trop respectueux. Trop pas capable de tout ça aussi, en vérité... Nous sommes plutôt restés plantés là, en plein chaos, à pleurer l'un l'autre en se regardant à travers une vue toute brouillée et humide. Elle était assiégée d'incompréhension et de saisissement. Partir à l'instant, sous l'impulsion, rester, l'appeler lui, non, ranger le tel, mais regarder l'heure sur l'écran, pas être en retard au cours. Ramasser le gilet blanc tombé par terre, sorti par le creux du coude, on ne sait comment. Cependant, pleurer quand-même. Parce que c'est trop con, tout ça. Renifler. Se remonter le bout du nez du creux de la paume. Regarder ailleurs. Regarder rien. Se calmer un peu, puis se cramoisir à nouveau la face brusquement dans une montée incontrôlable et fondre en larmes dans une grimace qui vrille la bouche. Encore. Plusieurs fois même. Descendre et repartir. Ne plus savoir psychologiquement où habiter. Ne plus savoir quoi faire à présent de son gros coeur encore gorgé de plein de sentiments. De désirs aussi. ... (C'était passionnel mais trop récent. Ils ne s'en étaient même pas encore goûté mutuellement la douceur de peau, au lit.) Juste un début et déjà une fin. Puis elle est partie. On s'est mal salué. Et elle s'est mise à marcher courbée de l'avant vers le soleil de l'avenue, avec une charge invisible sur les épaules comme si elle venait de prendre tout le poids du monde sur la tête. Le gilet en vrac, avec une manche larguée trop bas, ignorée livrée au vent, et aux gens croisés en sens inverse. Par la suite, je ne l'ai plus jamais revue. Depuis, j'ai même fini par oublier son prénom.

Bref, retour en 2023, temps présent. Comme ces rendez-vous de jeunesses commencent à se faire hebdomadairement de plus en plus réguliers, à l'instar de 2013, et qu'encore une fois c'est moi le plus vieux de la bande, il est vrai que cette réflexion d'avoir voulu exclure toute jeunesse de mon cadre de vie pour ne plus être fin trop triste me travaille un peu. Je suis donc là à apprécier cette joyeuse compagnie tout en ne m'interdisant pas de penser que je mets encore une fois la charrue avant les boeufs. Est-ce que je vais me faire piéger? Est-ce qu'il faut que je me laisse piéger? J'ai pas la réponse. Je regarde le présent comme si'il était déjà dans un fragment de passé. Et ça me nostagise.

La vie est apparemment un risque constant. Et là, y a pas d'âge pour le prendre.......


---

Point 2

Aller du plus léger. Et du rapide. 4, 5, ou 6 lignes grand max! 😋 A l'instar de @o0o1, je me demande si je ne vais pas bientôt, moi aussi, me (re)créer un Carnet de Bord, comme sur l'ancien forum qu'on a partagé. Ouaip, c'est peut-être à mon goût (à notre goût à nous deux) ce qui manque le plus sur Apie, réflexion faite. Et sans qu'@Aurel ne soit coupable de rien. Autre site, autre choix stratégique. Cependant, j'y pense et y repense de plus en plus.

En effet, beaucoup de choses que je partage sur ce fil humeur, ne sont pas des humeurs, finalement. Ce sont en quelque sorte des états d'âme, et je me dis que sans doute, c'est de moins en moins à sa place, ici. Ailleurs, sur un carnet, ça reprendrait son emplacement autrement et ça libérerait de l'espace pour des partages plus en accord avec l'idée originale de @DavidAP, sur ce fil. A savoir, une ligne en instantanée pour juste dire comment ça va depuis que le soleil s'est levé, au matin, et qu'on a aventuré un pied hors du lit. Ami Ricoré Bonjours.

Je me laisse encore quelques jours de réflexion. Pas de précipitation. (et personne ne me met la pression) Et puis avant. Il y a une histoire d'avatar qui doit se régler. Bientôt, je change de tête. (mais je reste anonyme! Rêvez pas. Vous ne pourrez donc remarquer à quel point je suis "gris" en IRL. Juste le savoir. 😜)


2h du mat. Une correction orthographie rapide et je poste. Va peut-être rester des "couacs".


Bises.
Hiné.

o0o1le 23 novembre 2023 à 17:48  •   106334

@Hinenao
On s'en fout des couacs !

J'ai l'humeur agacée. J'aime pas. Journée gachée. Je me laisse tomber au fond, dès le fond touché, je taperai du pied et remonterai. J'ai un problème pour lequel je ne trouve pas de solutions. Aujourd'hui il est revenu un peu à la surface. Depuis 2 ans que ça dure, je n'ai tjs pas trouvé de solution. Je vais ouvrir un fil pour recueillir vos avis/opinions/idées. C'est pas grave mais ça m'empêche de tourner une page.

Hinenaole 04 décembre 2023 à 23:36  •   106538

Salut.
Humeur du jour.
C'est pas la grande forme.
Je récupère seulement mon esprit.
J'ai sciemment préféré de pas écrire sur Apie pour ne pas raconter des conneries.
Des choses pour lesquelles je me serais senti très con ensuite.
Donc j'ai préféré faire silence.

Bon bah voilà, je ne suis pas loin.
En quelque sorte, "tout va bien".
Je reviens.


Hiné.

gildele 05 décembre 2023 à 04:50  •   106541

Mon humeur du jour ?
" Une ligne en instantané, juste pour dire comment ça va ..." ???
....euh, ... là, je sais pas faire .
Je veux dire que je n'arrive vraiment pas à répondre à cette question : comment ça va ?
Si je creuse ... m'apparaît l'image de l'attention, plus ou moins fébrile, des bulletins météo à la télé :
"Alors, comment ça va le ciel ? ...Grand soleil ? Nuages noirs ? Ouragan ou temps de saison ? ... "

Mail le ciel, lui , est immuable....je veux dire que le ciel , dans sa réalité, n'est pas atteint par les dépressions et autres phénomènes atmosphériques.
La stratosphère ne représente que si peu, si je lève les yeux vers le haut....1% à peine de l'atmosphère..

Alors alors .... comment je vais là, à l'instant ? La réponse en musique...

zozottele 05 décembre 2023 à 07:21  •   106542

@gilde on a pas la musique du coup.🙂
Bonne cette humeur j'espère Gildou ?
En tous les cas je suis comme toi, impossible de répondre correctement à la grande question "comment ça va ?"
Elle tue la discussion cette question n'empêche !
Bon,tous le monde est là apparemment, c'est juste qu' @hinenano a juste peur de dire des conneries, c'est dommage Hinné,je suis sur que c'était pas des conneries🙂
Allez bonne onne journée à vous !

Alcedole 05 décembre 2023 à 07:35  •   106543

Je rappelle quand même à l'assistance que la question "comment va" porte sur le fait de faire de jolis cacas, au rythme qui est attendu.
Les anciens Japonais demandaient plutôt si on avait bien "mangé du riz" (ce qui porte les considérations de l'autre côté de l'intestin).

J'ai des amis qui ne posent jamais cette question. C'est confortable.

La bonne journée. 🤘

gildele 05 décembre 2023 à 08:56  •   106548

@zozotte, pour une fois , c'est pas que je me sois endormi sur mon portable mais plutôt une panne de réseau : plus de connexion
Et donc, je vais ...
voir la vidéo

zozottele 05 décembre 2023 à 18:30  •   106555

Merci @gilde, c'est une très bonne humeur alors ?
Ça me met de bonne humeur de te voir de bonne humeur alors !😄
Et c'est vrai que quand j'ai vu ton message écrit à 4h50, j'ai bien pensé que tu t'étais endormi !
Mais non c'est juste que tu n'as pas de bol,si tu ne t'endors pas c'est ta connexion qui déconne !
@Alcedo je ne le savais pas ça merci !🙂
Et en plus je me rend compte que je le demande souvent aussi, faut que je fasse gaffe alors !Et ils sont chouettes tes amis garde les bien hein !

gildele 05 décembre 2023 à 21:56  •   106563

@zozotte ... C'est pas exactement de la bonne humeur ... Plutôt une sorte de sérénité ... teintée d'un chouia de sérieux . Ça date depuis environ deux semaines...
Et c'est vraiment nouveau chez moi.
Peut être l'âge qui me rattrape..?
Peut être le label " adulte" qui arrive enfin ?
( Il serait peut être temps, GILDE ...)

zozottele 05 décembre 2023 à 22:26  •   106566

@gilde gildou je crois avoir à peu près la même humeur que toi tu sais, c'est difficile d'expliquer avec des mots,et ta chanson est bien choisi pour cela.
J'ai tout donné pour essayer d'expliquer dans un certain fil de philo, mais je comprends ce que tu ressens Gildou je crois.
C'est pas l'âge qui te rattrape, c'est les étoiles.🙂

gildele 05 décembre 2023 à 22:45  •   106568

Je sais...je sais...
C'est pas un fil musical ...
mais l'arborescence, j'arrive pas toujours à la mettre au fond de la poche ...et encore moins mon mouchoir par dessus.

Alors alors ... une chanson spéciale dédicace @zozotte, avec un texte qui est exactement mon humeur du moment...
voir la vidéo

Nadiasilvitle 06 décembre 2023 à 19:38  •   106582

😥
Bonsoir les apis
Un petit passage pour vous saluer après plusieurs semaines/mois de silence radio, de pause écrans, de reconstruction.

Honnêtement je n'ai pas tout lu mais ce post-là m'a ému et je souhaite vous dire à quel point ça me fait chaud au coeur de vous entendre vous raconter avec autant d'authenticité.

Hine tu ferais tellement de bien à tous ceux qui croisent le deuil et l'absurdité des jeunesses avortées trop tôt, en écrivant un roman sur ce thème. Lance-toi ! (Enfin c'est une expression !!! hein ?) Moi ce sont les motards et les junkies que j'évite. Du vécu bien sûr alors réflexe d'autodéfense.

L'humeur du jour,... ?
Il y a les jours "on" et les jours "off". Aujourd'hui c'était supportable ! Un jour de boulot très ordinaire c'est-à-dire très ennuyeux. Un jour où je sais que je ne sers à rien, sinon à remplir la case vide du planning mais où je n'ai strictement rien d'autre à faire que ranger et développer l'art d'avoir l'air occupée quand-même, avec le sourire. Se lever à 5h pour ça, ça n'a pas de sens et c'est énergivore. Parce que ceux qui font les plannings ont une autre logique et que ça fait plaisir aux dirigeants d'avoir beaucoup de fourmis qui piétinent dans tous les sens. Bref je n'ai rien à faire sauf les samedis et dimanches où je cavale comme un lapin car on est trois fois moins nombreux pour trois fois plus de couverts.

Mais j'ai du boulot et ça, ça fait plaisir à ma conseillère du pôle emploi, ça rassure ma famille, ça use mon dos, ça me prive de liberté et ça me fait rentrer dans les cases que je déteste. Celles du plan-plan et de l'absurde ! Demain est un autre jour... ah beh non en fait... ce sera pareil... à moins que je casse quelque chose ou leurs pieds ou que je me mette à chanter en dansant les claquettes sur le buffet du petit-déjeuner !

Carpe diem !

paradoxle 06 décembre 2023 à 21:35  •   106588

@Nadiasilvit Si tu mets à chanter en dansant les claquettes sur le buffet du petit-déjeuner, demande à quelqu'un de filmer, je suis curieux de voir ça. 😅

Hinenaole 06 décembre 2023 à 23:00  •   106591

Edit:
Post rédigé très en lenteur. Avant que @Nadiasilvit ne poste le sien, d'ailleurs.
Voilà pourquoi, sans réaction au sien, ci-dessous, je semble par la suite indifférent en commentaire.
Dans la réalité, et puisque les temporalités ont été inversées, il n'en est rien.
Des bisous Nad'.

---

... J'avoue, je ne sais pas trop où mettre ça... 🤔
Alors je le place ici.
Et en spoiler.
Parce que cela parle explicitement de sexualité.
Mais aussi parce que c'est hors zone inscription obligatoire, sur Apie. Que tout le monde peut le lire.
... Et, que je ne vais pas ouvrir un nouveau topic rien que pour ça.
De toutes les façons, ça sera probablement ici ma dernière intervention du genre, qui ne soit pas véritablement "l'humeur du jour".
A l'avenir, ça passera davantage sur une page full perso, je pense.
En tous les cas, toutes ces vagues de pensée m'y poussent! Dérangeantes soient-elles parfois.
(Et puis il faut rendre ce fil à ce qu'il est. Un humble fil d'humeur du jour.)

Spoiler (cliquer pour lire)

Juste une large pensée partagée, donc. C'est tout...

Mais, remise en contexte obligatoire.
Sans ça........

Je n'étais donc pas chez moi, ce n'étais pas mon Netflix et je n'étais pas seul devant l'écran.
Bien au contraire.
Que des hommes, toutefois.
Soirée motos-potos, en somme.

Décidément, je n'ai vraiment pas la même perception que mes pairs, parfois, de la relation Homme-Femme.
(Ou Femme-Homme, prenez le dans le sens que vous voudrez.
L'inversion de ces deux mots n'en fait, de toutes les manières, pas perdre la logique et la pertinence.)
Et ça me rend un peu triste quand-même, car je ne 'vieillis' pas très bien, avec ça.
Non pas d'avoir une vision absolument pas mainstream de la chose sexe, mais plutôt d'avoir justement à l'inverse le sentiment d'être trop singulier, en mon propre genre, et rarement pouvoir aussi partager mon intime vision de mon amour pour le Féminin. Parce qu'en face, j'ai parfois l'impression qu'il n'y a pas de canal compatible, pour la potentielle réception du signal "mâle".

Netflix donc.
Ecran en full 4K, Limite 2 mètres de large, et son 7.1.
Ambiance de soirée. Apéro.
Devant nous, l'épisode 3 de la saison 1 de Carnival Row.
Une série fantastique d'où ne fleure pas nécessairement l'accord naturel entre les êtres et les royaumes qui composent cette fresque épique.
Bref, déjà, par la base, c'est l'histoire d'un univers dystopique et fantaisiste qui a tout pour manquer de beaucoup de marques d'amour.
Entre les gens, mais aussi entre les "races."
Vous voilà prévenu(e)s, si vous découvrez et si vous tentez d'y jeter juste un regard, ou bien plus tard, d'y tomber dans un bon gros binge.

Scène de jour, mais scène de pluie.
Mi-épisode.
Attention, spoiler!
(Je vais devoir en raconter un peu sans chercher à trop en dire)
Plus loin dans les roches devenues sombres, l'homme s'avance.
Orlando est l'"humain", Cara est la "fée" ailée.
L'un est armé d'un pistolet Luger, (très anachronique pour le coup), l'autre sort un maigre canif juste bon pour l'estafilade.
Ça pourrait mal se finir...
Puis inopinément, l'action vire de bord. L'action bascule.
Et c'est littéralement l'envie réciproque de l'autre qui les submerge tous deux.
Le désir les brûle. Les consume.
S'en suis alors, une scène explicite de sexe d'environ 1 minute, en tout.

Et là, par ma droite, vers la moitié, au climax bleuté, j'entends.
"Putain, j'aurais mis dix ans à voir Cara Delevingne à poil!! En vrai, ses nibs, ils sont pas mal!"
Ça me fige.
... Franchement, je ne m'attendais pas à cette remarque.
... Et j'ai gardé instinctivement pour moi, alors, ce que j'allais presque formuler au même instant,
A savoir:
"C'est beau. C'est le dépassement de tout. Dans son sens le plus pur."
Pas un mot n'est sorti. Je me suis retenu, je n'ai même pas souris pour chercher à compenser.
Depuis, le fait tourne en boucle dans ma tête.
Voilà pourquoi je l'écris, je vous l'écris.

Qu'importe même la nudité des acteurs, et qu'importe d'y voir Cara les seins nus. Moi, des étoiles dans les yeux, je n'ai fait qu'y remarquer un moment de transcendance absolue où l'autre (les personnages, pas les personnes) est accepté juste pour ce qu'il est et comme il est. Comment même d'ailleurs, dans une mise en scène où est présenté l'aspect full fusionnel de deux êtres que tout semble opposer, on puisse s'attarder sur deux tétons? Mignons certes, mais on s'en fiche. C'est la strate de l'histoire qui prime. Car non, ce n'est pas Cara qui nous présente sa poitrine, c'est un prétexte pour tenter d'expliquer et de mettre en image, du mieux possible, peut-être - ce qu'il est si difficile à définir en mots. Le vrai sens de faire l'amour. Commuer avec l'autre. Se fondre dans l'instant parfait de l'Ensemble où jouir n'est qu'un pas de plus vers la meilleure façon d'arrêter le temps et de figer la beauté des choses. (et alors, quand les femmes deviennent fées à l'écran, c'est encore plus beau, oui.) Bref, ce serait comme une gourmandise commune arrachée l'Univers qui finalement, lui, indifférent, lave tout, efface tout, annihile tout, puis s'en va le replacer plus tard par du néant. Du terrible néant.

Bref, des fois comme ça, j'ai bien peine à pouvoir faire passer ma propre représentation de la Femme, lorsqu'on est entre hommes. Notamment dans ce qui forme le temple sacré de la sexualité. Et alors, ma description de mon amour le plus tendre du genre féminin n'est jamais assez fort pour arriver à lutter contre l'une de ces perceptions gratuites, et de toujours: la femme-objet. Juste une enveloppe, évidable à volonté de ses propres souhaits, qu'on tord où qu'on dépouille pour réussir à assouvir la fameuse spermie finale. Image complètement tronquée où l'être est découpé, placé en fragments, et consommable comme un simple burger.

La femme burger. La femme miam-miam. La femme que je ne me représente pas, même dénudée, même pas encore aujourd'hui, et depuis que j'ai modestement appris à la dessiner, à la mettre en contours, en cours de nu, aux beaux-Arts. J'avais 15 ans. J'étais mineur sans être "enfant", parmi les grands, et je n'étais pas encore passé entre les mains expertes de celle qui m'initiera...

Homme hétéro - où sensible à l'essence du Féminin - qui me lit, là maintenant, rassure-moi et dis-moi que je suis pas le seul sur Terre à aimer potentiellement les femmes pour toutes les dimensions qu'elles possèdent, y compris à la faveur parfois de l'horizontal. Parce que, des fois, dans cet amour multi-directionnel et polymorphe, je me sens bien seul, tu sais...

Hiné.


Jacqueline Lamba.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacqueline_Lamba

Hinenaole 06 décembre 2023 à 23:19  •   106593

Image cassée dans le spoiler.
Alors, je la remets.
Elle est tout l'accompagnement de mon précédent propos. Ça serait bête de laisser comme ça...


Jacqueline Lamba.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacqueline_Lamba

paradoxle 07 décembre 2023 à 01:49  •   106595

@Hinenao Je te rassure, tu n'es pas seul !

zozottele 07 décembre 2023 à 18:08  •   106611

@gilde Gildou,tu es un bel oiseau oui, merci de voler avec nous.
@Nadiasilvit comme tu le dis, chaque jour est identique,sauf si tu te mets à danser,et je suis sur que tu danses très bien en plus !
@Hinenao Jeff non,tu n'es pas tout seul.😉

Hinenaole 07 décembre 2023 à 22:08  •   106617

Humeur du jour...
Juliette. est partie. Est-ce que je peux vraiment me sentir "content" sur le fil humeur-du-jour? 😒
Mouais, bref...

Spoiler (cliquer pour lire)

Citation > Nadiasilvit a dit: "Hine tu ferais tellement de bien à tous ceux qui croisent le deuil et l'absurdité des jeunesses avortées trop tôt, en écrivant un roman sur ce thème. Lance-toi !"
Oh que non alors!! ^^ Je préfère de loin être un non-auteur et insister tout ce que je peux, en parallèle, pour que ces jeunes ne meurent pas. En fait, c'est comme pour les livres d'aide au bien-être et au développement personnel. Vaudrait mieux plein de gens qui resplendissent naturellement la vie, l'amour et la confiance en soi, dans leurs actions du quotidien, plutôt que des rayons entiers remplis de ces littératures de conseil. Et tant pis, Anthony Robbins serait resté simple pigiste. (en fait, je ne sais pas s'il était pigiste. J'invente. ^^ Par contre oui, il a eu un parcours dans le journalisme, très tôt.)

Citation > Nadiasilvit a dit: "Se lever à 5h pour ça, ça n'a pas de sens et c'est énergivore. Parce que ceux qui font les plannings ont une autre logique et que ça fait plaisir aux dirigeants d'avoir beaucoup de fourmis qui piétinent dans tous les sens."
Je ne sais s'il faut en vouloir aux "dirigeant(e)s", en tous les cas, on peut souvent en vouloir aux logiciels de planification qui ont tout envahi et qui vont bientôt rencontrer une seconde jeunesse avec l'arrivée de l'IA qui va passer des jeux vidéos, des caméras de surveillance, des recherches sur internet aux outils de bureautique et de gestion, là où étonnamment, ça fait des décennies qu'on rève de voir ce genre d'assistant arriver sur les machines pour aider à savoir quoi faire dans le monde de l'entreprise et toujours plus optimiser le temps pour en faire... de l'argent.

Bref, ça me rappelle une autre période de ma vie - Ça y est papé est branché Sécu, tous/tes aux abris! ^^ - où on sentait déjà les dégats que pouvaient produire les logiciels de planifications (souvent inclus dans des écosystèmes complets regroupant plusieurs softs en leur sein) sur les effectifs. Et c'était parfois pas triste. Ci, un type trois fois trop occupé, là un autre limite à l'abandon, tout cela parce que l'algo du machin se trouvait logique pour lui-même mais pas vis-à-vis des infrastructures et les "ressources humaines" pour lesquelles il était dédié. Du coup, en tant que formateur, j'ai eu "mille" abandons, parce que tout simplement, personne ne pouvait arriver à suivre parfois les découpages horaires proposés par le log. Même pour moi, c'était limite alors que j'ai fini avec l'emploi du temps le plus souple du groupe de travail. Normal aussi, il faut dire que quand le planning disait "c'est comme ça", moi perso, je regardais plutôt le contexte réel et je prenais mes décisions d'affectation de " " "mes" " " troupes en rapport avec la réalité de terrain. Et fuck le logiciel!

Bon, par contre, ce n'est pas comme ça que ma hiérarchie l'entendait. Eux, ils/elles pensaient plutôt, "si le logiciel dit, alors il faut suivre. Le logiciel, il a raison"... Donc, pour qu'on continue tous/tes à réussir à bosser, bah j'ai été obligé. J'ai dû dire "fuck la hiérarchie", et continuer à bypasser toutes les limitations imposées. Bon, sur ma carrière, ça m'a valut une sanction et un conseil disciplinaire, mais au moins, avec mes camarades de terrain on arrivait quand-même à faire bloc et poursuivre le travail. Assurer le service quotidien qui nous était confié. Cependant, heureusement que ma carrière s'est terminée tôt, car à un moment donné, ça n'aurait pas été possible de continuer à tenir la barre dans la tempête.

D'ailleurs, je le vois bien aujourd'hui, puisque je suis toujours au courant de ce qui se passe là-bas, sur mon dernier pole technique. Les défections spontanées, le manque de formation a creusé des écarts entre les "efficaces" et les "moyens-moyens". Par conséquent, les plus bas en matière de fiabilité, fuyants leurs sites et leurs jobs ont été remplacé par du personnel de nettoyage simplement formé aux basiques de la sécurité (sans entrer dans le jargon de métier, ils/elles sont tout juste capable d'être vigile. Et encore!). Ces gens, donc, alternent des journées difficiles où, une fois ils/elles sont agent de nettoyage, et une fois, agent de sécu, tout ça "cramé" de fatigue dans des plannings découpés en tranches fines. 1heure par ci, 5 heures par là. C'est pour ça que j'ai une prière à adresser à Allah lui-même (oui, c'est de l'humour, mais c'est super sarcastique, surtout): "Allah, toi qui est Grand parmi les Grands, merci de ne pas demander à tes foutus Jihadistes et tes fichés S revenus du Pakistan de s'intéresser à ces quelques lieux où j'ai pu voir la sécurité fortement se dégrader. Merci à toi, Seigneur de faire en sorte que tous ces "drôles" de gens ne pensent pas qu'il y a en France des lieux sensibles avec un niveau sécure plus bas, parfois, que des supermarchés de proximité. Je t'en serais gré, et heu... bonjour chez toi." ... Par contre, si un jour ça pète sur un des ces sites, pas sûr que naturellement on incrimine tout de suite l'organisation automatique du planning et tous les manques génératifs que cela engendre immédiatement.

* Et bise aux pratiquant(e)s saints qui n'ont rien à voir avec ces fous de dieu. "Not in your name", comme disait ce slogan qui est passé un peu partout sur Internet, il y a quelques années. Et que dieu vous garde, vous. Pour de vrai.

... Bref, Heureusment que je suis sorti de tout ça. De tout ce merdier. (Oui, je suis amer) Parce que, en cas de douille, je n'aurais jamais été le fusible qui aurait accepté de claquer. Sûr, j'aurais balancé des noms. (ah mince, il n'y a pas d'émoji *majeur levé* sur Apie. Bon bah vous faites en sorte d'imaginer quoi. ^^)

Citation > Nadiasilvit a dit: Mais j'ai du boulot et ça, ça fait plaisir à ma conseillère de pôle emploi"
... La même conseillère qui était au chomage elle-même trois mois avant, seulement, tant Pole-Emploi ou France-Travail (appelez ça comme vous voudrez, même Anpe) est une farce et s'auto-recrute. La même personne qui, après sa période chez Pole-Emploi, une fois son contrat fini d'un an et quelques semaines, arrive parfois dans la Sécu pour entrer en formation ADS. Ça aussi, c'est du vécu...

-- Un (1er) conseil aux demandeurs/euses d'emploi, RSAtistes et autres mis de côté qui me lisent ici, now: Ne vous sentez jamais impressionné(e) par un ou une conseiller/ère. Parfois, si vous pouviez voir l'envers du décor, vous en seriez assis le cul par terre (c'est ça d'avoir participé aussi à sécuriser des "centres pour l'emploi".

-- Un (2d) conseil aux mêmes personnes serait: n'entrez pas dans le monde la sécurité. Car ce n'est pas un métier qui emploie, mais plutôt qui "enrôle". Bref, on y entre très facilement, et on s'enfuit parfois encore plus vite. Perdez pas votre temps. Ou bossez-y juste pour un temps donné, pour vider une grosse facture impayée, éviter l'huissier. Mais ne restez pas.

-- Un (3eme) conseil à ces mêmes personnes, encore: Un de ces quatre, en France, ça va barder fort. Très fort. Les gilets Jaunes, c'était en quelque sorte l'apéro. Ne vous engagez pas dans un métier où vous serez à coup sûr en première ligne et souvent abandonné(e)s. [aux premières flambées d'ultra-violence, les agences privées seront les premières à s'effondrer du fait qu'elles perdront des garanties. Et elles ne bosseront pas pour la gloire. C'est le fric qui commande. Pas la délégation de mission.) Vous incarnerez - pour bouffer et faire bouffer vos gosses - une forme de contribution à l'Ordre. Et l'Ordre sera/pourra être brusquement onis. De plus vous serez potentiellement formé(e)s par des personnes ayant eux-mêmes reçu un niveau de formation parfois sous le "niveau minimal recommandable", puisque à chaque formateur/trice, le niveau se dégrade un peu (la culture générale aussi). Moi-même j'ai encore le souvenir de n'avoir jamais pu réussir à sortir 100%, en formation, de ce que je devais transmettre. Mon niveau donc, était de lui même inférieur à celui de mon prédécesseur. Je l'ai très vite su et compris, en regard des stats nationales. J'étais juste au milieu, même e faisant mon max. Donc je n'étais pas très bon. 80% d'entre nous n'étions pas suffisamment bons. Et dans certains cas de figure, avec la sécurité, on ne joue pas "à la roulette russe". Pour le coup, vous gagnerez donc du temps à vous mettre clairement aux claquettes sur le buffet et à chanter pour le petit-déjeuner...

Hinenaole 07 décembre 2023 à 23:51  •   106619

... Et du coup, comme mon message précédent a été posté plus tôt que prévu (erreur de manip sur mon clavier qui rétroéclaire plus grand chose 🙄...), j'en rajoute un bout.

citation :
@zozotte a dit: "Bon,tous le monde est là apparemment, c'est juste qu' @hinenano a juste peur de dire des conneries, c'est dommage Hinné,je suis sur que c'était pas des conneries"

J'ai tourné cette phrase pendant ces 48 précédentes heures, et je ne savais pas comment y répondre. 🤔 Mais je crois que, ça y est, j'ai trouvé. 🙂

Imaginons que...

Spoiler (cliquer pour lire)

... Imaginons que nous fassions un rêve commun. Tous et toutes ensemble. Une même vision. Et dans ce rêve, qui vire au cauchemar facile et rapide, sans pourtant tuer le sommeil, je pourrais me situer dans une position assise, face à une table, probablement, tandis que quelqu'un(e) viendrait par derrière et me lacerait un joli foulard Hermes sur la nuque, dans l'idée probablement de chercher à me faire plaisir. Pour m'offrir un beau cadeau, en quelque sorte.

Mais, comme c'est un cauchemar en devenir, à peine aurais-je souri à cette personne (restée le visage dans une ombre savamment toute hitchcockienne) que brusquement elle se serait servi du dit-foulard pour me serrer brusquement le kiki, voyez... (je laisse donc ensuite votre meilleur/pire flux visuel intérieur formuler en vous cette vue 'onirique' d'une personne qu'on cherche à étrangler à mort. Pas besoin de fournir là des détails par écrit. Généralement, même sans être mal intentionné, l'esprit humain est souvent assez fertile, par lui-même, n'est-ce pas, pour savoir comment rendre tout cela pertinent au songe volontaire...) Bref, et nous voilà le matin, réveillé, mais n'ayant pas très bien dormi. Et pour cause! A peine redressé dans le lit, vient le geste presque automatique de passer la main sur la trachée et de se dire en pensée: "Ouf, heureusement que ce n'était qu'un rêve. Dien merci, ce n'était pas réel."

... Oui mais voilà, en ce premier jour de la semaine suivante, très fashion en soi[e], vous avez la "chance" de me voir recruté pour être mannequin spécial foulard chez Hermes, justement. (Oooooh, mais quel bonheur!!) Et, toutefois, toujours traumatisé par ce rêve étrange, vous me voyez ne parvenir que bien plus tard à réussir à me faire à l'idée que, pour le shooting, des tas de foulards - plus beaux les uns que les autres - vont devoir êtes passés et noués autour de mon cou, par un stagiaire totalement inconnu, qui va passer nécessairement son temps pas très loin de moi. Et dans l'angle de mon dos, le plus souvent. Bref, toujours en résonance avec cet étranglement qui vous aura fait vivre avec moi, en songe, le pire, cette semaine a de très fortes chances de ressembler psychologiquement à mille mises à mort sucessives, dès qu'on va potentiellement me passer un énière foulard autour du cou. Impossible d'avoir l'esprit tranquille. Des fois trop noué, des fois trop haut aussi... Argh! Chaque noeud est une épreuve.

Et puis, ce stagiaire qui sourit, forcément, il y pense. Il aimerait bien me serrez le kiki. De même que le chef du shooting, ce photographe qui me demande d'être un peu moins terne face à l'objectif, puisque je n'arrive pas à me relâcher. "Rha bordel! Mais qui c'est qui m'a foutu un modèle pareil? Il est où le chef du casting... que je l'étrangle!!", s'esclame-t-il, dès le mardi, excédé de ne pas y arriver. De ne pas parvenir à être pro dans son travail, comme il voudrait... ... ...Voyez, lui aussi, il y pense. Il aimerait bien. Etrangler! Tous ces gens ne pensent qu'à ça. Probablement. Ça y est, vous me voyez avoir peur. Ce shooting est un enfer rien que dans ma tête. Mais un enfer quand-même. Et alors, voilà que le prisme déformé de mes pensées me fait envisager des choses fausses et des idées folles. Dans ce cas là, il vaut mieux - par prudence - ne rien verser par écrit, sur 'mon' journal intime, partagé avec vous. On me p(r)endrait tel un taré! (Et vous ne diriez probablement pas non.)

... Et pourtant, de l'extérieur, à la troisième personne, pour qui n'a pas "rêvé avec moi", ce shooting est un shooting comme un autre. Ordinaire. Et le stagiaire, toujours disponible et obéissant, est proprement un ange... Il me ser(re)...... même le café avec de la stévia. Comme j'aime. Non mais franchement, qui pourrait bien avoir peur d'une série de foulards Hermes en shooting-photo? 🤔 Quelle bien bizarre idée! 🙄


---

Et...
@paradox et re@zozotte.
Merci les copains. Et merci d'avoir lu.
Des bisous2pote.


Hiné.

Rorschachle 08 décembre 2023 à 12:22  •   106645

@Hinenao , je partage plus ou moins la même idée de la femme que toi (idée, pas idéalisation).
D'où mon incapacité à m'intégrer dans les groupes masculins. J'ai appris qu'il valait mieux taire ma vision "hors normes" de l'amour et des relations hommes/femmes. Se démarquer c'est le meilleur moyen d'être raillé et mis au ban.
Même avec les femmes. Être "convoitée" autrement est surprenant et déstabilisant. Rencontrer un homme pour qui le désir est bien plus que physique n'est pas chose courante, c'est souvent difficile à croire.
Dans la plupart des cas elles trouveront ça mignon mais pas désirable. Pas toujours évident d'accepter ou considérer l' amour autrement que comme on l'a toujours connu ou vu.
L'inconscient collectif est bien conditionné / verrouillé sur ce que doivent être le rôle, les goûts, les actes et les pensées de chaque sexe. Les (soit disant) faibles sont écartés, c'est la loi de la nature.

Nadiasilvitle 08 décembre 2023 à 20:34  •   106658

Heureusement qu'il reste encore des amoureux de l'amour, du beau, du tendre, du moelleux, des connexions d'âmes capables de transformer ce moment d'échanges en véritable festin... et si ça peut rassurer les plus jeunes d'entre nous, je voudrais vous dire que plus on vieillit moins on est sûr de soi, moins on cherche la performance et mieux on apprécie le "burger" 🥰 et quand on a la chance en tant que femme de rencontrer un gourmet conscient que le repas n'est pas une fin en soi mais une cuisine à élaborer à deux, alors c'est un repas de fête qu'on sait apprécier et respecter !

gildele 08 décembre 2023 à 22:08  •   106662

@Nadiasilvit
Je ne sais pas trop si c'est vraiment lié à une question d'âge ( temps linéaire ).
Peut être plus une question de niveau de simple reconnaissance inconditionnelle de soi, incluant failles, faiblesses et parts sombres ....
Je pense qu'alors, apparessant entier, ..., plus n'est besoin d'un autre pour combler quelques besoins inconscients.

Et là, étant persuadé que l'on " attire ce que l'on vibre " ... LA rencontre a lieu , hors enjeux.

zozottele 08 décembre 2023 à 22:48  •   106666

@Rorschach j'adore ta nouvelle image !😄
désolé pour le HS!

paradoxle 09 décembre 2023 à 01:46  •   106673

@Rorschach Cela fait un petit moment que je me pose une question en te lisant. Tu insistes tellement sur le fait qu'il faut se cacher des gens pour ne pas être mis au ban et ce genre de trucs qui n'ont vraiment pas l'air facile à vivre.
Ma question : mais avec quels gens tu traînes ???
Moi ce genre de gens malsains, je les fuis, j' peux pas. Mais peut-être ne peux-tu pas faire autrement ? Pourtant, ces gens, ce n'est pas tout le monde, il existe moult milieux où l'on ne ressent pas ça, où l'on ne porte pas grief à la bizarrerie ou aux pensées chelous.

Hinenaole 09 décembre 2023 à 01:54  •   106675

(je pense que c est avant tout "la blessure" qui parle et le rend peremptoire, par moment. Il serait peut etre le premier a kiffer d autres gens. Va savoir. Mais chut. Laissons Roro s exprimer...)

Bonne nuit.

Rorschachle 09 décembre 2023 à 08:17  •   106680

@paradox je ne traine plus avec personne justement pour éviter ces situations, même en étant socialement sélectif je les "attire". Je ne prétends pas détenir la vérité, c'est juste un constat basé sur mes 47 ans d'expériences (scolarité, travail, rencontres sur le chemin de la vie, etc). Je comprends qu'on puisse penser différement que moi, tant mieux pour ceux qui n'ont pas vécu les mêmes choses que moi.
@Hinenao merci pour le diagnostique et la leçon. J'hésitais à m'autocensurer, plus maintenant.

zozottele 09 décembre 2023 à 09:00  •   106681

Arf faut pas t'autocensurer @Rorschach!
C'est justement parce qu'on a tous des parcours différents que c'est bien de les partager.
Et puis sur ton image il n'est pas prêt de s'autocensurer je crois non ?😄

Hinenaole 09 décembre 2023 à 13:51  •   106685

@Rorschach
citation :
@-Hinenao merci pour le diagnostique et la leçon. J'hésitais à m'autocensurer, plus maintenant.

Merci, mais si j'accepte bien volontier le mot diagnostique, je me sens un tout petit peu moins à l'aise avec le concept de leçon. Parce que je ne pense pas être en mesure de donner des leçons à qui que ce soit, tout simplement. Enfin en ce qui est matière d'auto-censure, on peut avoir cet avantage là, dans le virtuel de jouer avec l'épaisseur d'un masque sous lequel se placer, afin de protéger les parties les plus fragiles de la vie privée. Donc, faire usage de politesse et de civisme en auto-gestion de groupe (ce qu'on vit un peu ici tout le temps, parce que franchement, @Aurel n'est jamais sur notre dos à nous menacer de bien savoir tenir nos mots et notre langue), ça, ça semble normal. Mais faire usage d'auto-censure, je dirais que cela serait un outil assez mal approprié, notamment à des fins de communication écrite et de possibilité de débats ouverts, sur toutes les formes de questions qui soit (et parce que c'est bien de ne s'en interdire aucune 🤘). A noter également que personnellement, ça me rend d'autant admiratif, ici, d'échanger avec certain(e) de nos partenaires qui, eux/elles, s'affichent à visage découvert en avatar (spéciale dédicace aussi à tous ces "anonymes" qui s'inscrivent régulièrement afin de trouver l'âme soeur, et l'amitié, et montre un bout très tangible d'eux-mêmes en image et en fiches savamment renseignées. Des bisous à tous ces visages frais qui apparaissent parfois, en listing des nouveautés, sur la partie centrale du site. 😚). Ainsi je pourrais conclure sur ce point en mentionnant que quand on peut jouer d'un masque, on a en fait encore moins le "droit" de s'interdire quoi que ce soit, parce que tout simplement, on a quelque part quand-même accès "au buffet froid à volonté" sans même devoir assumer la facture finale. Et c'est le pied, nan? 😋

Dans la continuité de ce propos d'ailleurs, @Roro', je te prépare actuellement une réponse à l'une de tes dernières contribs d'ici (> càd: "je partage plus ou moins la même idée de la femme que toi"). Mais comme je vais y glisser des éléments vraiment très persos, j'ai décidé que je posterai un peu plus tard ma réponse (faite majoritairement hier, en offline) sur un fil entièrement neuf où l'obligation d'inscription sera nécessaire sur Apie, pour accéder librement à la zone discrète. Bref, fini les posts longs et personnels sur "Humeur du jour", et qui concerne si peu l'humeur en fait. Dorénavant, j'irais faire migrer tout ça en zone plus sécure, ou l'accès en lecture n'est pas interdit, mais où une plus forte bienveillance doit davantage primer.... Ce qui renvoit quelque part à la question de l'auto-censure, ou pas, en matière de partages épistolaires, d'ailleurs. 😄 (mais t'inquiète, je te ferais signe quand le propos sera partagé et accessible, si tu ne le remarques pas alors de toi même. Pour l'instant, c'est encore un fichier .odt pleins de fautes sur mon PC.)

@zozotte
citation :
C'est justement parce qu'on a tous des parcours différents que c'est bien de les partager.

Tout à fait! Mais, en fait le problème ce n'est jamais le partage. (tien si je le voulais, je pourrais même partager avec toi, ici et maintenant, le code à quatre chiffres de ma carte bleue, et en complément utile te donner aussi mon intitulé de compte). Le problème, c'est ce qui est fait ensuite de l'information partagée, et comment ses effets peuvent potentiellement te revenir. Par quel canal, avec quelle force, quelle intensité, aussi, quel niveau de déflagation... Bah tout simplement, il y a des personnes qui ne peuvent pas se soumettre à ce genre de situation, car ça serait leur brancher direct du 230 V dans le cas où ils/elles seraient simplement cablé en 12V. Et donc, ça va immanquablement faire cramer des neurones, fissurer les bons appuis, et fragiliser l'estime et la confiance en soi. Le drame.

Pour ça, (partons de ce postulat ), il faudrait alors soit que tout le monde puisse disposer de 100% des infos partagées par 100% des personnes, dans le monde. Et alors, cela recréerait une égalité à un autre niveau. Ou bien alors l'inverse, 0% info sur 0% personne. Mais, là, la vie se résumerait bien vite à ressembler en un groupe de moules associées en ban, sur un rocher lavé par les hautes-marées. 🙄 Tous et toutes à filtrer la même eau (càd: la vie quotidienne), mais chacun(e) dans sa coquille individuelle......

Bref, dès que tu te places sur un entre-deux instables en matière de partage d'infos, et où les "cartes du jeu" sont distribuées de manière partiale et déséquilibrée, il faut alors prendre souvent des mesures pour se parer éventuellement des retours de flammes. Et bon, en la matière, avec Roro, on a là un assez bon expert, je crois! Le chat échaudé a su multiplier les gros boucliers solides. A présent, il croule un peu sous leur poids, il peut même le savoir pertinemment. Mais comment faire autrement que de devoir encore utiliser ce principe d'armure, cet arcenal défensif, tant qu'on a pas trouvé mieux pour atteindre l'apaisement, dans le for intérieur, ou tant que l'environnement extérieur n'est pas assez safe. C'est une sacrée question de fond 🤔, et en attendant, au quotidien, bah il faut bien vivre coûte que coûte. 🤔 (Pour l'instant, on n'a pas encore réussi à concevoir des coffres de cryogénisation fiables qui permettent de passer les "sales époques" à l'abri, sans en ressortir obligatoirement avec de sacrés dommages mentaux collérataux. Future in progress and, wait and see. 😅)

Sinon, en tous les cas, juste pour mémoire, ça ferait là un superbe sujet philo pour le prochain fil numéro 4. (> le postulat plus haut) A noter ça éventuellement sur tes tablettes en bois d'arbre, mon très cher Zozo'. 😉


A plus tard.

Hinénanono.

zozottele 09 décembre 2023 à 22:44  •   106703

Il faut finir par enlever l'armure.
Ça prend le temps qu'il faut, patiemment,mais on finit par l'enlever cette armure.
Un fil dédié peut être ?
Affaire à suivre.

gildele 10 décembre 2023 à 09:19  •   106722

@Hinenao, je valide ce que tu exprimes, le fond comme la forme ...

@zozotte, 👍 👍 👍
Je pense même qu'une fois l'armure (*) érodée, il n'y a plus de " coups du sort " ,"coup de Jarnac " et autres " mauvais coups " ...La vie n'est plus un " champ' de bataille " .... Peut être juste un " horizon ', dont on est " l'épicentre ".

C'est peut être mon côté Lady Godiva qui s'exprime ... Va savoir !

(*) Ce que pense de soi, ce que l'on projette sur l'antre, sur une situation ... tout ça tout ça ...le mental, quoi !

Mon humeur du jour ?
Celle d'un gars qui s'apprête, ce matin, à cuire une confiture de raisins, trop fatigué tard hier soir pour ce faire.. après avoir passer un certain temps à épépiné 2 kgs de grains de raisin .
( J'ai voulu faire une p'tite pause dans le canapé vers 23 h ... portable ...messages Appie ... et procrastination de la confiotte, parceque BOUM :..dodo !

Hinenaole 10 décembre 2023 à 14:36  •   106738

@gilde
Merci mon loulou. 💙

@zozotte
Pour un nouveau fil consacré à l'armure, et pourquoi pas tiens? 🤔

---

Humeur du jour, enfin plutôt du matin...
C'est un peu les montagnes russes.
Je suis plutôt, comment dire, sensivito-émotionello-positif.
Tout va bien. Mais, il faut reconnaitre qu'un rien pourrait me faire pleurer.

On va commencer par le plus dur.
Une très ancienne connaisance a décidé de "partir". Seul. Hier.
Apaisé, serein, non-malade, mais pas du tout si vieux, c'est lui qui a choisi le moment précis de sa fin de vie.
Un choix parfaitement assumé, lucide, clair, réflechit et analysé depuis longtemps, apparemment.
Il a fait toutes les démarches administratives et personnelles pour que sa "sortie" se passe dans les meilleures conditions.
Forcément secoué, la découverte ce matin du tout premier sms d'un autre copain a été un poil compliqué, au réveil.
Le café du petit-dej est passé, mais avec quand-même un peu d'humidité dans les yeux.
Là, à présent ça va mieux. L'acceptation commence à se faire déjà.
J'ai cette chance là de résilier à chaque fois un peu plus vite, à chaque départ.
Fort heureusement.

Bon ensuite, vous allez voir, ça va aller de mieux en mieux... Youhou! 🤘😭

Un jour, une femme vraiment très proche de moi m'a dit "Ah, j'y comprends rien au "javanais" [selon son point de vue d'alors: la langue anglaise]. Tous ces baragouinages, c'est vraiment pas fait pour moi. De toutes les façons, ces trucs là, c'est même pas fait pour des gens comme nous. On n'a jamais connu ça à l'école. Et puis, il faut forcément faire de grandes études pour ça. Même pas en rêve..."
Ce matin, cette même personne, qui est devenue mon élève depuis déjà une décennie, m'a envoyé un sms, tout en anglais of course, où elle m'annonce ne plus avoir besoin enfin de se servir du tout des aides à la correction, ni des dictionnaires en ligne.

Si seulement à cet instant tu pouvais savoir à quel point je me sens fier de toi, maman. 💙

Aller on reste dans le même registre.

Très loin et très au Sud, à présent, un autre de mes élèves, jeune surfeur trentenaire qui apprend le français, m'a confirmé [également par SMS] qu'il s'engage résolument cette année prochaine dans une certification d'état, en langue. Bref, le français est vraiment quelque chose qui lui tient à coeur, visiblement, puisqu'il est plutôt d'un naturel à fuir justement toutes les formes d'examens, de soumission à évaluation, etc, que ce soit professionnel ou même scolaire. Il faut dire que c'est un chic type, mais aussi une forte tête. Le coeur aussi souvent "out of the grid", loin de la norme et de la "ville-des-hommes". Bref, c'est super!! Cela va relancer bientôt notre motivation réciproque à échanger régulièrement (et enfin je vais peut-être réussir à lui faire apprendre les folles subtilités du "y" et du "en". Vous savez, ces "machins" que nous, natifs et natives, on dit à longueur de temps sans même ne plus penser à la construction sous-jacente des phrases que cela implique, tellement cela fait partie de notre identité francophone.)

Aller, je vous dirais plus plus tard. Je ne manquerai pas.
(Ah! Vous voyez!! Avec le "en" et le "y" en moins, ça sonne tout de suite pas terrible, n'est-ce pas?... 😋)

Enfin un petit dernier, pour la route. LE "dossier" du mois.

J'ai galéré de ouf ! 😱 (En réalité, on a galéré, puisqu'il a fallu devenir une team organisée, rien que pour ça. Pour un "truc". Un simple "truc" 😅) Ça y est, donc, j'ai reçu la confirmation que le cadeau de Nowel de Madame est bien arrivé sur le lieu où on fêtera cela, cette année, en petit comité. (Je vais donc le découvrir au même moment qu'elle) Et puis, la personne qui l'offrira de ces mains est elle-même un cadeau en soi. Une revanche sur la vie. Ça va être fort en sentiments, je pense. Je l'espère. Bref, en mon esprit, je me réjouis déjà un peu d'avance d'imaginer ma Moitié sautiller sur place comme une gamine de 15 ans, toute heureuse de recevoir LE cadeau de ses rêves. Ainsi, sera sûrement rangée au placard la quadra tranquille, pour la soirée, et qui sait si bien se tenir d'habitude, en réunion amicale et familiale. Bref, je pense que je vais me régaler de voir cet out-of-control. Ça va être rigolo. 😂

Bon, mais c'est pas tout ça. Va falloir aussi prendre un peu de temps, à présent, discrètement, pour façonner le cadeau super-perrave. Vous savez, celui qui est savamment moche, hautement improbable et éventuellement le dernier choix - sur Terre - que la personne à qui vous comptez le destiner serait en mesure de rêver, dans ses meilleurs souhaits de fin liste. ... Et puis, il va falloir que je laisse trainer un peu négligeamment le paquet cadeau quelque part, le tout avec une forme d'emballage quelque peu suggestive et rapidement identifiable, tant qu'à faire. Nonchalammment, en maîtrise je dirai alors: "Nan, nan, nan, touche pas. C'est ton cadeau de Nowel! T'es pas censée le voir avant! Bouge de là, tricheuse!! Tu vas encore deviner que c'est un truc carrément pratique et utile, dans ta vie quotidienne." (et là, je dirai ça histoire de filer plein d'indices pour la pousser à de fausses pistes de réflexion 😄)...

Bref, je ne sais pas, j'hésite. Je me demande ce qui serait le mieux entre un paquet de serviettes hygiéniques king size ou une trousse à maquillage hyper bas de gamme, Made in China de contrefaçon si possible, avec les petits pinceaux à mousse qui se cassent tout seuls, bêtement, le liner sec comme une craie d'école et les poudres au grain médiocre qui ne tiennent pas. 🤔 Va peut-être manquer le rouge à lèvres choisi JUSTEMENT parce que c'est sa teinte la moins appréciée. Et à votre avis, des deux tendances, c'est quoi qui peut faire le moins mal à se prendre en pleine tête?... 🤔 😄 Ouaip, le lot de quatres paquets souples d'Always attrappé avec du scotch à colis couleur savane, c'est un bon choix. On est d'accord. 😜👍 Donc voilà, le choix est arrêté pour "l'objet de la diversion". Celui qui va éteindre toutes les vigilences, et toutes les attentes (et me faire maudire pour deux semaines). C'est entendu! 🤘😋

Aller, je m'en vais re-pleurer et re-rire un petit coup, en alternance, dans mon pigeonnier.
(En tous les cas, le connaissant, le défunt aurait aussi acté d'un oui pour les serviettes, j'en suis sûr. Il restera toujours de lui des traits d'humour typiques que même l'Univers ne pourra pas lui enlever.)
On se dit à plus tard.


Hiné.

Hinenaole 19 décembre 2023 à 06:01  •   107157

Humeur du jour, "bonjour". 🙂
Humeur du matin, "pas bien". 🙁

J'ai gardé de longue date cette habitude de devenir immédiatement pro-actif dès la sortie du sommeil, d'autant quand je me réveille mal et que je viens de cauchemarder (et que ça me met en rogne 😒). En effet, je déteste cet effet de stupeur qui saisit dans le lit, et qui nous laisse complètement interdit(e), sitôt qu'on s'aperçoit qu'il n'y a aucun danger.

Bref, voilà, ça vient de m'arriver. Il y a 15 minutes environ, je dormais encore, et j'ai particulièrement peu goûté le "plaisir" de m'être senti rappelé à un endroit où j'ai pu travailler, autrefois. Oh, en réalité, ce n'est pas vraiment l'endroit, dans mon souvenir, qui est problématique. C'est juste cette cage d'escalier large et, à mon sens, un peu mal conçue, d'où il aurait pu être tant de fois possible de basculer de l'autre côté de la rambarde, au centre, du haut du 10eme étage, pour peu qu'on vienne à être bousculé(e) par derrière, ou éventuellement levé(e) par les chevilles. Et ce matin, vers 5h30 IRL, eh bien je suis tombé. J'ai passé la rambarde dans un cri...

Bon, au moins l'avantage, c'est que, dans les cauchemars, les atterrissages très difficiles se passent au mieux sur un matelas, au pire au bas du lit. C'est déjà ça.


Bon petit-dej à vous tous/tes.
Le soleil va bientôt se lever, et alors, la nuit emportera avec elle ces biens étranges idées.


Hiné.

paradoxle 19 décembre 2023 à 06:26  •   107158

Humeur de la nuit : insomnie. Je vais tenter d'aller dormir.
Bon p'tit dèj @Hinenao.

Juliette.le 19 décembre 2023 à 06:43  •   107159

Bon non passage de rambarde @Hinenao!

Hinenaole 19 décembre 2023 à 07:33  •   107161

@Juliette.
@paradox.

Merci vous deux.
Bisous. 😚

gildele 19 décembre 2023 à 07:56  •   107162

Hello ...
Humeur du réveil ( il a plus d' 1 h ) ...
Stone !
Comme un lendemain de grosse cuite ...mais sans avoir bu la veille.
En fait, ... et depuis plus de 10 jours, suis dans le même état physique que durant ma longue période de dépression qui., elle, a pris fin il y a 4,5 ans.
C'est vraiment juste physique, ...
Peut être le contre coup d'une information pas terrible suite à contrôle médical ...
Peut être un " coup de vieux" ...
Peut être les affres de la métamorphose de la chrisalide ...
Va savoir ..
Non, je cherche pas à savoir..

ACTION !
Je pars bosser chez pote broc...
Excellente journée à vous tous.
Kissy

Hinenaole 19 décembre 2023 à 11:47  •   107168

[humour>]... Ou, peut-être est-ce une vraie grosse cuite, tout simplement. 🤔
Comme hier, et avant hier, et avant-avant hier, avec ce même pote broc, qui sait? 😅
Des fois @gilde tu vas chercher des explications beaucoup trop loin. 😜

Des bisous, poto. 😚

---
Bon à mon tour de me compliquer la vie pour rigoler. 😋
Je viens de me poser un peu*.
Juste environ 45 minutes. C'est peu mais ça a l'air efficace.
(du coup, j'en ai peut-être profité en rêve pour remonter toutes les marches.
Reste plus qu'à se tenir loin de la rambarde, pour la nuit prochaine. 😄)
[franchement, c'est du nimporte quoi, lol. 🤡]

* Oui, ça, par contre, c'est vrai.

gildele 19 décembre 2023 à 12:23  •   107169

@Hinenao ...
L'important à mes yeux n'est pas forcément la réponse, mais plutôt la prise de conscience de la question...puis de lâcher et laisser faire.

Et zou ... Un p'tit proverbe de Kichinois ...ou de Kichidsu ... sais plus trop :
" Quand l'imbécile se désespère de la hauteur de l'escalier, le sage monte première marche "

Hinenaole 19 décembre 2023 à 13:09  •   107172

@gilde
Merci d'être revenu de chez le pote broc pour avoir ajouté ici cette précision utile quant à ton état d'esprit. 😉

Mais, oh, vieux! Ça ne s'appelle pas vieillir, ça. Ça s'appelle devenir Sage.
(Avec un S majuscule pour bien indiquer que ce n'est pas là la forme adjective, mais bien nominale.)
C'est tout.

Cependant, il n'est jamais dit nulle part aussi que prendre en sagesse n'augmente pas de facto le facteur de la sensibilité, jusqu'à toucher peut-être aussi celui - souvent connexe - de la fragilité et de la vulnérabilité. A méditer, si ça fait sens pour toi, en toi. Ou à railler généreusement si tu considères que c'est juste bidon. 😊 Au choix.

A plus tard, dans la journée.

Hinenaole 31 décembre 2023 à 13:17  •   107881

31 décembre 2023. Humeur du jour? Humeur de l'instant "rien à voir avec les fêtes". Et de plus, j'ai pas la tête au réveillon. J'ai l'esprit ailleurs. Je suis encore KO debout. Pour ça aussi que je n'ai rien fait sur Apie durant la semaine dernière. Aucune contribution. Vraiment aucune. (ce qui ne me ressemble pas, puique je suis un "journalier" du forum.)

J'ai juste les basiques psychologiques qui fonctionnent bien. Ça au moins, c'est évident. Cet espèce d'instinct de survie (et de vie) qui me fait généralement bien tenir la route, dans l'existence, comme une bagnole collée dans les virages, à vive allure, par la conjugaison de l'adhérence et de l'effet de sol.

Hors de ça, actuellement, je suis froid, sans aucun humour. Pas bavard, pas amène, pas engageant. Je suis bien davantage dans l'autre psychologie. ... parce que j'ai deux psychologies:

-- L'une des deux est celle que vous connaissez de moi. Affable, déconneur, câlin, dans le débat, tentant d'être le plus ouvert d'esprit possible, et toussa toussa. (Ah! Que j'aimerais tout le temps être comme ça.....)

-- Et puis, il y a l'autre - qui pourrait s'assimiler à la "tenue de combat" - où je suis a-émotionnel, pro-actif à un niveau qui "arrache tout", quelque peu dirigiste aussi, si je ne suis pas seul dans la boucle des événements. C'est notamment celle aussi qui a été le "lit de ma vie" durant mes années sécu. Je n'aime donc pas cette forme de psychologie, mais j'y suis habitué. C'est un peu comme réenfiler un vêtement moche, de temps en temps, dans lequel on s'est tant de fois déjà glissé auparavant.

En même temps je ne suis pas Dr Jekill et Mr Hyde. Car il y a bien une continuité entre ces deux états. Heureusement. Je reste moi. Mais, c'est clair, en ce moment, je me fais davantage l'effet d'être "grimé" au look d'un intervenant du GIGN ou du RAID, cagoule d'anonymisation sur la tête, casque épais, gilet pare-balles et coques multiples de protection sous treilli noir mat, armement à la ceinture, holster à la jambe, le tout en plein milieu de, je ne sais pas moi... une fête foraine, un magasin de bonbons, un élégant boudoir, une onglerie, une boulangerie, une nurserie, une criée au poisson. En fait, ne vous embêtez pas, prenez la métaphore visuelle qui vous convient le mieux, tant que c'est franchement décalé...

Bref, KO debout, depuis environ 8 jours. IRL, Y a vraiment des nouvelles qui ne font pas plaisir à entendre. Qui donnent le ton grave, l'air sévère. Et là, pour l'instant, autre métaphore visuelle, je suis comme un nageur avec bouteille qui a perdu le sens de l'orientation. Ok, je connais la technique pour déterminer rapidement où est le haut du bas, la surface du fond. Il suffit d'un jet de quelques bulles et ensuite d'en observer dans quel sens elles se barrent, ce qui généralement indique la verticalité. Là, pour l'instant je viens tout juste de me remettre le détendeur dans la bouche. Pas encore aspiré d'air pour le rejeter. Et dès que je vais retrouver mon "Nord", j'irais mieux, je le sais, tant ce n'est pas dans ma nature de m'en remettre au hasard, aux éléments, à dieu. Comme j'ai dit, quand je suis comme ça, je suis pro-actif à un niveau qui "arrache tout" (je ne sais pas comment exprimer mieux). Par conséquent, je ne me fie pas à des "peut-être", des "voyons voir", des "mais si" et encore moins des messies. J'ai juste besoin pragmatiquement d'un détenteur et d'une poche d'air, quelque soit l'environnement "obscur" de ma plongée, le corps à l'envers possiblement. Voilà tout. Rien d'autre. Même pas un regard à accorder aux requins et aux murènes électriques. Pas l'envie, pas le temps.

Et dans tout ça, dès lors, il n'y a pas la place pour la peur, les pleurs, les angoisses, les attentes de miracles... ni même l'humour et l'auto-dérision qui deviennent toutes dès lors des "valises" bien trop encombrantes.

A savoir également que je ne dors pas très bien en ce moment. (<<< phrase de bascule que je trouve bien laide, à vrai dire. De toutes les façons, ces jours-ci, je suis assez incapable de faire de belles transitions, à l'écrit) Même si ça n'a rien à voir avec l'uppercut qui me met KO, il s'avère que je n'ai toujours pas digéré la disparition de "Chidi". IRL, cette personne a fait ce qu'elle devait faire, pour elle-même, mais n'a certainement pas envisagé que ça déglagrerait jusqu'à moi, même si - sûr - on ne se voyait plus depuis déjà dix ans. Et, dans mes nuits, par moment je me fais également des sortes d'auto-procès qui n'ont rien de pertinents. Du coup, je préfère basculer le plus vite possible de rêves à levés pour faire taire ses âneries mentales. Par conséquent, sitôt j'ai les yeux ouverts, je cherche à m'extirper du lit afin de ré-embrayer immédiatement sur de la pro-activité, parce que franchement je n'ai que faire de m'encombrer avec des songes qui n'ont ni queue ni tête... ce qui me ressemble tellement peu habituellement, moi qui suis capable de rester au lit vingt à trente bonnes minutes, tous les matins, pour soit prendre le temps de philosopher posément en émergeant lentement, très lentement même, soit venir lire vos mots généreux sur Apie et prendre la températures de vos ressentis.

Spoiler (cliquer pour lire)
Et, à la question: est-ce qu'il n'y aurait pas quelque chose où je serais possiblement en porte-à-faux et qui me travaillerait l'esprit en ce moment? La réponse est très clairement NON. A vrai dire, le seul et unique souci que je devrais avoir, au regard de la conjoncture, ce sont des client(e)s qui annulent concrètement et progressivement des projets avancés de créations graphiques, ou qui ne donnent plus suite, assez tôt. Pour résumer, inflation et effets économiques collatéraux obligés, certain(e) mettent en ce moment un terme accéléré à leurs "petites" entreprises ou bien gardent leurs fonds pour autre chose, ce qui normalement ne doit pas m'affecter. Car, en effet, j'ai pensé très tôt ma reconvertion pour pouvoir oeuvrer sans clientèle, juste pour et par l'auto-créativité si nécessaire, quitte à devoir maintenir durablement l'activité même sans revenus (Je n'ai aucun emprunt bancaire pour investissement, aucune dette au dessus de la tête. Pas d'ardoise, pas non plus "d'abonnement" pro à honorer, pas de restant d'impôts à charge. C'est ça aussi, être proactif et prudent par nature, même si ce n'est pas là employé dans le pur sens psychotechnique du terme) Dès lors, ce n'est pas ça qui m'inquiète. On reste libre de me tourner le dos à n'importe quel instant si on estime qu'on ne peut pas faire autrement ou qu'on a soudain besoin de "virer de bord". En soi, la volteface fait partie du programme.


Bref, et je vais conclure, là. Content d'être venu aujourd'hui sur Apie. Ça m'a fait du bien de me "dérouiller" un peu le clavier. Mais comme je ne suis pas encore sorti du KO, je crois que je vais encore être une bonne semaine à l'extérieur du forum. Au moins. Et même si j'ai vu que @Ambre31 s'est désactivée, que @o0o1 s'est quasiment définitivement barrée [là, je crois qu'elle a vraiment fait la bascule] (bisous à toi, vieille popine. Adieu.), que des éléments ont été ajoutés sur le fil Brighelli et qu'@Umbra m'a fait une précieuse réponse, bah ça attendra que je retrouve mon Nord. Priorité à la sortie de crise, IRL. Pour l'instant comme dit, j'ai clairement pas la psychologie qui va avec le ressenti.


A plus tard.
Bises.


Hiné.

---

Edit:
Elément de compréhension complémentaire pour "Chidi". (bien évidemment, j'ai pris le pseudo du personnage de la série comme symbolique nom d'emprunt. Le vrai "Chidi" ne se nommait pas comme ceci.) Voir mon post ci-dessous posté dans le fil de présentation de @Gelung.
https://www.apie-people.com/forum/communaute/presentation-des-nouveaux/un-nouveau-depart-106854#106859

Juliette.le 31 décembre 2023 à 15:30  •   107884

Courage @Hinenao! Moi non plus c'est pas la grande joie...
Rendez-vous un jour meilleur!
Allez, je vais aller marcher un peu dans le vent. Parfois, ça suffit à réinverser les humeurs...

paradoxle 31 décembre 2023 à 17:12  •   107889

Moi non plus c'est pas la grande pêche. Allez, @Hinenao @Juliette. et les autres, on garde la niac, on se serre les coudes.

gildele 31 décembre 2023 à 23:24  •   107898

@Hinenao, perdre un ami dans les circonstances que tu as décrit il y a peu est forcément quelque chose de douloureux...et je pense que l'intensité du deuil est en rapport direct avec l'intensité émotionnelle que nous avons vécue avec cette personne .
L'éloignement et l'espace-temps n'ont rien à voir avec l'intensité de la relation .

Je n'ai pas eu l'occasion de le faire alors ... reçois, par ce message, toutes mes " sincères condoléances " ...con dolore ...partage de douleurs .

Umbrale 01 janvier 2024 à 00:43  •   107903

Hello @Hinenao pour avoir vécu plusieurs deuils : on n'est jamais préparé. Et malgré les fameuses "étapes" on gère comme on peut et en effet s'occuper de sa "RL" plutot que la virtuelle ça... raccroche à la vie.
Je viens peu sur Apie car cette année je m'occupe de mon réel mais je vois qu'il y a ici des echanges, des départs et des retours.
L'hiver, les votes de budgets rognant les depenses des entreprises, lesquelles sont souvent videes entre noel et le jour de l'an, l'obligation sociale de souhaiter de nouvelles choses parce que l'aiguille d'une horloge... Tout ça donne en plus un terreau ideal pour le blues.
Prends soin de toi, prends ton temps.

Hinenaole 01 janvier 2024 à 17:21  •   107931

Salut.
Merci pour cet élan spontané de chaleur humaine.
Je vous ai tous/tes lu ce matin, vers 2h, et je me suis endormi mieux.

@gilde. Merci pour ton soutien affectueux. Cependant, comme je connais l'autre face de cette réalité relationnelle décrite, je peux dire sans trop me tromper que ton propos est de beaucoup dans l'erreur. Cependant encore, je t'en remercie du fond du coeur, car cette jolie erreur m'a fait refléchir autrement à la situation. Ce matin au réveil, cela m'a permis de sentir les choses avec un angle différent, et si tu ne t'étais pas trompé, je n'aurais pas saisi cette autre mise en relief. Plein de kissdoux à toi, poto.

Je reviendrai dans quelques temps, ici, pour clore ma pensée.


Des paquets de bises.

Hiné.

Hinenaole 03 janvier 2024 à 09:17  •   107980

Humeur du jour.
Nord retrouvé.

Juliette.le 03 janvier 2024 à 09:44  •   107983

😀

gildele 03 janvier 2024 à 12:30  •   107995

😄 , too ...

Hinenaole 04 janvier 2024 à 23:59  •   108058

Humeur du soir?
Vraiment encore très moyenne.
Je viens de passer une bonne partie de mon après-midi sous Nestor. (Littéralement dessous, oui.)

J'ai même fini à la nuit. Un petit peu sous la bruine aussi. Et en plus, j'avais pas la fosse à disposition. La galère. Pas terrible d'être sous les quelques fuites grasses de pépère, avec la nuque dans la terre, le nez dans la tôle sale du plancher, le vent humide qui cisaille entre les roues, le tout à la lumière crue d'une baladeuse un peu "ferrailleuse" et qui grince péniblement dès qu'on lui touche le manche. [courroie accessoire à retendre d'urgence. Alternateur qui ne chargeait plus. Voyant batterie allumé au tableau de bord et poulie qui patine à l'envers en "hurlant", au risque de sortir la courroie ou de la rompre. Vaut mieux éviter de jouer au con, quoi...] Alors, bon... bref. Motivé comme un zombi, mais je m'y suis collé tout de même. 🙄

M'enfin ce matin, au réveil, j'aurais pu commencer encore moins bien que ça. Puis j'ai ouvert Apie, machinalement, comme tous les jours dès la première paupière levée, et "plop"... j'ai reçu un kissdou en MP, (et qui n'était pas de @gilde, pour une fois). J'irais même jusqu'à dire que c'était d'une personne avec qui j'aurais pu être, ou du moins, rester en tension. Et ça du coup, je ne m'y attendais pas. Dans mon lit, à 7-30 du mat. Ça m'a fait me sentir mieux, réfléchir à elle également autrement. Encore plus amicalement. Ça m'a aussi remis encore plus droit vers mon Nord, ensuite. Sorti des draps un peu plus stimulé. Et peut-être que, sans ça, qui sait, j'aurais peut-être même pas eu assez de courage aujourd'hui pour aller me glisser sous Nestor. Il y a parfois des effets concommitants entre une action et une autre, entre un état et un autre. Des liaisons discrètes qu'on imaginerait pas.

Alors, merci à toi, autre amie kissdou. C'étais juste douze mots avec deux virgules et deux points, mais je les ai reçu véritablement comme si c'était douze jolies fleurs avec deux belles feuilles et deux abeilles. Merci. 💙

---
Plus tard, ma pensée "close" à venir par écrit, ici.
J'ai commencé un peu en offline hier soir, je finirai sans doute demain.

Et bises aussi à @Juliette. et Gildou. 😉
Merci, vous êtes des amours.


Et sinon, pourquoi Nestor? Parce que ça aurait pu être, je sais pas moi... Jack, Jean-Jacques, Goldorak. Ou, Robert, Jean-Pierre, Casper... C'est parce qu'en fait: "Avec NestOR, même quand il est en panne, il roule encOR'." Et en plus c'est vrai. Même en rade, je ne suis jamais resté plus d'une heure sans pouvoir repartir seul, et ceci depuis bientôt vingt ans. Pour ça aussi que je prend soin de ce survivant automobil aujourd'hui considéré comme très désuet. Des comme ça, c'est sûr, on n'en fera plus jamais.


Bonne nuit.
Il est minuit.


Hiné.

gildele 05 janvier 2024 à 01:57  •   108065

Humeur de l'instant .
Écrire ... Répondre ... Communiquer par pixels ....par signaux de fumée, comme les indiens dans Luky qui Luke en haut d'un piton ...ou par volutes du calumet que l'on se passe autour du feu de camp qu'est ce forum.

Besoin d'écrire parceque réveillé en pleine nuit ....., parceque je venais juste de commencer un brouillon manuscrit pour relancer un ancien fil de discussion, ( désireux d'actualiser ma réponse antérieure .... ) et boum ! dès news d'@Hinenao ....dès news comme j'aime lire : des faits, des ressentis .

Alors, pas envie d'affiner mon brouillon ...pour l'instant en tout cas,
Plus important, avant de re-sombrer dans la nuit noire de mes paupières, de te remercier, Hiné.
De qui ? de quoi ? ...je ne sais pas...
mais grand merci ..
Kissy

Hinenaole 06 janvier 2024 à 00:20  •   108100

Euh... je sais pas quoi dire. 😅
Merci, Luky qui (re)Luke.
(m'a bien fait marrer, ça... "Luky qui Luke", au lieu de Lucky Luke. ^^ [Luke le chanceux])

Bon, oui, ça va de mieux en mieux. Mais c'est aussi parce que j'ai mis des mots par écrit, aujourd'hui, sur mes sensations troubles.
C'est quasiment fini en offline, je mettrais surement ça demain ou après demain en ligne. Rien qui presse. Là, il va être encore "ce matin", et je vais aller manger. A noter juste qu'il fallait bien faire le distinguo entre deux choses, mais je ne suis pas sûr d'avoir transmis un sentiment clair, dans ce que j'ai écrit dernièrement. En effet, il y a deux éléments distincts qui ont mis mon moral à mal. D'un côté, une dispute d'un genre exceptionnel. De l'autre, "Chidi" et l'extrème précision de son départ improbable. Du coup, sur l'un, j'ai/avais complètement le moral dans les basques. Sur l'autre, une sorte d'écartellement terrible de la pensée, mais pas de quoi me sentir abattu. Voila... En te souhaitant, @gilde, que ta nouvelle nuit ne soit pas trop perturbée, cette fois. On se retrouve demain, mon copain. Des bises.


Hiné.

Maverickle 06 janvier 2024 à 02:24  •   108108

Bonsoir, bonne nuit, bonjour...

Très absent du site ces derniers temps, parce que très présent DLVV/IRL pour profiter au présent de mon présent...

De ce fait, un peu distant, déficient, défaillant... envers plusieurs d'entre vous avec qui j'avais établi des contacts plus ou moins soutenus... envers plusieurs d'entre vous que j'ai plaisir à lire et à suivre d'ordinaire...

@Hinenao fait partie de ces personnes qui peuvent m'éclairer pour la journée, par la forme, le fond, un mélange des deux, un discours pétillant et pétulant, au point que je n'ai pas encore osé le contacter en direct (alors que ce n'est pas l'envie qui m'en manque 😅)... et voilà qu'il est mal, passé en mode ninja solitaire, qu'il évoque des événements douloureux qui ne me disent rien (ai-je été inattentif si longtemps ?😵)
Et voila que @paradox et @Juliette. ne sont pas en grande forme non plus...
Et tiens, aussi, je m'inquiète d'@Aurel... il est très silencieux ces derniers temps... j'espère que tu vas bien ?

J'aimerais pouvoir dire et faire mieux, plus, pour vous suivre, vous aider et vous soutenir le moral, être là tous les jours pour deviser, divertir en faisant diversion avec des sujets divertissants, parler pour ne rien dire mais à plusieurs... mais je n'ai pas le temps !

J'en suis désolé, mais je ne peux pas passer mon tour, pas cette fois-ci, je me dois à moi-même d'être d'abord présent pour moi-même.

Je ne suis pas indifférent, je me sens concerné par le bien-être et l'amélioration du sort de toutes les personnes qui passent par ici (syndrome du Sauveur ?), mais je ne suis pas Dieu, ni Superman, ni le Sauveur Suprème de la chanson, et surtout pas disponible, vraiment pas...
Ce ne sont pas des excuses (pourquoi en ferais-je ?) mais des explications. Vous y avez droit, et c'est toujours mieux que le silence (je déteste être ghosté, ça serait terrible que ce soit moi qui m'y mette 😱).

Je repasserai la tête par ici chaque fois que les insomnies se manifesteront😵, ce qui est de plus en plus rare en ce moment... 😬

Je vous souhaite que l'année 2024 vous apporte autant de lumière et de joie😄 dans votre vaie vie que dans la mienne en ce moment ! 🤩
Portez-vous bien 👍

Juliette.le 06 janvier 2024 à 10:32  •   108113

Oh, @Maverick, t'es trop mimi!
Mais, oui, cesse de te prendre la tête à ce point pour ce que tu ne fais pas, et congratule-toi pour tout ce que tu fais, et notamment ce que tu fais pour toi.🙂
D'autant que moi, je ne vais pas si mal tu sais. Juste parfois un peu lasse, mais pas du tout découragée ni embourbée dans un truc nauséabond et tout collant avec l'impression que je ne m'en sortirai jamais... (pensée pour les sinistrés du Pas-de-Calais)
Oui, ton humour manque ici, mais si tu en gratifies une Demoiselle en particulier alors c'est merveilleux ! 🙂
Au passage, merci pour votre histoire de fesses sur le fil d'à côté à @Hinenao et à toi. 😄

cocozozole 07 janvier 2024 à 11:01  •   108138

Je voulais vous partager ce beau documentaire de l'INA
1975 : Le vieux Paris qui disparaît | Archive INA - YouTube
voir la vidéo

Hinenaole 07 janvier 2024 à 22:11  •   108183

Salut. 😄

@Maverick
😊 😅 😊 😅 😊
citation :
@-Hinenao fait partie de ces personnes qui peuvent m'éclairer pour la journée, par la forme, le fond, un mélange des deux, un discours pétillant et pétulant,

... parce que j'ai peut-être plus de temps disponible que les autres, sans doute, [en ce moment j'ai des galères relationnelles fortes IRL 🙄, mais aussi je n'ai plus aucune commande graphique, donc je suis "libre comme l'air" 😛 ] et que j'hésite sans doute moins à larguer quelques conneries éparses. Ici, il y a des esprits brillants. Mais justement, comme ils sont brilants - et pas juste que éclairants 😊 - ils se disent sûrement que ça ne vaut peut-être pas la peine de faire le pitre. Bref, il y a sans doute, à raison, des hontes à s'éviter, des fois. 😅 (D'autant que je participe sous avatar. Donc, ça reste forcément facile. 🤘)

citation :
au point que je n'ai pas encore osé le contacter en direct (alors que ce n'est pas l'envie qui m'en manque 😅)

Trop tard, c'est fait à l'instant. Sachant qu'on est juste à 100 bornes l'un de l'autre. On est pas loin d'être voisins, un peu comme @Lightchpa, notre sartois que j'ai 'lâchement' abandonné depuis cet été. Et quand je repense à la large "virgule" que je faisais continuellement en France, à une époque, du temps de mon ex-activité professionnelle (axe Paris sud > orléans > Tours, puis inversement. Toujours par la route, jamais par le rail. Et, à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, et de la semaine.Et en dépit des météos...) bah je me dis qu'on a dû passer souvent l'un à côté de l'autre sans le savoir. (et je dirais même qu'on a dû se croiser bien d'autres fois encore, incognitos, puisqu'après ma période pro, j'ai continué à "virguler" ainsi, un peu, mais pour des rassos moto, cette fois (Paritaires, féministes, militants "pour" la législation moto devant mortifère). Rassos qui se sont effondrés temporairement pour beaucoup en activité avec le Covid et précédemment feu-les Gilets Jaunes (mais bon, c'était un gros embryon de révote à mon goût totalement justifié), puisque rouler devenait "cher" et très compliqué vers Paname. Ce n'est seulement qu'ensuite que j'ai posé durablement la bécane pour m'encrouter un peu dans ma campagne perdue, pourtant à un jet de gaz seulement des axes verticaux qui mènent des villes-dortoir (Orléans, Chateaudun, Montargis, Chartres) vers le cercle large autour de Paris sud-ouest. Bref, la région parisienne ne me manque absolument pas, mais si un de ces quatres tu souhaites prendre la RN2020, tu me trouveras au bout. Du moins, juste avant qu'elle bifurque vers l'Espagne, à l'entrée de la Sologne... 😄

citation :
Et voila que @paradox et @Juliette. ne sont pas en grande forme non plus...

Et pourtant, on dit de ces gens d'en haut de France qu'ils ont souvent "la frite". 🤔 Moi aussi, j'avoue, je ne comprends pas. 🙄 . . . < 🤡 >

citation :
Et tiens, aussi, je m'inquiète d'@-Aurel... il est très silencieux ces derniers temps... j'espère que tu vas bien ?

En ce moment, parait qu'il méditeluves. 😀 Un savant mélange entre méditer et Midiludes. Mais, pour te répondre cette fois très sérieusement, on l'a vu intervenir sur un fil ou deux, cette semaine même. Mais c'est vrai qu'il se fait bien rare l'@Aurel. (ou alors, faudrait qu'on l'énerve un peu. Dire des trucs complo' de ouf [la Terre est triangulaire, et plate, c'est à présent farpètement prouvé 🤘 Eve Angeli est une reptilienne. Elle vend ses mues sur internet, comme 'l'autre' l'eau de son bain], ou critiquer les dinos parce qu'ils n'ont jamais existé - vérité! - et les sciences astronomiques puisque c'est finalement pareil que l'astrologie, qui sait... 😅 Bref, qui tente pour voir? 😇)

citation :
J'aimerais pouvoir dire et faire mieux, plus, pour vous suivre, vous aider et vous soutenir le moral, être là tous les jours pour deviser, divertir en faisant diversion avec des sujets divertissants, parler pour ne rien dire mais à plusieurs... mais je n'ai pas le temps !

Rha, si tu savais. Même en étant plutôt régulier et causeur, limite bavard, même moi je n'arrive pas à tout lire, intervenir sur tous les fils qui m'intéressent. 🙄 Idem, je ne peux pas répondre à toutes les notifications qui demandent un peu de sollicitation. Des fois, je laisse des "trous". Des fois, on doit se dire, "mouais, il s'en fout". Alors que non. Jamais! En clair, j'estime, entre ce que j'arrive à atteindre en mode lecture passive et ce que j'arrive à contribuer - non pas en versage de bêtises, mais en vrais contenus et en topics constructifs - que je ne suis moi-même qu'à 50% des possibles potentiels. Donc, te billes pas, va, avec le fait que tu puisses être encore plus décorrélé parfois des nouveautés d'Apie, sachant qu'on ne peut jamais être au four et au moulin. 🙄

---
Et comme je vais poster dans quelques minutes ma "pensée close", j'envoie déjà ce message là. Sinon, ça va clairement être imbuvable pour les personnes qui suivent. 😱 Un peu de césure, ça va reposer les yeux. (😶) [attention, même avec un spoiler embarqué, j'ai l'équivalent de 7 pages de offline en copier-coller qui débarquent. J'en voudrais même à personne si tout n'est pas lu. Mais au moins, dans ma tête, le sujet sera vidé. Rien de mieux pour repartir sur le bon pied.]
---

Hinenaole 07 janvier 2024 à 22:38  •   108188

... Bon, c'est maintenant que je vais commencer à pleurer. Restez, on va bien s'marrer. 😅

------------------------
Copier-coller brut
------------------------

Salut.

Longue réponse qui n'est pas une humeur du jour, mais que je publie ici, parce que c'était prévu et annoncé dans mon précédent post, sur ce fil. Donc, je tiens parole. En même temps, par contre ce qui n'était pas prévu, c'était que 'l'inspiration' soit aussi prolixe sous les doigts. En effet, j'ai écrit ça hier soir, en offline et en une seule passe [[edit: Rectification. 90% sur un soir, 10% sur le lendemain]], avec juste un peu de correction orthographique, in fine. Au départ, je pensais que ça se figurerait sur une vingtaine de lignes, grand max. Puis, je me suis frénétiquement laissé déborder [faut dire aussi que ça faisait une semaine que je me le remâchais mentalement, donc c'était déjà fin prêt à sortir depuis un petit moment]. Donc oui, pardon, c'est encore une pavasse. 😅

Egalement, je place ce contenu ici parce que j'ai estimé, vis-à-vis de moi-même, éthiquement, que je n'allais pas m'en "servir" pour faire du rabattage sur mon autre fil personnel - dit, le carnet - parce que j'aurais trouvé ça quelque peu manipulatoire. Enfin du moins "profitable". Mais dans une logique toute technique, c'est peut-être là-bas que j'aurais dû poster malgré tout, afin de ne pas encombrer encore une fois ce fil de l'humeur du jour, que je commence à envahir de partout. Toutes mes excuses pour le débordement sur la thématique, donc.

--- --- --- ---

Il y a quelqu'un un jour qui m'a dit, pour plaisanter, me chambrer, mais c'était parfaitement sincère: "Toi, toud'façon, tu coures toujours après les macabés!" (en voulant bien ainsi dire effectivement, les morts) Or, ce n'est pas vrai. Je coure en fait réellement après la vie, et rien que la vie. Toutes les formes de vie. Plutôt même, je hais la mort, et tout ce qu'elle comporte d'absolue finitude, d'implacable temporalité impossible à renverser. Car s'il était possible de jouer avec la ligne du temps, librement, et ainsi de passer régulièrement de vie à trépas, puis - à loisir - de trépas à vie, peut-être sans doute que, la mort, la terrible mort, je m'en foutrais comme de ma première brassière. Elle serait une sorte de non-événement. Quant à la vie, elle serait un met intellectuel ordinaire, et un quotidien, auquel je ne prêterais sans doute pas plus d'importance.

Singulièrement donc, puisque c'est ma nature, je suis empli de l'écho restant de chaque vie que j'ai connu, et parfois qui soit partie trop tôt, un peu comme une antenne qui resterait calibrée sur une certaine bande FM à mesure même que la source d'ondes s'éloigne, se fasse plus ténue, presque jusqu'à s'éteindre. Bref, je n'ai que faire des tombes, des caveaux et des urnes. J'ai beau habiter assez proche du cimetière du village, j'ai beau m'occuper quelques fois très humblement, en plus du trop rare cantonnier, du carré des croix en rendant gratuitement service à ma commune, il n'empêche que je n'éprouve aucun sentiment de charme gothique pour toutes ces stèles dressées, qu'elles soient modernes, ou bien déjà penchées depuis fort longtemps au dessus des relèves à venir.

Bien contraire, j'adore plutôt quand les pépés et les mémés du village font revivre les leurs en mots et en singulières drôleries, au moment de poser leurs chrysanthèmes nouvelles: "Lui? Ah nan, faut pas croire, c'était pas un sévère! Il buvait l'canon aussi pendant les blés. Un jour, un peu trop saoul, un peu bercé par les chaleurs, l'était tombé du tracteur qu'est parti tout seul tout droit. Ça ya accroché l'pantalon dans les commandes, cassé la bretelle. Bah, on y a vu le fondement. L'avait l'cul tout blanc! Mais le plus drôle, ça été de l'regarder ensuite continuer de courir après son tracteur qu'avançait toujours!" ... ou ... " Quand qu'c'était la guerre, les bochs sont venus jusqu'ici. Qu'est qu'on avait peur, nous autres! Alors qu'elle, elle y'en a rencontré un dis-donc qu'était beau. Mais qu'était pas un grand blond! C'était un peu comme un italien. Du coup, elle a fini par partir avec lui après 45 et il l'a rendue heureuse. Mais heureuse comme c'est ti pas permis! Si elle était restée ici, parmi nous, pour sûr qu'elle aurait été ben pauvrette... L'autre méchant, son père, l'aurait fini tôt ou tard par la tuyer à coups d'ceinturon." etc, etc...

Et donc plus d'une fois, entre deux alignements de marbres, et trois pots de fausses fleurs basculés sur le franc par les mauvais vents de tempête, alors qu'on taillait doucement la jactance, je me suis mis à ressentir autrement les quelques visages monochromes qui faisaient cercle autour de nous, dans leurs modestes petits médaillons photographiques aux verres bombés, collés sur les pierres. Car en vérité, je ne vis pas proche d'une décharge de corps, je vis en contact avec une humanité restante et archivée. C'est nettement différent. Et naturellement, la vague de l'écho revient encore au moins une fois, parfois, quand c'est au tour du vieux conteur ou de la vieille conteuse des drôleries pittoresques de glisser et de rejoindre finalement la foule des silencieux/ses, sous les marbres et les grès horizontaux... A jamais en moi alors, le conte, son conteur ou sa conteuse restent existants. Vivants.

Pour "Chidi", mon Chidi, ce n'est guère différent, sauf que cette personne que j'ai toujours respecté avant de l'aimer d'amitié - puis de m'en séparer sciemment - a complètement décidé et planifier sa fin. C'était il y a quelques mois. Et je l'ai su que tardivement, au détour d'un échange de SMS apparemment parti à la base sur tout autre chose. Ce qui était un peu étonnant quand on connaissait pourtant son tempérament au quotidien. Plutôt un vrai bordélique. Il cachait sans doute bien son jeu.

Disposer de sa vie, de toute sa vie, de toute les dimensions de sa vie et même de l'instant de sa mort est un droit. C'est effectivement se posséder entier, et c'est même très beau, très honorable et très "grandiose" quand on y pense et qu'on puisse observer en miroir les situations multiples de ceux/celles qui ne se possèdent jamais, de toute leur existence, tant ils/elles sont ou ils/elles furent propriété d'un(e) autre, tant ils/elles furent aussi esclave d'un destin imposé. Cependant, comment peut-on prendre autant de soin à préparer sa propre mise en archive alors que l'âme n'est pas malade et le corps, pas souffrant? Comment peut-on entrer dans ce processus de clarification claire de son propre esprit et arriver à ce point à regarder la mort en face, sans frémir, comme si c'était juste un dernier "date" intime, les yeux dans les yeux? Mêmes certains kamikazés, souvent étudiants, jeunes, vifs d'esprit, cultivés et lettrés, qui ont écrasé jadis leurs ailes de fer sur les ponts de navires américains, pour semer instantanément la mort en plus de se la donner, ne pouvaient se retenir parfois d'exprimer humblement leur peur intestine de se savoir résolument bientôt se jeter d'eux-mêmes dans le Grand Néant. Ils étaient la quintessence du guerrier ultime, inondé intérieurement d'un courage qui, cumulativement, valait bien parfois celui de cent hommes et femmes ordinaires du peuple, mais n'en perdaient pas pour autant un certain attachement à la vie, à la dimension aussi de ce qu'aurait pu être la projection de leurs existences futures sans la sotte guerre, sans l'exigence du sacrifice humain opté par leur gouvernement et leurs instances militaires obsédées par les codes et les traditions d'honneur du vieux Japon. Nombre de traductions posthumes de leurs écrits anciens, conservés pour l'Histoire, et parfois rédigés le matin même ou la veille du dernier envol en témoignent encore...

Oui, je respecte ce choix de posséder la moindre seconde de sa propre existence jusqu'au dernier moment. De choisir la seconde précise, même, où on dit stop. Mais ça me trouble effectivement profondément - intensément même, douloureusement pour tout dire - qu'on puisse préférer marcher sur la crête étroite du bord instable du volcan brûlant quand on devrait simplement remettre ce choix entre les mains d'un simple hasard, au calme, quelque part, hors de sa portée et de sa propre conscience. Un jour, ton coeur s'arrête. C'est l'usure réelle de tes cellules cardiaques qui décide. Aussi, la désynchronisation d'une seule, éventuellement. Et c'est tout aussi "beau" que cela soit ainsi... Naturel, inattendu, non-prévisible, non-programmable. Que tu puisses être sujet/te à l'insuffisance coronarienne, ou pas. Que tu aies le crabe qui te ronge depuis un moment, ou pas. Que tu aies trop rigolé, trop dansé, trop chanté, trop bu, trop pris de poudre, et/ou bien trop baisé de sexes la veille de ce jour là, ait donné trop du tien, allant trop loin dans la jouissance, dans l'excès, dans l'overdose, ou pas. Juste la mécanique et la chimie organique qui déraillent pour que ta chair défaille. Et alors, il ne te revient, pour toi, en intime partie, que la découverte du mystère abscons qui enveloppe enfin le passage de ton âme vers on-ne-sait-quoi. (Ou rien.)

Reste à se poser effectivement la question de savoir si ce "Chidi" là détestait l'ennui de la vie à ce point là. Comme une grosse déprime qui ne passe pas. Ce qui serait une piste entendable, un prémisse logique. Mais ce n'était peut-être pas le cas, puisqu'il a été socialement actif jusqu'à assez tard, apparemment, pendant la préparation de son processus final. Ou alors, avait-il trop peu de succès avec les filles? Un chagrin d'amour sans doute, du genre dont on ne se remet jamais? Même pas non plus. En matière de femmes (et de garçons), il avait tous les choix possibles à disposition. Et des propositions. Et présentait plutôt bien de sa personne, même avec quelques légères rimes peu esthétiques apparaissant aux coins des yeux, il y a déjà dix ans en arrière, dans mon souvenir. Ou alors - dit avec un certain humour qui lui aurait plu, je crois - peut-être que sa tristesse persistante allait pour ses dernières bécanes? Parce que c'était, il est vrai, des mécaniques à moteur carré assez capricieuses. Une peu comme toutes ces machines modernes qui sont de vraies divas dès qu'une simple cosse est une peu dessoudée sur une plaque électronique. Rien ne démarre, tout déçoit, et une erreur système te raconte à l'écran n'importe quoi. Pour ça, il aurait fallu au moins qu'il n'en change pas comme de chemise, en fait. Ou alors encore, l'incapacité éventuelle de réussir à se sortir sciemment dans le décor, en courbe, et à à peine 200 à l'heure? "C'est beau, mais aujourd'hui enfin ça ne passera pas. Je vais réussir mon crash!" Hélas, pour lui, il était bien meilleur pilote que moi, et même le casque presque retourné vers le peloton arrière, en horde disparate que nous étions, et qui suivait mal sa Ducat un soir d'août, je l'ai vu de mes yeux réussir à prendre à l'instinct et à vitesse moyenne la courbe harmonieuse d'un long virage ouvert, une main tranquillement sur les gaz et l'autre en décontracté sur l'angle de la hanche, et sans que sa roue avant ne morde un seul instant la pelouse du bord de l'asphalte. Pour vos yeux, je pourrais donc dire qu'il était comme un dieu du guidon étroit, sportif, tout autant que j'étais moi-même en contraste, peut-être, un vermisseau peureux sur une pétrolette facile. J'étais admiratif. Par conséquent, même le désir de la chute n'avait pas d'emprise sur lui. Il aurait su probablement courir, rebondir, ou partir en roulades acrobatiques si besoin était. Vu certains de ces récits épiques autour de la table, arrosé de bière à motard, s'il l'avait voulu, il aurait pu déjà mourir volontairement dix fois. Pour y parvenir, rien de mieux que de fermer un bon moment les deux yeux et d'aller tout droit. Et on "gagne" toujours. Alors, pourquoi là, pourquoi comme ça? Pourquoi les pieds bien ancrés au sol? Pourquoi conscient, clair et sûr de soi?

Bref, malgré quelques projections psychologiques qui consolent, je n'ai pas de réponse. Je n'ai aucune réponse à mon trouble indicible aux allures de torture mentale. Je me heurte à l'abstraction malgré la gymnastique de mon empathie qui a pris le problème par tous les bouts. Je reste face au mystère. Ne me reste alors que le maigre appui du Chidi de la série, qui lui vivra des heures heureuses même après sa mort ("ouf, finalement mourir n'est pas mourir!"), et pourtant, optera pour le même choix radical, même si c'est encore à une autre échelle.


ATTENTION, GROS SPOILER ALERT. Je dévoile ici une part importante du très bel épisode final de la série The Good Place. Ne lisez que si vous acceptez ce 'risque'.

Spoiler (cliquer pour lire)
De manière traversière, il faut déjà présenter la série en quelques lignes, si préalablement on n'y connaît rien. Au format des 25 minutes de moyenne, l'intrique entoure principalement quatre protagonistes humains (Eleanor, Chidi, Tahani et Jason) venus d'environnements de vie terrestre très différents les uns des autres et sont managés, dans leur large errance, par un sympathique démon (Mickael) et une IA polie, mais un poil déjantée (Janet, du monde des "bonnes Janets").

Ainsi chacun et chacune passe de vie à trépas, dans une logique d'événements tout à fait normaux, acceptables, et finalement dans un au-delà très coloré et visuellement réaliste, se retrouve quotidiennement en quatuor infernal porté "sévèrement" sur l'idée de tenter les quatre cent coups, en expérimentant un autre niveau d'existence alternative, supposément dit, au Bon Endroit (the Good Place). C'est à dire, le Paradis dans sa forme la plus naïve possible, la plus playschoolable à l'écran. Et jusque là, cette série présente apparemment tous les éléments d'un soap sympatoche à regarder principalement en famille. En effet, il n'y a jamais de violence, pas d'horreur, pas de monstre, pas de sang. Même pas de grandes envolées sur le mysticisme. Même pas de Jésus et de Dieu-le-Père. "Patin de merle" (et en VF), il n'y a même pas la possibilité de prononcer de gros mots. (et c'est vrai.)

Puis s'enchaîne les épisodes où on entre plus précisément et intimement dans la trajectoire de vie de chacun(e) et où Chidi Anagonyé, ex-professeur universitaire pour le premier détail, n'est pas moins présent que ces trois autres comparses foldinguos. Il a principalement pour traits psychologiques d'être un intellectuel de haut vol, un amoureux de la philosophie aussi, un doué de l'analyse, ce qui le rend sympathiquement caricatural dans le fait qu'il se perd souvent dans l'abîme de choix impossibles à accomplir selon ses grands principes moraux - selon son bagage philosophique très conséquent aussi - et cela pour des choses à la fois fort simples, ou bien à l'inverse fort complexes. Et presque toute la quête de son après-mort joyeuse et quelque peu délurée va tenir en ça: réussir enfin à accomplir un choix, un jour, quelque soit ce choix, d'ailleurs.

Puis, après moulte péripéties qui tiennent parfois de la clownerie de circonstances et de l'emprunt interdits de raccourcis sur la courbe spatio-temporelle (je devrais même dire Jeremy-Bearimyesque ^^, bref du parfait comique de l'absurde, comme j'adore.), voilà que le quatuor qui a fini par se souder par l'amitié ou bien par l'amour, ainsi que l'ex-démon et l'IA enfin libre et debuggée, intègre le vrai Bon Endroit. C'est à dire, le vrai Paradis, comme on pourrait sommairement se le dépeindre à soi-même en un emplacement sans la moindre imperfection esthétique, sans le moindre accroc de logique.

Cependant, cette réussite - issue d'une âpre bataille contre le Mauvais Endroit et un service bureaucratique de comptables foireux, oui oui ^^ - comporte un revers de médaille. En effet, le Bon Endroit est vraiment un bon endroit. Mais il s'avère aussi être source future et profonde d'ennui sans commune mesure. En effet, tous ceux/celles qui y résident pour l'éternité ont, tôt ou tard, le temps de faire le tour complet de toutes les questions, de tous les sujets, de toutes les théories, de tous les mystères et à la fin de cette dite-éternité, alors, il ne peut plus y avoir le moindre effet de surprise à cette forme de vie quotidienne qu'est devenu l'existence super facile dans cette place parfaite. Bref, à partir d'un certain moment - inéluctable - on ne peut qu'y plafonner dans une sorte de lassitude aussi complète qu'omniprésente. Et là, même le Bon Endroit finit par perdre tout son intérêt. Vraiment tout son intérêt. Même l'inimaginablement beau n'est plus à la hauteur de sa propre beauté.

Alors d'une certaine manière, c'est le choix que le - à présent - sextuor d'amis va entreprendre de mettre en oeuvre: pouvoir s'offrir une fin choisie et alternative à l'infini ennui de son parfait Paradis. En quelques décisions whatthefucks et drôlatiques (n'oublions pas que c'est une série comique), cela prend alors l'allure d'une sorte de porte en osier tressé, glissée au milieu d'une forêt de pins centenaires, et n'y sont librement "invités" à y (tré)passer, - et à disparaître à tout jamais - que ceux/celles qui ne trouvent plus aucun sens à la perfection de leur vie de l'après-vie. Pour cela, il n'est pas utile de se presser, ni de se tourmenter. Il faut juste être prêt/te, conscient(e) de ces choix, et se sentir enfin "appelé" par un sentiment profond de quiétude douce qui donne enfin envie de passer la porte-sans-retour. Par la suite, plus de paradis, plus rien. Plus aucune forme de survie envisageable. Chaque individu se fond dès lors immédiatement et intégralement dans un Grand Tout et perd définitivement son individualité, son égo, sa conscience, sa capacité décisionnelle. Sa substance. Et même si c'est poétiquement beau, sur l'écran, cela reste malgré tout une forme "dangereuse" de dissolution permanente dans l'Ether de l'Univers. A ne pas prendre à la légère.

Ainsi, au fil du scénar, Chidi va glisser progressivement des péripéties de groupe à repos de l'âme, puis de repos de l'âme à la (con)quête absolue de tous les savoirs philosophiques qu'il n'a pu atteindre - même de son vivant - puis de l'indécision chronique à l'art de savoir trancher, puis de l'omniscience et l'art de la décision à l'ennui impalpable, puis de l'ennui à l'envie de passer la porte en toute sérénité, en toute connaissance des conséquences ... et ceci malgré qu'Eleanor, ex-petite garce bête et méchante devenue pourtant belle personne altruiste et désirable, fera tout ce qu'elle peut pour qu'il ne se détourne pas de l'amour authentique qu'elle lui porte.

Mais Chidi a tranché. C'est fait. Même si toujours amoureux, même si encore attentionné, même si finalement éclairé sur les toutes dernières erreurs de son passé qui pourraient lui instiller un ultime doute, une dernière zone mentale à explorer, il a fini par faire un choix. Enfin. Un vrai choix. Le plus conséquent de toutes ses existences précédentes, terrestres comme célestes, et un beau matin, ou un beau jour (puisque au vrai Bon Endroit, le jour est toujours indiscutablement beau ^^) - complètement limpide, calme, et profondément apaisé avec lui-même, au clair avec son âme comme il ne l'a jamais été, il passera la porte pour définitivement se fondre dans l'éther, cessant instantanément d'être sous quelque forme que ce soit. Juste devine-t-on à l'image, succinctement et pudiquement, que les formes corporelles de ceux/celles qui passent successivement l'arceau tressé se muent en des milliers de petites lucioles jaunes de lumière pure qui s'évadent et s'éparpillent métaphoriquement aux quatre cent mille vents alentours, et dans toutes les dimensions cosmiques possibles. Bref, une mort plus profonde et plus concrète encore que les quelques délires insensés d'après-vie que les multiples épisodes nous laissent le temps de voir et où ces six "garnements" vont n'avoir de cesse de rompre les règles universelles pour les plier à leurs envies, à leurs caprices. Hésiter, puis revenir. Annuler et temporiser avec Dame la Juge. Etre sacrilèges et réussir à toujours tout se faire pardonner. Là, c'est vraiment la fin, et en quelque sorte, on ne badine pas avec la mesure de ce choix là. C'est du sérieux, de l'absolu. De l'irrévocable.

En conséquence, cette série de quatre saisons qu'on peut commencer comme un simple binge facile avec café, biscuits et chat sur les genoux se transforme lentement en étude authentique de l'âme, même si c'est à la sauce Américaine. Et honnêtement, à moins d'avoir la profondeur d'esprit d'une moule marinière bloquée sur son rocher - sans savoir éventuellement ce qu'est un rocher! -, la toute fin de l'intrigue ne peut généralement pas laisser indifférent car cela touche à soi. Au vrai Soi. A l'humain que chacun(e) de nous est par défaut, hors spectacle Netflix et flux streaming, et avec exactement la même finitude inaltérable. Puisque nous sommes tous/tes mortel/lles.

Bref, soit on s'en félicite puisque la série se bonifie comme un vin au fur et mesure du développement de l'histoire, allant d'amusettes futiles à questionnements de plus en plus sérieux, et on passe vite à autre chose. Soit on peut s'en préoccuper concrètement, durablement, sensiblement, car on aurait pu vouloir "mieux" ou "autrement" pour ces personnages méritants qui peuvent même nous pousser à de l'affect individuel, chacun(e) de nous ayant ou pas son petit chouchou, justement. C'est à dire, ou bien un ex-connasse égo-centrée (comme Eleanor le dit d'elle-même) devenue philanthrope désintéressée, ou bien un philosophard (Chidi) devenu enfin totalement omniscient et plus qu'éclairé - en matière de déterminisme - que toute l'humanité entière, ou bien encore une totale superficielle richissime (Tahani) devenue d'une profondément accomplie et sans plus aucun catalogue de valeurs à partir duquel chercher à tout mesurer, ou bien enfin un adulte inconséquent (Jason) ayant enfin atteint le but ultime de son rêve d'enfant. [ou finalement, on garde le package de 4 + 2, parce qu'on se désiste soi-même dans la tentative de faire son choix. Les uns ne pouvant pas être sans les autres, et réciproquement.]

Et pour moi, longtemps, je me suis retrouvé à hésité entre le philosophard et l'inconséquent. (Chidi ou Jason) Finalement, c'est le philosophard qui va le plus m'émouvoir... Je ne savais alors pas que, ce dont je me souviendrai très bien de ses choix moraux de fin de scénario, entreraient plus tard en résonance forte - comme des calques superposables - avec les mêmes choix qu'accompliraient une vraie personne de mon monde à moi, dans notre vrai monde terrestre à nous, se dirigeant alors vers une vraie mort sereine, mais pleine et entière, comme animé du pas sûr et mesuré d'une personne bien décidé à passer l'arche tressée.


Bref, tout ce que je peux lui souhaiter à présent à ce "Chidi" là, le mien, c'est de ne pas réussir à trouver immédiatement le Bon Endroit, s'il en existe hypothétiquement un quelque part dans un impossible au-delà. L'imaginer peiner très très très fort à y entrer, avant de s'y emmerder ferme longtemps, sait-on jamais, ce serait encore sans doute le savoir conscient et survivre toujours un peu... C'est futile, léger, je sais, mais tant que je suis moi-même vivant, j'ai envie de garder un milligramme d'espoir.

------------------------------

Hiné.

paradoxle 08 janvier 2024 à 02:45  •   108203

@Maverick Je rentre de quelques jours sans l'internet donc je ne vois ton message que maintenant.
Ça fait plaisir mais ne t' bile donc pas comme ça. C'est vrai que tes sourires nous manquent parfois mais pour goûter la joie du retour il faut partir.

Puisque tu en parles, moi non plus, comme @Juliette. , ne vais pas si mal. Parce que ceci compense cela.

Ça sera mon humeur du jour.

Quelques jours à bosser dur en pleine campagne humide morvandelle, ça requinque, ça apaise parce que les projets avancent, ça rapproche et, pour en venir au sujet, ça remet les idées en place.

J'ai parlé d'un gros coup de mou et aussi de deux amis qui me faisaient chier à être si cons. C'était l'une des causes du coup de mou.
J'en ai parlé dans le fil Queneau, avant la bonne résolution, mais ma résolution de ce début d'année, c'est de tourner la page avec ces amis en question. La fin du tabac, c'est pas dans l'agenda.
Le truc qui est dur ici, c'est que je parle d'amitiés vraies, d'atomes crochus solides, de réalisations communes de qualité, faisant partie de mes plus beaux souvenirs, etc.

Il y a longtemps que nos chemins se sont séparés pour l'un, le sien ne me regarde plus, c'est bon, j'ai donné.
Et pour l'autre, c'est plus récent, il me demande s'il peut passer chez moi le temps de faire des papiers et me demande si je ne lui faisais pas la gueule. Je lui ai répondu en toute sincérité, déballé mes griefs, l'invitant à en parler dans un bar ou un parc. Plus de nouvelles. C'est aussi ça les lois de l'amitié et de sa sincérité crue.

J'avais l'impression que je n'étais là que pour aider, mais c'est pas tout à fait vrai, les bons moments de partage ensemble étaient très bons. Mais rares, de moins en moins dans mon souvenir. Et faux, de plus en plus. Un peu marre d'être une béquille.
Surtout si on me ment.

Donc ça, c'est fait ! Ça fait mal, je sais pas ce qu'il va découler de cette décision...


La deuxième cause du coup de mou, c'est la famille, celle qui me rappelle régulièrement pourquoi je l'ai fuie.
Cette fois-ci, c'est ma soeur, on dirait bien qu'elle est de nouveau dans une phase maniaque difficilement gérable. Du coup ma mère demande à ce que le grand frère la voit pour pas passer pour la mère qui veut encore l'interner, et dernière nouvelle de ce soir, humeur du soir, le grand frère veut m'en parler parce que ça a pas l'air simple. C'est même suffisamment grave pour qu'ils me demandent insidieusement mon avis, c'est une façon de mettre ce poids sur les épaules, parce même si moi je trouve que, oui quand même, lààà... un séjour à l'HP lui ferait pas de mal ! Ça veut dire pour eux qu'ils auront mon aval pour le faire.
PFFFFfffffff!!!!!!

J'ai, avec des amis (dont l'un est cité en premier juste plus haut) il y a longtemps, avons donc sorti ma frangine d'une crise aigue, en vivant avec elle, avec des moments difficiles, qui durent. Et son lot d'incohérences. Mais la bande de champignonnés de l'époque, on était pas à une incohérence près, on ne lui en tenait guère rigueur. Par contre, même pas un joint dans la maison tant qu'elle serait là, un peu d'alcool pour se détendre de temps en temps mais rien pour elle. Des tisanes, bien manger, allez faut que tu manges, essaye de bouger plutôt que de nous prendre pour tes infirmiers.
Ça vivait.
Et je faisais tampon au téléphone entre ma mère et elle. Avec la ferme intention que tant qu'il n'y avait pas violence, contre elle ou contre autrui, on n'appellerait pas le samu.

Même à six contre elle, avec la force de la bienveillance de notre côté, même en se déchargeant par des blagues parfois sévères qu'on peut se faire entre amis, du sarcasme bien senti, qui souvent calme quand il est effectivement bien senti. Même bien armé collectivement parce qu'au courant par expériences des risques qu'on prenait. On s'est fait avoir par la boucle descendante dans laquelle elle nous emmenait, et il a fallu attendre un réel et sincère choc pour en sortir, ensemble.
Au bout de trois semaines, après quatre jours où elle ne se levait plus, en nous prenant carrément pour ses larbins pour voir. D'un commun accord, on s'est concertés, je lui ai demandé si elle ne voulait pas qu'on mette des blouses blanches et des stétoscopes, qu'on lui prenne sa température aussi... sur un ton bien sec, assez fort mais pas trop et visiblement à bout.
Une heure après, elle se leva, prit une heure pour se faire belle, dit "je vais faire des courses" en traversant la salle commune. Elle est allé dans une agence de voyage pour aller faire du ski sans billet de retour, elle a skié treize jours d'affilés matin et soir et tout est rentré dans l'ordre. Provisoirement.

Mais je n'ai plus jamais refait tampon de la sorte, je les laisse dans leur cercle vicieux, dans leur boucle, j'ai fui, mais ce qui veut juste dire "j'ai pris de la distance", je ne parle pas de distance géographique, évidemment. Pas assez apparemment.
Parce que quand la boucle, la spirale familiale prend de l'ampleur, j'arrive encore à me faire happer. Y avait longtemps à ce point là.


Si ce synopsis vous tente, je pourrai raconté les épisodes prochains. Les personnages (il y en a d'autres) sont tous aussi tarés les uns que les autres mais c'est Clairon qui prend. C'est comme si ça faisait partie de leur équilibre. Et moi je me retrouve encore à faire la béquille.



MAIS bordel ! J'avais dit qu'on me laisse tranquille et que je prenais soin de moi, merde à la fin. Les vieux amis tous pourris, la famille pénible ! "On n'a qu'à lui demander, il sait écouter, il sait parler, il sait pas dire non quand on l' carresse dans le sens du poil" ! Chier ! à la finnnn !!!


Bon, ça va mieux, merci. J'avais jamais raconté le sauvetage de ma frangine aussi précisément.


Surtout que pour le reste, de mon côté, c'est plutôt que du positif, j'omets les nuances. Ça compense.

Juliette.le 08 janvier 2024 à 07:29  •   108208

Ah, les familles lourdingues dans lesquelles personne s'est jamais pris en charge et qui te refourguent régulièrement le gros paquet dégoulinant de glauque... 😒

Ceci dit, si je comprends bien, ta soeur, c'est la première à être dépassée, non?

En tous cas, courage @paradox! Et délectation pour le reste! 🙂

gildele 08 janvier 2024 à 07:36  •   108209

,[[ J'aime .. j'aime beaucoup les 3 messages précédents que je viens de lire ...leur intensité ..
Pas besoin/envie du moindre commentaire de ma part, conscient d'avoir, là en main , le " bâton de paroles" ...

Long silence...

.. je passe ce bâton au suivant .
Là,ne suis pas en état d'illustrer mon humeur du jour...plus tard, dans doute.
Je vais me recoucher.

Sourire. ]]]

Juliette.le 08 janvier 2024 à 09:09  •   108211

Oui, c'est super touchant ta façon de raconter ton Chidi @Hinenao, et toutes ces raisons des autres, qui nous échappent...

Hinenaole 13 janvier 2024 à 14:13  •   108537

Salut.
Je fais vite. Je reste courtement.

Merci @Juliette. 😊
Ah bah vouis, je vous ai farci de la restitution de 7 pages offline, mais ça donne un ordre d'idée d'à quel point ça me restait sur le coeur et l'âme. Et juste un "Tiens, bien étrange suicide. J'ai rien compris" 🤔 n'aurait pas été suffisant à exprimer, par rapport à la taille réelle de mon ressenti immense, IRL. En tous les cas, ne vous détournez pas de la série The good Place si elle vous tombe sous la main, parce qu'on s'y marre quand-même franchement plus qu'on y pleure. 😄 (et le comique de l'absurde y est une valeur sure 👍)

Bon, je passe rapidement aujourd'hui, et on ne se verra surement pas durant encore 48 à 72 heures.
Ici humeur multi-marathons.
depuis la récupération du "Nord", ça n'arrète pas.
Alors je dois être sur tous les fronts en même temps. (juste pour moi cette fois, pas à cause de quelques inconséquent(e) venu(e) pleurer ses déboires à réparer en urgence, sur le pas de ma porte. De puis ma mise au point de 2023, on voit que ça s'amméliore...)
Et je dois donc tenter le coup du four et du moulin, ou de la fontaine et du champ.
Etre dans la relative ubiquité.
Mais ça reste quand-même des sacrées corvées tout ça. Une nouvelle commande de dessin arrive pour bientôt et il faut que je me libère.
Du coup, je fais tout en même temps et en cherchant à casser l'ennui démobilisant de toutes ces énormes tâches. Et comme ce n'est pas la première fois que je pratique, alors, je viens ce jour donner la recette ici. Des fois que ça pourrait aider.

Soit, aujourd'hui.
-- Rentrer du bois en masse à la brouette. 5 mètres cubes, environ.
-- Contacter plusieurs personnes à la chaîne, au téléphone, pour faire passer un message.
-- Accomplir moi-même un peu de couture de patch moto, réparation de broderie. (et parce que ce n'est pas à Madame de prendre l'aiguille durant le W-E)
-- Virer encore 1257 erreurs dans un fichier script, sur ordinateur. (à faire pour... hier.)
-- Déboulocher encore 4 pull norvégiens restants avec un petit accessoire qui a des accus en fin de vie, et que je relance en charge environ toutes les 20 minutes.

Ainsi, je fais 2 brouettes, que j'alterne ensuite immédiatement avec 50 lignes d'erreur, 15 minutes de couture, 1 appel téléphonique glissé entre deux (des fois, ça matche: "Allo?", des fois je retente...), et 15 minutes de déboulochage jusqu'à la prochaine recharge obligatoire. Normalement ce soir, ça devrait être entièrement fini. Mais au moins, je n'aurais pas eu ce sentiment d'arriver à gravir une montagne et une fois arrivé en haut, constater que derrière il y en a encore une autre, peut-être même un peu plus grande. Parce que sinon, ça donne vite l'envie d'abandonner... 🙄

On se retrouve lundi ou mardi. Des bisous tout plein. Et protégez-vous du grand froid. Ça va remonter en T°, d'ici peu.

Peut-être que je vais n'être que le seul à faire les liaisons entre mon propos et cette séquence, mais, j'adore le contraste d'entrainement, dans ce passage du film. Pour l'un les machines, pour l'autre un peu chaque jour les corvées (et les montagnes, et le froid). Et on pourrait presque en rigoler tant c'est testostéronné et excessif. Grandiloquent. Mais, perso, faut pas s'y tromper, j'ai depuis des lustes une vraie tendresse pour le personnage de Rocky. (et je me fous complètement que ça soit un ricain. L'aurait été Auvergnat, ou de Tchopo au Congo que ça me plairait tout pareil. C'est l'essence même de l'homme qui compte, pas sa nation. 😄)
voir la vidéo


Aller GO!


Hiné.

Hinenaole 21 janvier 2024 à 00:11  •   108803

Humeur du jour.
... et même de la semaine passée, qui m'a vu peu participer en écriture à Apie. (Mais pas en lecture nocturne.)

Bah, je suis fâché de rien.
Y a pas de nouveau couac en ce moment, IRL.
Ça va plutôt bien.
A noter que je ne suis pas abscent, même si pas présent. Je suis juste en mode virtuel ailleurs, avec mes ti jeunes du béta-testing de jeu. En ce moment, j'ai installé 2 PC à l'arrache avec des pièces détachées du placard et 2 deux Linux dans l'cul, et ça encode presque H12 des très grosses vidéos en 4K de gameplay (dont je ne suis pas l'auteur), avec ffmepg et avconv en ligne de commande. Bref, comme les journées n'ont que 24 heures et que j'en consacre déjà douze aux gameplays, bah une fois que je vais manger et dormir, ne reste finalement plus de temps pour Apie. "Tantpie". 😄 Ah puis, j'ai toujours pas de commandes pros. Pour l'instant, les crayons sont rangés et l'écran tactile au repos. (Et, non, ça ne m'affole pas. J'expliquerai peut-être plus tard pourquoi. Car, que je le veuille ou que je ne le veuille pas, je sens que ça va durer...)

Mais voilà, c'est pas grave, on se retrouve lundi ou mardi. Ou même mercredi.
Virtuellement, le temps ne compte pas. 😉

Bises. 😘
A plus tard.


Hiné.

Hinenaole 05 février 2024 à 22:18  •   109549

Salut. 🙂
[alors, oui, vous voyez ce message en simple, mais en fait, il est double. Donc, non, vous n'êtes pas "bourré(e)s". Ou alors, si c'est effectivement le cas, et si vous venez le lire aussi cet autre fil d'humeur, c'est en étant probablement "bourré(e)s de bonnes intentions". 😋]

---

Humeur du jour, en ce lundicinqfévrierettrentesixièmejour de l'an deuxmillevingtquatre.

Bah, je suis de très bonne humeur - sinon j'écrirais pas autant de bêtises 😅 - mais je suis bien malade. Grosse suspicion de covid, mais sûrement avec l'un de ces nouveaux variants. Cas avéré - hélas encore une fois de plus!! - dans mon environnement relationnel IRL et fréquenté il y a peu. (je pense quand-même toutefois que d'avoir fait les vaccinations* préalables au bon moment, ça a amoindri les conséquences de cette fois là, parce que j'ai rarement été aussi KO en seulement quelques heures. Plus fort que la montée d'une grippe, vraiment. Donc, j'imagine pas sans...)

Je viens donc de garder étroitement le lit durant 4 jours, avec des nausées au moment de manger un peu. Y a que les trucs sucrés qui passaient. Mêmes les écrans ont été difficiles à supporter. Sur-éblouissement, effets stromboscopiques mentaux une fois les paupières fermées. Infernal. Et puis des serrements de poitrine sans angoisse, quasiment plus de force dans les jambes. Une toux qui "arrache" aussi, mais sèche, sans matière. Pour ça que j'ai laissé aussi tomber instantannément mes réponses promises sur Apie et mes suites de MP. Veuillez me pardonner si vous êtes concerné(e)s. Ça sera reporté à un peu plus tard, évidemment. En fait, il n'y a que depuis ce soir que ça va (à demi) mieux.

Hier pourtant, je me suis quand-même levé aussi. Fallait que j'aille finir de bricoler rapido un truc dans le froid sur ma bécane, mais je l'ai payé très cher après,à vrai dire. Grelottements, effondrement des résistances physiques. Refuge dans le fond du lit. Nuit difficile. Retour d'un peu de fièvre et de cauchemars lucides légèrement lourdingues. En même temps, si j'ai fait le choix d'aller me poser à l'horizontal sous une moto (béquille d'atelier et sangles de sécurité), ce n'était pas sans sens. Quand on vient de passer plusieurs journées accroché au lit, mais qu'on a son faisceau électrique ouvert sur la machine, bah il y a intéret à ne pas laisser filer de son esprit le schéma de montage de tous ces jolis fils moins et plus. Car, en cas de bourde, si en allant même franchement mieux, une semaine ou deux plus tard, puisque rien n'urgeait pour reprendre la route, mais qu'on ne se souvient plus que rouge va à présent avec orange-à-tiret, sachant que le orange simple, juste à côté, va lui avec noir, mais pas l'autre noir parce que ce n'est pas issu du même repiquage, bah ça peut devenir trèèèès embêtant... Et alors, on peut soit ne pas brancher un truc qui manquera quand on va s'en rendre compte, soit se faire malgré soi un positif direct sur la batterie qui créera une fuite perpétuelle peut-être indétectable, soit même un assez fâcheux court-circuit. Et là, ta moto commence à fumer d'un seul coup, et brûle un peu comme dans GhostRider, sous tes yeux. Bref, non. Et re-non. Finalement donc, j'ai "bouclé" les fils que j'avais impérativement à boucler et ensuite, je verrais à partir de mercredi, normalement, pour ce qui est des choses de seconds ordres et des revérifications innévitables au voltmètre professionnel high-tech (ouais, parce que je suis un taré du voltmètre, moi. Un fana. C'est un magnifique jouet pour grand garçon! C'est beau comme la science! 🤘🙂)

Mais quand-même, dès que je vais pouvoir faire l'impasse sur l'inconfort, il va falloir que je reparte en action. Parce que, ok, je peux facilement devenir contemplatif. Passer 5 heures peut-être à admirrer la déformation d'une goutte d'eau qui tombe. Mais dans des conditions qui sont biens. Si c'est pour être bloqué face à un plafond et, à côté, ne pas parvenir à lire, regarder, soutenir l'attention pour quoi que ce soit, alors, autant ne pas rester bien longtemps dans les draps.

Bon, je vous fais une bise et à plus tard (à chacun-e, la bise! Hein...), je vais assez vite poster ce message qui commence à me griller les yeux, révéler aussi mes limites d'endurance et aller le balancer aussi, en copie identique (partie basse 😋) sur l'autre fil d'humeur. Et on se retrouve au mieux, au plus vite, et au pire, au plus vite aussi. 😄

* Je suis pour la vaccination. Mais attention, je me méfie du côté "machine à pognon" des grands laboratoires. Ainsi, ne rêvez pas, je ne me jette jamais sur toutes les aiguilles aveuglément, juste parce qu'on me le dit de le faire. D'ailleurs, je rentre même dans la catégorie des phobiques agressifs [tu veux m'piquer sans m'le dire, ok j't'en colle une!], alors.....


Hinébalade.
(ilestmalade.)

Hinenaole 09 février 2024 à 10:46  •   109662

Humeur du jour.
Premier jour où même encore patrak, il est temps de ranger la barak!
Vite, effacer l'aspect maladie du lieu. Aérer et assainir.
Le prix à payer? Moins de temps à consacrer à Apie.
Oui mais demain, normalement, on repart sur le bon pied.
Et ensuite, on ne se retrouvera que mieux... 🙂
Bises.

Alcedole 09 février 2024 à 13:59  •   109674

Paix à votre âme, Monsieur B.

voir la vidéo

Hinenaole 09 février 2024 à 17:47  •   109686

Je vois de qui tu parles. On lui doit aussi une autre abrogation de loi permettant la fin de la pénalité homosexuelle, dans la rue.
Une vie de combat à avoir charbonné contre ses pairs, à la tribune, effectivement, ça se salue. 🙂

MaisEncorele 09 février 2024 à 23:47  •   109720

Merci, Monsieur Robert BADINTER.

Myettele 25 février 2024 à 15:55  •   110443

"Si vous pensez que l'education coûte cher, essayez donc l'ignorance !"

voir la vidéo

Une conf qui colle si bien à mon humeur cognitive...

Myettele 25 février 2024 à 17:14  •   110447

🥴
Jaipassuoùposerlaconférencecidessus.
J'ai un peu perdu de vue l'organisation du forum. C'est pas sa place ici et en même temps, elle me semble avoir sa place dans toutes les catégories.
Bontempi... l'essentiel c'est qu'elle arrive aux oreilles de ceux que ça intéressera.

Hinenaole 15 mars 2024 à 22:11  •   111662

Humeur du jour?
Indisponible. Pour vous un peu, hélas.
Jusqu'à lundi, c'est mort.
Moi qui voulait contribuer vite à certains fils "chauds", bah je suis obligé de tout remettre à plus tard. 🙁
Donc, pas encore de club de lecture SF, pas de nouveau post sur mon fil perso non plus.
A plus tard...

zozottele 15 mars 2024 à 23:12  •   111664

See you later Hiné 🙂

Hinenaole 16 mars 2024 à 00:45  •   111670

Like we also can say in english:

--> tks!

Hinenaole 26 mars 2024 à 12:39  •   112214

Salut. 🙂

Sujet délicat. On ne va pas nécessairement s'étaler beaucoup...

C'était hier. Le 25. Enfin, le hier d'il y a un an exactement. J'étais en train de "danser" sur un air de youtube, tout en étant occupé gaiement à mes petites affaires, quand j'ai reçu un coup de téléphone. A l'autre bout, une voix pas trop rassurée qui intimait plutôt fortement le fait de venir aussitôt: "Il ne bouge plus. Il a la face vers le mur. Je ne veux pas m'approcher! Qu'est ce qu'on doit faire?".

S'en est alors suivi de ma part une visite à domicile, au sein du village, et le constat extrêmement rapide d'une bête pendaison accidentelle, juste à cause d'une poignée de centimètres manquant sous la pointe des pieds et d'un angle de plastique, haut placé, qui, lui, a trop vaillamment su porter le poid du corps tout entier...

Le temps est passé depuis. J'ai bien entendu retrouvé ma joie de vivre. Mais je n'oublierai jamais cet encore corps de trop, dans ma vie, et la terrible semaine qui avait suivi, coincée entre dissonance mentale et gros troubles du sommeil... Encore heureux que ne s'y est pas mêlé l'affect, puisque c'était une personne que - même sans la mépriser - je n'aimais pas trop, en vérité. Sinon, je ne sais pas dans quel état j'aurais pu être. Seau de pleurs, serpillière de larmes?... Va savoir.

Depuis donc un an, personne n'est venu déposer des fleurs. Même pas moi. Ayant souvent un oeil sur les marbres horizontaux, par la proximité relative du lieu, tout juste je veille au grain pour qu'il n'y ait pas de dégradations à cet endroit, à cet emplacement nouveau, et que les chats alentours, trouvant aussi souvent leur quartier de détente, de jeu et de joutes dans le vaste cimetière, ne bousculent rien. Ni pots de fausses chrysanthèmes, ni repos des âmes.


Hiné.

Etoilele 26 mars 2024 à 13:16  •   112218

🥰 Câlin 🥰

Hinenaole 26 mars 2024 à 13:33  •   112220

🥰 Merci. 🥰

Hinenaole 07 avril 2024 à 05:31  •   112728

humeur du jour.
Reveillé beaucoup trop tot. Je me suis encore battu, en reve. Mais le moral est bon. Meme un peu trop bon. Puisque justement, je me suis battu en reve... 😊

On va donc se lever a present et dissoudre, comme un sucre, cette sur-confiance mentale dans le premier café, histoire de commencer la journee par de l'humilité.

Bon petit dej a tous-tes.
Hine.

Myettele 07 avril 2024 à 08:29  •   112732

Humeur : agacée !
Hier un coup de fil : au "allo myette ?", bing bang boum, une décharge d'angoisse m'envahit. Putain ! Merde ! J'étais bien et vlan voilà-t-y pas que je reçois des vagues de stress qui ne me concernent pas. J'ai écourté la conversation : on ne dérange pas myette quand elle déguste un banana bread recouvert de ganache à la crème de marron. 😡
Laissez pas traîner vos boucliers en oxyde de titanium fluoré ferrugineux renforcé en radonite sinon je vais vous les piquer...

Hinenaole 07 avril 2024 à 08:41  •   112733

@Myette
lol! 😄
(pas moqueur, juste que je t'imagine bien fulminer avec le bouclier de Captain America au bras. Dédiou!)

Hinenaole 08 avril 2024 à 17:31  •   112794

Humeur du jour.

Spoiler (cliquer pour lire)
1 - Je me suis proposé de prendre mission bénévole pour quelqu'un et de contacter un service à sa place, cette personne n'ayant absolument pas le temps de le faire puisque tout se chevauche sur ses horaires de travail.

2 - Depuis ce matin 11h, je suis donc sur la brèche pour tenter d'obtenir un rendez-vous pour cette personne.

3 - Finalement, il n'est pas possible de prendre rendez-vous par téléphone, ni même d'expliquer un peu la démarche. A la place, il faut contacter une plateforme internet.

4 - Et la dite-plateforme est non fonctionnelle.

5 - Bref, j'ai recontacté l'individu pour qui j'officie et l'en ai informé.

6 - Elle m'a répondu, "c'est pas grave, tant pis. On fera ça illégalement. Si on ne peut pas se mettre en conformité avec la loi, alors on s'en passe."

7 - Le problème, c'est cette personne est un peu comme qui dirait "le Maire de mon coin de patelin". Et là, ça fait tout de suite moins rire... 🙁

Hinenaole 26 avril 2024 à 13:37  •   113552

malade.
grippe hardcore
ca va mal
considerez moi comme desactivé sur la semaine.
tout message de topic en attente et en mp sont geles.
je n ai aucun controle de la situation.
desole bises.
hine

MaisEncorele 26 avril 2024 à 13:58  •   113553

Ne sois pas désolé @Hinenao, garde tes forces pour prendre soin de toi.
Courage ! Pensées et souhait de bon rétablissement 😘

Hinenaole 27 avril 2024 à 22:20  •   113639

salut.
Toujours en mode desactivated, même si techniquement là.
Venu ce jour pour voir si @paradox avait fait un retour. C'était tout ce qui était prévu.
(la ligne d'au dessus, normalement ça doit être bleu)
Et du coup en MP, on est venu voir également si je respirais encore.
Et alors, j'ai fait quelques MP de réponse, mais pas beaucoup plus longs que celui-ci.
En tous les cas, merci tous/tes. Ça donne de la fatigue devant le clavier, mais de la chaleur humaine aussi.
Sinon, le programme du WE c'est nuits blanches, sommeil fractionné pour manger quand-même un peu. Et bronchite infernale.
(quand je tousse, on pourrait croire que je vais me retourner comme une chaussette tant l'en dedans passe dehors. 😄)
Bises.
A plus tard.
Vrai retour et longs messages je nesais pas quand.

gildele 28 avril 2024 à 00:49  •   113655

@Hinenao ... profite ...profite-z-en pour décrocher de tout et de tous, même d'ici !

Essaye de ne rien faire d'autre, absolument rien d'autre que de te centrer ...
Suis persuadé que c'est comme ça que le corps accélère son auto-guérison ...

A plus tard en pleine forme, fusse bien plus tard ..

Kissoux de pote.

Hinenaole 02 mai 2024 à 18:25  •   113854

Salut @Gildou. 🙂
@gilde
citation :
@-Hinenao ... profite ...profite-z-en pour décrocher de tout et de tous, même d'ici !
Ah la bonne intention très louable à la base, dans ton propos, mon cher copain. 😄 Mais c'est une très mauvaise idée, me concernant. Une "méthode d'éloignement" bien mal adaptée à ma personne. 😅 Car, je ne crois pas que d'ajouter du retard au retard me fasse finalement prendre de l'avance. 😅 Je risquerais donc de devoir "décrocher" surtout très inutilement. 🤔

Et puis également, c'est faire complètement fi de ma propension à être un "missile à tête chercheuse". Toujours en prise avec quelque chose, un objectif, un point de mire. Pas satisfait, donc, - par nature - de la condition "stand-by" obligatoire .Et par conséquent, procrastiner dans une certaine forme de lâcher-prise non souhaité, je ne vois pas en quoi ça pourrait me rendre service, à part me créer éventuellement du stress de fond et m'éloigner de mes quatre to-do-list journalières, que je vais devoir ensuite rattraper. Y compris celle d'Apie.

Bref, de loin, mais vraiment de loin, je préfère carrément ne pas être malade et être sur Apie au format H12. Et pour ça, il faudrait juste que seu-le-ment certains de mes proches, IRL, ne me livrent pas virii et bacilles à domicile, tout cela par simple bêtise caractérisée qui mériterait franchement des claques 😬, ou ignorance du minimum de l'hygiène élémentaire requise en société. (par exemple: ...ne pas toucher nourriture et morve hivernale en même temps, ne pas passer le pain à main nue juste après avoir mangé ses propres crottes de nez [cas véridique, hélas *smiley grosse gerbe* 🙄], ne pas être grippé(e) et postillonner au visage, ne pas apporter de la nourriture déjà avariée, ne pas mettre sa fourchette personnelle et baveuse dans le pot commun de mayonnaise [développement de streptocoques et ensuite gâchis alimentaire], idem pour le fameux couteau perso allégrement sucé et mis en contact avec le fromage familial, penser également que si untel est un roc face à la maladie, un autre est simplement plus fragile [et n'a pas le choix de sa condition de santé]. On ne s'aligne donc pas sur le plus robuste et le plus vaniteux, par esprit de fanfaronnerie, mais bien sur le plus vulnérable.[et le pire, c'est que ce cas n'est même pas moi. On a plus grave dans la "famille".])

...Mais ça, je rêve tout debout. 😒 Tant que je ne vais pas être hospitalisé brusquement en réa - un jour malheureusement pas fait comme les autres - personne ne comprendra, ... puisque désespérément, personne n'a envie de comprendre!!... *gros smiley doigt d'honneur dans ma pauvre chetron perso*



Donc humeur du jour...

Premier jour où je commence à reprendre toutes mes activités et où je dégèle enfin Apie et ses MP. Sachant que dans 48 heures, je serai en pleine maçonnerie, [hasard de calendrier] notamment dans de l'effort qui réclame beaucoup de souffle et que je vais devoir recroiser nécessairement une partie de tout ce petit monde là. Bref, le premier qui bouffe encore ses crottes de pif et me passe le pain, il a toutes les chances de se prendre la baguette dans la gueule, cette fois!... 😡 ... Parce que non, je n'ai pas envie de repartir pour un troisième cycle de bronchite profonde et "productive"... 😒


Bise.
Et, désolé pour les détails un peu dégueus.
Mais c'est le vrai "tempo" de la vie d'ici.

Hiné(toujourspaspluscontentqueladernièrefoisoùhinétaitmalade,d'ailleurs).

Juliette.le 03 mai 2024 à 20:13  •   113947

Épuisée.
Quinze jours avec mon fils survolté sans école, toutes petites nuits, activités diverses et variées pour tenter de l'occuper sainement, je n'en peux plus. Je ne rêve que d'une chose, ma bulle!
Hier, je me suis même tapé 12h en compagnie d'autres gamins (et de leurs parents 🙁) pour une sortie parc d'attractions! Accessoirement, je me trimballe une sciatique aussi depuis 3 semaines...
Moi je vous le dis, l'école, on a beau dire, c'est génial ! 😂

Hinenaole 03 mai 2024 à 22:40  •   113957

@Juliette.
Et c'est quand concrètement, la bulle?
(Lundi?)

Bises.
Bonne nuit. 😉

Juliette.le 03 mai 2024 à 23:20  •   113960

Oui @Hinenao

Hinenaole 08 mai 2024 à 01:24  •   114166

humeur du soir:

il n y aura pas de lecture d apie demain matin, au reveil. Ni mp ni fils suivis. Pas envie.

bonne semaine.

zozottele 08 mai 2024 à 17:59  •   114206

Raah chargez moi mais après je boude.😋
Bises2potes @Hinenao

Bruinele 17 mai 2024 à 11:17  •   114653

Humeur agacée, suite à la lecture d'un fil sur un bannissement, ailleurs :

Ne serait-ce pas encore un fil qui, sous couvert de la jeunesse, attire la bienveillance de certains, qui s'échinent à répondre à quelqu'un qui ne fait pas beaucoup d'efforts et qui au final (le fil) éloigne ceux et celles qui, étant sortis du bois pour tenter d'avoir une opinon sensée, se trouvent mis à l'index par l'auteure même du fil...

Désolée mais moi j'y vois les symptômes, peut-être involontaires et sincères, mais néanmoins présents (et déjà apparemment pointés ailleurs) d'un trollisme patent. Trollisme qui fonctionne d'ailleurs plutôt bien puisqu'il aura été la cause d'un (premier) départ. Trollisme que l'on retrouve désormais absolument partout. Trollisme qui n'en est même plus un, tellement certains (de plus en plus jeunes) ne savent plus communiquer autrement qu'en énonçant des conneries sous forme "d'argumentaires" qui ne sont rien d'autres que des coups de gourdins censés taper plus fort que tout le reste, pour se faire entendre dans ce monde devenu totalement fou, bête, aveugle et sourd.

L'intéret est réel, dit un autre, mais l'intérêt pour quoi ? Pour les "idées" énoncées au départ ou pour leur ... je ne trouve même pas de mot, tellement l'expérience de chatgpt m'a sidérée. Voilà une I.A. qui a réussi à trouver du sens dans ce qui n'en avait pas vraiment. Et nous voilà à gloser, non pas sur ce que l'auteure du départ "énonce" mais sur la compréhension qu'en a faite une I.A et sur laquelle d'ailleurs l'auteure ne répond pas !

Il n'y a pas là quelque chose qui vous alerte ? ou sinon vous sidère, vous fascine ? Il y en a que ça écoeure, et qui s'en vont, et d'autres qui s'en agacent et le disent.

Voilà, c'est fait.

paradoxle 17 mai 2024 à 12:49  •   114658

@Bruine J'avoue être plus ou moins d'accord avec ce que tu dis ici mais j'avoue aussi que tous ces délires intellectuels à deux balles m'amusent (et me fascine, effectivement). Et montre à quel point on a beau avoir un cerveau particulièrement performant, on est pas à l'abri de croire à des inepties incommensurables.

"sous couvert de la jeunesse, attire la bienveillance de certains"
Oui, c'est clair, dans mon cas dans le but certain d'aider une brebis égarée. Mais là, j'arrête.

Pour ce qui est du trollisme, je crois que le mot est un peu fort car elle croit vraiment à ce qu'elle dit, et je me demande si ce n'est pas pire.

Pour ce qui est du départ de @Chabatta (si c'est bien d'elle dont tu parles et si j'ai bien compris la cause de son départ 🤔), ce n'est pas cela qui l'a écoeuré mais c'est trop de matérialisme, trop de tentatives de faire redescendre sur Terre les esprits que je qualifierais d'ésotériques et qu'elle a pris pour de la condescendance (alors que pour ma part, c'est plus de la compassion quelque peu affligée).
(là, j'avoue ne pas être sûr à 100 pour 100, j'écrit ça à chaud).

emyttele 17 mai 2024 à 16:32  •   114678

Et que moi je m'en fous, aujourd'hui j'ai battu mon record sur ma balade vélo préférée. Je ne l'afficherai pas sur le web, il est ridicule aux yeux des cyclistes mais je suis fière de mon petit progrès... tout en sachant, qu'il est peut-être temps que je passe à l'électrique si je veux pas être le boulet des balades famille... mais que j'ai pas encore envie parce que même si j'en bave, je suis contente au final d'y arriver et que même si ça me fait mal au Q, ben, ça me fait du bien à la tête.

Hinenaole 17 mai 2024 à 17:27  •   114683

@Bruine
citation :
Il n'y a pas là quelque chose qui vous alerte ? ou sinon vous sidère, vous fascine ? Il y en a que ça écoeure, et qui s'en vont, et d'autres qui s'en agacent et le disent.

Perso, je ne lis pas ces sortes de fils là, en ce moment. Car, pas les ressources en sommeil et en veille pour ça. Mais clairement, j'ai l'air de manquer des trucs. 🤔

(...et puis bref, je prefère encore me laisser concerner par les sujets ou mes réponses lancées et jamais terminées, parce que pas toujours assez de temps IRL pour quand-même venir ici à des moments clés. [la faute à moi-même et personne d'autre])

@Emytte
citation :
Je ne l'afficherai pas sur le web, il est ridicule aux yeux des cyclistes mais je suis fière de mon petit progrès...

🤔 ???
Et pourquoi donc cela serait ridicule?

Pour anecdote, après 10 ans d'abandon volontaire du guidon et conséquenment à la suite d'un accident qui a tué, mon tout premier record de distance, une fois de retour à la moto, a été d'environ... 10 mètres. (bref, tu passes la première et déjà tu freines 😅). Mais, c'est bien de loin le trajet dont je suis le plus fier entre toutes mes balades et mes trajets quotidiens pour le taf (ensuite).

A l'époque, environ 3 mois plus tard et l'achat de ma moto océanienne (oui, parce qu'elle n'est pas d'ici, toute une histoire...), je me tapais alors presque environ 800 kms en une foulée, en solo, sur des petites routes pourries, avec le paquetage sur le dos et en mode roadbook initiatique (Bref, moi contre les éléments et contre toutes les tempêtes, et aussi contre toutes les peurs du monde de me refaire une grosse gamelle. La puissance de l'esprit du Lieutenant Dan inside me. 🤘) et pour enfin rétablir, à mes yeux, mes propres "lettres de noblesse" que j'avais perdu. Mais malgré ces 800 kms de montagnes et de vallées hors autoroute n'ont jamais complètement valu ces 10 mètres apparemment pourtant ridicules pour bien des motards.

Depuis, je peux te promettre, l'amie Miette que je reste toujours personnellement en admiration devant même - par exemple - un papi ou une mamie qui aurait pour projet d'envisager de faire le grand tour du parc de son hépad, même à vitesse de déambulateur, et si possible avec l'envie de boucler avant la tombée de la nuit. Car, parfois, nos trajets les plus beaux et les plus intences ne sont pas des distances mais bien des espace-temps.

Bise.
Hiné.

Hinenaole 17 juin 2024 à 22:59  •   115965

Humeur du jour.
Hors Apie, par obligation. 🙄
On se retrouve dès que possible.
💙 💚 🧡

Hiné(paslàpourl'instant).


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?