Présentation des nouveaux

Au revoir à ceux qui sont partis

  1. Accueil
  2. Forums
  3. la communauté : Présentation des nouveaux
  4. Au revoir à ceux qui sont partis
Au revoir à ceux qui sont partis
Ambre31le 14 décembre 2021 à 08:59

Ici on se présente, on fait son petit bonhomme de chemin et parfois on s'en va, souvent sans prévenir.
Ca ne m'est pas arrivé encore pour ma part, mais j'ai déjà vu partir un certain nombre d'apiens. J'ai eu l'impression que ce départ se faisait souvent dans la douleur de leur côté, et j'ai souvent cherché un moyen de leur dire un petit mot.

Je créé donc ce fil, accessible aux non inscrits, pour dire Au Revoir.

Ambre31le 14 décembre 2021 à 09:01   •  

Terence, j'ai découvert ce matin que tu es parti. Tu vas manquer ici, vraiment. J'espère que tu vas bien et que tu iras bien. N'hésites pas a revenir, on te garde ta place bien au chaud.

zozottele 14 décembre 2021 à 13:08   •  

Terence est parti ?
😡 😡
Put...
Terence t'as intérêt à aller bien en tout cas j'espère !Et vivement que tu nous revienne !

Je pense à Chrysalide aussi, partie sans bruit, j'aimais bien ses interventions.
Enfin voilà, belle initiative Ambre!

Abderianle 14 décembre 2021 à 17:53   •  

La vie est un théâtre
Et les spectateurs vont se coucher
Que tu entres ou que tu partes
L'important est de bien se porter.

😇

Melanoele 16 décembre 2021 à 21:42   •  

@Abderian ..... comedia del arte ! Trop portent des masques, sinistres bouffons et "duplicieuses" Colombines .... Fasse qu'ici, les rencontres éphémères bonnes ou moins bonnes, nous apportent à tous quelques petites choses qui nous grandissent.

Abderianle 16 décembre 2021 à 22:34   •  

Ah, j'imagine bien comme argument à une pièce de théâtre :

Illusions ou réalités
L'ontologie s'alanguit
Dans un lit étonné
De roses tôt cueillies.

Abderianle 16 décembre 2021 à 22:49   •  

Hey est-ce moi ou @Galatee est partie ?! 😵
😭

Ambre31le 16 décembre 2021 à 23:35   •  

Non, sérieux ? J'y comprends rien moi...

paradoxle 16 décembre 2021 à 23:37   •  

Ah, c'est vrai ça, c'est pas une bonne nouvelle ça, ben mince.

Abderianle 16 décembre 2021 à 23:40   •  

Nooooooon ! 😭 😭 😭
On va devoir mettre des prix pour fidéliser les bonnes âmes car à voir tous ceux et toutes celles qui s'exilent, et tous ces gens fabuleux qui s'écoulent et chavirent... @Aurel, une boîte de chocolats par année d'ancienneté ?! 😇

Magda72le 16 décembre 2021 à 23:45   •  

@Abderian, non, elle a expliqué que de temps en temps, elle va désactiver à cause de son travail mais qu´elle reviendra toujours!

Magda72le 16 décembre 2021 à 23:47   •  

@Abderian, je parle de Galatee. Elle reviendra incessamment sous peu, en fonction de son travail.🙂

zozottele 17 décembre 2021 à 07:19   •  

Merci @Magda72 de nous rassurer,parce que Galatee c'est du lourd,on en croise pas tous les jours !
Je ne vais pas encore une fois citer tout le forum,mais voila y'a du lourd sur Apie, c'est une vrai chance et un enrichissement de tous les instants !

Abderianle 17 décembre 2021 à 08:03   •  

Ah merci @Magda72, voilà qui me réjouit
Car comme le dit @zozotte, cela suffit
Tous ces talents trop évanescents
Pensez à Juliette, pensez à ces Enfants
Qui partent ailleurs jouer aux plus grands
Moi je trouverais tout ça presque indécent ;

Hey, il n'y a qu'ici que l'on peut être incandescent
Donc restez ici, et si d'un cran on descend
C'est qu'APIE c'est le paradis qui nous est offert :
Réfléchir, créer et rire, quoi de mieux sur la Terre ?

Ambre31le 17 décembre 2021 à 19:16   •  

Réjouissons-nous @Galatee est à nouveau parmi nous 🙂 ... Je comprends toujours rien...

Magda72le 17 décembre 2021 à 19:27   •  

@Galatee , je me suis permis d´avancer ton explication à d´autres, qui comme Abderian ou Ambre31 ont aussi failli un malaise (ok, je brode, j avoue, ils n´ont rien dit de pareil), que quand tu as trop de travail, tu "éteins" ton profil, mais très temporairement.

Comme tu vois, tu manques à beaucoup quand tu n´est pas là! 😍

Si j´ai bien compris, Abderian a presque promis un cadeau de fidélité de présence..... Corrigez-moi si je me trompe! 😄

Galateele 17 décembre 2021 à 19:59   •  

@Ambre31, tu es au taquet, je vais devoir improviser.

Je commencerai alors par vous présenter mes plus humbles excuses. Je ne pensais pas trouver mon pseudo dans l'ouverture de ce fil, songeant avoir usé de discrétion.

Effectivement, il peut et pourra m'arriver de "mettre mon profil en sommeil" et, en dépit de cette forme peu élégante je vous l'accorde bien volontiers, il convient, dans le fond, de pas s'inquiéter. Je remercie @Magda72 pour avoir replacé cette désactivation (plus provisoire qu'escompté) dans un contexte plus général. 😉

Je ne pouvais pas cependant laisser vos messages, au demeurant extrêmement touchants, sans réponse.

Je ne m'y attendais pas.

Je vous adresse donc un pudique "merci" en guise d'embrassades.

NB. : pour la négociation des chocolats, je préfère les pralinés. Je fais hélas partie de ces gens odieux qui laissent tous les chocolats noirs dans la boîte ou qui s'attaquent aux étages inférieurs. 😀

Quelle spéciste cette @Galatee !

paradoxle 18 décembre 2021 à 02:13   •  

Quelle élégance !

Abderianle 18 décembre 2021 à 15:24   •  

Le retour du chocolat galactique
La reverdie orphéonique :
Oyez-la et applaudissez
C'est le retour de @Galatee !

(D'ailleurs pour mieux se célébrer
Telle une grande elle sait se citer !)


😍

Ambre31le 18 décembre 2021 à 20:33   •  

Et sinon pour les chocolats @Galatee 🙂, pas de soucis, je m'occupe du noir ! Mais je laisse ceux à la liqueur, qui en veut ?

Abderianle 18 décembre 2021 à 20:46   •  

Désolé @Ambre31, je n'ai rien dit mais j'ai tout pris. 😇
(En hiver, les réserves, c'est vital)

Ambre31le 18 décembre 2021 à 20:51   •  

Et ben, voilà, pfff... je me demande si tu n'aurais pas ta place chez les mauvais @Abderian!!!

Abderianle 18 décembre 2021 à 20:52   •  

😈
Dans la vie, il y a deux choses avec lesquelles je ne plaisante pas : le chocolat... et le cacao.
C'est pas ma faute, c'est ma nature... 😇

Galateele 18 décembre 2021 à 23:16   •  

Merci @Ambre31 ! 🙂

Tu noteras qu'@Abderian devient notre obligé. 🤘

Quitte à être "marron", je propose qu'il se fende de marrons glacés...au chocolat ! 😋

Abderianle 18 décembre 2021 à 23:39   •  

Marrons blancs quel dessert
Quand @Abderian vous dessert
Vous n'en prendrez pourtant ombrage
Si marron noir n'est pas un marron sage.

Marron glaçant ou marron fondant
Marrons-nous haut et fort pourtant
Car enfin marée de glace marre d'être en place :
Le chocolat nous appelle d'un coulis bien loquace.

Oh les marrons donc peuvent se rhabiller
Il n'y a plus rien en ce temps à en tirer ;
Les chocolats donnent de leur grande voix
Tout le plaisir niché dans leurs éclats.

Las ! Du moins en donnaient-ils tant
Qu'il ne firent de marbre long feu :
Voilà qu'échauffé passait @Abderian
Et qu'en une bouchée il prit iceux.

C'est bien de là que s'origine l'expression
C'est qu'à être marron il faut faire attention ;
Le cri du chocolat le soir au fond des bois
Attire les gourmands du pire aloi !

Clivele 19 décembre 2021 à 09:58   •  

Bad is good. Faites le mal, mais faites-le bien ! (crédits le manga Sentaï School)

Ambre31le 19 décembre 2021 à 10:19   •  

Mais, mais...mais non! Pourquoi tu es partie Mnemosun ? C'est juste une désactivation provisoire aussi ou tu es vraiment partie ? Mais pourquoi, tu rayonnais tellement, notamment avec ta musique ? J'espère que tu vas bien et si ce n'est pas le cas que tu sais trouver de l'aide autour de toi. Je suis désolée si tu en avais besoin et ne l'as pas trouvée ici. Je pense bien à toi.

Laurent...le 19 décembre 2021 à 11:10   •  

Alors voilà inventé le concept de stèle virtuelle,
Une tablette où défile pseudos qui interpellent,
Pousse nos ouailles à y déposer une gerbe,
Point de crise de foie, mais bien poète en herbe,

Ne se dérobe point devant ses grandes lignées,
De petits carreaux aux goût cacaoté,
Endeuillée la ligne pour cet été,
Perdu dans les excès de satiété,

Engouffré dans un fracas amer, glouton
Nos lamentations en signe de dévotion,
A la recherche de cette fève unique,
Sur Apie, accessible à tout public,

Galateele 19 décembre 2021 à 12:52   •  

@Mnemosun

voir la vidéo

zozottele 19 décembre 2021 à 21:34   •  

Mnemosun aussi ?
Ben moi je ne comprends plus rien !

Messalinele 20 décembre 2021 à 00:05   •  

Même si certaines disparitions m'ont affectées, je me console en les pensant temporaires et partis vers de plus vertes prairies.
Il faut laisser à chacun sa liberté, encore plus ds le virtuel. Même si c'est vrai qu'une disparition sans explication n'est jamais plaisante.

Ambre31le 20 décembre 2021 à 00:23   •  

@Messaline penses-tu que ce fil soit une atteinte à cette liberté?

zozottele 20 décembre 2021 à 05:54   •  

Je comprends que l'on puisse avoir besoin de partir,je suis déjà parti deux fois!😄
Mais à chaque fois, j'ai dis au revoir.
Juliette à dis au revoir, ça ne mange pas de pain.
Après c'est peut être de la pudeur,de la honte,de ne pas savoir quoi dire?
Je peux comprendre,mais ça nous affecte quand même.

Ambre31le 20 décembre 2021 à 06:57   •  

Je trouve ça rude de ne pas dire au revoir, mais je pense que ce n'est pas toujours possible. Si c'est ça la liberté, alors pour moi, bien sûr qu'elle est essentielle. Mais ceux qui restent doivent avoir eux aussi la liberté d'exprimer ce que ça leur fait me semble-t-il, d'où ce fil. Après ceux qui sont partis ont la liberté de venir lire cela, ou pas... Bon ça peut créer un nouveau phénomène... Des gens qui partent pour voir ce que ça fait. C'est un risque, mais c'est pas grave.

Messalinele 20 décembre 2021 à 10:15   •  

@Ambre, mais non, ce fil est légitime, utile et non liberticide. 😄
Ce que je voulais dire, c'est qu'on peut pas empêcher les gens de partir, on n'a qu'une vision déformée et morcelée de la vie des personnes sur le web. Il y a la vie irl à côté et plein de raisons qui peuvent expliquer un éloignement et aucune façon objective d'en connaître le motif réel. Donc autant essayer de ne pas trop s'en offusquer, même si c'est pas toujours évident ni agréable parce qu'on peut s'attacher aux autres, c'est juste humain.
Ainsi, bonne route à celui qui s'en va, il n'y a souvent rien de plus à faire que de se réjouir de l'avoir croisé sur le chemin et de tenter de se réjouir de ce que cette rencontre a pu nous apporter.

Abderianle 20 décembre 2021 à 22:05   •  

On pourrait sinon renommer le fil de discussion en "Population 436".
Comme ça au moins on mettrait le ton, l'ambiance et le slogan "Tu nous aimes... et tu n'nous quittes pas".
:air du tueur au cigare:

Ambre31le 23 décembre 2021 à 07:25   •  

Et ben oui @Abderian, je crois qu'il faudrait le renommer ce fil...
Bonretour @Terence 🙂!

Hatsale 23 décembre 2021 à 08:42   •  

C'est assez incroyable de savoir qui part qui vient et qui revient avec une telle rapidité... 🤔 🤔 🤔

Galateele 23 décembre 2021 à 10:59   •  

Il est surtout incroyable de savoir qui part et qui revient. Pour le reste, cela ne regarde que les intimés.

Merlinle 23 décembre 2021 à 11:08   •  

@Ambre31 a peut-être ouvert une agence de renseignements ? ;)

Hatsale 23 décembre 2021 à 11:25   •  

Tout à fait @Galatee

Ambre31le 23 décembre 2021 à 11:59   •  

Ben ouais ça devient grotesque 🙂. Faut l'oublier ce fil.

Galateele 23 décembre 2021 à 12:35   •  

Forcément !

Un bien vaut bien mieux en effet qu'un malheur qui perdure.

Et

Un malheur perdure bien qu'en un effet qui vaut bien mieux.

Abderianle 23 décembre 2021 à 14:06   •  

citation :
Ben ouais ça devient grotesque ?. Faut l'oublier ce fil.

Donc il faut dire au revoir à ce fil ?! 🤔 😒

Ambre31le 23 décembre 2021 à 18:32   •  

Au revoir au fil des au revoir ? Ben si les disparitions de profil ne sont pas des personnes qui partent alors pourquoi leur dire au revoir ?

Galateele 23 décembre 2021 à 18:46   •  

@Ambre31, donc si j'ai bien compris, si l'on part d'ici, outre la fonctionnalité offerte par APIE de mettre en sommeil son profil, c'est donc ipso facto pour ne jamais plus revenir et se résoudre à voir les fleurs fleurir la tombe de son pseudo ?

Et pire encore, rester de marbre.

Pour le coup, c'est moi qui ne comprends pas.

Ambre31le 23 décembre 2021 à 18:53   •  

J'ai du mal m'exprimer @Galatee. Je dis simplement que je ne connaissais pas cette possibilité de désactiver son compte et que dans ce cas il me semble juste que ce fil n'a pas de sens. Il n'y a aucune attaque ou critique envers qui que ce soit. C'est juste sur j'ai créé ce fil sur un quiproquo, et il devient ridicule.

Galateele 23 décembre 2021 à 19:11   •  

En réalité, il s'agit de choix, de l'exercice d'un libre-arbitre. Je ne sais s'il est vraiment question d'avoir à ressentir le besoin de se justifier.

C'est une question de conscience vis-à-vis de soi et de son rapport aux autres.

Ce qui me peine est qu'il s'agit d'un miroir grossissant, à plus forte raison pour tous les non participants ou "faibles" participants qui ne figurent pas au tableau des "hommages".

Personnellement, je trouve cette situation injuste, un peu comme si on faisait son tri.

Ce fil a été ouvert suite au départ de Terence. Il a fini visiblement par revenir pour désactiver son profil aussitôt.

Bref, cela peut être vécu de façon assez contrastée, fonction des tempéraments de chacun, d'une pudeur, d'une volonté de discrétion.

Que dire des esprits profondément attachés à leur liberté qui, par essence, souhaitent fuir toute contrainte, voire coercition sociale.

Pour toi, cela n'a sans doute pas de sens.

Mais pour d'autres, cela peut en revanche en avoir.

On ne sait pas toujours ce qui se passe derrière les écrans.

Abderianle 23 décembre 2021 à 21:07   •  

*respire bruyamment pour humer les odeurs environnantes*
Oh oh ! Des conflits dans l'air ! Des antagonismes ! Des vérités dans les deux camps ! Allez, comme on ne me demande rien, je ne dirai pas grand-chose :

Voilà un gars qui part dans le silence tout sombre
Combien ainsi s'en vont dans ce vaste nombre ?
Voilà une star en exil qui se lasse de ses lumières
C'est un adieu discret, une déconnexion dernière.

Mais peut-on vraiment gager que les réguliers
Sont toujours les mêmes qui veulent se connecter ?
A supposer le soi très mouvant, et c'est émouvant,
Il n'est pas certain qu'untel soit le même qu'avant.

Il faudrait donc au chant du coq faire ses adieux...
Mais la dialectique a le soupçon bien vicieux
Car à ce tarif-là personne jamais ne se connaîtrait
Et les hommages reçus n'en souligneraient l'attrait.

C'est le douloureux paradoxe d'établir une communauté
On rêve délicatement d'une convergence des intérêts
Mais si dans notre bas monde persistent les individualités
Comment mettre de la valeur dans ceux qui sont passés ?

J'imagine bien un curé lâchant un dernier texte d'adieu
Quand le cadavre en-dedans est adressé à son Dieu :
"Ce n'est pas sympa pour tous ceux qui échappent à la prière
Aussi point de long discours, retournez dans vos chacunières."

Bien sûr le 2.0 brouille toutes les cartes
Même l'ego a plus de doutes que chez Descartes
On vient par ici sans trop savoir pourquoi
Pas sûr qu'on parte en sachant vers quoi.

Ah ! Si le monde était simple et tout plein d'intentions
Des gentillesses comme le veulent les philantropes
Mais voilà il n'y a que des conflits et de vils tropes
Qui mettent à la merci tous les membres et leurs actions.

😉

Galateele 24 décembre 2021 à 07:27   •  

Hello @Abderian,

Sans doute me suis-je alors mal exprimée à mon tour.

Il s'agissait d'exprimer mon ressenti à un instant T. Point de "conflits", de "camps" ou d'antagonisme.

Je préfère d'ailleurs, pour ma part, parler d'"altérités" plutôt que d'"individualités".

C'est précisément à mon sens la diversité des points de vue qui confère aux échanges leur étonnante richesse.

Les monochromes sont pour moi difficilement dissociables du nuancier et de toutes les vues colorées qui le compose.

@Ambre31 s'efforce de toujours avoir un mot gentil, en veillant au confort d'autrui. L'empathie, rappelons-le, est une qualité rare et précieuse.

Aussi, c'est moins la création ou l'abandon de ce fil que notre propension à considérer l'Autre qui est à retenir et donc à féliciter.

Quelles que soient les altérités, n'est-ce pas là l'essentiel en réalité ?

Ambre31le 24 décembre 2021 à 08:01   •  

"La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres" (John Stuart Mill). Et vice versa 🙂, c'est clair que c'est pas facile à gérer toutes ces libertés, toutes ces différences. Mais (à partir de quand) doit-on s'empêcher d'être pour ne pas perturber l'autre ?

Disons que ce fil pourrait être celui d'une forme de liberté d'expression, celle d'exprimer ce qu'on ressent fasse au silence imposé par un autre, sans pour autant remettre en cause le droit de cet autre à cette liberté première.

Abderianle 24 décembre 2021 à 08:19   •  

😄
Oh je serais bien le dernier à me fourvoyer dans un débat, je suppose, et je serais mort à mes yeux s'il fallait me satisfaire d'une situation totalement irénique. Cependant même les "individualités" comme tu le dis @Galatee peuvent quand même s'engager dans des échanges qui font souvent des oppositions, voire des frictions, et c'est l'antichambre de la vie sociale et de la concorde ; ergo, ce n'est pas un mal, ou alors c'est un mal nécessaire.

J'ai été encore plaisantin (vous savez comme il ne faut pas me prendre au sérieux) mais je n'ai point résisté à me poser la question, en vous voyant individuellement, car l'idée est amusante : jusqu'à quel point la gentillesse peut-elle devenir une forme de publicité contraignante ? Jusqu'à quel point la sympathie (de l'hommage) peut devenir une ingérence ? J'avoue que c'est un point que mon âme bien vierge et innocente n'avait jamais considéré... donc n'hésitez pas à utiliser cette liberté d'expression pour continuer car, de mon côté, promis, je me tais, ne sachant rien dire de juste et de bien sur la question et, en vous regardant, comme un enfant tout prêt à apprendre, je vais bien reprendre... voyons... oh, du chocolat aux éclats d'amandes... mmmh... ah oui nul doute les débats me plaisent toujours autant, surtout lors des fêtes quand ces deux denrées sont aussi abondantes ! 😄

Ambre31le 24 décembre 2021 à 09:00   •  

Remarque... On peut meme s'exprimer sur un silence annoncé 🙂! Non @Abderian, stp, ne te retire pas dans ton silence 🙂!!!

Merlinle 24 décembre 2021 à 09:23   •  

Je crois qu'il y a là deux concepts antagonistes - et globalement irréconciliables. Celui que j'appellerais communautariste, selon lequel l'individu aurait des comptes à rendre à la communauté dans laquelle il se trouve, même provisoirement, et devrait de ce fait se conformer à ses règles même non écrites. De l'autre, le concept libertaire, pour qui la liberté individuelle ne doit pas être entravée par la contrainte sociale (lorsqu'elle n'est pas rendue nécessaire par la législation) et qui a comme corollaire que l'on n'a pas de comptes à rendre à l'entourage.
Personnellement, je me situe davantage dans la seconde catégorie. Mais je vois qu'ici les deux tendances sont bien marquées :)

Ambre31le 24 décembre 2021 à 09:47   •  

@Merlin, désolée mais une fois de plus je ne comprends pas les étiquettes. Je ne trouve ce fil ni communautaire, puisqu'il s'agit de liberté d'expression, ni libertaire puisqu'elle a pour objet le ressenti d'uns envers d'autres..

Merlinle 24 décembre 2021 à 09:55   •  

@Ambre31 j'y vois pourtant deux comportements qui s'inscrivent dans ces étiquettes-là. Celui qui estime que le départ d'une personne doit être inscrit dans les rites communautaires (dire au revoir, ou à défaut être signalé et célébré) et celui qui pense que partir ou rester est son affaire propre et que les autres n'ont ni à le pointer du doigt ni à s'en mêler. A mon avis ce sont deux optiques qui caractérisent des façons d'envisager la vie en société. Mais peut-être que j'analyse trop ? :)

Ambre31le 24 décembre 2021 à 10:06   •  

Non, tu n'analyses pas trop @Merlin. Mais j'ai dû encore une fois mal m'exprimer... Je n'ai pas créé un fil pour créer un rituel de départ, pas du tout. J'ai créé un fil pour que ceux qui en ressentent le besoin puissent exprimer ce qu'ils ressentent envers quelqu'un qui n'est plus la. Ce n'est pas du tout pareil. Et c'est pour ça a mon avis, qu'il pose problème ce fil parce qu'il met face a face les libertés, celle du droit de retrait et celle du droit d'expression.

Ambre31le 24 décembre 2021 à 10:13   •  

Et cela montre bien la question aussi du pouvoir/limite de l'expression. Écrire que j'ai de la peine que quelqu'un parte n'est pas lui demander de revenir, c'est juste poser ce que moi je ressens. C'est ma liberté.

Merlinle 24 décembre 2021 à 10:15   •  

@Ambre31 on peut ne pas avoir la même perception, vu de l'extérieur. Parce que d'une certaine manière, institutionnaliser le ressenti par rapport au départ devient de fait un rite social pour la petite communauté Apie. Ce n'est plus seulement une liberté individuelle d'exprimer un ressenti à un moment donné, c'est instaurer un "lieu de recueillement", donc le cadre d'un rituel. De même, y signaler les départs n'est plus simplement une question d'expression d'un sentiment individuel, cela devient un signal envoyé à la communauté. Pour prendre une comparaison, se rendre à un enterrement privé parce qu'on connaît la personne, c'est différent que de faire paraître une nécrologie en mentionnant date et lieu des obsèques quelle que soit la position du défunt sur les cérémonies de funérailles, non ?
Je précise qu'il ne s'agit pas de critiquer la démarche mais d'en offrir une analyse, car je trouve que les comportements sociaux sont particulièrement intéressants à étudier. Sans doute mon côté ethnologue qui remonte à la surface (de très loin).

Ambre31le 24 décembre 2021 à 10:23   •  

Je vois bien que le cote rituel qui découle de l'intention première pose problème, mais je rappelle que ce n'est pas l'intention première. Si quelqu'un a une idée pour ne pas réprimer cette envie d'expression a cause du poids d'un rituel, je suis preneuse. Sinon, le mieux est d'oublier ce fil comme proposé plus haut.

Galateele 24 décembre 2021 à 10:30   •  

@Ambre31

"Écrire que j'ai de la peine que quelqu'un parte n'est pas lui demander de revenir, c'est juste poser ce que moi je ressens. C'est ma liberté."

Le rituel social évoqué par @Merlin consiste justement à ouvrir un fil dédié alors même qu'il est possible d'exprimer son ressenti à la suite d'une présentation ou d'un post par exemple.

"Ce n'est pas lui demander de revenir". Quelque part cela revient à cela : la publication est visible pour n'importe quel observateur qui, par le "signal" ainsi donné à la communauté, va également inciter les membres à suivre et poster.

Et donc, le sentiment d'avoir à se justifier socialement afin de ne pas sombrer dans la maxime "Les absents ont toujours tort", à plus forte raison quand on lit : "Je ne comprends pas que les gens puissent partir sans prévenir".

Bien évidemment que cela amène à revenir ou à faire réagir.

Personnellement, j'avais désactivé provisoirement mon compte pour plusieurs raisons y compris en raison d'une semaine professionnellement soutenue, qui pour le coup ne le fut pas mais c'est mon affaire, après tout. J'aurais dû sans doute rester de marbre.

Alors que faire ?

Je me suis appliquée à répondre ici puis à présenter mes excuses, en privé, à chaque personne ayant reagi à ce fil et à ceux avec qui j'avais des conversations en cours pour les rassurer sur le fait que je ne sois pas une gougeate mal élevée, irrévérencieuse ou que sais-je.

Et en plus, avec tout ça, je n'ai rien fichu de ma semaine. 😂

Merlinle 24 décembre 2021 à 10:32   •  

@Ambre31 encore une fois, ce n'est pas un procès d'intention.
Il y a déjà eu des messages sur ce forum qui regrettaient le départ de tel ou tel. Mais ils étaient dans des fils de conversation où la personne qui est partie s'était exprimée. En ce sens, ils découlaient d'un besoin d'expression du regret qui se manifestait de manière spontanée, sans appeler pour autant à d'autres contributions sur le sujet.
A l'inverse, la création d'un fil dédié devient de fait une incitation à la contribution. Mieux encore, elle devient un lieu de recensement, quasiment un lieu de "culte des disparus". Donc ce n'est plus un fait individuel, cela devient un fait social. Et c'est dans ce cadre que les deux types de comportement que je décrivais plus haut peuvent avoir des réactions opposées.

Ambre31le 24 décembre 2021 à 10:38   •  

OK, @Aurel, peux-tu fermer ce fil stp?

Maverickle 24 décembre 2021 à 14:56   •  

@Galatee et @Merlin, je vous trouve un peu dur sur le coup

Vous n'avez jamais bu une bière en terrasse à plusieurs, en évoquant une connaissance décédée ou un ami dont vous n'avez plus de nouvelles ?
Ca ne fait pas ressusciter les morts, ça ne fait pas revenir les absents, mais ça peut faire du bien par où ça passe aux personnes qui partagent cet instant.
(ça peut faire du bien par où ça passe, je ne parlais pas de la bière, hein ?)

"J'ai la nostalgie des discussions avec lui", "je me souviens des moments passés avec elle"... témoignage de l'autre qui a existé et mérite que vous vous en souveniez.
Et si l'absent sous couverture passe par là, et l'entend ou en trouve la trace, ça peut lui faire plaisir, qui sait ?
Et, pour pas cher ! Pourquoi s'en priver ? 😶

Merlinle 24 décembre 2021 à 16:35   •  

@Maverick pour reprendre ton exemple, boire une bière de manière spontanée dans un bistrot pour évoquer un disparu reviendrait à en parler dans un fil de conversation courante.
Un fil dédié, cela reviendrait à réserver une table pour toutes les disparitions et les signaler au fur et à mesure qu'on les remarque pour que les gens viennent bien à la table en question et juste pour y parler des disparus. Sans bien sûr être certains qu'il s'agit d'un décès et pas de quelqu'un qui a simplement changé d'adresse.

(toujours pour remettre les choses en perspective. Et encore une fois, ce n'est pas un jugement de valeur, juste une tentative d'analyser le phénomène)

Maverickle 24 décembre 2021 à 17:14   •  

Merci @Merlin, et justement, même si ce n'était pas l'intention initiale d'@Ambre31, cet échange participe à rendre ce fil intéressant ! 😍
@Aurel, ne le ferme pas s'il te plaît ! 😜

paradoxle 24 décembre 2021 à 17:14   •  

@Merlin "(toujours pour remettre les choses en perspective. Et encore une fois, ce n'est pas un jugement de valeur, juste une tentative d'analyser le phénomène)".
C'est peut-être ça qui casse un peu la spontanéîté de ce fil. De mettre trop d'intellect dans un fil "émotion". ???

"Un fil dédié, cela reviendrait à réserver une table pour toutes les disparitions et les signaler au fur et à mesure qu'on les remarque pour que les gens viennent bien à la table en question et juste pour y parler des disparus."
Oui, le parallèle parait juste mais et alors ? Si des gens se sentent de parler de ça à part, pour x raisons ? Et ne parler que de ça le temps qu'il faut ?

Mouais, chais pas...

tony_75le 25 décembre 2021 à 16:04   •  

hello. je me permet de mettre mon petit grain de sel en ce jour de Noël. Dans l'absolue, chacun a le doit de partir et de revenir ici dans l'anonymat le plus complet.
Le post d'origine a été créé dans une bonne intentions je trouve, je cite : "J'ai eu l'impression que ce départ se faisait souvent dans la douleur de leur côté, et j'ai souvent cherché un moyen de leur dire un petit mot. Je créé donc ce fil, accessible aux non inscrits, pour dire Au Revoir."
Mais il aurait certainement du s'arrêter là ! Le fait de nommer un tel qui est parti puis revenu pose problème. C'est comme en entreprise autour de la machine à café, citer le nom d'un collègue absent qui souffre d'alcoolisme... Je ne pense pas en effet que l'on quitte ce site par bonheur et je ne pense pas non plus qu'on y (re)vienne en étant heureux. Bref, chacun dans sa course au bonheur. Le plus important à mon sens étant de respecter les sensibilités de chacun.

Maverickle 25 décembre 2021 à 19:27   •  

Intéressante discussion 🙂 mais qui va finir par nous emmener sur des pistes philosophiques chaotiques et cahoteuses.

@tony_75 écrit "Le fait de nommer un tel qui est parti puis revenu pose problème."

Mais comment témoigner de ce qui est ressenti envers une personne partie, sans la nommer ?
Sous prétexte de respecter l'anonymat de la personne partie, ne pas respecter ses propres sentiments et son droit à l'expression ?
Il y a là un imbroglio, un sac de noeuds, les limites entremêlées de la liberté de l'un et de la liberté de l'autre.

À part dédier ce fil à l'APIE inconnue, et en limiter l'usage à un dépôt de gerbes annuel sous la présidence d'@Aurel, je ne vois pas...

Hatsale 25 décembre 2021 à 19:58   •  

Bonsoir,
La discussion me semble aussi intéressante et elle devrait, oui, prendre une tournure philosophique plutôt qu'émotionnelle si nous souhaitons la poursuivre (même si tout est émotion 😛 ).

@tony_75, tu dis
citation :
Je ne pense pas en effet que l'on quitte ce site par bonheur et je ne pense pas non plus qu'on y (re)vienne en étant heureux.


Par contre, cela, je ne le comprends pas.
C'est quelque chose que je lis souvent sur ce forum : le mal-être et je peux l'entendre et le comprendre et l'accueillir mais c'est difficile pour moi de le voir un peu trop souvent généralisé.

Ce n'est pas parce que nous sommes ici sur un espace forum que nous ne sommes pas bien dans nos vies ou dans nos têtes.

Il est donc possible que cet espace soit un espace d'échange et de partage autre que celui de ses souffrances (et je ne juge pas ceux qui viennent partager leur.s souffrance.s et c'est aussi un lieu d'entraide alors que chacun se sente libre d'exprimer ce qu'il a besoin d'exprimer bien
évidemment).

Donc :

C'est possible de ne pas être un être trop souffreteux (car tous les humains souffrent d'une manière ou d'une autre à des degrés différents ?🤔 ) et de venir ici avec joie et pour la partager : si si ! 😜

Il me semble que l'on peut venir ici pour partager, échanger, discuter, etc, sur des centres d'intérêts communs ou pour enrichir son espace de connaissances et de culture, et ses visions du monde.
Pour regarder à travers les yeux (le coeur aussi) de d'autres prismes et donc bouger son regard... Se mouvoir. Rire aussi.
Bref.
Comme à l'Agora.

Pour finir, que cet espace d'échange puisse venir nourrir un besoin que l'on ne peut pas forcément nourrir ailleurs, dû par exemple aux activités professionnelles ou familiales qui ne permettent pas de sortir souvent afin de rencontrer des gens avec qui parler de M.Curie ou de Baudelaire, de Jankélévitch ou de Buber..., ou encore aux situations géographiques, ou encore simplement car il n'est pas toujours facile de rencontrer des personnes qui voudront partager atypiquement (généralisation afin de faire plus rapide) -- de philosopher un grain de sésame ou de slamer en mode bouts rimés rapides, etc, etc, etc -- et que ce lieu est aussi fait pour ça.

Et si on en part c'est peut-être parce qu'on n'en a plus besoin, ou le temps, et si on y revient c'est peut-être parce qu'on en éprouve de nouveau le besoin ou qu'on en a le temps.

Et on peut encore développer...

Allez je vais dire une folie :
On ne vient pas forcément ici pour combler un vide mais aussi peut-être pour partager un plein ! 😄

Atypiquement vôtre ...

Opicinole 25 décembre 2021 à 20:09   •  

Ça y est je tiens la raison ! Sa formulation simple et claire. Merci @Hatsa. Oui, tout à fait, on vient ici pour échanger ce trop plein. On parle tellement de vide ontologique qu'on en vient à oublier ce trop plein qui trépigne comme un enfant insolent qui réclame à jouer dehors. :) Apie est un fabuleux bac à sable.

Hatsale 25 décembre 2021 à 21:25   •  

@Opicino, merci à toi de rappeler qu'Apie, comme encore d'autres lieux en ce monde, peuvent être des bacs à sable pour les enfants insolents et insolites que nous sommes 🤘
Par ailleurs, je parle de plein, même pas encore de "trop plein" mais de plénitude, de ce qui est bien là, en nous, et qui est immensément joie et jeu et tranquillité et mouvement, un plein lumineux, une puissance d'Etre d'une onctuosité incroyable et qui est tout aussi ontologique, il me semble, que le vide.

Abderianle 25 décembre 2021 à 21:51   •  

Oui, oui, je sais, j'arrive, là, comme ça, quand les verres sont bien vidés, les mèches bien éméchées, les têtes bien têtues, mais je m'accorde ce point que la discussion est en effet intéressante au-delà des affections que l'on pourrait, comme souvent, y mettre.
Car enfin je réagis à ce que défend @Merlin, sage incomparable parmi les sages : comment savoir, comment pouvoir s'assurer que l'expression personnelle devient nécessairement une mouvance collective ? Toute expression d'une spontanéité peut-elle devenir un rituel ? Le tout est-il toujours plus que la somme des parties ? Ceux qui sont partis ne peuvent-ils s'en foutre totalement ? Peut-on donc, en somme, agir en toute innocence et accepter que demeure l'innocence de notre action ?
C'est un point intéressant, qu'on pourrait reprendre méthodologiquement avec l'affect discursif qu'on met souvent ici ou là dans les discussions, ou dans les sereines et rationnelles "mises en perspective" qui ne sont pas toujours vierges de partis pris (le fait est qu'une perspective a bien besoin d'un point de vue à prendre [mais c'est là un autre débat me dira-t-on]) : pourquoi l'affect des uns entraîne-t-il l'affect des autres ? Pourquoi la peine à un départ ou à une évocation entraînerait forcément des contraintes sur les lecteurs, les Egarés, les démissionnaires ou même Emmanuel Macron ?
Vous me traîterez sûrement d'obsédé... philosophique, mais vous auriez plutôt raison de m'insulter d'obsédé communicationnel car il n'y a d'une certaine façon rien que l'on puisse dire qui ne fasse, malgré soi, l'effet d'un désir de jurisprudence. C'est d'ailleurs pour cela qu'en politique il faut généralement avoir les idées claires, ou avoir électoralement des idées ambigues bien construites, car, dans les deux cas, une proposition donne une direction. Si je devais proposer de fermer le film avec @Ambre31, on dira que je la soutiens. On pourra même penser que je partage son avis. En réagissant contre son souhait, on pourra me taxer de chasseur de cachalots. Et alors même que je dis cela, vos têtes aimables de lecteurs me diront "pff, on n'est quand même pas con, on peut dépasser ce stade-là". Ben... en fait pas tout à fait. Répondre dans la nuance, ce n'est plus répondre (j'en connais un rayon ^^). Répondre catégoriquement... ce n'est plus argumenter. Et énoncer les réactions sous-jacentes, c'est modifier le regard des réponses spontanées. L'observateur est altéré par l'expérience... et il devient donc impossible d'observer une expérience sans l'alt... érité. ^^
Comment donc faire à chaque fois ? Comment pouvoir librement parler sans qu'@Abderian vienne encore rappeler combien les communications sont difficiles par essence ? Eh oui, notez-le bien : @Merlin pose doctement un avis sociologique, @Ambre31 une position humaine et l'expression d'un besoin à un moment (et disant cela vous me direz que je vais dans l'étiquette de bas étage et vous aurez donc à la fois tort et raison). De là, de cette perspective duale, mille chemins, et cette question, de nouveau : le moment présent, même relu plus tard, contraint-il vraiment à une cérémonialisation de ce moment, et non à l'archive d'un état laissé pour telle ?
Ergo, si vous me suivez (tant mieux car je me suis déjà perdu), le truc très drôle dans la communication, ici notamment, c'est que l'on s'adresse finalement toujours à l'image d'un lecteur ou d'une lectrice en tête et que l'on formule ou énonce nos arguments selon ses attentes et ses compréhensions possibles, qui sont la synthèse entre notre idée et ce qu'il ou elle pourra en retirer par rapport à ce qui a été dit. Or le problème vient moins à la Wittgenstein du non-sens des termes philosophiques que d'un lecteur implicite très distinct. Et on tombe en plein dans le sujet : d'un côté on imagine, pour soi-même, que si l'on devait partir et essuyer de tels déchirements, on se sentirait amoindri dans sa liberté silencieuse, ce qui est un outrage (on se met dans la balance, en sus) ; de l'autre on exprime qu'autrui peut avoir à savoir ou non ce que l'on dit sans que les autres n'en retirent des malheurs comparatifs particuliers (il n'est pas impossible de s'y trouver également commis). En conséquence, vu que personne n'a la même vision de l'homme (et de la femme), car personne n'a déjà la même vision de soi-même et donc les mêmes projections et les mêmes désirs, on ne sait même plus quoi dire.
Et c'est au mauvais philosophe de comptoir qu'échoit le ridicule de finir ce Picon. Puis d'aller diogéniquement uriner dans les toilettes en fredonnant un petit air que seul un iPhone pourrait reconnaître.
Oh, la véritable liberté serait donc de n'attendre de l'Humanité aucune réaction précise... ? Mais on pourrait alors être taxé de solipsiste ou d'égoïste. Ce qui n'est finalement pas si collectiviste que cela...
Du coup, non seulement les propres visions que l'on peut avoir sont biaisées et ce à son insu, mais en plus contradictoires, et en plus destinées à des personnes aux comptoirs différemment peints.
Moi j'dis, c'est Lascaux ici. 😄

Abderianle 25 décembre 2021 à 21:57   •  

Oh, et je ne résiste pas à ce que m'inspire @Maverick : 😄
citation :
À part dédier ce fil à l'APIE inconnue, et en limiter l'usage à un dépôt de gerbes annuel sous la présidence d'@Aurel, je ne vois pas...


Je t'ai tant et tant apprécié, toi dont je tairai le nom
Je ne dirai rien non plus de ta photo dans ce rond
Ah tous ces échanges qu'il ne me faudra nommer
Point de références claires ou même d'intitulés
Toi que j'ai tant lu, choyé, adulé avec déraison
Toi donc les fils ont achevé tous mes moutons
Toi qui m'as montré que je pouvais être autrement
Toi si publiquement impliqué qu'en te commémorant
Je dis déjà trop, malgré tous mes silences sur la question...
Ah ! Pour cacher ces traces, il me faut une déconnexion
Mais encore, las ! Mon nom resterait comme une marque
Et comme se défausser d'un passé qui se remarque ?
Il me faudrait donc proposer des fleurs bien virtuelles
Mais encore les soumettre en étant impersonnel
Faire ce "quelqu'un m'a dit que quelqu'un te regrettait
Ô toi soldat inconnu merci de ne point faire de suspects
Car enfin même moi par cet acte je n'existe presque plus
Ah que j'ai tant aimé parlé pour taire toutes nos vertus !"

Surderienle 26 décembre 2021 à 09:18   •  

.
Pour moi ce fil (d'Ariane) reflète le flux et le reflux de la vie...

Au cours de ce voyage, on veut partir au loin sans se perdre. Et donc on pose des repères.

Qu'est-ce qui nous pousse à venir sur ce site plutôt qu'un autre ?
Qu'y cherche-t-on trouver ?
Qu'y communiquer avec qu'y ?

Sa quête de repère ? D'être sur le bon chemin ? Et de repartir quand on a trouvé ? Ou de repartir ailleurs pour continuer à chercher et à témoigner de ce qu'y qui nous correspond ?

La compréhension de notre propre relativité archétypale ?

La plénitude de notre vacuité fondamentale ?

Les apies y seraient-ils plus sensibles que les normopensants ?

Et quand on baigne dedans on continue d'y baigner où qu'on aille ?

Car le chemin nous est déjà tout tracé ?
Parce que chacun sa route, chacun son destin, passe le message dans cette magie cosmique qui nous guide ?

Je témoigne ici de la fin imminente de ma quête et de mon départ tout aussi imminent.

Mais le plaisir d'y rester, dans ce qu'y magique, me prolonge un peu plus dans mon imminence, surefficiente, qui est partie à durer quand même bien +
Ici ou ailleurs finalement...

Bon voyage...
Et revenez si le pays vous plaît...

voir la vidéo

AU RE-VOIR +++

👍

zozottele 27 décembre 2021 à 00:10   •  

Ceux qui partent n'ont pas de comptes à rendre,et heureusement.
Et ne pouvons nous pas rendre hommage sans avoir de comptes à rendre,et heureusement ?

Maverickle 28 décembre 2021 à 19:41   •  

@Hatsa, merci pour ta formule : "On ne vient pas forcément ici pour combler un vide mais aussi peut-être pour partager un plein ! ?"
Plus aussi vide que j'ai été, pas encore aussi plein (de plénitude) que je pourrais souhaiter, je viens partager ce qui m'est proposé, ou ce que je propose qui peut se partager...

Merci @Abderian, j'ai bien apprécié ta prose, et l'ai relue 3 fois...

@Surderien, si tu pars, c'est ton choix, ta volonté, qu'il en soit ainsi... Vale, porte-toi bien 👍

melole 29 décembre 2021 à 08:06   •  

Salut à tous, j'ai fait ma présentation en tant que Bero parce que je ne retrouvais plus mes codes de mon ancien compte que je pensais d'ailleurs avoir fermé. Du coup j'ai voulu effacer mon ancien compte et en fait j'ai effacé le nouveau. Je crois qu'il faut que j'arrête de dire des trucs.

zozottele 29 décembre 2021 à 08:36   •  

Ben rebienvenue alors Bero @melo alors😀 .

Abderianle 29 décembre 2021 à 09:20   •  

Ça s'en va et ça revient
C'est fait de tout p'tits riens
Ça se danse sur du Bero
Ça revient sans être mélo...

Bon retour vers le futur donc ! 😄

Merlinle 29 décembre 2021 à 10:00   •  

Re-bienvenue alors @melo

melole 29 décembre 2021 à 11:00   •  

*Merci* !

Messalinele 29 décembre 2021 à 11:21   •  

En vous lisant me reviennent les paroles du refrain du tourbillon de la vie. voir la vidéo

On s'est connu, on s'est reconnu,
On s'est perdu de vue, on s'est r'perdu de vue,
On s'est retrouvé et on s'est séparé,
Puis on s'est réchauffé

J'aime beaucoup cette image d'apie comme un bac à sable. Les gosses y viennent y rencontrent des petits camarades éphémères et repartent.
Parfois avec certains des liens plus solides se nouent ou pas. Rien n'est si grave à ce moment là. Le but c'est juste de partager un jeu,
Je pense qu'avec Apie, @Aurel nous offre un agora génial. Certains ne font que passer, et alors ? Et que ne participent que des humains imparfaits par nature à cette causette. Il faut donc prendre du recul face aux actions ou absences des autres.

Ambre31le 01 janvier 2022 à 19:21   •  

J'ai juste un truc a dire après avoir relu le déroulé du fil : vive Apie, parce qu'Apie est vivant ! L'intention initiale d'un fil n'est qu'une proposition. Parfois elle est acceptée, mais rarement telle qu'elle, on est en plein dans mon sujet de thèse : l'auto-organisation.. Comment une proposition sert d'impulsion a une construction collective, comment elle est reapproriée par les différents participants, comment cela devient autre chose, comment cela devient vivant.
Je n'avais pas trouvé d'autre solution a un moment donné que d'en demander la fermeture, car je ne voulais pas qu'il devienne ni un fil de conflit, ni un fil liberticide. Je crois que la suite a montré que la réappropriation a fonctionné, ce n'est plus mon fil, et heureusement, car nous sommes sur un forum, donc une place sociale, où l'individu est a la fois individu et partie du collectif. Et ce forum est plein de vie, merci!

Je continuerai pour ma part, je pense, à le considérer comme fil émotion, comme droit a quelqu'un qui souffre de la perte d'un autre de l'exprimer. J'ai fortement souffert et a plusieurs reprises dans ma vie de la perte d'êtres chers ayant quitté la/ma vie d'une manière ou d'une autre. Je ressens ce besoin d'un endroit où pouvoir exprimer ce que je ressens quand cette blessure se réactive, sans incriminer personne. Juste le droit de dire tout autant que le droit de partir, ou de faire une pause, ou de revenir.


Il te faut t'enregistrer sur le site pour participer aux forums.

Rejoins-nous vite !

Alerter les modérateurs

Peux-tu préciser ci-dessous le motif de ton alerte ?